FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mar 17 Jan - 18:09
Caleb Volgris
Craquer et tuer
Caleb
Volgris
...
...



Je supposais que la nouvelle avait été trop... Trop pour moi.

J'étais un petit dragonneau - oui, c'est un pléonasme - un peu fragile et très sensible. Et là, coup sur coup... Eh bien y'avait eu trop de choses en réalité. Déjà papa et maman s'étaient marié. Et même si j'avais été heureux, je les avais aussi boudés ! Je n'avais pas été là pour le voir, bon sang ! Je n'avais même pas pu faire une pièce montée pour eux. En plus, ils m'avaient abandonné pendant un long moment et je m'étais senti perdu pendant tout ce temps. J'avais même eu peur qu'il ne revienne pas.

Et ensuite, ils m'annonçaient que maman était enceinte. J'avais eu une très très longue discussion avec papa au cours de laquelle j'avais pleuré plus d'une fois. De joie, de peur, de tristesse... J'étais sûr qu'il allait moins m'aimer. Oui, j'étais son fils mais son fils adoptif... Et maman... Ben maman, elle n'avait pas vraiment de raisons de m'aimer. Personne n'en avait en vérité... J'étais un bébé capricieux, chiant, exaspérant, qui se bourrait de sucre et dormait énormément.

Ils allaient m'abandonner, c'était sûr...

Mais je ne voulais pas moi...

Alors... Je ne savais pas très bien ce qui c'était passé dans ma tête pour que ça arrive... Je savais que Santa Juana était une ville d'humains... Une ville d'êtres qui nous haïssaient. Mais j'avais complètement perdu pied, ça je le savais. Quand je repris un peu mes esprits, mon côté dragon ayant totalement submergé mon côté civilisé, j'étais dans l'église. Des candélabres étaient au sol, certaines choses brûlaient et... Il y avait des morts. Entre l'une de mes pattes avant, il y avait le prêtre, encore bien vivant qui récitait ses prières d'une voix implorante et désespérée.

Sauf que je voulais quand même le tuer. Je notai que j'avais fermé les portes de l'église et même toutes les sorties que les humains auraient pu utiliser pour se sortir de mes actes. J'avais mal, je voulais qu'il ait mal avec moi. C'était égoïste et infantile... Surtout qu'ils allaient mourir mais c'était plus fort que moi...

-Ils ne vont plus m'aimer... Papa... Maman...

Une grosse larme roula sur mes écailles, finit en diamant sur les marches menant à l'autel.

-Je veux qu'ils m'aiment... Je veux qu'on m'aime !!!

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mar 17 Jan - 19:10
Sword Fylbers
►Besoin d’amour p’tit frère ?◄ Ft. Caleb
Depuis ma visite dans la forêt et ce que j’en avais appris, plus ma dispute avec Shin qui n’arrangeait absolument pas les choses, j’étais resté cloitré dans mes catacombes à n’avoir envie de voir absolument personne. Je dis bien, strictement personne. Mon sommeil était profond, mais je dégageais une telle aura néfaste que ça faisait fuir les plus craintifs. J’en avais même été jusqu’à envoyer pêtre Drakhys qui était venue me chercher pour le travail chez Caleb, autant dire qu’elle a très vite compris qu’avec l’humeur que j’avais actuellement, il valait mieux me laisser tranquille, et que te toute évidence, je risquais de faire un carnage pour rien. Tant, pis, elle saura se débrouiller sans son garde du corps. Enfin, je me suis décidé à quitter ma demeure pour me rendre en ville, habillé d’une tenue légère, haut à lassage au niveau du col de couleur violette, plus un pantalon noir et des bottes en cuir noires.

J’avais décidé aller récupérer sinq à six kilo de viande pour pouvoir manger et me sustenter. Deux semaines sans me nourrir, ça me creusait l’estomac. Je décidais donc de me rendre dans la ville la plus proche, jusqu’à ce que je sente l’aura de Caleb en ville. Il semblait en colère et vu les flammes qui provenaient de l’église, il semblait aussi s’en prendre à ceux qui s’y trouvaient. Mh... Fallait venir me chercher pour faire un carnage en ville ! Pour me défouler y’a rien de mieux ! J’avais donc pris ma forme de dragon adulte pour voler plus vite jusqu’à l’église et m’y accrocher sur le toit, détruisant le plafond pour y entrer ma tête afin de voir une scène très atrayante. Caleb en colère contre ses parents, et en manque d’amour... sur le point de tuer un prêtre. Hum ! Quelle délicieuse vision ! Je me faufilais à l’intérieur de l’église sous ma forme originelle et me posais lourdement au sol.

-Tu fais un carnage, et tu ne me convies même pas Caleb ?

Je ne suis pas d’accord. Surtout qu’il aurait pu, au moins venir me chercher pour s’amuser avec les gens de cette ville, et tant pis si les représailles avec les directeurs sont douloureuses... Quoique, je vais surement grandement apprécier. Les autres personnes présentes dans la pièce semblaient se réfugier comme ils le pouvaient vu qu’ils étaient coincés ici. Me faisant saliver de plus belle. Mon ventre se mit à gronder, la faim me tiraillait les entrailles. Le sang me montait à la tête, je me léchais les lèvres et reniflais les odeurs de la salle. Je me tournais vers un humain qui n’osait plus bouger près de moi. J’avais vraiment faim, et je risquais d’entrer en frénésie alimentaire à tout moment. Je n’irais pas jusqu’à calmer Caleb, il finira par se calmer tout seul une fois bien défoulé. Je pourrais venir le prendre dans mes bras et le calmer en lui faisant un câlin, ce que je ferais surement après manger, mais là... Ce fut plus fort que moi, j'attrapais avec ma gueule le type à mes pattes et commençais à le mâchouiller en le faisant hurler. Il avait mal? Je n'ai pourtant rien senti!

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mar 17 Jan - 20:48
Drakhys Andar
Et même que je craque des fois !
Ça sent pas le sang là ?


- Are you are you coming to the tree. They strung up a man they say who murdered three…

Douce et joyeuse chanson que voilà. Drakhys fredonnait cet air guilleret tandis qu’elle quittait Esperanza. Il était un peu tôt pour aller au boulot mais elle avait prévu de brancher un gugusse en faisant un détour par Santa Juana histoire d’avoir un petit casse-croute sous le coude pour après les festivité.
Elle voulait un homme de préférence et jolie garçon. Se promenant, elle regardait avec attention ses victimes potentielles. Car non, il ne passerait pas la nuit. Hors de question de laisser un être humain en vie si elle avait bu de son sang. Non il ne se transformerait pas en une espèce de goule ou de semi vampire a son service, c’était juste… Un principe…
Les regards intéressés qu’elle lançait à droite ou à gauche étaient la plupart du temps rendus. Jusqu’à ce qu’elle grimace en se détournant. Là, les injures fusaient, mais ça ne la touchait pas. Un petit sourire supérieur planait sur ses lèvres.

- Strange things did happen here. No stranger Would it be. If we met at midnight in the hanging tree…

Son regard n’accrocha pas celui d’un petit blond, appuyé à une barrière, pianotant sur son téléphone. Lui il était mignon, elle s’approcha de lui et se pencha au niveau de son téléphone pour entrer dans son champs de vision.

- Salut toi…

Il la regarda d’un air stoïque et ne lui répondit même pas avant de se replonger dans son téléphone. Non mais oh ! Elle lui faisait l’honneur de s’intéresser à lui, qu’est-ce qui pouvait bien être plus important qu’elle au juste ? Elle le contourna pour pouvoir regarder par-dessus son épaule et elle ragea. Il était sérieux. Il avait sous les yeux une déesse et il préférait regarder ses… POKEMON… Comme il était au bord du trottoir et qu’il était justement coté route… Elle ne le poussa pas du tout discrètement juste au moment où un bus passait. Elle reçut quelques éclaboussures qui ne parvinrent pas à masquer le sourire de cruauté qui ornait son visage. Elle s’éloigna d’un pas tranquille alors que les badauds se précipitaient pour prendre des photos et autres selfie… Que l’humanité est belle…

- Are you, are you Coming to the tree. Where I told you to run So we'd both be free. Strange things did happen here No str…

Elle s’arrêta subitement, levant la tête. Ça sentait bon là. Un vrai délice… Ça lui rappelait un truc… Mais quoi donc déjà… Ah si, quand elle va jouer avec Sword. L’odeur de bruler, de sang, de peur… Non attendez de terreur… Ce cocktail ! Elle avait déjà les pupilles dilatés et les dents proéminentes. Suivant son nez, elle se dirigea jusqu’à la source de cette odeur. Une église… Moui pourquoi pas… Ça avait un certain charme de faire des morts là-dedans…
Elle était étonné de ne pas voir d’humain accourir, genre pompier flics ou… Ah si attendez, les voilà. Elle prit une pose théâtrale devant la rue et quand quelques flics et secouristes se précipitèrent sur elle affolé par le sang qu’elle avait sure elle….

- Oh aidez-moi j’vous en supplie j’ai mal…

Un secouriste commença à la soutenir tandis qu’un autre arrivait avec une civière. Un sourire des plus mauvais se dessina sur son visage avant qu’elle ne prononce d’une voix glaciale avec un petit rire des plus sadiques.

- Haha, non je plaisantais…

Elle utilisa sa force persuasive vampirique pour manipuler leur esprit faible et les envoyer baladé ailleurs. Elle avait senti l’odeur du géant bleu, mais pas seulement. Il y avait aussi Caleb avec lui. Et les deux qui se faisaient une petite fête comme elle les aimaient tant… Sans elle… Surtout que Sword était parfaitement au courant qu’elle adorait ça. Encore que le plus jeune l’ignore c’était possible… Elle essaya une porte mais c’était bien fermer… Elle recula et regarda l’entrée que le toit défoncé offrait. Oui pourquoi pas. Elle grimpa avec agilité et vélocité et se laissa tomber à l’intérieur, pile au moment où Sword se payait un petit amuse-gueule. Le craquement distinctif ses os qui se brisent et les hurlements de l’homme… hmm… C’était jouissif. Enfin presque, elle n’en était pas l’origine… Son tour viendrait.
Elle s’avança près du dragon noir et le regarda avec un air innocent et tout mignon, un doigt sur le bord de ses lèvres tandis qu’elle se dandinait de droite à gauche.

- Tu m’en laisseras un peu dis ?

Elle gloussa en jetant un regard de prédateur aux autres survivants qui devaient sans doute se dire que ce statut ne resterait pas très longtemps le leur. Elle fronça les sourcils…

- Tututu c’est pas bien ça….

Son énergie avait pourfendu l’air et était venue sectionner en deux le téléphone qu’on braquait sur elle, le flash allumé, surement en train d’enregistrer une vidéo. Elle rata de peu les doigts de l’utilisateur et jura. Elle reporta son attention sur l’autre dragon. Elle avait l’habitude de sa forme de bébé et de sa forme humaine. Mais sa forme adulte l’impressionnait beaucoup. C’était grand un bébé dragon l’air de rien… Elle sourit

- Coucou mon petit co…

C’était un peu devenu « normal » de l’appeler comme ça. Comme elle appelait Sword « Sweety » ou Shin « Connard »… Bref un surnom affectif (sauf pour Shin) Mais elle ne finit pas sa phrase. Sous la patte de Caleb le curé récitait des passages de la bible et ça lui tapait sur les nerfs mais c’était surtout le scintillement sur les marches de l’autel qui l’avait interpelée. Il avait pleuré ? Et puis, même si il était également un dragon, qu’il se retrouve là au milieu de tout ce carnage. Qu’est-ce qu’il s’était passé ? Non attendez… Pourquoi ça la préoccupait en fait ? C’est un enfant non ? Et les enfants ça pleure tout le temps et pour un rien… Elle se pinça les lèvres. Un mouvement attira son attention. Non mais sérieux ? Dans une situation pareille ?… La cupidité était affolante chez eux…

- Même pas en rêve !

Sa voix avait été aussi tranchante que son énergie qui était venue couper la main que cet infâme humain s’apprêtait à porter sur la larme de Caleb. Elle adressa un air de méprit à l’homme qui se mit à hurler à la mort.

- Oh ta gueule !

Sa tête vola littéralement et un silence de mort du côté des humains tomba. On les entendait presque plus gémir… Presque…
Elle essaya de capter le regard de Caleb. Le gris de ses yeux était terne, voilé de tristesse et de douleur. Elle se pinça les lèvres. C’est lui qui a un souci alors pourquoi elle se sentait mal aussi… Elle lâcha un soupir, exaspérée contre elle-même. Elle essaya tout de même de savoir le pourquoi du comment l’air de rien.

- T’aimes pas le caté ?

Elle le voyait mal aller faire du catéchisme en fait. Mais bon… C’était un début relativement doux et calme pour essayer de comprendre son état.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Ven 20 Jan - 16:41
Caleb Volgris
Craquer et tuer
Caleb
Volgris
...
...



Bon, il y eut un superbe "crac" sur le sommet de l'église... Sauf que le fait que je crie n'aurait pas pu donner ça. J'aurais cassé les vitraux mais pas... arraché le toit des lieux... Ah ben bravo, magnifique, ce que mon grand frère pouvait être... discret. Il n'avait pas vraiment fait ça, hein ? Je voulais dire, certes, y'a quelques flammes çà et là mais elles étaient sous contrôle, je pouvais facilement les éteindre. Je n'avais pas prévu de tout détruire... Pas même de tuer tout le monde sauf si cela s'était avéré absolument nécessaire.

Et lui, il me parlait d'un massacre ? J'avais retenu une quinzaine de gens. Et pas d'enfants. J'entendis alors son ventre gargouiller. Sans blague ? Il avait faim et il était venu ici ? C'était quoi sa logique ? A moins que... Il confirma mes doutes quand il choppa un des humains présents et se mit à lui broyer la tête avec ses crocs. Il se fichait de moi. Je voulais qu'on m'aime et voilà sa preuve d'amour. J'avais déjà eu l'envie de le frapper, de lui en vouloir. Mais j'avais encore jamais eu envie de le tuer comme j'en avais envie en ce moment même.

Bravo à lui, veuillez tous l'applaudir.

Et comme si ça ne suffisait pas, une certaine vampire débarqua. Et que sa première réflexion, c'était qu'on lui en laisse. Étais-je sot, je m'en voudrais de l'affamer ! Au moins, je saurais pour les prochaines fois, ne jamais appeler ses deux là si je voulais être consolé. Ils seraient juste capables de dire que des conneries. Je regrettai presque que ça ne soit pas papa qui m'ait surpris. Avec lui, je me serai pris ma raclée mais après, il m'aurait câliné... Non ?

Drakhys finit par me remarquer, et me dit un grand sourire, genre, c'était tout à fait normal qu'on se retrouve tous ensemble dans une église à tuer des gens. En fait, j'allais en prendre un pour taper sur l'autre. Elle remarqua ma grosse larme sur les marches qu'un humain aurait voulu voler mais déjà, il aurait fallu qu'il puisse soulever. Je ricanai à sa question hautement stupide et puis sans prévenir, je pris le contrôle des pierres que Sword avaient détruit pour faire son chemin dans l'église et je le frappai avec, me moquant que ça lui fasse mal ou que les pierres finissent en poussière.

-Un carnage, grand frère ? Tu vois ton petit frère faire un truc improbable de sa part et donc... Eh ben il avait envie de carnage, c'est évident.

Le prêtre, toujours en train de pleurer, avait arrêté de réciter ses prières, un peu perdu maintenant.

-Je n'étais pas venu pour tuer, c'est à cause de cette fille qui a cru... Bref, elle est morte ! Mais toi, toi... T'as bien vu que je vais pas bien... Mais ton ventre d'abord ! Bravo ! A tous les deux !

Je laissai mon œil orageux finir sur Drakhys pour lui montrer qu'elle n'était pas tellement en reste sur ce sujet. Je secouai la gueule et je me remis à pleurer.

-Maman et papa vont plus m'aimer et je peux même pas compter sur vous ! Vous êtes que des méchants !!!

Le prêtre finit couvert de diamants, une nouvelle larme se brisant sur lui. Toutes les autres furent des pierres de lunes énormes qui roulaient sur les marches.

-JE VEUX QU'ON M'AIME !!!

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mar 24 Jan - 1:13
Sword Fylbers
►Besoin d’amour p’tit frère ?◄ Ft. Caleb & Drakhys

Et en plus Drakhys débarque… Je vais finir par croire qu’elle me suit partout où je vais… Mais déjà qu’on se voit souvent… Bon ok, en même temps c’est Caleb qui semble avoir besoin d’aide là, donc normal qu’elle soit là au final. Je dégustais mon humain limite caoutchouteux quand elle a débarqué. Et j’ai senti clairement que ma façon de réagir face que petit ne lui plus pas et le mis un peu plus en colère de ce qu’il était. Je me pris des pierres dans la tête et vacillais celle-ci à chaque coup que je me prenais, sauf que je n’étais pas d’humeur à me laisser faire, j’attrapais les roches avec ma gueule et les broyais, renvoyant certaines d’entre elles se briser sur les parois de l’église avec ma queue qui finissait le travail. Grondant de plus belle et me mettant sur mes quatre pattes en détruisant les morceaux avec l’air que je provoquais en battant un peu des ailes.

A côté de ça, j’ai laissé faire Drakhys, qui n’obtint pas un meilleur résultat en fait. Aussi douée que moi niveau tact ! Un vrai dragon dans un magasin de porcelaine ! Je vais lui en mettre une à ce marmouset ! Certes Il n’a pas l’habitude de faires de carnages, il est bien trop jeune encore pour ce genre de choses. Et d’ailleurs il serait plutôt logique qu’il ne fasse pas cela pour le plaisir vu le fond du petit. Lorsque Drakhys tenta d’empêcher un des humains prendre une des larmes de Caleb, j’attrapais sa tête au vol pour la gober et son corps pour finir le reste, avec ça, je ne serais pas calé, mais j’aurais moins faim.

Je me rendis quand même compte que Caleb avait encore pleuré, qu’il avait été blessé et le voir à nouveau pleurer me fit une pointe au cœur. Je me redressais sur mes pattes et grondais en entendant ses mots. Ses parents ne vont plus l’aimer ? À cause de la femelle de Néfir qui était enceinte ? Mais oui je suis méchant ! Et oui j’aime ça ! Seulement là… J’hésite à retourner Caleb contre la fille ou… Eurk ! Rien que d’avoir cette vision d’horreur de la fille me prenant dans ses bras me donne envie de régurgiter les deux humains que je viens de manger. Seulement cette vision… La fille était mal pour moi, elle ressentait ma peine, mais là, c’est celle de Caleb que je ressens. C’est horrible… Cette douleur lancinante est très franchement désagréable. Et rien que de me dire que ça me fait la même chose qu’au petit quand Shin est froid avec moi ça m’énerve, ça m’énerve et je me sens impuissant quand il me tourne le dos à sa manière soi-disant à lui de me dire qu’il m’aime, ça me fait plus mal encore que s’il ne faisait rien. Hors, Néfir et Miley ne semblent pas éloigner Caleb… Je ne crois pas en tout cas.

-Tais-toi! Ai-je grondé furieusement.

A qui le dis-tu! Tu veux qu’on t’aime ? Ouais, je ressens ce vide aussi…  J’ai battu des ailes pour soulever une bourrasque dans l’église et ai sauté sur Caleb en attrapant le petit par le cou et Drakhys par la même occasion. Ces humains n’ont pas besoin de participer à ça. Je me suis envolé avec Caleb dans la gueule et la vampire dans une de mes pattes avant d’atterrir bien plus loin en dehors de la ville. J’ai posé Drakhys et ai relâché Caleb pour le ramener contre moi et le serrer dans mes pattes, enroulant mon cou autour du bébé et lui donnant un peu de chaleur en soufflant un air chaud et se voulant rassurant.

-Calhiabel… Ton père t’aime! Il t’aime et, crois-moi, il ne sera pas prêt à t’abandonner quoi que tu en penses.

Je suis nul pour réconforter, je m’énerve toujours quand quelqu’un pleur ou me sens idiot en ne sachant que faire pour les réconforter. Quelqu’un qui pleur me donne envie de m’éloigner ou de lui dire qu’il est faible et que ça ne servira à rien. Pourtant… Moi, bébé, mes parents m’ont été enlevé et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps jusqu’à les tarir pour laisser place à la haine et la vengeance. Encore maintenant, j’aimerais bien pleurer… Mais c’est impossible. Caleb est encore un enfant je ne peux pas le laisser en mal ainsi. J’ai promis à son père de veiller sur lui. Mais je ne pensais pas que ce serait aussi dur de le réconforter parce qu’il se sent délaissé par ce dernier.

-Pardonne-moi pour tout à l’heure… Je ne te pensais pas aussi mal…

Je l'ai resserré un peu plus contre moi pour lui faire un câlin, espérant ne plus l'entendre ou le voir pleurer comme il l'a fait.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mar 24 Jan - 9:31
Drakhys Andar
Et même que je craque des fois !
Ca sent pas le sang là ?

Improbable, donc c’était bel et bien étrange que Cal s’adonne à ce genre de chose. Cette fille ? Quelle fille ? Drakhys pataugeait littéralement. Elle déglutit quand le bébé dragon posa son œil sur elle. Elle avait fait sa maligne mais il y avait bel et bien quelque chose de grave. Il secoua la tête et se remit à pleurer. Elle sentit son cœur tomber tout on fond de son corps. Et elle avait l’impression que plus jamais il ne pourrait remonter.

Mais regarde-moi ce gros bébé…
Je te déconseille vraiment de la ramener Dark… Vraiment…
oh…

Parfois, il ne fallait pas que la sombre cherche trop la plus jeune. Si elle se pliait la plupart du temps à tous ses caprices pour protéger les autres, il ne fallait pas oublier qu’elle pouvait faire preuve d’une volonté implacable. La ténébreuse botta donc en touche pour cette fois. Mais elle nota cependant que quand ça concernait le bébé dragon, son hôte était particulièrement à fleur de peau…
Elle regarda le prêtre disparaitre sous une avalanche de joyaux. Sword lui avait renvoyé les pierres que Caleb avait éjectées et il semblait à présent plus que furieux. Finalement, peut-être qu’elle allait s’en aller. Rester au milieu d’une joute entre deux dragons ne lui semblait pas du tout recommander… Mais elle ne voulait pas laisser son bébé dragon comme ça… Il réclamait qu’on l’aime…
Elle les regardait à tour de rôle, les deux semblait vraiment perturbé et elle allait enfin se bouger pour s’approcher du plus jeune, et tant pis pour les risques possible, quand Sword s’élança sur lui, l’attrapant avec la gueule et la fauchant avec ses pattes au passage. Il décolla semblant vouloir partir.

- Atteend Sword… Swooordd…

Son énergie se déploya et vint se coller à chacune des larmes du bébé dragon. Elle connaissait le dragon là-dessus. Jamais il n’aurait laissé le moindre de ses joyaux à la portée du premier venue. Et bien qu’ils soient de taille relativement conséquente, ses perfides créatures n’auraient pas hésité à les retailler pour pouvoir se les approprier. Ca n’aurait fait que fâcher encore plus Caleb.
Par chance, ils n’allèrent pas super loin. Et quand enfin l’adulte se posa, la lâchant, elle roula au sol dans un petit « aie » qui fit relâcher son énergie et elle se retrouva au milieu d’une rivière de diamants et autres pierres de lune. Essayant de les évité pour ne pas qu’une jambe ou un bras ne se retrouve écraser dessous. Ca l’avait vidé… C’était lourd ces trucs… Elle se tourna vers ses deux amis. Sword tenait l’autre dragon tout contre lui. Elle se redressa péniblement, les jambes un peu flageolantes quand elle se figea.

- Calhiabel…

Alors Caleb était un diminutif… Il avait un prénom magnifique… Elle s’approcha lentement des deux créatures immenses. Elle était si petite à côté d’eux c’était risible. Drakhys savait que le père de Cal était Néfir et que la compagne de Néfir était le mec blond qui voulait le public pour lui seul. Oui le mec parce-que quand elle l’avait rencontré c’était au moment de la farce de pâque et tout le monde avait changé de sexe. Il lui semblait également que Néfir était venu aussi… Elle ne savait pas très bien pourquoi le bébé dragon pensait que ses parents ne l’aimeraient plus. Elle tendit le bras et le posa sur la patte de Caleb. Juste au niveau du coude. Petite comme elle était, elle pouvait ne pas faire mieux. Sa peau de dragon couverte d’écailles était plus douce que celle de Sword, sans doute parce-qu’il était plus jeune. Elle posa doucement sa joue contre les écailles et ferma les yeux. Elle aurait aimé lui donner du réconfort. Lui faire sentir qu’elle tenait à lui et qu’il n’était pas seul.

- On t’aime Cal… Tes parents, Sword… Maks et Law… Et moi aussi…

Elle ne citait que ceux qu’elle savait connaitre le dragon. C’était un petit bien entouré et choyé. Pourquoi avait-il peur de n’être plus aimer ?

- Je suis maladroite, colérique et très conne… Parfois… Mais tu pourras toujours compté sur moi.

Elle aurait aimé le serrer contre elle d’avantage… Trop gros… Elle ne faisait même pas le tour de sa patte avec ses petits bras… Elle frotta doucement sa joue contre lui.

- Je suis là…

Elle ouvrit les yeux, regarda Sword et sourit doucement.

- Nous sommes là…

Sa voix était toute douce. Elle l’avait déjà fait pleurer une fois et elle s’était promis de ne plus recommencer. Pourtant, elle n’avait pas réussi à tenir sa promesse… Elle ne voulait plus voir de cascade de joyaux tomber de ses yeux… Aussi beaux soient-ils.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mer 25 Jan - 17:50
Caleb Volgris
Craquer et tuer
Caleb
Volgris
...
...



Me taire ? Il venait m'ordonner de me taire ? Il était trop injuste, c'était lui qui faisait des grosses bêtises mais c'était moi qui devait subir ! Ah ! Mais qu'est-ce qu'il faisait ?! Je le sentis me saisir par le cou tout en attrapant aussi Drakhys et nous nous envolâmes avant que je ne puisse protester. Sa poigne me faisait un peu mal, me donnant envie de continuer à pleurer mais comme ça ferait tomber des joyaux partout, je me retins... Surtout que la vampire avait été assez bonne pour attacher tout ce que j'avais pleuré dans l'église... Bon, ils n'étaient pas tout fait bon à jeter tous les deux mais c'était vraiment pas les meilleurs non plus...

Nous finîmes loin de la ville, sans que je sache trop où, vu que je m'étais laissé porter comme un gros sac sans essayer d'arrêter mon aîné. Enfin posés, je bougeais pour apaiser la douleur dans mon cou, les pierres roulèrent autour de nous alors que le sort de Drakhys s'interrompait sur eux. Je reniflais avant de me les regarder tous les deux, pas sûr de la manœuvre à suivre maintenant. Et puis Sword me coupa la chique en m'appelant par mon prénom complet. En me gardant entre ses pattes en guise de consolation et de confort.

Et je devais me l'avouer, c'était déjà bien mieux comme ça.

-Je ne sais pas... Il a présenté maman, je n'étais pas là, il s'est marié, je n'étais pas là... Et là, il me dit par téléphone que maman est enceinte... Je... Je ne sais pas quoi penser...

Je me retins de me tortiller quand Drakhys m'appela par mon prénom complet, me retenant de lui dire de ne pas le faire. Je... C'était très privé et venant d'elle, ça me faisait un peu peur... Oui, je voulais qu'on m'aime, mais je ne voulais pas qu'on souffre de m'aimer. Surtout pas. Or, elle, elle allait se faire mal, j'en étais certain. Elle énonça les noms de tous ceux qui m'aimaient bien, au moins, ce qui aurait pu me tirer un sourire, mais j'avais tellement peur que maman et papa m'oublient. Je donnais un coup de langue sur la main de Drakhys posée sur moi.

-J'ai peur d'être grand frère...

En tout cas, ils étaient tout câlins et gentils avec moi maintenant. Ça faisait du bien... J'avais encore envie de pleurer mais en même temps eh bien... Ils allaient s'affoler si je le faisais alors que me contentai de renifler avant de poser ma tête sur le sol, un peu fatigué. J'avais fait du grabuge chez les humains... Les gens de chez nous n'allaient pas être contents. Je marmonnai pour leur expliquer.

-J'étais allé à l'église pour me calmer et pleurer tranquille mais y'a cette fille à l'entrée qui m'a dit que les grands garçons ne pleuraient pas. Je lui ai dit de se mêler de ses affaires et elle s'est mise à se moquer de moi... Alors j'ai craqué, j'ai changé de forme et je l'ai tuée. Et j'ai tout cassé, j'ai enfermé les gens pour qu'ils n'aillent pas chercher les tueurs de créatures et... Et vous êtes arrivés... Et t'as encore plus cassé que moi, grand frère.

Je soupirai doucement, le cœur lourd.

-Mais je vous aime quand même, même quand vous êtes un peu idiot...

J'hésitai longuement.

-T'es sûr qu'ils m'aiment et qu'ils veulent de moi ? Parce que sinon, ben je peux partir très loin... Ça serait mieux pour tout le monde...

Je posai alors un œil orageux sur Drakhys. Pour son cœur à elle aussi...

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Lun 30 Jan - 15:05
Sword Fylbers
►Besoin d’amour p’tit frère ?◄ Ft. Caleb & Drakhys
Je ne peux pas réellement dire à Caleb que je l’aime. Mes sentiments envers lui ne sont pas assez fort pour ça. Je l’apprécie, c’est indéniable. J’apprécie les moments durs et amusants qu’on a passé ensemble, avec lui, son père aussi. J’apprécie –sauf quand je suis agacé- sa candeur et sa jovialité. Caleb est un enfant, oui, il aurait pu être mon petit frère, comme Drakhys ma petite sœur que je n’ai pas eu. Je laissais Drakhys le calmer un peu et lui expliquer, sans revenir sur ce qu’elle disait. Je gardais Caleb contre moi et dépliais mes ailes pour les enrouler autour des deux, Drakhys et le p’tit frère. Je comprends parfaitement ce sentiment d’égarement, d’avoir été trahi par son père pour ne pas l’avoir emmené avec eux pour présenter la femelle aux autres, pour ce mariage. Je comprends ce sentiment et je sais que les détester pour ça n’arrangera pas les choses. Caleb a besoin d’eux malgré tout, il est encore jeune. Je ne lui souhaite pas perdre à nouveau la famille qu’il a. Son père fait beaucoup pour lui, même si ce n’est que son fils adoptif.

Il a peur d’être grand frère, j’ai cette angoisse de ne pas comprendre pourquoi il me nomme ainsi également alors que je ne suis pas particulièrement tendre, ou que je ne fais pas partie de la famille non plus. Néfir n’est pas mon père et je ne le considère pas comme tel. Non, jamais, même s’il m’y fait parfois penser parce qu’il a parfois de sages propos.

-Néfir continuera à t’aimer, quoi que tu en penses. Peut-être même qu’il se sent contrarié et perturbé et contrit de ne pas d’avoir tenu informé de tout ce qu’ils ont fait. Mais je doute fort qu’il t’aurait réellement laissé tomber ou qu’il ne voudrait plus de toi parce que sa femelle est enceinte.

Je ne l’apprécie toujours pas, j’ai toujours du mal, malgré le fait d’avoir cherché à faire « la paix » avec elle. Un vrai fiasco ! Hin, j’aurais mieux fait de ne rien faire, de me contenter de la blesser comme je l’ai fait et de m’en prendre plein la tronche sans rien lui transmettre lui donner quoique ce soit. Je n’ai pas apprécié son étreinte, j’en ai mal au cœur et l’envie de vomir me prend rien que d’y penser. Je me sens toujours mal. Alors j’ai fermé les yeux et ai léché la joue de Caleb pour tenter de le réconforter un peu.

-Et partir très loin n’arrange pas les choses… C’est une facilité de fuir ce qu’on ne veut pas affronter… Et je l’ai appris à mes dépends.

Rien que le fait d’avoir détruit mon monde pour le fuir ensuite, jusqu’à fuir encore et toujours mon passé sans l’assumer, c’est un sentiment de manque, de trahison et de conflit interne avec mes propres remords qui m’ont rongé durant toutes ces années. Après ce qui s’est passé dans la grotte… Je ne suis définitivement plus le même, je suis libéré de mes tourments passés quelque part. Mais d’autres ont refait surface, et pis encore que celles que j’avais déjà. Au final, je me demande si ce n’était pas mieux pour moi de rester comme j’étais, et de continuer à être aux côtés de Black.

-Ne pleures plus, petit frère… Tu as des gens autour de toi qui t’aiment et qui ne sont pas prêt à te laisser seul. Tu ne le seras pas… Jamais !

Je regardais Drakhys un instant avant de fermer les yeux et gronder un peu. Je n’avais pas tellement écouté les propos de Caleb et son histoire qui l’a rendu dans cet état. Les humains sont des abrutis, comme les autres créatures d’ailleurs. Nous ne valons pas mieux qu’eux. Et pourtant nous voulons nous différencier. C’est absurde ! Je déteste cette douleur lancinante dans ma poitrine, c’est d’autant plus désagréable quand je vois quelqu’un que j’apprécie être blessé.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Lun 30 Jan - 17:20
Drakhys Andar
Et même que je craque des fois !
Ca sent pas le sang là ?

Drakhys écouta le bébé dragon expliquer que ses parents l’avaient un tout petit peu mit de côté pour certaines choses. Elle réfléchissait essayant de comprendre le comportement de Néfir et Miley… La seule chose qui lui vient à l’esprit fut la suivante :

- Ils ont été surement un peu dépassé par les événements… Mais il faut voir le côté positif… Ils t’ont tout de même prévenu quoi qu’il arrive…

Alors comme ça, Miley était enceinte… Mais de ce que la vampire savait, elle n’était pas un dragon… C’était possible ce genre de croisement ? C’était assez étrange… Le fait qu’elle utilise le nom complet du bébé dragon avait provoqué une réaction étrange… Elle ne l’avait que murmuré, juste pour… Le gouter en quelque sorte… Cependant, elle avait nettement vu ses muscles se tendres. Elle ne comptait pas utiliser ce nom. Mais elle était en quelque sorte heureuse de le connaitre.
Elle hocha la tête à la déclaration de Sword. Néfir lui faisait penser à un vieux sage. Elle l’avait juste entrevu, mais cette impression restait forte.

- Sword a raison… Quoi qu’il arrive, tu resteras le fils de Néfir. Personne ne te prendra cette place… Le cœur de tes parents, comme celui de tous parents est assez grand pour deux enfants…

Elle sourit avec douceur, sa langue était venue lécher sa main et bien que sa main soit couverte de salive gluante ça lui donnait encore plus envie de le câliner. Mais cette envie passa à celle de meurtre au récit de Caleb. Bien il avait très bien fait même. Mais son regard s’assombrit tout de même. L’idée qu’elle puisse reposer en paix, ça ne l’enchantait pas vraiment.

- Au moins elle est sur place…

En mourant dans l’église peut-être que sa famille ferait des économies niveau funérailles… Elle eut un petit sourire mauvais. Et pencha la tête sur le côté quand le bébé dragon affirma les aimer. Elle n’en doutait pas une seconde concernant Sword, mais pour elle… Elle cligna des yeux. Ça lui faisait vraiment bizarre, mais ce n’était pas complétement désagréable. Un petit sourire en coin c’était dessiné sur son visage. Mais cette fois encore, il se volatilisa sur les paroles de Caleb. Partir ? Loin ? Mais… Non ! Pourquoi ? Attendez… Elle n’avait absolument pas son mot à dire ! C’était quoi ça ?
Elle s’écarta de la patte de plus jeune et se rapprocha de sa tête qu’il avait posée sur le sol. L’aile de Sword semblait former comme un toit sur eux. Elle posa une main sur le cou de Cal et caressa ses écailles avec douceur. Son œil gris tempête était braqué sur elle. Lui dire qu’elle voulait qu’il parte serait un énorme mensonge… Mais elle ne pouvait pas non plus le contraindre à rester si il éprouvait le besoin de partir…

- Partir loin ne changera rien à la venue de ce bébé Cal… Ca va causer du chagrin à tes parents et de l’inquiétude également… Mais si tu éprouves vraiment le besoin de partir… Fait-le… Avertit les au moins…

Elle ne devait pas penser à elle. Mais c’était dur de s’imaginer l’absence de Caleb. Son odeur disparaitrait lentement des endroits familiers, comme le bar ou son loft… Elle n’aurait personne pour qui porter des habits absurdes. Personne qui viendrait lui susurrer des mots qui la ferait rougir tout en faisant naitre en elle un certain désir… Elle déglutit et sourit tout de même.

- Tu oublieras vite cette peur d’être grand-frère quand l’enfant sera né… Tu seras captiver par cette petite vie fragile qui te regardera avec ses grand yeux remplit d’émerveillement et d’admiration…

Elle avait l’intime conviction qu’il serait un grand-frère très protecteur et très doux… Elle leva les yeux sur Sword quand celui-ci la regarda. Elle lui sourit avant qu’il ne ferme les yeux et elle passa ses bras autour du cou de Cal sans en faire le tour.

- Jamais…

Elle tendit la main et effleurant l’aile du plus vieux, elle laissa ses ténèbres glisser pour réconforter également son grand frère de cœur. Le grondement qu’il avait émis lui semblait un peu triste…

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Mer 1 Fév - 23:29
Miley Lewis
Et maintenant le second bébé dragon ...


-La colère sourde t’a enfin quitté.

J’ai toujours du mal à réaliser, non seulement je porte l’enfant de Néfir, mais en plus, il a main mise sur la plupart de mss pouvoirs et a compris comment m’empêcher de les utiliser. Je suis soumise au bon vouloir d’un dragon pas encore né et sous la surveillance hyper rapprochée d’un dragon vieux de plusieurs siècles… je sens que les semaines à venir ne vont pas être les plus douces que j’ai jamais connues. D’autant plus, qu’il va falloir que je rassure un autre dragon maintenant et que je lui assure que je saurais me débrouiller pour lui donner autant d’amour qu’à son petit frère ou sa petite sœur.

Et le pire, c’est qu’ils développent mon coté masochiste… je n’échangerais ma place avec personne. J’aime profondément mes trois dragons, je suis prête à subir ce qu’il adviendra… quoi qu’il advienne, je veux pouvoir prendre soin de ma famille cette fois, et les aimer tant que mère nature me laissera sur cette terre.

Comme le dragon en moi réclame de la chaleur, j’ai mis un jean bleu claire, des basquettes blanches et un pull blanc avant de sortir, comme ça, ni lui ni Néfir ne pourront gronder leur colère pendant des heures. J’ai aussi pris un plaid dont Néfir et moi nous sommes servit pour nous couvrir un jour ou nous restions à discuter sur le canapé, et l’ai rangé dans ma sacoche. Et comme je vais voir un bébé dragon particulièrement triste, j’ai pris des chocolats a l’orange, de quoi remonté son moral naturellement par deux antidépresseurs. Puis, comme je connais les bêtes, j’ai pris de quoi le punir et deux grosses cuillères dans le placard.

Je suis enfin parti, portant sur moi les boucles d’oreilles que caleb m’a fait, même si je les utilise plus pour décoré le chignon que je me suis fait que pour mes oreilles… je ne suis pas très bijoux mais en déclaration de cheveux, elles sont justes superbes ses feuilles d’argent. Puis bien sur, j’ai accroché le « cadeau » de Sword a mon sac… s’il peut réellement aider mon bébé… je ne refuserais rien.

J’ai quitté notre maison, marchant sans le moindre doute vers Caleb, sa peine et son angoisse me servant de guide. Je sens la présence de Sword et même si la terreur qu’il m’a fait ressentir m’a marquée, et me donne envie de le tuer, je ne peux pas faire ressentir ça a mon bébé, de plus, l’attaqué serait m’abaissé a son niveau, je dois…rester forte, pour mes dragons.

J’avançais dans la ville tachant de calmé mon envie de meurtre… mais alors que je me retenais la vision d’une église quia avait été attaquée m’aurait presque fait perdre ma volonté.

-Tu vois… c’est pour ça que les garçons sont fatiguant… ils oublient trop vite, il faut leur faire entré les choses dans la tête plusieurs fois… ne sois jamais comme ça...


Je me suis servit de ma magie, profitant que peu de monde trainait par là … une autre de leur ruse je suppose, pour entré et constater… qu’il y avait eut assez peu de morts. Tant mieux, je peux punir Caleb, mais je ne voudrais pas que Néfir insiste pour qu’il le soit trop sévèrement. J’ai récupéré une pousse des plantes utilisées pour ouvrir les portes et me suis avancée vers celui qui semblait dans le plus mauvais état. Je me suis agenouillée près de lui et ai déposé la plante sur son torse.

-Pardonnez les mon père, les enfants sont souvent assez brutaux dans leurs jeux.


J’ai laissé la plante se rependre sur lui et l’ai soigné. Heureusement pour moi, le bébé semble ne pas vouloir que son grand frère soit châtié. Il m’a laissé ma magie pour que je puisse soigner le prêtre et l’empêcher de mourir.

-Prenez toute fois garde mon père, il ne faudrait pas qu’ils reviennent après avoir eut des ennuis suite a votre témoignage… mère nature n’accorde pas ses faveurs a chaque agressions.


Je doute que cela suffise à le dissuader de dénoncer mon bébé dragon, mais il devrait hésiter assez longtemps pour que le directeur fasse son travail… s’il ne se montre pas complètement inutile.

-J’espère que votre dieu prendra soin de ceux qui sont parti dans sa demeure.


Il est bien seul à le faire. Je suis partie de nouveau après avoir fini, et constater le nombre de morts. Je m’en suis retournée sur les traces de mon bébé dragon.

-Si un jour tu fais un carnage, fais en sorte de n’être pas reconnaissable mon bébé, cela évitera a ton père de s’inquiété pour toi comme il le fera pour ton grand frère.


Enfin, j’avais deux dragons et une tête blonde en vue… c’est qu’ils sont assez ennuyeux à s’éloigner … on ne fait pas balader une femme enceinte a ce point.

J’ai inspiré profondément avant de venir me placer face au trio infernal. Inutile de regarder Sword, cela me mettrais de mauvaise humeur.

- Calhiabel Volgris, reprends immédiatement forme humaine et viens ici, méchant dragon !


J’ai mis les mains sur mes hanches et l’ai regardé l’air fâcher.

- Dépêche-toi.


Dis je du haut de mon mettre soixante quatre… je me sens décidément toute petite en ce moment, mais plus sans défense. J’ai attendu qu’il vienne, ce qui n’a pas pris bien longtemps et n’ai pas quitté la position.

-N’as-tu pas honte de me forcer a soigner un pauvre prêtre que tu as laissé pour mort ?! Dans une église Caliabel !


Il aurait put tuer ailleurs, si mère nature laisse faire, c’est que l’heure est venu, mais dans une église tout de même.

-Et tu as fais tout ça pour un caprice ?


J’ai mis mon doigt devant sa bouche.

-Ne me dis pas que ça n’en est pas un j’ai entendu Néfir qui t’appelais et essayais de te parlé, non seulement tu lui as raccroché au nez, mais en plus, tu n’es pas venu pour nous voir, tu as préféré aller t’attaqué a une église.


Bon, pour la partie reproche, ça devrait aller. J’ai pris dans mon sac la cuillère et la lui ai tendue.

-Prends ça.


Mes punitions sont moins violentes.

-Et je t’interdis de recracher ou de me dire que c’est dégoutant.


Pas moins efficaces.

- c’est ta punition.


J’ai versé de l’huile de foie de morue dans la cuillère avec presque l’envie de faire la moue… cette chose est infecte.

-Tu finis toute la cuillère.


Les deux autres ? Rien à faire. Après l’huile de foie de morue, une cuillère de marmelade.

-Celle-ci aussi, ça t’apprendra à ne pas faire de caprices.


Lorsqu’il a fini, j’ai rangé les deux produits dans mon sac et ai sorti le plaid.

-Aller, je te ramène, mais avant tu vas venir avec moi dans le parc.


J’ai caressé doucement la joue de mon bébé dragon,

-Je vais t’expliqué, et essayer d’apaiser tes peurs.


Pour le rassuré, et diminuer ses pleurs, j’ai souris tendrement.

-Allons y, et tiens bien le plaid, je n’ai pas envie que mon fils attrape froid.


Le plus simple est fait, maintenant, je vais faire envoler tes peurs… petit caleb.

ft. caleb, sword et drakhy
avatar
Messages : 487

Date d'inscription : 18/08/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Jeu 2 Fév - 0:48
Caleb Volgris
Craquer et tuer
Caleb
Volgris
...
...



C'était de bien douces promesses que m'offraient Sword et Drakhys. Ils avaient sans doute raison mais j'avais le droit d'avoir peur. Je savais bien qu'à l'époque, il n'avait pas tellement eu le choix, aucun autre couple dragon n'aurait pu me prendre en charge. Il était le seul père célibataire d'Orefia jusqu'à récemment. Et on lui avait collé tellement de trucs sur le dos que des fois, je me demandais comment il faisait pour ne pas tout envoyer bouler. Même à Esperanza, il en avait des responsabilités. Entre les élèves, les Hiddens... Et maintenant ça...

Maman enceinte...

J'en avais marre d'être aussi heureux que triste de cette nouvelle ! Mais j'avais tellement l'impression d'être abandonné que c'était plus fort que moi. Malgré les conseils de grand frère. Bien sûr que non, fuir ne serait jamais une solution... Pourtant, on ne pouvait pas tellement m'en vouloir d'y penser. Parce que si j'avais raison... Je ne voulais pas que mon cœur se brise, je préférais ignorer les choses pour toujours.

-Si je fuis, c'est juste pour me protéger, je sais bien... Que ce serait nul. Y'a bien mieux que ça... Et puis même pour vous. Je ne veux pas que vous soyez tristes à cause de moi.

La main de Drakhys, son regard me disait combien cela lui serait douloureux de me voir au loin. Elle y survivrait, elle n'était pas des créatures qui mouraient à cause de séparation mais cela ne lui ferait pas du bien. Et si on était tous à Esperanza, c'était bien pour être heureux pour la plupart d'entre nous. Parce que nous ne voulions plus être des monstres tout seuls obligés de se cacher dans le noir. Je laissais échapper un petit soupir de tristesse. Il fallait que je me reprenne, au moins pour eux. Je ne pouvais pas être le plus gros bébé de la création... Beaucoup d'entre eux avaient été vraiment abandonnés en plus alors que je ne faisais que le soupçonner.

Alors oui, le bénéfice du doute pour papa et maman... Jusqu'à ce qu'on ait discuté.

-Je vais rester. Je veux ouvrir ma pâtisserie et vous faire grossir avec mes petits plats. Pas de sucre pour vous, je sais.

En humain, j'aurai souris. Là, je profitais à fond du câlin jusqu'à ce que je sente une odeur que je connaissais très bien. Ce parfum de vanille... Je relevai la tête pour renifler de plus belle pour apercevoir... Maman... Qui n'était pas contente. Je sursautai un peu alors qu'elle m'appelait par mon prénom complet, un peu perdu aussi qu'elle me donne des ordres comme ça. Ce n'était pas du tout dans ses habitudes.

-Qu'est-ce que tu fais là, maman ?

Le "dépêche-toi" me fit bouger et je repris forme humaine, hésitant sur laquelle prendre. Je restai sur la forme adulte au cas où finalement. Parce que... C'était peut-être bête après le câlin qu'elle venait de me donner mais je ne voulais pas donner des armes à Drakhys. Elle pouvait être aussi versatile que grand frère et d'ailleurs, lui non plus ne m'avait pas vu en gamin. J'approchai de maman à petits pas rapides, me frottant les mains l'une contre l'autre, le regard rempli d'appréhension, d'une pointe de peur, de tristesse aussi... Et d'espoir, il ne fallait pas se mentir... Elle était vraiment venue pour moi ?

Et là, je me fis gronder. Elle n'élevait pas la voix mais ça ne faisait pas mieux que papa... Elle était tout aussi déçue... Sauf que quand même, je fis la moue.

-Parce que tu as soigné le prêtre ? C'est même pas sacré une église...

Mon ton était aussi boudeur que mon air et quand elle parla de caprice... Ah non, j'étais pas d'accord, c'était pas moi qui avait commencé, c'est cette humaine qui n'aurait pas dû de se moquer d'un pauvre bébé Dragon qui ne lui avait rien demandé ! J'allais protester mais elle mit son doigt sur mes lèvres... En fait, même en grondant, maman était mignonne... Et son parfum avait vraiment changé... Elle sentait le lait... Je jetais un coup d’œil à son ventre puisque je n'avais pas le droit de donner ma version, ma moue s'accentuant au fur et à mesure.

-Il n'aurait pas dû me le dire par téléphone, il aurait juste dû me dire de venir...

Que... Quoi ? Elle allait me punir devant Sword et Drakhys ? Avec une cuillère ? Je tournai la tête vers eux pour voir leurs réactions, au cas où avant de revenir à maman alors qu'elle versait dans le "récipient" que je tenais...

-Ah non, pas ça, c'est pas bon du tout !!!

Finir la cuillère immonde de ce truc qui ne devrait même pas être commercialisé pour le bien de tous les enfants de la planète ? Et même des dimensions ?! Non, je ne voulais pas. Mais clairement, elle ne me laisserait pas m'enfuir et on allait camper là jusqu'à ce que je le fasse. J'approchai la cuillère, me retenant de respirer... Pouah, même sans respirer, je savais que c'était dégueu !!! Je me mis à sangloter alors que le liquide visqueux touchait ma langue et l'envie de vomir me prit un peu. Mes larmes se remirent à couler, se semant dans l'herbe alors que je disais en avalant...

-C'est peuh... C'est pas bonnnnnn !!!!

La deuxième cuillère n'améliora pas mon état.

-J'ai pas fait de caprices, c'est pas vrai...

Les deux combinés sur mes papilles... Pitié, qu'on me laisse vomir, le goût de la bile, c'était meilleur que ça... Tout abattu, je lui rendis la cuillère avec l'envie de me laver la langue pendant des heures avec du dentifrice aux herbes. Comment pouvait-elle faire ça à un pâtissier ? A un gourmet ?! C'était trop méchant... Et puis là... La couverture. Elle sentait eux deux... Non, eux trois. J'eus la main de maman sur la joue. Elle allait m'expliquer, vraiment ? Je fus un peu sonné quand elle dit "mon fils"... Je... J'avais le droit de l'être ?

-D'accord...

Je pris la main de maman, me souvint que Drakhys et Sword étaient là. Je leur fis un sourire d'excuse après avoir séché mon visage d'un revers de manche... Beurk, ce fichu goût, c'est persistant, au secours... J'espérai avoir droit à une glace après ça. Et puis toutes ces pierres que j'avais pleuré... Je m'agenouillai pour caresser la terre et doucement, je les fis fondre en elle, tirant un gémissement de plaisir à celle-ci. La gourmande.

-Euh... Je vous revois plus tard, tous les deux... Au revoir, Drakhys, grand frère. Et merci... Vous êtes doués quand vous voulez.

Je leur fis le plus beau sourire que je pouvais faire à cette heure et j'étais parti avec maman en tenant le plaid...

Beurk, mais quand est-ce que ce goût ignoble et intolérable allait s'en aller ?




[Fin du RP pour Caleb ^^]
avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Jeu 2 Fév - 15:23
Sword Fylbers
►Besoin d’amour p’tit frère ?◄ Ft. Caleb & Drakhys
J’écoutais calmement Drakhys, et la laissais venir prendre Caleb contre elle bien que ses petits bras ne l’enlacent pas totalement. Cette attention de sa part montrait bien qu’elle tenait à lui. Et le fait qu’elle tente de le réconforter de cette façon me fit sourire intérieurement. Je trouvais ça mignon. Drakhys n’avait pas tort dans ses propos, Caleb va s’en remettre rapidement et cette peur le quittera bien un moment. Je savais que Caleb ne partirait pas, cette décision n’était que passagère pour lui. Un coup de tête, comme j’en ai souvent. Alors, je ne me faisais pas de mourrons sur son départ. Ce serait idiot sachant que… Sachant que la femelle pleine se rapprochait de l’endroit où je les avais emmenés. Ma pupille se fendit brusquement mais je retins un grondement. Au lieu de ça je soupirais, ce qui laissa échapper de la fumée, quelques flammes me chatouillaient les naseaux et sortir timidement. Quand je redressais la tête, j’ouvrais mes ailes et les posais au sol. Bloquant toute pensée de ma part et tout sentiment qu’elle pourrait percevoir à partir de ce moment. La seule chose qu’elle ressentira alors, c’est mon indifférence à son égard.

Mon regard se posa en premier sur le pendentif accroché à son sac. Je me souvins alors du temps que j’avais passé dessus. Des moments de colère que j’avais eue en ratant à chaque fois, puis, du calme et de la sérénité que j’avais ressenti lorsqu’enfin j’arrivais à rendre quelque chose avec le pendentif. À donner une forme, un aspect, quelque chose qui rappelle la nature Les dragons féériques m’ont aidé à me calmer, m’ont appris à écouter la nature autour de moi, à l’observer et à constater que dans chaque chose il y avait de la vie et une force certaine. Mon regard étrécit se glissa ensuite un peu plus haut. Sur son ventre. Ce ventre portant la vie d'un demi dragon. Je lâchais un soupire chaud, de la fumée sorti de mes narines, manquant de lâcher quelques flammes également. Je détournais mon regard vers Drakhys.

Une ignorance parfaite !

Bien, si ce n’est que ça, son attitude lui sera retournée. J’ai détourné la tête et me suis occupé de moi en attendant que Caleb se fasse punir d’une manière somme-toute, étrange et irrationnelle… Je me demande si Kree Kanyxx se fait punir de la sorte, mais j’en doute fort. Je m’occupais de lisser mes ailes et de faire passer un filet de flammes bleues dessus pour les réchauffer, puis je les ramenais contre moi et tournais royalement le postérieur pour ne pas m’occuper de ce qui se passait. En fait, maintenant que la femelle était là pour s’occuper de Caleb, je n’avais plus aucun intérêt à intervenir.

Je comptais même partir...

Je n’avais aucune envie de rester plus longtemps ici et encore moins en sa présence. Ça me donne seulement envie de plonger mes crocs dans son corps et de profiter de sa faiblesse actuelle pour mettre fin à sa vie. Je me retiens d’éprouver des sentiments négatifs et malsains à son égard, je me retiens vivement de lui faire ressentir des tas de douleurs désagréables et mon dégoût profond envers elle. Je garde tout pour moi et lui rend sa politesse qui a été de nous ignorer en beauté sans même nous saluer.  Je tournais la tête et venais embêter un peu Drakhys et lui lécher le bras avant de me redresser et de regarder le petit Caleb qui nous souriait et nous remerciait. Je plissais les yeux et émit simplement une succession de claquements reptiliens et claquais des dents en grondant brièvement avant de cracher un cercle de feu bleu dans le ciel et de m’envoler rapidement pour passer mon portail.

J’avais besoin de me changer les idées. Loin de ce monde, loin de ce qui se passait dans cette fichue école. Et désolé pour Drakhys si je l’ai laissée en plan. Je ne suis pas d’humeur.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Jeu 2 Fév - 18:55
Drakhys Andar
Et même que je craque des fois !
Ca sent pas le sang là ?

Cal leur expliqua que s’il fuyait, ce ne serait que pour se protéger. Il leur signifia qu’il ne voulait que nous soyons tristes à cause de lui. Elle ne voulait pas qu’il parte et ça la rendrait triste, indubitablement. Mais elle ne le rendrait pas responsable pour autant… Elle n’était pas de ce genre-là. Elle prendrait sur elle… Comme toujours… Il soupira et elle sentit une tristesse la dedans et elle ne put s’empêcher de se caller d’avantage contre son cou. Si seulement elle pouvait absorber sa tristesse… Leur tristesse. Sword ne semblait pas non plus dans son assiette… Elle se sentit vraiment soulager de l’entendre dire qu’il allait rester et qu’il voulait les faire grossir en leur faisant manger tout plein de chose. Elle gloussa avec beaucoup de tendresse. C’était impossible. Son corps était figé, elle ne pourrait pas grossir ni maigrir, mais c’était tellement mignon la façon dont il exposait ça…

Il releva la tête, ses narines s’agitant. Sword également semblait à l’affut. Elle regarda dans leur direction jusqu’à également sentir un parfum particulier. La voix retentit et elle sentit le corps du dragon sursauté. Elle relâcha son étreinte pour regarder la femme que Caleb venait de nommé « maman ». Elle le nommait par son nom complet et elle semblait remontée. La blonde glissa un regard à Sword qui avait la pupille rétracter tandis qu’il renâclait de la fumée. Elle comprit qu’il ne la portait absolument pas dans son cœur et fournissait un gros effort. Drakhys fronça les sourcils reportant son attention sur le bébé dragon et sa « mère » qui ne lui prêta aucune attention. Ni à elle, ni à son grand frère ténébreux. Caleb s’était dégager et avait obéit aux ordres de cette femme. Il s’était dégager et avait pris l’autre forme qu’elle lui connaissait bien. Celle du beau garçon qui lui faisait tournée la tête…
Le voir obtempérer ainsi la choquais. Un peu déstabilisé elle le regarda avaler cette chose à l’odeur infâme que personne sur cette terre ni dans aucun notre monde n’aurai pu lui faire avaler à elle. Là, il l’impressionnait clairement. Elle jeta un coup d’œil à l’autre dragon qui semblait bien plus intéresser par le lissage de ses ailes qu’autre chose. Elle glissa son aura de ténèbres jusqu’à lui. Cal essaya tout de même de s’expliquer mais elle ne semblait clairement pas l’entendre de cette oreille et la blonde voulu faire un pas vers eux. Le bébé dragon n’était pas le seul responsable des dégâts dans cette église. Elle avait sa part et Sword aussi. Cependant, elle se sentit complètement inexistante. Et interrompit son geste avant même de le commencer…

Elle avait raison… Quand elle est là… Toute l’attention n’est que pour elle…


Elle n’aimait pas ça… Mais c’était sa « mère » alors… c’était normal non ? Pourtant, elle avait fait plus ou moins de même avec Ryan. Le démon s’était gentiment plié à ses exigences. C’était écœurant… Et inintéressant. C’était comme si elle leur ôtait leur libre arbitre… Elle sentit son cœur sombrer quand le bleu se remit à pleurer… Elle serra les poings se faisant violence pour ne pas intervenir. Caleb ne le permettrait pas. C’était lui qui se laissait faire, donc c’était surement qu’il le voulait bien. Et puis… Il avait besoin de cette femme auprès de lui dans ce rôle de « mère ». Elle sentit un gout de bile dans sa bouche… et elle finit par détourner les yeux. Elle redressa la tête quand il s’adressa de nouveau à eux. Il allait partir ? Comme ça ? Elle n’aimait pas trop ça. Elle n’aimait pas cette femme qui venait et lui arrachait son dragon… Elle cligna des yeux… Mais qu’est-ce qu’elle allait s’imaginer ?… Elle offrit un petit sourire mi-figue mi-raisin à Cal.

- Prend soin de toi, mon petit cœur…

Elle le regarda s’éloigner avec sa « mère »… Il avait rendu à la terre toutes les larmes qu’il avait versées… Elle avait la gorge serrée et elle lâcha un soupir. Sword était venu lui lécher le bras et elle le regarda. Il venait d’ouvrir un portail et était sur le point de partir. Mais ils étaient bien tous pressé d’un seul coup !

- Sweety attend, j’ai…

Elle attrapa le bout de sa queue et s’y cramponna de toutes ses forces. Elle disparue à travers le portail avec lui.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre] Ven 3 Fév - 12:26
Miley Lewis
avatar
Messages : 487

Date d'inscription : 18/08/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et même que je craque des fois ! [PV libre]
Contenu sponsorisé
Et même que je craque des fois ! [PV libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» Murphy frappera trois fois... [PV Letha]
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: