FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Apprends-moi à voler ! PV Saël Sam 31 Déc - 15:50
Vivien Daliciann
feat Saël
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Je suis perdu.


Vivien avait laissé un message sous la porte de Saël après le travail. Il était rentré plutôt fatigué mais il avait un jour de repos le lendemain et il voulait en profiter pour passer toute l'après-midi avec le blond. Si celui-ci en avait envie lui aussi. Il alla se coucher en espérant que son petit mot serait lu et il dormit lourdement, sourire aux lèvres. Il fallait dire que Cerby l'avait beaucoup amusé à courser un client un peu trop brutal dans l'animalerie. Et puis le patron était venu mettre l'homme dehors de façon assez musclé et ils avaient eu à calmer tous les familiers... Mais ils étaient tellement adorables que c'était avec plaisir.

Coucou Saël,
Je voudrais savoir si tu as du temps pour moi demain après-midi ? Je serai au terrain de sport juste après le déjeuner, je veux vraiment apprendre à voler, cela pourrait m'aider pour mon travail.
Et puis j'ai hâte de te raconter des choses... Alors j'espère que tu seras là.
Bisous,
Vivien.


Et au lendemain, avec son thé, Vivien était au milieu du terrain. Il faisait beau, légèrement frais mais pas de vent. Ce serait sans doute une bonne chose pour qu'il n'aille pas dans un mur. Il fit craquer son dos, enleva son manteau qui serait vraiment de trop. Il se passa comme il put une main dans son dos, pas sûr que ce soit une bonne idée. Il se souvenait du caractère sauvage d'une de ses paires d'ailes. Pourtant, il ne savait pas du tout comment faire autrement, il était incapable de sortir une paire sans sortir l'autre.

Alors c'est parti... J'ai peur...

Alors qu'il ne devait pas, ses ailes sentaient sa peur... Il avait vraiment l'impression qu'elles avaient une sorte de conscience bien à elles. Vivien prit une profonde inspiration et laissa ses ailes sortir. Elles déchirèrent son tee-shirt, un vieux truc et un pull qu'il avait acheté aussi à pas cher. Il avait prévu le truc. Il tomba à genoux, se mordant la lèvre inférieure alors que ses ailes teintées de sang s'étiraient et s'étendaient de tout son long... Elles étaient vraiment immenses, les ailes noires englobées les blanches. Le sang disparaissait peu à peu, avalé par les plumes.

-J'avais oublié que... ça faisait mal...

Vivien se sentait étourdi, une main sur le visage.

-Il faudra que je vous sorte plus souvent...
Et le mieux encore, ce serait de voler avec lui...

Save me more
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Dim 1 Jan - 1:55
Sael Neri


Un rendez vous ?


Depuis mon retour de Ru… de voyage, j’ai eut pas mal de choses à faire… Entre autre, je me suis tapé Eirik qui m’a briser les burnes, me suis occupée de l’autre connasse de vampire, j’ai du réglé deux trois trucs et donner des ordres a mon larbin du moment. BREF, je n’ai plus envie de me prendre le chou. Je pourrais repartir pour une virée surprise, mais …je ne veux, depuis mon retour, je n’ai pas pris le temps de voir Vivien, il faut donc que je reste un moment encore.

Ce soir, en rentrant de ma dernière visite de démonstration de mon mauvais coté de prof, je m’en suis allé prendre une douche, j’ai passé un jogging et suis allée à mon atelier avec une bonne bière. Là, j’ai repris la toile sur laquelle je me vide la tête en ce moment, une gigantesque fresque que j’ai accrochée a une toile que je pourrais décrocher lorsqu’elle sera finie. J’y ai dessiné mon royaume d’origine. En arrière plan, les nuages et les formes vagues des anges qui vivent là bas. Puis, un peu plus en avant, j’ai commencé a placer les premiers traits d’une forêt ou des créatures en tout genre vivent, je ne les connais pas toutes mais je sais que cet endroit regroupe énormément d’espèces différentes. Comme mon dessin est gigantesque, c’est la seule partie que j’en ai faite, pour le moment en tout cas.

Je n’ai quitté mon « atelier » que lorsque les premiers rayons du soleil sont venus me déranger, et suis retourné a la cuisine pour jeter ma bière. J’allais aller me coucher mais en passant devant la porte de ma maison, j’ai aperçu une lettre …

-Alors là …


Je m’attends a tout, après la demande d’Eirik, j’ai presque peur de tombé sur une déclaration là. J’ai pris le papier et l’ai ouvert en montant vers ma piaule… déjà, pas d’insultes, ce n’est pas un de mes élèves… pas un de ceux a qui j’ai donné cours jusqu’ici.

-Ton travail …


Donc vivien s’en sort bien … je ne sais pas si je suis heureux pour lui ou … ou pas. J’ai déposé la lettre sur mon lit. Suis allé me débarbouiller et suis retourné me coucher, il me restait encore un peu de temps avant de devoir le rejoindre. J’ai donc rattrapé un peu de mon sommeil, faisant sonner mon réveil avec une heure d’avance pour être sur d’y être à temps.

Au réveil, je me suis passé un peu d’eau glacer sur le visage et ai passer un pantalon de jogging avec une chemise. J’ai mis des chaussures juste avant de sortir et suis allé rejoindre mon bel elfe… Vivien… je vais rejoindre le gamin.

Je ne me suis pas immédiatement présenter devant lui lorsque je suis arrivé, je préfère encore rester à l’observer, savoir ce qui coche et ça n’a rien de difficile a voir... on lit si bien sur son visage… comme un libre, une magnifique œuvre a laquelle il ne manque pas le moindre petit détail … Ne pas s’égaré…

Seigneur pourquoi suis-je revenu sur cette putain d’ile ?

J’ai été vers lui alors qu’il se frottait le visage et ai doucement glissé les mains sur ses ailes en soignant la blessure qu’elles laissaient… j’imagine que ça viens du fait qu’il ne devrait pas en avoir à l’origine…

-Tes ailes sont superbes.


Etonnantes, mais superbes… pourquoi deux ?

-Mais avant d’essayer de t’en servir, tu devrais apprendre à leur faire confiance.


On ne peut pas voler si on a peur de quitter le sol … je doute qu’il puisse manier ses ailes sans douleur, pas s’il ne leur fait pas confiance.

-Bonjour, Vivien.


J’ai souris à mon petit … le gamin, puis ai mis les mains dans mes poches.

-Comment vas-tu ?


Pas trop près, je sais qu’il voulait prendre ses distances et même si ça ne me plait pas, je ne vais pas le forcer a rester trop proche.



par Daniel







mes ailes:
 
avatar
Messages : 1351

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Dim 1 Jan - 2:54
Vivien Daliciann
feat Saël
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Sauf quand je te retrouve.


Vivien sursauta brutalement quand il sentit une main sur ses ailes, laissant un pur gémissement de plaisir. Honteux, il se calma néanmoins quand la douleur se fit moins vive ainsi que quand il reconnut l'aura. Il y prendrait presque un vrai plaisir alors que Saël lui faisait ce bien là mais ce n'était ni l'endroit, ni le moment pour se permettre une telle chose. Pire, son sauveur pourrait bien trouver cela inconvenant et ne pas comprendre que le demi-elfe se permette un truc pareil.

L'autre raison pour laquelle je ne les sortais plus. J'avais oublié combien c'était bon et combien ils en jouaient.

Vivien avait définitivement les joues roses au compliment de l'ange blond et releva la tête pour l'observer. Bien sûr en disons deux semaines, le blond n'avait pas changé mais le demi-elfe se souvenait que le cerveau avait tendance à oublier les visages qu'il n'apercevait pas chaque jour. C'était donc comme redécouvrir à chaque fois quelqu'un quand on le perdait de vue plusieurs jours. Et d'ailleurs, il trouvait le Néphilim toujours aussi beau. C'était son ange et son sauveur de toute façon, point.

-Merci, Saël. Content que tu sois venu.
Je pense que cela se voit combien je suis sincère. Il m'a manqué... C'est la première fois que quelqu'un me manque réellement.

Vivien se releva lentement, pas sûr d'être stable, pas habitué au poids, même plutôt léger de ses ailes. Il trébucha un peu, pas sûr de son équilibre. Il réussit enfin à le rétablir, prit un air penaud et rit doucement de sa maladresse.

-Toutes mes excuses... Ce n'est pas que je ne leur fais pas confiance mais comme je ne les ai jamais utilisées... Je ne sais même pas comment ils ont réussi à m'en faire pousser.

Cela restait un vrai mystère pour Vivien qui remarqua que Saël se tenait à distance mais... Mais pas question. Ca faisait trop longtemps et il voulait vraiment trop retrouver l'étreinte du blond pour le laisser faire. Aussi, il avança vers l'ange et le serra tout en posant la tête sur son cœur. Retrouvant l'odeur de Saël, la froideur de sa peau aussi. Et pour une fois depuis qu'il avait laissé l'homme derrière lui, il se détendit enfin. Réellement. Il était à nouveau en sécurité.

-Tu m'as tellement manqué... J'essaie d'être grand... Mais tu m'as manqué...
Je voudrais rester là... S'il vous plait, encore quelques minutes...
-Je vais bien mieux maintenant que je te vois. Je me sentais un peu seul.

Ce qui pouvait paraître incongru puisqu'il avait déjà rencontré pas mal de personnes. Mais aucune n'arrivait à la cheville de Saël, l'ange aurait toujours une place bénie dans son cœur. Peu à peu, il se reprit un peu, mais ne lâcha pas encore son pauvre sauveur qui devait déjà en avoir assez de faire les doudous.

-Comment vas-tu ? J'ai quelque petites choses à te raconter... En plus de la leçon de vol. Merci de prendre du temps pour moi.

Vivien lui fit un beau sourire.

Je dois être ridicule à me sentir si léger maintenant qu'il est là. Je vais passer pour quoi à force ? Et puis tant pis, quand il en aura marre, il fera ce qu'il doit. Pour le moment, je vais juste en profiter.
-Pour mes ailes, je passais mon temps à les cacher... Tu as entendu mon gémissement... Tu devines quelles idées d'expérience ça pouvait leur donner... Je pense qu'elles me détestent pour ne pas les avoir protégées.

Aussi étrange que cela puisse paraître.

Save me more
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Lun 2 Jan - 13:18
Sael Neri


trop ...



J’adore voir des couleurs sur les joues de Vivien, et il est inutile de me dire que je suis foutu, je le sais depuis notre première rencontre. Peu importe combien je tiens a ma distance, ce gamin fait sauté toutes mes barrières comme si elles étaient du vent. Et puis le petit gémissement qui m’achève… si je dois mourir, je sens que ça viendra de lui, les autres sont incapables de me toucher, lui il me transperce simplement en posant les yeux sur moi.

-Content de te revoir.


Tellement que s’en est déprimant. J’espérais réussir à me tenir a distance et ne rien réveiller qui ne devrait pas l’être mais … avant que j’ai le temps d’y réfléchir d’avantage, Vivien vint se lover dans mes bras et impossible de ne pas les refermés sur lui.

-Tu n’as pas à t’en excuser.


Il est difficile de marcher avec des ailes, d’autant plus qu’en générale quand les miennes sont de sorties c’est parce que l’appel du large m’a pris… Je m’envolerais bien là d’ailleurs, juste pour cesser de pensé une bonne fois pour toute… Je suis resté juste… complètement con quand j’ai entendu ce qu’il ajoutait le gamin … il essaie d’être grand ? Pourquoi …

-Vivien…

J’ai soupiré et serré un peu plus le bonhomme contre moi, posant la joue contre sa tête en souriant…

-Tu sais … tu peux me voir quand tu le veux… il suffit de venir ou de me faire prévenir…


Je serais là dès qu’il risquera la plus petite chose de toute façon, pas moyen que cet être pur et innocent perde quoi que ce soit dans cet endroit …

-Tu n’as pas besoin d’être différent avec moi.


J’aime trop son coté gamin, je n’ai pas envie qu’il le perde …

-J’ai lu ça oui.


Enfin peut être que si, si il le perdait, ça serait bien plus facile de mon coté… avec lui je ne peux pas être comme je serais avec Ishirama, ne serais ce que parce que je le respecte, lui.

-Je doute qu’elles te détestent Vivien.


Tiens, voilà une question que je ne me suis jamais poser, mes ailes ont-elles une conscience ? Et si oui, aiment elles l’alcool ? Nan, pas moyen, après mes plumes vont s’abimées et j’aurais du mal à voler, pas d’alcool les filles … ou les mecs… je commence vraiment a me demander si j’ai bien fait de venir en fait…

-Je pense même au contraire qu’elles auraient voulu te protéger.


Admettons, ses ailes ont une forme de conscience …

-Les ailes de toutes les créatures sont sensibles, il est naturel que tu ais réagit, je pense qu’elles le savent et s’en veulent de n’avoir pas eut plus de résistance pour toi qui t’es démené pour les protégées.


Pas que je ne veuille pas rester debout en câlin, mais là, je l’ai emmené avec moi vers un banc et me suis assis, toujours sans le lâcher, qu’il s’assoit sur moi.

-Je t’apprendrais à voler mais avant, tu devras apprendre à connaitre et apprivoiser tes ailes. Ne suppose pas pour elle, laisse leur volonté te parvenir, leurs sentiments t’envahir, apprends à les comprendre comme elles se présentent et là, nous commenceront à essayer de voler. Ça te convient ?


Si j’étais réduit a une simple paire d’ailes, je refuserais tout net d’être utiliser, pas par quelqu’un qui est incapable de me comprendre. Si un jour on vous vole les filles, faites en sorte d’être comprises et apprécier a votre juste valeur, on faites tombé le voleur non stop.

- Alors raconte-moi, tu as trouvé un travail ?


Ne pas demander tout de suite ou et si les gens sont gentils, ça me donnerait envie de surveiller…

-Pas trop difficile ?


Trop tard …



par Daniel







mes ailes:
 
avatar
Messages : 1351

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Lun 2 Jan - 23:35
Vivien Daliciann
feat Saël
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Dans tes bras.


Vivien se sentit vraiment soulagé. Il avait manqué un peu à Saël, étrangement, il savait qu'il ne pourrait pas être plus heureux aujourd'hui après avoir entendu ça. Il pouvait manquer réellement à quelqu'un, il pouvait s'attendre à ce que le blond ait envie qu'il soit là. Rien que cela, c'était quelque chose qu'on ne lui avait jamais donné et il ne pouvait que savourer le fait qu'en plus de cela, l'ange le serre en retour même s'il avait voulu laisser une distance entre eux.

Non, avec toi, je pourrais en dire des bêtises que tu ne ferais sûrement qu'en rire. J'aime l'idée... Et en même temps, je m'avance, je ne te connais pas encore assez pour penser cela.
-C'est vrai, ni elles ni moi n'avons voulu cela. C'est un réflexe de m'excuser, je vais tenter d'arrêter cela.

Vivien avait dit cela sans bouger, il ne serait pas celui qui détruirait cette étreinte. Il l'avait tellement voulu. Il sentit Saël se reposer un peu plus sur lui-même, frotta sa joue au torse de son sauveur avec un sourire bienheureux. Tout en écoutant le blond le grondait gentiment. Saël était vraiment trop gentil de le vouloir comme le gamin qu'il était. Il avait presque envie d'arrêter ses efforts mais il ne pouvait pas non plus. Il devait être un minimum indépendant, voyons.

Mais si être un peu enfantin, ça lui plait, je vais essayer de ne pas perdre cela. De toute façon, je ne suis pas sûr d'être capable de changer sur ce point pour le moment.
-Je sais. Mais je n'ai pas encore pu m'acheter un portable alors à part laisser des messages sous ta porte... Ce sera pour bientôt, promis.

Vivien remarqua également que la réflexion qu'il avait eu sur la conscience de ses ailes avait un peu chamboulé le Néphilim. Il ne s'était jamais posé la question ? Le demi-elfe ne savait pas s'il devait rire ou pas mais en tout cas, il se laissa entraîner vers le banc et s'installa confortablement à califourchon sur Saël. Ses ailes se refermèrent sur eux, les coupant un peu du reste du monde, créant un petit cocon de chaleur toute douce. Le demi-elfe rangea aussi une mèche de son professeur.

Aussi stupide que ça puisse paraître, j'aime qu'il tente de me rassurer sur tout.

Hochant finalement la tête quand l'ange posa sa question. Evidemment qu'il suivrait les conseils du blond, qui serait le mieux placé pour lui en donner de toute façon ?

-Ça me convient parfaitement. Et puis, je veux leur faire savoir que même si je ne devrais pas les avoir, je suis fier de les porter.

Vivien jeta un œil vers ses paires d'ailes qui frémissaient doucement, laissant à peine la lumière entrer dans le cocon. Ça faisait terriblement intime. Le demi-elfe se rendit compte que ça pourrait lui donner une superbe occasion pour dormir sur l'épaule de Saël. Mais ce n'était pas le moment pour ce genre de caprices. Il sourit au blond à ses questions suivantes, rit doucement avec l'envie de frotter son bras aussi, à cause des griffures laissés par Cerby qui avaient déjà bien cicatrisés.

-J'aime beaucoup. Je travaille à l'animalerie de Félisiz. Le patron est complètement gaga avec les familiers, c'est amusant. Quant aux familiers, ils adorent m'embêter mais ils sont tellement mignons que c'est impossible de leur en vouloir.
Le pire étant Cerby quand même. Il fait toutes les bêtises possibles mais il se fait pardonner par un regard trop chou.
-Non, il n'est pas difficile. Je dois juste tenir la caisse et vendre des produits. Pour les familiers, c'est encore le patron qui s'en occupe. Il est très protecteur avec les petits.

Vivien posa sa tête dans le cou de Saël, son souffle s'écrasant contre la peau de celui-ci. Les yeux à demi-clos, il reprit, sa main caressant l'épaule du blond sans qu'il remarque ce qu'il faisait.

-J'apprends à tous les connaître. C'est comme si je devenais un grand frère, c'est assez étrange comme sensation. Mais et toi, ton travail, comment se passe-t-il ? Tu sais, j'ai cherché le professeur d'art, je ne l'ai pas trouvé et tout le monde m'a dit que je perdais mon temps. Quand on me l'a décrit, j'ai cru que c'était toi à cause de ton carnet à dessins mais tu dois faire autre chose dans l'école, non ?
Quoique Saël m'avait dit être professeur, il n'avait juste pas précisé.

Save me more
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Mer 4 Jan - 1:29
Sael Neri


...près ...



Si je n’ai rien contre le fait qu’il soit un peu gamin parfois, j’aime même un peu trop ça a mon goût, je ne peux pas en dire autant a propos de sa manie de s’excuser. Je sais ce qu’il a vécu, je comprends qu’il soit un peu effrayer a l’idée de contrarier quelqu’un mais … il doit s’imposer, j’ai peur de ce qui pourrait lui arriver s’il n’arrivait pas a se décider a le faire… n’importe qui ferait n’importe quoi et mon gamin pourrait finir …

Non, je ne vais pas me perdre la dedans, j’ai passé la main dans sa nuque, caressant doucement en souriant.

-C’est mignon, personne n’avait encore glisser d’invitation a un tête a tête sous ma porte, alors, continue, même quand tu auras un portable.


Ce qui arrivera vite, s’il travail, il a besoin d’un portable, je vais donc lui offrir un cadeau de félicitation pour l’obtention de son fameux poste. J’ai juste passé mes bras autour de la taille de vivien en observant ses ailes qui nous entouraient … elles sont une si belles barrière… nous sommes seuls … perdus dans notre monde, et je n’ai aucune envie de le quitter, jamais…

-Sois toujours fier d’elles.


Oui, les ailes sont un cadeau précieux, il faut les protéger, en prendre grand soin, les nettoyer… elles doivent être parfaitement entretenues…

-Rien en ce monde n’est plus beau et précieux que tes ailes.


A part lui, il m’est plus précieux que tout… et c’est pour ça que ça m’ennuis … Je ne veux pas me lié mais m’éloigner de vivien est bien trop difficile, c’est une tache qui relève presque de l’herculéen… il est tellement adorable, beau, touchant, et terriblement… pure… même si je le voulais, je sais que je ne pourrais pas me défendre face aux sentiments que je sens, ceux qui s’éveillent doucement …

-L’animalerie…


Cet emploi ne m’étonne pas, il lui convient si bien … Il est tellement doux, les animaux ne peuvent que l’aimer, comme les gens.

-Et le patron, il te traite correctement ? Tu as le temps de te reposer au moins ?


Je n’ai pas envie qu’il s’épuise, si ça n’est que ça, je peux le prendre a ma charge, je n’ai pas énormément de dépenses ici, je suis payer a ne rien faire, et je vis sur l’ile donc sans loyer. Sans oublier que j’ai mes primes de passages à l’autre lycée.

-Fais attention à toi et s’il y a le moindre problème, préviens-moi immédiatement.


J’irais trouer le responsable et … je serais le dernier a pouvoir faire ça.

-Mon travail ? C’est un peu compliqué… et je doute que tu comprendrais


Personne ne comprends … personne ne cherche à comprendre. Je comprends quelque part, personne n’a envie de passer du temps à comprendre les autres, c’est mon travail a moi de les comprendre, de les connaitre, de les pousser a mieux… je sais qu’ils me haïssent mais pour me faire taire, pour me rabattre mon caquet, ils se battent comme ils ne l’auraient jamais fait. Même maks progresse et il progresse très vite … c’est agréable à voir … mais je ne lui dirais jamais, je préfère que ça vienne des autres, de lui-même.

-Le professeur d’art…


Qu’est ce que je disais… qui cherche à comprendre ? Ou ils sont mes artistes et leur vision unique et profonde des choses… pas un pour passer les apparences.

-Vivien, que sais tu de la façon dont il travail ?


J’ai caressé doucement ses cheveux, je m’attends tellement a la déception…

- Que sais-tu de lui ?



par Daniel







mes ailes:
 
avatar
Messages : 1351

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Mer 4 Jan - 19:47
Vivien Daliciann
feat Saël
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Tout contre toi


Vivien sut retenir le soupir de bien-être qui avait failli franchir ses lèvres quand Saël s'était mis à lui caresser la nuque, mais ce ne fut que parce qu'il avait l'habitude de ne pas trop montrer le désir qu'il prenait à être touché. Les doigts frais du blond semblaient lui chanter une poésie, du moins, c'était l'impression qu'il avait tellement c'était bon pour lui. Tout comme ce que disait son sauveur. Ah, il était donc le premier à faire cela ? Alors celui-ci risquait d'en recevoir plus souvent. Savoir qu'il éclairerait un peu la journée de Saël en lui laissant des petits mots, ça lui plaisait.

Rien n'est assez bien pour lui de toute façon. Je lui enverrai aussi des SMS des fois.
-Avec plaisir. J'aime bien en plus, c'est comme si on avait un sale petit secret rien qu'à nous.

Le demi-elfe laissa entendre un petit rire, qui se calma assez vite quand ils furent installés sur le banc. Même si dans un coin de son esprit, il continuait à trouver leur position particulièrement intime... Il n'aurait jamais l'idée de s'asseoir sur quelqu'un d'autre comme ça, aussi étonnant que cela puisse être. Le blond avait vraiment des prérogatives que d'autres ne sauraient avoir aussi facilement. Comme les bisous. Toucher oui, les bisous... C'était un peu plus complexe dans la tête de Vivien. Même si ses lèvres avaient déjà été salies.

-Je les aime beaucoup... Par contre, je n'ai aucune idée de comment les apprivoiser. Il faut dire que les toucher, ça me donne du plaisir alors...
Mince, ce serait bien que j'arrête de rougir.
-Pour les nettoyer, ce n'est pas facile du tout. Tu as bien vu ma réaction plus tôt.

Même si Vivien les remerciait pour ce doux cocon qu'elles leur offraient. Ses ailes étaient adorables, ou du moins, c'était ainsi qu'il les voyait mais il savait aussi que les noires avaient plus de caractères que les blanches. Pour le peu de fois où elles avaient été dehors, elles avaient toujours réussi à baffer un scientifique pour le défendre.

-Elles sont précieuses, c'est vrai. Mais la personne que j'aime passera avant, je le sais.
Mais si je peux, je sauve les deux...

Vivien avait peur de ne pas savoir se sauver lui-même par contre. Il ne pensait pas avoir assez de forces pour cela, sans compter que son don était très dangereux pour lui-même. Il n'en parlait pas à Saël sans raison, il n'était pas sûr de comment le blond prendrait la nouvelle. Il voyait bien combien celui-ci avait tendance à être protecteur avec lui, de sorte qu'il n'avait pas envie de se mettre en danger. Parce que ce serait mettre Saël en danger.

Quant à son travail... Son doux sourire ne quittait pas le demi-elfe alors que l'ange demandait des précisions. Vraiment, il trouvait Saël adorable. Mais il ne le dirait pas. Ou alors pas encore.

-Il me traite vraiment bien. Et je suis sûr qu'il continuera tant que je m'entendrais bien avec les familiers. Oui, j'ai mes pauses, j'ai même le droit de dessiner dans la boutique, tant que je n'apporte pas de la peinture. Mais je le comprends. Il y a un familier, Cerby, qui ne tient jamais en place et adore faire des bêtises. Il a déjà essayé de manger mes crayons alors de la peinture... On serait bons pour relaver tout le monde sans compter qu'on ne sait pas s'il y a des allergies ou non.

Dans un élan, Vivien se laissa aller et laissa un doux bisou sur la joue de Saël.

-Promis. Toi avant tous les autres.
Personne n'est aussi important que toi. Comment ça, je ne comprendrais pas ?

La suite laissa Vivien plutôt perplexe. Le blond lui cachait certainement quelque chose pour se faire aussi évasif ? Lui aurait-il menti ? Quand bien même ce serait le cas, le demi-elfe ne lui en voudrait absolument pas. La seule raison pour laquelle il pourrait un jour en vouloir à Saël c'était si celui-ci l'abandonnait sans rien dire. Et puis vinrent les questions sur le professeur d'art. Cela mit la puce à l'oreille de Vivien mais il se décida de laisser ses doutes de côté pour répondre franchement à Saël.

Il me donne l'impression d'avoir peur de quelque chose.
-Selon les élèves, il est quelqu'un d'absent et de paresseux. Ça, c'est la majorité. Et pour une petite minorité, c'est quelqu'un qui a un regard très exigeant sur l'art, qui demande des choses impossibles à faire dans le délai qu'il impose mais qui derrière donne une vraie réflexion sur ce qui a été fait et donne des pistes pour avancer.
Je pense avoir bien résumer l'avis de tous... Quoique...
-Ils disent aussi qu'il est sadique, cruel et joueur. Moi, je ne sais pas. Je refuse de juger quelqu'un que je n'ai pas vu et je pense qu'ils devraient faire pareil.

Vivien caressa la joue de Saël, refit un bisou dessus. Il sentait une sorte de tension chez le blond et ça ne lui plaisait pas du tout.

-Est-ce que ça va ?

Save me more
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Jeu 5 Jan - 15:59
Sael Neri


...près ...



Un sale petit secret rien qu’a nous … ce gamin me tueras, là impossible de ne pas rigoler… il est tellement mignon et en même temps, tellement aguichant, ça ne devrait pas être permis ça. J’avais ben compris oui, il m’a clairement montré ce que lui faisait le contact avec ses ailes, je suppose que c’est naturel que ça l’effraie.

-C’est le cas pour tout le monde.


A plus ou moins grande échelle.

-Les ailes sont sensibles, elles sont fragiles et le plus petit contact peut donner une réaction forte, c’est le fardeau de tous ceux qui ont la chance d’en possédé, tu n’es pas une exception sur ce point.


Je sais que c’est effrayant de voir a quel point un simple contact peur être un délice, j’adore qu’on caresse mes ailes, mais je laisse peu de monde le faire, ça a le don de me faire perdre l’esprit mais c’est un danger pour elles.

-Cette sensation est exacerbée lorsque tu n’utilise pas fréquemment tes ailes.


Je suppose que si ses ailes ont en plus une conscience propre…

-Moins tu les touches, plus elles en ont envies et besoin, et plus le contact leur fait plaisir.


Et donc plus il a de plaisir.

-Si cela te gêne, tu pourrais t’entrainer seul un moment, essaie des les habituées un peu mieux au contact.


Ne pas visualiser.

-Lorsque tu voleras, elles seront en permanence caressées par le vent, tu devras pouvoir le supporter.


Ne pas visualiser.

-Commençons comme ça, moi, je t’aiderais à méditer et entré en contact avec la conscience de tes ailes, tu apprendras a les connaître. Et toi, lorsque tu es seul, tu t’entraineras au toucher.


Et merde…

-Sans forcer, si cela est trop dur … tu arrêtes et tu reprends le lendemain, ou plus tard.


Remerde…

J’écoute sa petite histoire sur le travail et souris doucement, jusqu’au baisé. Alors lui, je l’attendais pas… et impossible de ne pas rosir … heureusement que dans cette position, je peux poser ma tête sur la sienne et l’empêcher de me voir… Le ciel soit damné, me donner un gamin si … c’est cruel, je risquerais de le souiller rien qu’en le voulant si fort.

-Ils disent ça…


Qui dit que je donne des pistes ? J’ai du mal a croire qu’un seul de ces morpions ai pris le temps de réfléchir... ça ne peut pas être maks, c’est clair. Ni la nouvelle, je l’ai pas vu l’enfant sauvage. Drakhys mérite d’être dressée de nouveau… merde là je suis un peu paumé… qui a put lui dire ça…

-Oui bien sur que ça va Vivien.


Toujours, surtout quand j’apprends qu’il y a quelque part, un morpion avec un neurone.

-Tu le connais le professeur d’art, c’est moi.


Et je suis un sadique cruel, mais pervers… pas avec n’importe qui …

- Ils n’ont d’ailleurs pas tord, je ne donne pas cours dans la salle de classe.


Je ne devrais pas me justifier…

-Je préfère voir chacun individuellement.


Et les pousser au meilleur sans même qu’ils comprennent.

-J’aimerait qu’ils soient un peu plus comme toi, qu’ils voient le monde a travers leurs propres yeux, pas dans les lunettes qu’on leur impose…


Et ça m’énerve qu’aucun d’eux ne soit capable de me rendre quelque chose de correcte, le seule a m’avoir impressionné, c’est Lenno, et encore, il a fallut que je le jette sur un domaine qu’il ne connaissait pas le moins du monde.

-Un artiste à un monde bien a lui … refuser de s’y ouvrir, c’est être simplement un mouton bien déguisé…


Je doute qu’il comprenne … mais ça fait du bien quand ça sort…

-Excuse moi, ça n’est pas le sujet aujourd’hui.


J’ai frotté sa tête et lui ai souris tendrement.

-Aujourd’hui, je suis tout a toi.



par Daniel







mes ailes:
 
avatar
Messages : 1351

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Jeu 5 Jan - 23:39
Vivien Daliciann
feat Saël
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
A faire des câlins


Vivien cligna des yeux quand Saël lui affirma qu'il n'était pas le seul atteint. Donc, les ailes, c'était sensible pour presque tout le monde. Le problème, c'était qu'il en avait quatre... Alors était-il encore plus sensible à cause de cela où il allait réussir à limiter les dégâts. Sans savoir exactement pourquoi, il eut l'envie que Saël sorte ses ailes pour voir quel genre de gémissements il pouvait bien laisser entendre quand une main douce venait effrayer ses plumes sûrement toutes douces. Il se sentit un peu pervers de vouloir faire une telle chose, de sorte qu'il n'en dirait rien au blond. Mais peut-être un jour...

-Exacerbé ? Pas étonnant que je me sente si... fou en les effleurant... Même juste pour enlever les plumes mortes.
En parlant de plume morte...

L'une d'elles - une blanche - se décrocha et tomba lentement sur sa tête. Avec un sourire, il la récupéra et sans savoir pourquoi, il effleura les lèvres de Saël avec. Tout en rougissant parce que son sauveur s'attardait sur l'effet plaisir que ses ailes canaliser en elles... Il devait vraiment donc s'en occuper au plus vite... Ça allait être... salissant. Il rougit un peu plus en imaginant malgré lui un orgasme en plein vol. Ce serait si embarrassant !

Surtout si Saël est là... Je ne saurais même pas où me cacher... Par contre, pourquoi a-t-il l'air... constipé ?
-Tu... Tu as déjà eu un orgasme en volant ?

Vivien l'avait demandé d'une petite voix. Maintenant qu'il avait l'idée en tête, il n'arrivait pas à penser à autre chose... Enfin si, il imagina malgré lui Saël dans une telle position et cacha son visage dans le cou du blond qui ne devait pas y comprendre grand chose. Certes, le plaisir était naturel et certes, on l'avait torturé pour savoir quand il pouvait avoir toujours plus de plaisir... Mais ça... Il en parlait avec quelqu'un qu'il aimait beaucoup, du coup... Et puis c'était mal d'imaginer son protecteur comme ça. Très mal.

Mais je sens que je vais le dessiner. Et c'est tellement pas bien...

Heureusement que Saël changea de sujet ensuite en lui parlant de l'animalerie, ce qui lui permit de se reprendre et même donc de lui faire un bisou. Parce que malgré tout, le blond restait vraiment patient. Tout ce qu'il disait ne devait pas forcément paraître intéressant à l'ange mais pourtant, il écoutait, il répondait. Et il était mignon à rosir à cause d'un bisou. Chacun son tour ! Même si Saël ne serait jamais aussi gêné que lui à son humble avis.

En tout cas, cette histoire avec le professeur d'art l'intéresse beaucoup, donc, je pense que j'ai raison...
-En fait, ils ne disent pas cela exactement comme ça mais c'est ce que j'ai compris des différents témoignages. Il y a toujours des non-dits dans un discours, des sous-entendus à essayer de trouver. Et je pense avoir bien travailler sur le sujet. Parce que mine de rien, cette histoire fait pas mal de bruits.

Vivien était rassuré que ça irait pour le blond, sourit quand il avoua enfin être le professeur qu'il avait cherché. Et dire qu'il l'aurait si facilement trouvé s'il avait su... C'était tout de même amusant quelque part. Il écouta la confession de l'ange en lui caressant l'épaule, toujours, sans même y penser, ça tenait vraiment du réflexe, de l'instinct. Ainsi donc, Saël étudiait cas par cas ses élèves. Cela devait lui demander pas mal de temps quand même, surtout s'il cherchait une manière de les booster qui soit faite pour eux.

-Je pense qu'ils pourraient y arriver, mais il est facile de rester sur ses acquis. Après, je trouve mon cas un peu différent, les scientifiques m'ont appris des choses mais peut-on réellement appeler cela une éducation ?
J'en doute sérieusement. Mais après, si quelqu'un avait un avis contraire mais clair sur le sujet, j'aimerai l'entendre, pour savoir.

Le sujet lui tenait même à cœur, Vivien le voyait bien à la façon dont le blond était presque véhément. Le demi-elfe était content que celui-ci se sente capable de s'exprimer aussi facilement avec lui, vraiment. Et ses excuses, trop adorables, lui tirèrent un sourire. Non, c'était vrai, il n'avait pas tout compris parce qu'il n'avait pas vécu la situation et la frustration de l'ange face à celle-ci. Mais il pouvait au moins écouter. Surtout si le blond le grattouillait en plus.

-Ne t'excuse pas, je suis heureux que tu te sentes libre de parler de cela avec moi. Je serai toujours là pour t'écouter si tu le veux.
Tout à moi ? Il ne devrait pas dire des choses comme ça...
-C'est dangereux de dire ça, tu sais, les enfants sont possessifs et égoïstes la plupart du temps.

Vivien avait un regard doux mais sérieux. Il fallait qu'ils se re-concentrent tous les deux sur la raison première de cette rencontre. Il savait ce qu'était la méditation mais n'avait jamais pu tenter d'en faire. Du coup, il n'était pas certain que le terrain de sport soit le lieu adapté. Oui, Saël n'avait pas froid lui mais le demi-elfe commençait à trouver le temps éprouvant même si ses ailes appréciaient clairement la brise dans leurs plumes. D'ailleurs, il essayait de ne pas y réagir.

-Si je dois faire de la méditation comme tu dis, l'intérieur serait plus adapté non ? Ici, il fait un peu trop froid.
J'hésite...
-On va chez toi ? En plus... J'ai envie d'un chocolat chaud...

Il prit la main de Saël et y déposa la plume. Elle était toujours aussi blanche, pas abîmée même en réalité. Pourquoi était-elle tombée alors ? Bonne question. Toujours était-il que...

-Si tu veux la garder.

Save me more
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Dim 8 Jan - 22:37
Sael Neri


...près ...



Non rien d’étonnant au fait qu’il ressente du plaisir au plus petit contact avec ses ailes, nous avons tous une zone sensible et sur chaque créature ailée, elles en font pleinement partie, tout comme les créatures a queues apprécient généralement cet endroit pour quelques gratouilles, mordillements ou autres. Bref, il n’y a rien qui puisse me surprendre dans sa réaction, si ce n’est la distance de ma main, mais il ne faut pas non plus oublier ce qu’il a vécu, le pauvre gamin est entrainer a réagir comme il l’a fait.

La plume qui passait sur mes lèvres me reportât vers la situation et j’observais mon gamin qui me fit sourire par sa question.

-Non …

Pas dans le sens ou il l’entend, si je me suis déjà envoyer en l’air en volant oui, mais c’est une autre histoire et puis la télékinésie aide beaucoup à maintenir un corps en l’air… il faudra que je le rappel lui d’ailleurs, expérience à renouveler. De délicieux souvenirs me venaient et j’adorais ça mais fallait revenir a ce qu’on disait de moi … dire que je fais pas mal de bruit, moi qui suis le plus absent des profs…

-Je sais aussi qu’ils le pourraient mais je n’en ai pas particulièrement envie…

Le fait de me détester les force a avancer, mon coté gamin les gonfle et le fait que j’ai du talent encore plus, ils sont tous persuadés que je suis un mauvais prof et veulent pourtant tous me faire reconnaitre qu’ils existes, qu’ils ont des choses a dires, besoin de se faire entendre… oui, j sais qu’ils ont tous doué, mais mes félicitations ne font pas partis des choses que je leur offrirais. Mes conseils sont déjà mal pris en règle générale.

-J’en doute… mais ce que tu es, c’est quelque chose que tu as cultivé seul, comme ton talent, comme ton calme. Tu peux être un artiste, ils le peuvent tous…

Et si un jour ils parviennent a ce rappeler que seul leur folie les as fait avancer… je serais sans doute l’un de leur plus grands fans. Seulement, ça ne fais pas parti des choses qu’ils ont envie de retenir.

-Je sais.


Ne suis-je pas le pire de tous les gamins qu’on puisse trouver ici ?

-Mais je prends le risque.

Sword ne compte pas.

-Si tu veux, je te préparerais un chocolat mais il faudra t’installer dans la chambre. Le salon est trop plein de distraction et la chambre d’ami est encombrée.


J’ai posé les yeux sur la plume et ai souris tendrement a mon petit Vivien.

-Je me ferais un plaisir de la garder, merci.


Je la mettrais avec mes trésors, ou avec mon pied gelé…. Un jour son proprio viendra bien le chercher lui…

Bref, j’ai pris la main de Vivien et suis parti pour la maison. Une fois arrivé, je l’ai envoyé à la chambre et me suis atteler à la préparation d’un bon chocolat bien chaud avec de la chantilly et un marshmallow. Puis j’ai pris un plateau avec des confiseries et suis aller le rejoindre, il faut des forces pour travailler !



par Daniel







mes ailes:
 
avatar
Messages : 1351

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël Lun 9 Jan - 13:15
Vivien Daliciann
La suite > ici <
avatar
Messages : 130

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 27

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Apprends-moi à voler ! PV Saël
Contenu sponsorisé
Apprends-moi à voler ! PV Saël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Apprends-moi à voler [PV Iris et Icare]
» Un Voleur Sachant Voler. [Orange Town, Rang D, Solo, Interception de voyous]
» Il n'y a pas que les oiseaux qui savent voler [Terminé]
» « La vie est une farce, apprends à rire » _Marie-Claire Blais. [ With Katherine Murdshaw - CLOS ]
» Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes, tu ne peux pas voler [Michiki]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: