FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Lun 30 Jan - 17:17
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Cela faisait deux jours qu’Akabane était arrivé sur l’île, pourtant, il n’avait toujours pas mis les pieds dans l’établissement où il allait désormais exercer. Il avait été trop occupé à réceptionner le conteneur qui comprenait une grande majorité de ses affaires. Ayant jugé bon de louer un hangar à moitié aménagé en loft, dans ce nouveau chez lui, il pourrait facilement continuer ses recherches  mais aussi s’entrainer. Pour l’heure, la partie habitable était à peu près rangée, tandis que la partie Recherche&Combat n’était qu’un joyeux bordel. Quel travail fastidieux cela avait été de tout réceptionner !

En ce début d’après-midi, il allait enfin pouvoir découvrir l’endroit où il allait passer le plus clair de son temps. Tout de noir vêtu, sa grande cape rouge sur ses épaules et son bandana dans les cheveux, c’est avec son Cerberus autour de la taille qu’il se décida à se mettre en route pour l’Esperanza. Le principal étant installé chez lui, il pouvait alors se concentrer sur sa nouvelle tâche et l’aborder sereinement.

Prenant alors la route de l’école, il observa ce nouvel environnement, en prenant bien soin de cacher son bras métallique sous sa cape, pour éviter les regards des passants. Le directeur l’avait bien informé qu’humains et personne à dons se côtoyait sur cet île. Il n’avait donc pas envie d’attirer trop de soupçons, même s’il se demandait comment il faisait pour maintenir un tel équilibre. Quant à son Cerberus, la seule partie visible était sa chaine qui se terminait en symbole argenté, d’un chien à trois têtes.

Après une marche plutôt rapide, Akabane finit par arriver dans l’enceinte de l’établissement qu’il ne pensait pas être aussi grand. Sacrée infrastructure qu’il y avait là ! Il s’imagina alors le bâtiment qui serait à disposition pour ses cours de sport. Voyant la qualité du lieu, il ne douta pas une seconde qu’il puisse exercer convenablement et ainsi apporter beaucoup à ses élèves. L’environnement avait l’air propice à cela en tout cas, plus qu’à voir les moyens qui seraient mis à sa disposition.  

N’ayant plus à se cacher, le Lycan étira son bras de métal qui émit un léger tintement. Les jardins dans lesquels il se trouvait désormais étaient désespéramment vide. Vu l’heure, soit les occupants des lieux étaient en train de manger, soit ils étaient en cours.

- Surtout, point de précipitation hein !

Sa longue cape déchirée virevolta sous la douce brise hivernale et il continua de découvrir ce nouveau lieu. Soudain, il s’arrêta, reniflant une odeur qu’il aimait particulièrement : celle d’un vampire. Première rencontre en prévision ? Si cette personne voulait échanger avec lui, elle n’aurait qu’a l’intercepter car il se remit doucement en route, un sourire aux lèvres.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Lun 30 Jan - 19:23
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Contrariée… Ouai, c’était ça… Contrariée, en colère également… Bref pour changer ça n’allait pas… Certains diraient qu’elle était mal baisée et bah même pas ! Ça faisait une paye qu’elle n’avait pas vu le cambion, sa colloc’ jouait les fantômes et le bébé dragon… Elle préférait l’éviter… C’était plus sage… Tout le monde semblait prendre un malin plaisir à la foutre en boule. Déjà à noël avec l’autre tâche là, ensuite la chiure rougeâtre, Cal qui parlait de se tirer, Tara qui découvrait les joies de l’amour avec Erato… Et encore et toujours l’absence de Ryan… Et puis s’était grave la merde dans ses sentiments aussi… D’un côté Ryan, le beau, ténébreux, DANGEREUX et séduisant démon. Son odeur enivrante, son corps et son sang brulant, elle n’y résistait jamais bien longtemps. Il était l’aimant surpuissant et elle un petit écrou qui ne pouvait lutter… De l’autre, Caleb… Mi-homme mi-enfant mi-dragon… Il avait ce don pour la troubler… Elle aimait le voir rire et détestait le voir pleurer. Elle ne voulait pas qu’il souffre et elle avait la sensation de vouloir le garder pour elle seule… Seulement avec la chose en elle, elle devait se tenir éloigner de lui. Elle avait une trouille bleue qu’elle s’en prenne à lui. Bien qu’il soit tout à fait à même de se défendre, elle ne voulait pas qu’il la haïsse…
Elle avait décidé de profiter du temps impartit au déjeuné pour prendre l’air. Bien qu’elle ait continuellement froid, ça ne pourrait que lui faire du bien… Dans les jardins, sous la frondaison d’un arbre, elle s’y appuya et soupira. Elle se sentait… Lourde… Peut-être un trop plein d’énergie… Utilisant sa voix comme catalyseur, elle fredonna une chanson. Son énergie se manifesta immédiatement, formant un halo autour d’elle. Colorée mais agitée.

- Shhh, calme-toi…

Le mouvement dans celle-ci sembla s’atténuer pour devenir un lent battement. Comme une pulsation… Celle d’un cœur… Elle émit un claquement de langue. Pourquoi fallait-il qu’elle en revienne toujours soit à l’un soit à l’autre… Elle ne pouvait donc pas avoir, juste, la paix ? Mouai… C’était risible, mais parfois, un peu de calme ça fait du bien…

- Et puis merde…

Coupant un buisson de moitié, son énergie avait été prompte à réagir et finalement, elle jugea préférable de s’entrainer une autre fois… Peut-être qu’elle devrait retourner le voir pour ça… Et voilà c’était encore reparti.
Un petit coup de vent agita ses couettes et lui fit relever la tête. Elle sentit ses poils se hérissé sur sa nuque. Réflexe purement et simplement primale, elle s’était tendue comme un élastique. C’était dû à cette odeur. Elle ne la connaissait pas mais il semblait pourtant que son corps réagissait comme si il était conditionné pour cela. Elle n’avait jamais ressenti cela. Intriguée, elle se mit à suivre cette odeur qui avait un arrière-gout de danger. Histoire de se sentir en sécurité, elle garda son énergie autour d’elle. Se déplaçant avec vélocité, elle arriva rapidement devant un homme. Elle resta cependant à une distance respectable. Elle le scruta, l’odeur venait bien de lui aucun doute. Il portait des cheveux noir et long, une cape rouge qui masquait le reste de ses habits jusqu’à une partie de son visage. Les nota cependant son regard aussi rouge que son œil gauche… Quelques secondes de flottement se pesèrent avant que finalement.

- Bonjour…

Elle ne l’avait jamais vu celui-là. Bon, elle ne connaissait certes pas tout le monde mais il ne portait aucune odeur familière sinon celle assez étrange qui lui faisait courir des frissons dans le dos… Son énergie se concentrait autour d’elle dans un vortex de couleurs chatoyante mais cependant paisible. Le frisson qui la chatouillait lui fit resserrer sa veste autour de ses épaules alors que le regard de sang de cet homme semblait envoutant.
(c) Codage par Crimi - Epicode

avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Lun 30 Jan - 22:25
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Cette odeur si particulière qu’émanait un vampire semblait se rapprocher du Lycan. Il ne douta pas un instant que ce vampire ait, lui aussi, ressentit sa présence. Akabane avait pu côtoyer plusieurs fois ces êtres si particuliers et avec eux, cela se terminait toujours par deux façons : la mort ou l’amitié. Dans le premier cas, il put se rendre facilement compte que sa nature n’était pas des plus appréciés et l’on cherchait alors à mettre un terme à son existence. Ou, bien au contraire, il sympathisait avec ces êtres ayant souvent vécu des siècles et ils leur apportèrent alors beaucoup. A cet instant,  le brun espéra que la seconde proposition soit celle que le vampire de ces lieux choisisse.

Et il ne tarda pas à pouvoir mettre un visage sur cette odeur. Apparaissant par-delà les buissons avec une certaine agilité, une jeune femme aux yeux vairons lui fit face, à une distance respectable. Au vu des traits de son visage, le brun pensa qu’il s’agissait surement d’une élève, mais bon, avec les vampires, on n’était jamais sûr à 100%. Hormis son style un peu particulier qu’elle portait très bien, il fallait le reconnaitre, c’est l’aura qu’elle avait autour d’elle qui captiva l’attention du nouveau professeur. Plongeant un regard doux dans celui de son interlocutrice, il sourit avant de faire un petit geste de sa main métallique pour la saluer.

- Hey, bonjour Mademoiselle.

Regardant plus attentivement le vortex de couleur qu’il y avait autour d’elle, il était amusé par le spectacle que donnaient les couettes blondes de la jeune femme qui flottait avec le vent. Dans ces mouvements, il reconnut une certaine similarité avec sa propre cape. Agitant alors légèrement ses oreilles qui restaient tout de même sensibles sous sa forme humaine, il pouvait ressentir les frissons qui parcouraient la peau de cette jeune dame.

- Akabane Kamijo ! Je suis votre nouveau prof de sport. Qui ai-je l’honneur de rencontrer ?

Nouveau signe de sa main griffue afin d’appuyer ses propos, il se rapprocha de la jeune femme, gardant tout de même une distance respectable. Il n’avait pas envie de la mettre mal à l’aise surtout qu’il ressentait en elle une certaine contrariété. Malgré son doux vortex qui pourrait aller à l’encontre des pensées d’Akabane, il était certain qu’elle n’était pas dans une grande forme. Mais par respect envers elle, il ne relèvera pas cela, et n’utilisera certainement pas son pouvoir de télépathie pour en connaitre la source. Même s’il avait envie de lui venir en aide…

En abaissant son bras métallique il l’entrechoqua légèrement contre son Cerberus, toujours placé à sa taille : Cela eut pour effet d’émettre un léger tintement. De sa main humaine, il le remit alors en place, pour qu’il ne le gêne pas à nouveau. Ce serait dommage d’abimer un si bel ouvrage de technologie et de savoir-faire. Le sang était la seule chose qui pouvait venir entacher cette arme, il s’en mordrait les doigts s’il venait à l’abimer !

Akabane reposa ensuite son regard sur la jeune femme et détacha une des sangles de sa cape pour laisser apparaitre son doux sourire. Bien qu’il aime être calfeutré dans ses vêtements, ce serait dommage de couper cet outil de communication fort qu’était le sourire.

- Hum, c’est moi ou c’est le froid qui vous fait frissonner ainsi mademoiselle ?

Inclinant légèrement la tête afin de capter d’autre mouvement de sa peau, il était curieux d’avoir la réponse à cette question. Avait-elle ressenti sa véritable nature ? Ou se faisait-il tout simplement des idées ?





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Mar 31 Jan - 17:35
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

C’était complétement étrange. Elle avait l’impression d’être une souris en face d’un chat. Et pourtant, ce chat la regardait avec douceur. Il sortit un bras de sous sa cape qu’il agita doucement pour répondre à son salut. Doré, métallique. L’odeur du métal venait de là, c’était quoi ce type ? Un cyborg ? Il se présenta. Oh ! Un prof ! Elle cligna des yeux. Un prof… Ca n’attaque pas un élève hein ? Si… Ca n’importe qui… Mais au moins il avait la décence de se présenter comme prof… LUI. Il gagnait des points. Il fit quelques pas dans sa direction et elle lutta pour ne pas faire quelques pas en arrière. Un petit tintement de métal la fit un peu sursauter et elle se décida enfin à répondre.

- Drakhys Andar… Je suis en section artistique…

Elle n’arrivait pas à s’empêcher de le dévisager. Elle le regarda défaire une sangle, se remettant sur ses gardes, mais cela n’eut que pour effet de dévoiler son visage. Il avait des traits doux, il était même mignon… Il lui sourit toujours avec douceur ce qui ne l’empêcha pas le moins du monde de frissonner de nouveau. Elle lui répondit du tac au tac…

- Vous…

C’était comme une fascination morbide… Comme si elle contemplait la mort qui venait la faucher. Si seulement c’était possible… Elle combattit son instinct et fit encore quelques pas en avant. Elle leva la main et effleura le bout de ses griffes doré du bout de ses propres doigts. C’était froid, comme elle. Elle remonta ses yeux le long de son bras jusqu’à revenir lentement sur son visage. Elle plongea dans ses yeux entrouvrant légèrement la bouche avant de finalement poser cette question qui la torturait depuis qu’elle avait senti son odeur.

- Vous êtes quoi ?

Déjà une certitude il n’était pas humain. Mais elle se demandait vraiment quel genre de créature pouvait lui provoquer ce genre de réaction incontrôlable. C’était comme si son instinct lui dictait de fuir à toute jambes et de ne surtout pas se retourner.
(c) Codage par Crimi - Epicode

avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Mar 31 Jan - 21:05
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




La jeune femme finit par se présenter, ainsi, elle portait le doux prénom ‘Drakhys’ et faisait partie de la section artistique. Akabane fut alors un peu déçu, ayant vu la vélocité qu’elle avait fait preuve pour arriver devant lui, il aurait pensé qu’elle serait dans sa section. Mais ce n’était pas grave, rien ne l’empêcherait de venir s’exercer si ça lui disait. Apres tout, les vampires aimaient bien se dépenser, enfin, la plupart d’entre eux.

- Enchanté Mademoiselle Andar.

Akabane sentit que la jeune femme n’était pas vraiment à l’aise mais que quelque chose la poussait à rester. Elle ne cessait de le dévisager, ce qui l’amusa un peu. Certes, il n’avait pas un physique des plus banals mais, pas de quoi s’attarder autant sur lui ! Etait-ce alors sa nature qu’elle n’arrivait pas à identifier, recherchant alors le moindre indice lui permettant de trouver une réponse ?

Immobile, le brun observa son interlocutrice s’approcher et fut surpris de voir qu’elle effleura de ses doigts, le bout de ses griffes dorés. Etant donné qu’il s’agissait de pièce de métal, Akabane ne ressentit pas ce contact physique, mais son cerveau combla inconsciemment ce manque et il se l’imagina alors. Les vampires avaient toujours la peau froide, surement que la sienne l’était aussi. Toujours en train de l’observer attentivement, elle entrouvrit la bouche avant de se lancer enfin et sa question fit légèrement rire le Lycan.

- Hum, ce que je suis ? Eh bien, si on en croit l’histoire des mondes, vous avez actuellement en face de vous, votre ennemi juré.

Akabane lui adressa de nouveau un doux sourire. Oui, vampire et lycan se livraient une guerre perpétuelle. Cependant, il trouvait ça stupide au plus haut point. Pourquoi continuer à se faire la guerre, même après tout ce temps ? Nous n’étions pas obligés de poursuivre les conneries de nos ancêtres. Réflexion faite, il espéra que la jeune femme ait les mêmes pensées que lui sur ce point.

- Je suis un Lycan très chère. Il leva son bras métallique au ciel. Avec, comme vous avez pu le constater, quelques parties biomécaniques.

Et c’est pour ça qu’Akabane était un Lycan unique, enfin, il le pensait car il n’en avait jamais rencontré des comme lui. Cette particularité qui lui était propre pouvait le faire passer pour un savant fou mais, était tellement avantageuse. Le pouvoir du lycan avec la puissance de la technologie : c’était une alchimie parfaite pour lui. Et, chacun de ces éléments pouvait constamment évoluer, le progrès n’était qu’infinie ! L’unique limite, c’était la mort.
Baissant doucement son bras, il reprit la parole, son regard bienveillant toujours plongé dans celui de Drakhys.

- J’espère que vous ne suivez pas ces querelles de l’ancien temps…

Ce serait dommage pour une élève de perdurer ces traditions, si on pouvait les qualifier de tradition. Bien qu’il respecterait cela, ça lui ferait carrément chier de devoir l’éviter plus que le fait qu’elle veuille le tuer.  Pour lui, élèves et enseignants devaient cohabiter dans une certaine harmonie, ils étaient tous égaux de toute façon.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Mer 1 Fév - 19:01
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Pouvait-elle affirmer à son tour qu’elle était enchantée de cette rencontre ? Pas avec cette sensation non. Cependant, elle était fascinée, ça, c’était irrémédiable. Elle observa les oreilles de l’enseignant. Tara avait des oreilles aussi parfois, quand elle prenait une forme intermédiaire entre animal et humain. Mais, avec la Kitsuné, elle n’avait pas du tout ce genre de sentiments. Et ça la laissait vraiment perplexe.

- Enchantée également.

C’était juste histoire de rendre la politesse en fait. Mais il devait surement le sentir dans sa voix que ce n’était pas complément vrai.
Elle s’était vu s’approcher suffisamment pour venir l’effleurer. Jusque-là rien de déplacé, elle restait très sage même. Surtout quand on savait qu’elle avait presque sauté sur Ryan la première fois qu’ils s‘étaient vu… Enfin « elle ». Drakhys avait été bien trop timide alors pour le faire d’elle-même. Elle avait moins de candeur qu’à son arrivé, moins de bienveillance et vu comment les choses tournaient pour elle, elle n’avait plus tellement envie d’en avoir vu ce qu’elle récoltait… Un voile de ténèbres passa sur le visage de la blonde quand le brun lui répondit. Elle plissa les yeux et recula légèrement sur ses gardes. S’il se positionnait en ennemie, il n’aurait qu’à bien se tenir. Elle était suffisamment cramée du cerveau pour s’en être pris déjà à deux profs alors un de plus ou un de moins ça ne ferait aucune différence. Mais son sourire ne coïncidait pas vraiment avec ses dires… Il était toujours aussi doux… L’énergie de Drakhys avait pris un mouvement plus rapide, comme si un vent puissant venait l’agiter.
Il lui expliqua plus en détail sa nature, levant son bras étrange au ciel pour le lui montrer. Cependant, elle ne le regarda pas et se concentra sur ses yeux carmin.

Ceci expliquant en effet cela…
Que veux-tu dire ?
Les Lycans et les Vampires sont des ennemies depuis… Et bien la création du monde tout simplement…
Oh…
C’est pour ça que ton corps réagit ainsi. C’est dans tes gènes. Il est une menace…

Elle porta la main à son cou car l’étrange impression de sentir des crocs se refermer sur sa gorge lui avait prit. Toujours sur ses gardes, elle le vit baisser doucement son bras, sans gestes brusques avant de déclarer que pour lui, cet héritage commun ne représentait rien. Elle cligna des yeux et se détendit quelque peu. Il ne semblait pas mentir, son regard était toujours aussi doux.

- Non…

Elle avait suffisamment de querelles comme ça sur le dos s’en en plus en rajouter une où elle n’aurait surement pas l’avantage. Son énergie se dissipa sur cette déclaration. Elle lui offrit un sourire charmant. Bien, elle avait toujours ce truc chelou qui lui collait à la peau, mais au moins, elle n’avait… Rien à craindre ( ?) De ce… Loup…
Elle se rapprocha de nouveau, mais beaucoup plus prés cette fois. Venant un peu sentir son odeur si particulière. Elle fini par désigner son bras doré.

- Que vous est-il arrivé ?

Indiscrète ? Rien a foutre…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Jeu 2 Fév - 0:38
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Enchantée ? Hum, non, elle ne l’était pas réellement et cela pouvait se comprendre. Cependant, le Lycan apprécia qu’elle fasse preuve de politesse même si cela incluait un petit mensonge. Répondant à son interrogation, il put percevoir un changement d’attitude de la part de la demoiselle lorsqu’il lui annonça sa véritable nature. Elle était méfiante et, au vu de l’étrange aura qu’elle émanait, cela justifiait bien ce sentiment.

D’ailleurs cette aura… il avait vu des pouvoirs similaires mais, quelque chose en elle était différent. Ce n’était pas simplement un voile qu’elle pouvait contrôler, le Lycan était certain qu’autre chose se cachait la dessous. Peut-être une nature plus sombre, plus complexe que ce qu’il avait pu croiser jusqu’à présent. Le monde portait tant de personnes intéressantes et uniques, il était curieux de comprendre le phénomène que créait la blonde à couette.  

Son doux regard toujours plongé dans celui de Drakhys, il trouvait amusant qu’elle ne puisse décrocher son regard du sien. C’est vrai, il avait beau montrer la petite merveille de conception qu’était son bras en métal, sur le moment, elle n’y prêta même pas attention. Essayant alors de décrypter ce à quoi son interlocutrice pouvait bien penser sans user de son pouvoir, il fut heureux lorsqu’elle lui annonça qu’elle ne suivait pas les querelles de l’ancien temps. En plus, elle avait l’air de s’être un peu relâché.

Prônant toujours un doux sourire, qui s’agrandit quelque peu après cette bonne nouvelle, il fut surpris de voir l’énergie de la jeune femme se dissiper. L’avait-elle gardé jusque-là afin de se protéger d’un éventuel danger ? Même si elle n’avait rien à craindre d’un prof comme lui, il comprit cette réaction de se protéger d’un inconnu. S’il avait été à la place de l’élève, il aurait agi de la même manière. Oh, et elle lui fit même un beau sourire, le Lycan était ravi.

Il garda son air doux et bienveillant mais relâcha quelque peu son sourire lorsque la demoiselle se rapprocha significativement de lui.  Non pas parce que cela le gênait non, mais parce que garder un si grand sourire longtemps l’aurait fait passer pour un beubeu. Désignant alors son bras métallique, Drakhys lui demanda quelques explications sur son origine. Il hocha alors la tête, ce disant qu’il avait affaire à une élève bien curieuse. Mais ça ne le dérangeait pas qu’on lui pose autant de questions, après tout, un prof était là pour répondre aux interrogations des élèves.

- Alors figurez-vous qu’après avoir vu un film sur les cyborgs, je me suis dit qu’ils avaient quand même un certain charisme. Jaloux sur ce point, je me suis alors couper le bras afin de pouvoir mettre cette pièce, et d’avoir, à mon tour, la-classe.

Au fur et à mesure de son récit absurde, Akabane jouait avec ses mains afin d’appuyer ces propos pour rendre le tout plus vivant. Il avait senti que la jeune femme était toujours un peu tendue et subissait un sentiment désagréable en présence du Lycan. Il avait donc fait preuve d’un peu d’humour dans l’espoir de la faire souffler un peu. Ayant côtoyé d’autres vampires, il savait que leur sang et leur constitution étaient « paramétrés » pour éprouver un certain sentiment de mal-être lorsque leur ennemi était proche. Akabane lui aussi, avait une étrange sensation en présence des vampires, mais, cela ne le dérangeait guère. Après tout, quand il était transformé ces poils se hérissaient pour un rien, pourquoi ça sera désagréable sous sa forme humaine ? C’était du pareil au même.

- Plus sérieusement. J’ai perdu mon bras en ayant fait une erreur médicale. Mais cette erreur fut bénéfique car j’ai pu découvrir que mêler nature, science et technologie pouvaient être... intéressant.

Il agita doucement chacun de ses doigts griffus qui émirent alors un petit tintement. Il était sûr que la réponse qu’il venait de lui donner allait être source de nouvelles interrogations pour la jeune femme. Levant alors légèrement la tête vers le ciel, il ferma les yeux quelques secondes afin de se concentrer sur l’odeur de cette dernière. Comme son aura, le sentiment de ne pas connaitre ce qu’elle était réellement fut de nouveau appuyé par ce mélange olfactif. Aucun doute, c’était un vampire mais, en faisant preuve d’attention, une odeur encore plus sombre que le passé de ces êtres de sang apparaissait.

De sa main humaine il pointa l’aura disparue de Drakhys avant de faire un geste en spirale. A lui de poser des questions désormais.

- A part votre nature de vampire, qui y a-t-il au fond de vous Mademoiselle Andar ?

Pour cette question, deux solutions. Soit il était totalement à côté de la plaque auquel cas elle ne comprendrait pas cette interrogation, soit il avait vu juste et il pourrait potentiellement en apprendre un peu plus. Enfin, il fallait qu’elle veuille se livrer à lui. Etant donné qu’il avait, en partie, expliqué la raison de son bras métallique, il espéra recevoir une réponse sur cette nature cachée. Donnant-donnant non ?



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Jeu 2 Fév - 18:08
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Si Drakhys le dévisageait, il lui semblait qu’il en faisait tout autant. Bien qu’elle avait l’impression qu’il ne la regardait pas vraiment. Comme si son regard se déportait légèrement. Elle lui avait posé la question sur son bras et il avait légèrement hoché la tête. Elle ne le quittait pas des yeux, bien que son sourire avait fait place à un air plus sérieux.
Il lui répondit dans un premier temps que c’était après avoir vu un film qu’il avait eu la lubie de faire de son bras un élément bionique. Elle marqua un temps de pause, ne savant pas trop si c’était du lard ou du cochon… Elle connaissait suffisamment de personnes assez cinglé pour le faire réellement, alors elle s’offrait le bénéfice du doute. Elle plissa les yeux, entrouvrant légèrement la bouche.

- Vous vous fichez de moi…

Elle s’était fendue d’un léger sourire en coin et du se retenir de lui donner une bourrade. Elle lui donna tout de même une petite tape sur le torse. Juste histoire de marquer le coup. Il reprit son sérieux et lui donna ce qui lui sembla être la véritable explication. C’était déjà bien plus plausible. Une erreur médicale ? Il était docteur lui aussi ? Comme Anhk ? Il n’avait pas dit qu’il était prof de sport ? Elle regarda ses doigts s’agiter dans un doux tintement. Elle le regarda lever la tête vers les cieux en se demandant légèrement à quoi il pouvait bien penser. Elle fit un nouveau pas, ils n’étaient plus séparer que de quelques centimètres. Elle glissa ses doigts sur ce bras de métal les faisant remonter tout le long jusqu’à ce que la chair rejoigne le métal au niveau de son épaule. Une fascination morbide, c’était exactement ça. Elle se demanda si d’autres éléments de son corps étaient dans cet état là… Le frisson qu’elle ressentant en la présence du Lycan ne se dissipait pas mais elle s’évertuait à le dompter. Elle s’apprêtait à lui demander si c’était douloureux mais il semblait lui aussi avoir des interrogations.
De son bras normal, il avait désigné l’énergie, maintenant disparue, de la blonde. Elle releva la tête sur sa question, fixant ses yeux vairons aux siens, fronçant légèrement les sourcils. Il devait être bien sensible pour déceler la présence de Mox en elle. Ou alors, celle-ci c’était renforcée. Ce qui était tout à fait probable. Ce qui était le cas même. Elle pinça légèrement les lèvres.

Oh !! Il veut me voir peut-être ?
Il vient à peine d’arriver… Ne va pas le traumatiser tout de suite…
Tu sais bien que je suis un ange…

Un peu déstabilisé par ces propos complétement ridicules, elle secoua doucement la tête. Non mais celle-là, elle ne manquait pas d’air… Abaissant les épaules et la tête comme abattue, Drakhys lâcha un soupir.

- Il y a quelqu’un… Ou… Plutôt quelque chose…

Elle releva son visage pour le regarder. Elle arborait un petit sourire mauvais et elle relâcha son aura de ténèbres, noire et froide, qu’elle contenait jusqu’à présent. Elle ne la laissa pas se dissiper outre mesure. Elle posa une main sur le torse de l’enseignant et gloussa doucement.

- Quelque chose de mauvais…

Son regard se fit ardant et son sourire s’étendit lui donnant un air inquiétant. Sa main glissa, remontant jusqu’à sa joue.

- Mais vous n’avez pas peur, n’est-ce pas ?
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Jeu 2 Fév - 22:51
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Quand le brun se lança dans son explication absurde, concernant la présence d’un bras en métal dans son anatomie, la réaction de Drakhys l’amusa quelque peu. Elle ne savait pas s’il fallait croire ses propos ou non. Cette incertitude sur son visage était amusante à voir et elle lui donna même une petite tape sur le torse. Cela fit légèrement rire le professeur avant qu’il ne reprenne son sérieux.

Une fois la vraie raison indiquée, il c’était concentrée sur l’odeur particulière de son interlocutrice, sans avoir remarqué qu’elle c’était rapproché de lui. Dire qu’au début elle était plutôt méfiante et avait mis une bonne distance entre eux, la voilà désormais à quelques centimètres de Lycan. Rebaissant son regard pour le plonger dans les yeux vairons du vampire, il s’aperçut qu’elle avait glissé ses doigts le long de son bras métallique et fut surpris lorsqu’elle arriva à son épaule. Le métal disparaissant dans sa chair à cet endroit, il avait pu ressentir le contact de la jeune femme. Ces doigts étaient si froids qu’ils firent frissonner le brun. Bien que la fascination qu’elle éprouvait pour lui ne le dérange guère, il espérait juste que personne ne vienne à ce moment. Après tout c’était son premier jour en tant que prof, il ne voulait pas que des rumeurs malsaines circulent à son sujet. Mais cette pensée disparue aussi vite qu’elle était apparu car il se reconcentra sur les réactions de Drakhys.

Akabane avait bien vu que sa question l’avait touché. La vampire avait légèrement froncé les sourcils et se pinçait les lèvres. S’ensuivi une bien triste émotion sur son visage, pourtant si beau lorsqu’il affichait un sourire. Et dans un soupir, elle indiqua qu’il avait quelqu’un ou quelque chose ? Hum… Le brun avait vu juste, de toute façon, il avait bien ressenti cette nuance dans son odeur et même dans son aura. Encore fallait-il définir de quoi il s’agissait réellement…

D’ailleurs, la jeune femme avait changé d’attitude. Regardant le Lycan avec un sourire mauvais, il put enfin se rendre compte de sa véritable aura : ténébreuse et glaciale. Après avoir posé sa main sur le torse du brun, elle gloussa. Le sourire de ce dernier c’était totalement effacer pour laisser place à un air sérieux mais… intrigué. Il avait l’impression d’avoir un autre visage en face de lui, comme si cette aura lui avait enlevé l’étudiante avec qui il parlait pour laisser place à quelque chose de plus sombre.

Comme venait de l’indiquer Drakhys qui prônait un sourire plutôt inquiétant et malsain, ce quelque chose était mauvais. L’enseignant se posa alors bon nombre de question : d’où venait cette chose ? La contrôlait-elle ? Pouvait-elle s’en séparer ? Est-ce qu’elle… Oh, elle avait posé sa main sur la joue de brun. Ce geste venait de l’extraire de ses pensées, d’abord parce qu’il ne s’attendait pas à un autre contact physique et surtout, parce que ce contact était glacial. Cela faisait un petit moment qu’il n’avait pu côtoyer des vampires qui ne voulaient pas le tuer, il en avait alors presque oublié leur peau si froide.

- Non effectivement.

De sa main griffue, il prit avec autant délicatesse que possible la main de Drakhys afin de l’enlever de sa joue. Le métal devait être aussi froid que sa peau, mais il était bien moins délicat. Ne la lâchant pas, il tendit alors le bras de cette dernière vers le ciel.

- Mais vous me fascinez.

Il lâcha alors doucement la main de la demoiselle et lui sourit tendrement. Malgré son aura ténébreuse et son air inquiétant, il ne se sentait pas en danger, il était même serein. De toute façon, si la situation venait à dégénérer, il avait assez de ressources pour se protéger face à cette dimension inconnue mais malveillante. Cependant, il ne voulait certainement pas en arriver là. C’est pourquoi il faisait preuve d’un grand calme et ne se laissait pas déstabiliser, cela aiderait peut-être son interlocutrice à reprendre un comportement plus… propice.

- Tout le monde a quelque chose de mauvais en lui, plus ou moins marqué, plus ou moins puissant… Ce serait donc stupide d’en avoir peur, étant donné que ça fait partie de l’être.

Akabane mourrait d’envie d’user de son don de télépathie pour voir ce qui se passait dans la boîte crânienne de cette jeune femme. Cependant, par respect pour la personne, il n’enclenchait pas ce pas. Ce serait déplacer de piocher les infos directement à la source, c’était à elle de lui dire ce qu’elle voulait bien lui indiquer. De sa main humaine, il s’amusa donc à reproduire le même geste qu’elle avait eu à son égard, c’est-à-dire mettre sa main sur sa joue froide.

- Et puis, comme on dit, la peur n’évite pas le danger.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Sam 4 Fév - 10:56
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Elle avait senti le brun frissonné quand ses doigts étaient remonté jusqu’à sa chair. Et oui, elle était aussi froide qu’une pierre gelée, mais on s’y habitue vite. Son sourire s’était agrandit.
Il avait abandonné son sourire charmant. Quel dommage, il était si beau avec. Mais son air sérieux était appréciable également. Elle le regardait toujours de cette façon, comme si elle s’apprêtait à faire de lui son prochain déjeuner. Sa main qui était venue se poser sur sa joue, fut retirée par la sienne. Celle dorée et griffue. Il lui leva le bras dont il tenait toujours la main. Elle n’essaya pas de ce dégager mais afficha un petit air surprit. Oh ! Alors cette fascination était réciproque ! Elle eut un petit sourire malicieux. Il lâcha sa main, son visage arborant toujours cette expression de douceur. Elle fit redescendre le sien en faisant glisser ses propres griffes sur le métal de son bras. Elle n’exerça pas une assez grande pression pour laisser des sillons. Cela donna juste un bruit relativement désagréable.
Elle ramena son bras à elle et examina ses griffes, un petit sourire flottant sur son visage. Elle était, au même titre que lui, une prédatrice. Qu’il ne s’y trompe pas, elle avait peut-être un air enjôleur, mais elle n’en restait pas moins dangereuse. Elle releva les yeux sur lui, haussant un sourcil. Finalement, elle ne put se retenir et éclata de rire.
Oui oui, tout le monde avait quelque chose de mauvais. Ce doutait-il que la source se trouvait précisément en elle ? Qu’au fil des siècles sa jumelle d’ombre avait œuvre en plantant les graines du mal dans le cœur des hommes ? Et que ces graine avait trouvé un sol bien fertile pour germé et se rependre d’elles même, rendant son rôle presque inutile… Sans doute pas. C’était pourquoi sa déclaration était aussi risible.
Elle s’interrompit quand il posa sa propre main sur sa joue à elle, mimant ce geste qu’elle avait eu plus tôt à son égard. Son aura de ténèbres revint en elle et elle sourit d’autant plus. Il lui donnait envie de jouer. Serait-il un bon joueur ? Elle plissa les yeux, une lueur passant dans ceux-ci. Elle s’approcha de lui. Sensiblement plus grand, elle se hissa sur la pointe de pieds tandis qu’elle prenait son visage entre ses mains. Elle était proche, très proche, elle souffla sur ses lèvres.

- Elle ne l’évite pas, mais elle vous en tient éloigné…

Après un petit sourire, elle lui vola un baisé et disparu. Utilisant de sa vélocité pour se retrouvé dans son dos, hors de portée de griffes. Elle ria d’un rire cristallin. Les bras croisé dans le dos, les mains jointes au niveau de ses fesses, légèrement penchée en avant, elle le regarda.

- Alors, monsieur le professeur de sport… On se laisse avoir par une élève ?

Elle rit de plus belle avant de, de nouveau, se déplacer avec rapidité et de se retrouver sur une branche d’arbre, confortablement installée. Elle le cherchait… Tout à fait… C’était le but du jeu, qu’il essaye de l’attraper. Ce ne devrait pas être trop difficile, s’il était prof de sport… non ? Elle afficha un air de faux ennuie, jouant avec une de ses couettes.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Sam 4 Fév - 13:49
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys



Une fois la main de Drakhys retiré de son visage et sa main lâchée, la jeune femme s’amusa à faire glisser ses griffes sur le bras métallique du brun. Quel horrible bruit cela produisit ! Les oreilles d’Akabane bougèrent et ces poils se dressèrent, il n’était pas friand des bruits strident comme celui-ci. Son interlocutrice observa alors ses propres griffes avec un petit sourire. Finalement, il n’était pas si différent, tous deux étaient des prédateurs. Tous deux avaient des particularités physiques particulières. Tous deux avaient des facultés particulières.

Le prof lui indiqua ensuite que chacun avait une part d’ombre en lui et ne comprit pas la réaction de son interlocutrice. Pourquoi riait-elle ainsi ? A croire qu’elle faisait tout pour que le brun lise dans ses pensées. Leur rencontre était remplie de questionnement et de curiosité de la part des deux parties. Qu’était cette chose si maléfique qu’elle avait en elle ? Hum… Les gestes que fit la vampire à son égard le coupèrent dans sa réflexion. Elle était désormais bien proche de lui. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour être à la hauteur du Lycan, ce dernier pouvait sentir son souffle sur ses lèvres.

« Elle ne l’évite pas, mais elle vous en tient éloigné ? » Qui était-ce ‘Elle’ ? Que voulaient dire réellement ces propos ?

- Que…

A peine le Lycan ouvrit la bouche pour rebondir sur les dires de la jeune femme qu’elle lui vola un baiser avant de disparaitre dans son dos. Un peu bête, car ne s’étant pas du tout attendu à une telle réaction de la part du vampire, Akabane se tourna vers elle avec un sourire en coin. Elle riait et il y avait du quoi, il c’était clairement fait avoir.

- Hum…

Riant encore, Drakhys usa de son agilité pour se retrouver sur la branche d’un arbre. Au vu de ces réactions et de ses gestes, le Lycan prit ça pour un jeu auquel il accepta de participer. Mais bon, se faire embrasser par une élève son premier jour et lors de sa première rencontre, c’était… comment dire… un peu déstabilisant. Le brun passa alors un de ces doigts humains sur ses lèvres avant de refermer les boucles de sa cape pour cacher la moitié de son visage : Protection anti-baiser activé.

Il regarda, d’un air amusé, la blonde qui jouait avec ses couettes, et se hissa à son tour sur ce même arbre. Usant alors de son agilité et de sa rapidité pour arriver à la hauteur de Drakhys, de sa main griffue il découpa d’un geste vif les deux élastiques qui retenaient ses couettes. Les cheveux longs de la jeune femme retombèrent alors dans une belle fluidité. Avec les cheveux détachés, elle n’avait vraiment pas le même air et le Lycan la préférait ainsi. D’ailleurs, il rigola légèrement en la regardant.

- C’est beaucoup mieux ainsi !

Sans nul doute que les représailles ne tarderaient pas à retomber, le brun passa rapidement sa main humaine dans les cheveux de la jeune femme pour les ébouriffer.

- Et on se laisse avoir par un prof ?

Il sauta de l’arbre et courra dans les jardins. Il se déplaçait d’une manière similaire à celle qu’il avait en forme de loup, s’agrippant et sautant de tronc d’arbre en tronc d’arbre. Bien que cela était beaucoup plus fluide et moins rustre avec son apparence humaine. A chacun de ses sauts il laissait une légère marque sur les arbres, provenant de ses griffes de métal. Sa cape rouge virevoltant au rythme de ses mouvements il finit par grimper en haut d’un autre arbre.

- Voyons de quoi tu es capable, murmura-t-il en souriant.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Dim 5 Fév - 11:50
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Il s’était tourné vers elle avec un petit sourire sur le visage. Hmmm alors ça ne lui avait pas déplut. Elle recommencerait peut-être alors... Elle en rit intérieurement par avance. Alors qu’elle venait de prendre possession de la branche d’arbre. Elle le vit effleurer ses lèvres avec ses doigts avant de remettre en place sa sangle et de cacher de nouveau la moitié de son visage. Han… Pas drôle… Elle afficha une mine boudeuse. Il trichait là… Vilain louloup ♥ Mais si il pensait que ça pouvait l’arrêter… C’était maintenant que le jeu allait vraiment commencer.

Il se retrouva en face d’elle et ses cheveux retombèrent de chaque côté de son visage alors qu’il avait découpé les élastiques. Il émit un rire léger mais agréable avant de dire que c’était mieux ainsi. Faisant écho aux mots que Cal avait écrits quand il lui avait « offert » cette coupe… Elle fronça les sourcils… Elle avait mis du temps à aimer cette coupe de cheveux, enfin moins longtemps que pour accepter le tatouage… Et pour le coup, elle n’aimait pas trop qu’on la… « Décoiffe »… Parce-que si ça plaisait à son bébé dragon quand elle était ainsi, alors ça lui allait bien. Elle le fixa pendant cet instant de flottement où il vint ébouriffer légèrement ses cheveux avant de la défier en reprenant sa phrase d’un peu plus tôt. Oh, il accepte de jouer. Chic chic chic ! Elle esquissa un sourire sinistre. Il sauta de l’arbre et se déplaça avec agilité et vélocité. Elle le suivit ne prenant pas la peine de rebondir sur les arbres, juste prévoyant où il allait atterrir et quand finalement il finit sa course sur la cime d’un arbre, elle sauta sur son dos et attrapa une de ses oreilles pour la lui mordiller. Après quoi, se pencha et la lécha d’un coup de langue… Elle lui souffla une voix sensuelle.

- C’est toi le loup ♥

Elle se volatilisa réapparaissant sur le sol en contre bas où elle lui adressa un petit signe de la main avant de, de nouveau disparaitre et réapparaitre un peu plus loin. Non elle ne se téléportait pas, elle se déplaçait juste tellement vite que ça donnait cette impression et l’adrénaline que lui procurait ce jeu était vraiment excitante et semblait décupler encore plus sa vitesse. Elle se déplaça à toute vitesse dans un chaos sans queue ni tête laissant son odeur partout avant de finalement se tapir sous un buisson.
Elle calma son pou et diminua autant que possible son aura de ténèbres. Elle allait attendre de voir s’il était bon en jeu de piste et combien de temps il allait mettre pour la débusquer. Pas sûre qu’elle resterait là à attendre bien gentiment. Peut-être qu’elle allait se faufiler comme une anguille quand il approcherait.
Elle verrait bien le moment venu mais elle ne pouvait nier qu’elle était contente qu’il veuille bien jouer un peu avec elle. Il promettait d’être cool comme prof… Elle allait peut-être même réfléchir à voir si elle n’allait pas aller faire un peu de sport de temps en temps… Enfin… Sport…. Hihi…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Dim 5 Fév - 16:51
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Percher en haut de son arbre le Lycan avait bien senti que Drakhys l’avait suivi durant toute sa petite course. Il ne put alors se poser que quelques secondes avant que la jeune femme ne saute sur son dos et lui mordille l’oreille. Il aurait pu facilement esquiver son saut car il l’avait senti arrivé derrière lui mais, il était bien trop curieux de voir ce qu’elle ferait. D’ailleurs, elle lécha d’un coup de langue son oreille avant de lui souffler que ce fût désormais lui le loup. A ça oui, c’était bien lui le loup ! Mais ce geste de la part de la vampire lui avait déclenché un frisson de plaisir. Comme tout homme, il restait sensible à ce genre de chose !

Rougissant légèrement, son regard se posa sur Drakhys qui l’attendait en contre bas et qui lui faisait un petit signe de la main. Elle était rapide, c’était indéniable. Heureusement qu’Akabane avait une vision plus développer pour lui permettre de capter ses rapides déplacements. Bien qu’il ait du mal à vraiment tout capter, devinant plus ou la jeune dame allait réapparaitre que la voyant réellement. D’ailleurs, où venait-elle de passer ?

- Eh bien, tu ne me rends pas la tâche facile.

Le Lycan sauta de son arbre pour retomber sur le sol sans un bruit. Il avait totalement perdu de vue Drakhys. Marchant tranquillement dans une direction qu’il suspectait qu’elle avait emprunté, il décida de ce fier à son odorat. Il suivit alors une trace un peu cacophonique avant d’arriver devant un buisson.

- Ce n’est pas bien de se cacher !

Il écarta de sa main humaine les feuillages du buisson mais, malheureusement, personne ne s’y trouvait. Elle avait bien réussi à lui brouiller sa piste et il la féliciterait pour cela. Bon, faisons désormais preuve d’un peu plus de concentration ! Le brun s’accroupit et posa sa main humaine au sol. Il ferma les yeux afin de ressentir odeur, bruit mais aussi chaque mouvement futile comme… un pou par exemple.

Bien il savait désormais ou elle se trouvait, que le jeu continue ! Même si de premier abord l’enseignant était un peu troublé par les différents contacts physiques de la jeune femme, il ne l’en empêchait pas. Bien qu’elle soit avant tout une élève, c’était aussi une vampire : elle avait donc peut-être plus d’années de vie que l’enseignant.

Akabane se releva et détacha son bandana rouge pour le garder dans sa main humaine. Il se mit ensuite à courir et prit appui sur un petit rocher pour faire un puissant saut. Il atterrit à l’endroit où il pensait que Drakhys se cachait et bingo ! C’était bien le cas. Arrivant dans son dos, il passa son bandana devant le visage de la jeune femme pour lui cacher les yeux avec. Coller au vampire, il baissa légèrement sa cape afin de poser ses lèvres près de son oreille.

- C’est plutôt le loup qui se cache dans les bois, et non l’inverse.

Il effleura le cou de la miss de sa main griffue pour lui faire une douce caresse et resserra son bandana rouge sur ses beaux yeux vairons. Après quoi il la lâcha avec la plus grande des délicatesses pour reprendre sa course. A lui désormais de se cacher n’est-ce pas ?

« J’espère que tous les élèves ici ne sont pas comme ça, sinon ils vont vite me faire tourner la tête » pensa-t-il.

L’enseignant griffa alors quelques arbres dans une direction avant de prendre la direction opposée. Il souhaitait créer une fausse piste pour la demoiselle. Raccrochant son Cerberus qui c’était légèrement détacher à force des mouvements vifs du Lycan, il finit par se cacher dans un bosquet. Tapi dans l’ombre, totalement allongé sur le dos. Il avait fermé les yeux pour reprendre son souffle et calmer les battements de son cœur.  

« Je t’attends miss »



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Dim 5 Fév - 19:00
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

La vampire avait décidé de changer de cachette au dernier moment et ce fut un excellente idée car elle le vit s’y diriger. Un sourire amusé pendues a ses lèvres. Elle retint un rire quand il s’aperçu qu’elle n’était pas là. Il s’accroupit et elle l’observa avec attention. Il avait posé une main au sol. Elle pilla les yeux, curieuse. Il semblait écouter. Puis il se releva et détacha le bandeau autour de sa tête. Il le garda en main avant de s’élancer et de sauté. Elle ne put le suivre plus des yeux sinon elle allait se faire voir.
Un voile bordeaux tomba devant ses yeux et elle sentit le loup dans son dos. Il vint murmurer a son oreille et un sourire se traça sur son visage tendit qu’elle se délectait de ce petit jeu. Elle sentit sa main de métal glisser dans son cou et elle se mordilla la lèvre. Il resserra son bandeau et elle ne sentit plus son corps dans son dos. Elle rit avant de retirer le bandeau de ses yeux. Ce petit jeu les amusaient toute les deux. Vraiment, beaucoup.

Les deux femmes ne s’étaient jamais accorder pour quoi que ce soit. Mais là, elles étaient en parfaite harmonie dans cette petite chasse. Ses yeux semblaient scintiller et son aura sombre émanait de son corps comme des volutes de fumée noire.

- Cours petit loup… Cours…

Son énergie s’échappa de son corps, ses belles couleurs mêlées à son aura de noirceur. Elle avança doucement, observant les traces sur les arbres. Elle plissa les yeux. Les marques étaient comme mises en évidence et semblaient crier « suis-moi !je suis là »… Elle ne connaissait pas encore très bien l’enseignant mais elle le pensait bien plus futé que ça. Ce devait être une fausse piste… A moins qu’il ne pense, qu’elle ne pense que justement qu’elle prendrait ça pour une fausse piste et que… Non elle opta pour la première solution bien plus simple. Elle observa attentivement. Elle savait Akabane dans les parages. Elle leva légèrement la tête profitant d’un petit coup de vent pour sentir l’air. Oui, il n’était pas loin… Son odeur était là un peu partout bien sûr. Mais il après avoir suivi de tracer des marques, elle partait dans la direction complétement opposée. De plus, elle avait déposé sa propre odeur sur lui, sur son oreille. Si suivre l’odeur qu’un tiers pouvait finir pas s’avérer ardu… Suivre sa propre odeur l’était beaucoup moins. Elle posa les yeux sur un petit bosquet où son odeur mêlée à celle du lycan était bien plus forte. Elle fit quelques pas, comme si elle allait partir dans une autre direction au lieu de quoi elle prenait soin de disparaitre du champ de vision éventuelle de l’enseignant.
Une fois hors de sa vue… C’était le moment d’aller jouer… Juste un tout petit peu.

Elle se mit à chanter, d’une voix douce. Un chant qu’elle connaissait plus que bien, car c’était l’hymne de son pays d’origine. Son énergie réagit et glissa sur le sol, rampant tel un serpent jusqu’à l’enseignant, créant des liens qui le maintinrent au sol. Elle cessa de chanter et se dirigea vers ses liens. Elle l’enjamba et s’assit sur son ventre. Elle n’était pas franchement lourde et puis, il n’était pas une brindille alors ça devrait aller.
Avec un petit sourire de prédateur, à califourchon sur lui, elle lui repassa son bandeau avant de glisser son doigt pour descendre ce col bien encombrant.

- Tel est pris qui croyait prendre…

Ses liens d’énergie disparurent alors qu’elle l’embrassait une nouvelle fois. C’était le jeu non ? Si elle le trouvait elle pouvait prendre quelque chose… Et… Inversement… Non ? Elle ne chercha pas à disparaitre tout de suite cette fois. Elle passa une main sur son visage ses yeux vairon fixé aux siens, son visage toujours aussi prêt du sien.

- Vous êtes très charmant… Monsieur l’ennemie juré

Elle considérait plus Ishirama comme son ennemi juré que Akabane… Bon ça restait toujours un peu… Etrange comme sensation mais ça pouvait devenir agréable. Elle lui sourit avec douceur.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Dim 5 Fév - 22:54
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Tapi dans son buisson, Akabane ne douta pas une seconde que la jolie blonde ne tarderait pas à le trouver. A vrai dire, il n’avait pas vraiment mis du sien pour être relativement bien caché. Il était simplement curieux de voir ce dont la miss était capable et jusqu’où elle irait. Il lâcha alors un léger soupir, non pas parce qu’il en avait marre mais parce que la vampire lui en faisait voir de toutes les couleurs. D’ailleurs, en parlant de couleur, il put ressentir les ténèbres de la jeune femme. Les avaient-elles libéré quelque peu ? Hum…

Ressentir ces ténèbres ainsi voulait aussi dire qu’elle se trouvait désormais non loin du Lycan. S’apprêtant à la voir apparaitre, Akabane fut surpris d’entendre une bien douce chanson. De sa voix douce, elle c’était lancer dans un petit instant musical. Bien que totalement dénué de talent dans cet art, le loup n’en restait pas moi sensible. Il adorait la musique, et cette petite interprétation de la part de la jeune femme le ravissait. Il ferma alors les yeux pour savourer d’autant plus cet instant lorsqu’il senti quelque chose le maintenir au sol.

Akabane ouvrit les yeux et releva légèrement la tête pour s’apercevoir que des liens ténébreux le maintenaient au sol. Oh, intéressant tout ça, très intéressant même. Cette jeune femme était pleine de ressources ! Le brun ne chercha pas à s’extraire de ses liens et s’apprêta à voir Drakhys arriver, vu qu’elle s’était arrêtée de chanter.

Il avait vu juste, la jeune femme pointa le bout de son nez et enjamba l’enseignant, avant de s’assoir sur son ventre. Avec son petit sourire qui voulait tout dire, elle lui redonna son bandeau avant de descendre le col de sa cape. Le brun ne put s’empêcher de sourire alors qu’il plongeait son regard dans le sien. Comment dire, cette position l’émoustillait quelque peu.

- Effectivement…

Il sentit alors les liens se détacher de lui avant que la vampire ne l’embrasse, encore une fois. Ayant fermé les yeux à ce nouveau contact plus qu’agréable, c’est la main froide de la miss sur son visage qui lui fit les rouvrir. Hum, plus ça allait, plus il appréciait ce petit jeu notre cher professeur de sport. Regardant Drakhys dont le visage était toujours aussi proche du sien, les propos qu’elle tenu lui arracha un beau sourire. Il passa alors sa main humaine dans les cheveux blonds de la jeune femme, s’amusant à les caresser.

- Je peux dire pareil de vous très chère.

Il rigola très légèrement en pensant au prochain mot qu’il s’apprêtait à lui dire.

- Si tous les conflits pouvaient se régler de cette manière, ce serait bien plus agréable.

Ceci dit, le Lycan s’aperçut seulement de quelque chose : la belle n’était toujours pas retournée ce planqué quelque part. En avait-elle déjà marre de cette petite chasse ? Au vu de son doux sourire ce n’était surement pas le cas non. Il prit alors la main qu’elle avait déposée sur sa joue pour déposer un délicat baiser sur ses doigts.

- En tout cas, je ne m’attendais pas à une si charmante rencontre pour mon premier jour.

Nouveau sourire de la part du brun qui passa sa main humaine sur la nuque de Drakhys, tandis que sa main de métal était passée dans son dos. D’ailleurs cette main griffue l’effleura légèrement pour redescendre doucement jusqu’au bas de son dos. Il leva alors légèrement sa tête pour venir capturer les lèvres de la belle et lui offrir un doux baiser. Ceci fit frissonner le brun qui profita de ce moment pour décrocher discrètement, avec sa main humaine, les autres sangles de sa cape.

Soudain il allongea brusquement mais, délicatement la jeune femme sur le dos et l’enroula légèrement dans sa grande cape. Cela avait pour effet de lui bloquer temporairement la vision et surtout, un bel effet de surprise !

- On ne se relâche pas !

Akabane se mit alors à courir, encore une fois, dans les jardins. Sa cape rouge, il y tenait, mais quelque chose lui disait que la jeune femme reviendrait avec pour le lui rendre et non qu’elle la laisserait dans ces buissons. Un sourire parcourra son visage alors qu’il imaginait la surprise de Drakhys de se faire envelopper de la sorte et aussi subitement. Finalement ce jeu, il aimerait qu’il ne prenne pas fin. Cela faisait longtemps qu’il ne c’était pas autant amusé et prit, un certain plaisir.

Regardant autour de lui, le Lycan se demanda où est-ce qu’il pouvait bien se cacher. L’hiver n’offrait pas énormément de cachette finalement, la nature était dégarnie. Il finit par arriver près d’un point d’eau et cela lui donna une idée. Il y trempa alors ces grosses chaussures de cuir et se mit en route, direction un bosquet. Les traces d’eau qu’il laissait sur le sol offraient une belle piste. Surtout qu’il avait fait plusieurs pas devant le point d’eau, comme pour signifier qu’il ne savait pas où aller.

Une fois la trace faite jusqu’au bosquet, il prit la voie des airs. Grimpant en haut d’un arbre, il fit un saut puissant pour en arriver sur un autre. La branche fragilisée par l’hiver cassa, et il manqua de tomber. C’est en plantant sa grosse griffe dans le bois qu’il put se maintenir. Il prit alors de l’élan et se jeta sur un autre arbre avant de retomber sur le sol. Nouvelle cachette toute trouvée : un nouveau bosquet près d’un arbre. Le Lycan s’y faufila et la hauteur était suffisante pour qu’il puisse s’adosser contre l’arbre, tout en restant caché.

«  Viens donc douce déesse ténébreuse »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Lun 6 Fév - 17:29
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Il ne semblait pas du tout affolé le petit loup. Ce qui n’était pas pour déplaire à la blonde d’ailleurs. S’il s’était sauvé à toutes jambes… Ça aurait été triste. Elle aurait dû le rattraper et le malmener histoire de justifier sa peur… Il lui souriait quand elle abaissa son col. Il avait fermé les yeux comme pour apprécié d’avantage le baiser qu’elle lui avait donné. La main de l’enseignant était venue se perdre dans les cheveux de Drakhys, son sourire avait grandi sur ses paroles. Il semblait beaucoup aimer ce jeu lui aussi. Elle plissa légèrement les yeux, un petit sourire en coin quand il lui rendit son compliment. Il rit un peu avant de déclarer que ce serait bien si toutes les querelles se réglaient ainsi.

Manquerait plus que ça… On se ferait grave chier mon pote… Je sème les graines de la discorde et je veille au grain…

Se retenir de rire fut un véritable exploit. Enfin jusqu’à ce qu’il passe sa main sur sa nuque et son autre main dans son dos. Elle sentit cette griffe de métal descendre sur ses reins et elle frissonna avant de s’abandonner au baiser qu’il était venu lui prendre. Elle entendit le faible bruit métallique de ses sangles avant de se retrouver brusquement, mais sans le moindre mal,  sous lui. Surprise, elle avait lâché un petit cri avant de sentir son corps sur elle. Voilà qui était fort appréciable d’ailleurs… Il l’avait enveloppé dans sa cape et elle distinguait sa silhouette à travers le tissu rouge. Elle pouffa un peu quand il lui intima le conseil de ne pas se relâcher. Pendant une fraction de seconde, elle l’avait cru audacieux. Et finalement, il était bien plus joueur. Très bien. Elle allait voir combien de temps il allait lui résister. Elle sentit le poids d’Akabane disparaitre et elle resta quelque instant allongé, histoire de lui laisser une petite avance avant sa prochaine attaque. Un sourire carnassier figé sur le visage.
Finalement, elle se dégagea du tissu et se leva. Elle passa la cape de l’enseignant autour de ses épaules. Ca tenait chaud ce truc ! Elle ne savait pas si elle allait lui rendre pour le coup.

Ce qu’il ne savait pas, c’est que question chasse, elle était plus que rodée. Et pour cause, son amie, Tara, adorait littéralement la chasse. Elles allaient chasser de temps à autre ensemble et le gibier était beaucoup plus petit et bien plus dur à débusquer. Sans compter que la renarde partageait certain trucs pour que la vampire sache encore mieux chasser. Elle sortit donc du petit bosquet et regarda un peu autour d’elle. Elle jeta un coup d’œil au ciel. Il se couvrait. Elle renifla un peu l’air et fronça le nez. La pression avait chutée et l’air était chargé d’humidité. Il allait pleuvoir et dans pas longtemps… Elle resserra un peu la cape rouge autour d’elle. Où en était-elle déjà ? Ah oui… Trouver sa proie.
Elle prit la direction qu’il avait pris. Il lui avait certes bouché la vue avec sa cape mais pas les oreilles… Elle avait écouté avec attention par où il partait. Non ce n’était pas de la triche ! C’était futé. Et puis… Il n’y avait pas de règles…

Elle continua jusqu’à arriver à un petit point d’eau. Les traces étaient grossières. Elle plissa les yeux et faillit se sentir vexée. Elle les suivit. Il n’avait pas pu faire le même coup deux fois. Si la première fois n’avait pas marché, il avait forcement essayé autre chose. Et puis… Elle sourit en passant ses doigts sur ses lèvres. Elle arriva près d’un arbre où les traces disparaissaient littéralement. Elle fronça les sourcils et pinça les lèvres. Elle s’accroupit près des dernières traces et passa légèrement les doigts dessus. Ses yeux revinrent à celle un peu avant. Les dernières étaient sensiblement plus profondes. Il avait sauté. Elle se releva et leva les yeux sur l’arbre. Une goute vint s’écraser sur son visage. Il commençait à pleuvoir et l’odeur de l’enseignant allait disparaitre avec la pluie… Elle regarda les arbres aux alentour et remarqua une trace de griffe bien reconnaissable. Son regard descendit et elle remarqua la branche cassée au sol. Il avait failli tomber à cet endroit-là… Mais, il s’était visiblement rattrapé. Elle fit un tour complet sur elle-même, prenant un vue d’ensemble de l’endroit. Il se mit à pleuvoir vraiment mais elle n’était pas en sucre, elle n’allait pas fondre. Les gouttes de pluie produisaient du bruit. Elle ferma les yeux et se concentra avec une très grande attention là-dessus. Elle effaça mentalement le son de son propre cœur ainsi que celui de son flux sanguin. Les gouttes d’eau se fracassaient et produisaient des bruits bien distincts selon les surfaces qu’elles rencontraient. Et ce bruit était plus matte, quand elles rencontraient une tête chevelue, ou des épaules. Elle rouvrit les yeux.

- Trouvé !

Tout se passa alors très vite. Son énergie avait réagi à la vitesse d’un éclair un soir d’orage et était venu tranché l’arbre contre lequel Akabane était appuyé, juste au-dessus de sa tête. Dans la même fraction de seconde, la vampire était venue le plaquer contre ledit arbre, le tenant des deux mains par le col de son haut, venant l’embrasser avec fougue, cherchant à rencontrer ce qui se cachait à l’intérieur de cette bouche au sourire si doux. L’arbre tomba de tout son poids derrière eux, ce qui ne la perturba pas le moins du monde.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Lun 6 Fév - 21:07
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys



Adossé contre l’arbre, le Lycan sentit une variation de l’air, une augmentation soudaine de l’humidité qui était alors annonciatrice de pluie. Baissant alors les yeux sur son bandana rouge, il le remit en place, levant délicatement et sans un bruit ses longs cheveux bruns. Après tout, le jeu n’était pas terminé et il devait continuer à faire preuve de discrétion. Cependant, la pluie se mit à tomber fortement et le bruit de l’eau qui tapait son bras de métal étaient assez caractéristique et surtout audible. N’ayant plus sa cape rouge pour planquer son bras, il se décala légèrement pour passer son bras dans le buisson, arrachant au passage quelques feuilles. Plus de bruit comme ça !

Akabane leva ensuite la tête vers ce ciel grisâtre et ferma les yeux, appréciant la pluie couler sur son visage. D’ailleurs, à cause d’elle, il commençait à ne plus sentir l’odeur de la jolie vampire. Elle devait surement être dans le même cas, et devrait alors se dépêcher à trouver la cachette de l’enseignant. Bien qu’il ne soit pas si bien caché que ça…

Parce que oui, le brun voulait qu’il soit retrouvé assez rapidement pour voir les prochaines réactions de Drakhys.  Cette chasse, il s’y était prêté volontiers mais si à chacune des interactions avec la blonde ça allait toujours un peu plus loin, il finirait par succomber. Lycan peut être mais, homme avant tout.

Soudain, Akabane ressenti une puissante vague d’énergie ce qui lui fit ouvrit aussitôt les yeux. L’arbre sur lequel il était adossé avait été tranché, juste au-dessus de sa tête. Le pouvoir de la miss était redoutable pour pouvoir couper aussi facilement et de manière aussi vive un arbre. Plus il en voyait sur la jeune femme, plus il était curieux d’en savoir encore plus. D’ailleurs, il n’eut même pas le temps de rentrer dans quelque réflexion que la vampire l’avait plaqué sur le restant d’arbre. Le maintenant par le col de son haut elle l’embrassa fougueusement.

Entendant l’arbre tomber lourdement derrière eux, le brun ferma les yeux et prolongea ce langoureux baiser. Il n’avait pas résisté à la tentation de passer sa main humaine dans le dos de Drakhys, se faufilant sous son haut. Effleurant sa peau froide du bout des doigts, il abandonna ses douces lèvres avant de la regarder d’un air délicat. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’il vit qu’elle portait sa cape rouge.  

- Cette cape te va à ravir.

Il descendit sa main au bas de son dos et s’amusa à glisser un doigt au bord de son short, y faisait alors le tour, avant de la retirer. Cette même main vint alors, avec l’aide de son double métallique, accrocher deux des sangles de sa cape. Il savait que de nature, les vampires avaient toujours froid, et vu cette pluie qui ne cessait de tomber, la jeune femme devrait se sentir mieux ainsi.

- Et voilà, te manque plus que mon bras métallique désormais.

Il rigola légèrement en se disant qu'il ne voulait plus se cacher mais emporter avec lui cette délicieuse proie qui c’était jeter dans la gueule du loup. Oui, il avait envie de la dévorer mais au sens figuré bien sûr. Toutefois, cela était-il bien raisonnable ? Après tout, il ne la connaissait qu’à peine et puis, les cours n’allaient pas tarder à reprendre pour elle. En plus, Akabane n’avait pas encore accompli toutes les démarches administratives pour exercer en tant qu’enseignant. Bah oui tiens, il n’avait pas encore tout signé. Du coup, il n’était pas encore réellement enseignant, et elle, n’était donc pas réellement une élève pour lui, n’est-ce pas ?

Sa main humaine passa une nouvelle fois dans le dos de la miss et il la serra un peu plus contre lui. Il se leva, gardant la belle dans ses bras et plongea son regard dans le sien. Prônant alors un petit sourire en coin, il inclina légèrement la tête et passa sa main de métal sous ses jambes afin de la soulever et de la porter contre lui.

- Tes cours vont bientôt reprendre je crois. Je devrais peut-être te raccompagner à l’entrée du bâtiment ?

C’est ça oui Akabane, on y croie vraiment à tes propos. Tu vas clairement laisser Drakhys repartir en cours après ce jeu qui avait si bien débuté ? Non, clairement pas. D’ailleurs, le Lycan la reposa au sol, afin de venir se coller dans son dos, passant sa main métallique sur le ventre de la jeune femme. Baissant ensuite la tête pour venir dans le creux de son cou, il vint murmurer à son oreille.

- Ou sinon je te kidnappe afin de t’emmener dans un endroit plus… tranquille.

Oui il avait osé, il souhaitait prendre part à un autre type de jeu avec la vampire. Sa main humaine était venue tourner légèrement la tête de la blonde, enlevant alors délicatement ces longs cheveux mouillés et il lui vola un baiser, tandis qu’il espérait avoir une acceptation de sa part. Elle aimait jouer c’était évident, mais allait-elle vouloir jouer à le faire tourner en bourrique ? Hum… Le loup souhaitait vraiment la ramener dans son antre…




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Mar 7 Fév - 17:37
Drakhys Andar
Un loup dans la bergerie
Ca sent pas le chien mouillé ?

Le loup ne se fit pas prier et il lui rendit son baiser. Elle relâcha doucement son col, gardant ses mains posé sur son torse. Elle sentit sa main venir chercher sa peau et lui caresser les dos. Il délaissa ses lèvres et elle plongea dans ses yeux carmin. Il était aussi mouillé qu’elle. Plus même, vu que la blonde avait la cape d’Akabane sur les épaules. Il lui sourit en le remarquant et la complimenta.

- Merci…

Elle avait lâché ce mot après un léger rire. Elle se mordilla la lèvre alors que l’enseignant jouait à la frontière de son short. Ca la faisait frissonner. Elle laissa alors ses mains se promener sur le corps du brun, palpant ses pectoraux agréablement sculptés pour ensuite venir sur des tablettes de chocolat qui ne la laissait pas indifférente. Ce chocolat là, pas de soucis, elle adorait ! Il lui attacha deux sangles de la cape, lui offrant un col bien haut. Elle lui sourit et ria à sa déclaration. Elle le regarda ensuite d’un air candide, rentrant un peu la tête dans les épaules.

- Je préfère être le petit chaperon rouge.

Elle lui offrit un joli sourire. Il avait un rire doux. Il la serra un peu plus contre lui et elle apprécia sa chaleur. Il la fixa un instant avant de sourire et de la soulever dans ses bras. Un peu surprise de quitter terre sans avertissement, elle laissa échapper un petit cri avant de passer ses bras autour de son cou.
Hein ? keskidi ? Les cours ? Quels cours ? Quels bâtiments ? Ah oui ! L’école ! Bah… Elle était avec un prof là non ? Ca ne comptait pas pour une dérogation ? Genre, elle lui fait faire le tour du propriétaire… Elle lui… Présente les lieux… Bref, faire connaissance quoi…
Il la reposa en douceur sur le sol. Il était sérieux ? Il n’allait pas quand même la laisser planté là comme une jonquille prête à accueillir le printemps… Ah… On dirait que non.

Elle sourit et leva un bras pour venir lui caresser la nuque alors qu’il se tenait dans son dos. Sa main de métal vint lui caresser le ventre. C’était une sensation nouvelle et assez étrange, mais il restait doux alors ça lui allait bien. Il s’était penché un peu sur elle pour venir lui murmurer à l’oreille. Le sourire de Drakhys s’agrandit.
Un kidnapping… Voilà une bien douce perspective, pleine de promesses tout à fait intéressantes. Il vint lui tourner délicatement la tête et lui prendre un baiser. Elle se tourna dans ses bras, se pendant à son cou pour venir approfondir ce baiser. Un endroit plus tranquille et plus sec sans doute.
Elle rompit le baiser pour le contempler d’un regard brulant. Ses mains avaient quittés son cou pour venir gouter la chaleur de sa peau sous son t-shirt.

Bon… Quand tu veux…
Je ne sais pas trop… J’ai…
Par pitié Drakhys… Si tu attends après eux, tu finiras en cendre. Jamais ils ne te donneront ce que tu attends d’eux… Jamais…

Ce que sa jumelle lui disait lui faisait mal… Elle se mordilla la lèvre, refermant ses mains jusqu’alors bien à plat sur le corps d’Akabane.

Ose me dire que tu n’as pas envie de lui
… Je n’ai pas envie de lui…
Tssss…. Tu n’as jamais su mentir…

Bien sûr qu’elle avait envie de lui. Elle n’avait jamais croqué de Lycan… Elle se détacha un peu du professeur, faisant mine d’être plongée dans une intense réflexion. Les bras croisés, un doigt posé sur ses lèvres.

- Hmm… Un kidnapping hein… Il faut que je fasse semblant de fuir alors ?

Elle releva les yeux sur lui, un sourcil délicatement relever, comme si elle posait sérieusement la question. Fini le jeu du chat et de la sourit. La souris c’était fait prendre. Restait à savoir qui des deux, du Lycan ou de la vampire, était la souris… Elle revint coller son corps à celui du brun, passant ses bras autour de lui. D’abord ses mains furent dans son dos avant de lentement descendre sur ses reins et de finalement venir caresser son fessier bien ferme. Elle ne l’avait pas lâcher des yeux une seconde. Avec un petit sourire elle lui dit.

- Si tu ne fais pas vite… Je vais finir par me sauver…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE] Mar 7 Fév - 23:24
Akabane Kamijo




















 ❝ Un loup dans la bergerie ❞
FT. Drakhys




Alors que le Lycan s’amusait à glisser sa main à la frontière du short de la jeune femme, il c’était aperçu qu’elle se mordillait la lèvre. Cette douce vision était vraiment agréable, plus qu’agréable même… La vampire avait laissé ses mains se balader sur le torse du brun, et palpait ses muscles, chose qui ne lui déplaisait pas, bien au contraire.  D’ailleurs, cette dernière rigola lorsqu’il lui annonça qu’il ne lui manquait qu’un bras métallique et, lui avoua qu’elle préférait être le petit chaperon rouge.

Rigolant légèrement, les propos de Drakhys n’auraient pas pu être mieux choisis. Cependant, le grand méchant loup qu’il était n’allait pas la dévorer pour qu’elle soit dans son ventre. Il allait juste dévorer son corps qu’il souhaitait découvrir plus en détail.

Akabane lui demanda ensuite si elle voulait retourner en cours, avant de lui proposer une alternative plus intéressante. D’abord surprise mais prônant ensuite un doux sourire, la jolie blonde vint se pendre à son cou pour prolonger le baiser qui lui avait donné. Hum… il aimait vraiment gouter à ses douces lèvres.  La vampire posa alors un regard brulant sur le brun avant de glisser ses mains sous son t-shirt. Avec un sourire en coin, le Lycan dévorait la douce du regard et frissonna de plus belle sous les caresses de ses mains froides sur sa peau brulante. Han et puis elle se mordilla de nouveau la lèvre. Vraiment très aguichant tout ça…

Cependant il n’avait toujours pas eu de réponse de la belle et, malgré les gestes à son égard, elle n’avait pas l’air sûr d’elle. Même s’il en avait envie, le Lycan ne voulait pas la troubler et ne la forcerait pas. Après tout, c’était elle qui avait commencé ce jeu et, même s’il serait déçu, il ne lui en voudrait pas de vouloir s’arrêter là.  

Relâchant légèrement la jeune femme qui voulait doucement s’écarter, Akabane la regarda réfléchir. Les bras croisés, avec un doigt posé sur ses lèvres, elle ne cessait de le faire languir. Elle finit enfin par rebondir sur les propos du brun, en lui demandant si elle devait faire semblant de fuir. Lâchant alors un petit rire, le principal intéresser se demandait si elle était sérieuse et ne répondit donc pas dans l’instant T. Drakhys en profita pour l’envelopper de ses bras, descendant lentement ses mains sur son dos et ses reins, avant de finir sa course sur ses fesses.

Son regard plongé dans le sein, Akabane frissonnait. La délicate sensation de ses caresses ne le laissait pas de marbre, surtout qu’elle était renforcée par la froideur de ses mains. L’envie ne cessait de grimper dans l’esprit et dans le corps de Lycan. Ravi qu’elle adhère à cette idée de kidnapping, il sourit face à ses derniers propos.

- Ce serait bien dommage.

Il passa sa main métallique dans le dos de la blonde afin de l’effleurer de ses doigts griffus. Dans une descente longue et délicate, il finit par titiller le bas de son dos avant de s’emparer de sa fesse droite. Hum, son fessier n’était pas qu’agréable à regarder. Il imagina alors la sensation que devrait ressentir sa main à ce contact. Sa main humaine quant à elle vint attraper le menton de la jeune femme pour lui maintenir délicatement la tête, tandis qu’il effleura ses lèvres des siennes.

- Mademoiselle je vous prierais de ne pas vous débattre, ceci est un kidnapping !

A ces mots, Akabane passa sa main humaine sous les jambes de la jeune femme et la souleva. La plaquant contre lui, il lui adressa un doux sourire avant de se mettre à courir. Un kidnappeur n’allait pas se promener tranquillement après tout !  Il traversa les jardins avec la miss dans ces bras, et malgré sa vélocité, il assurait une position confortable à son otage. Direction, le dépôt !

>>> Par Ici <<<



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
avatar
Messages : 45

Date d'inscription : 29/01/2017

Maison : Le dépôt

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE]
Contenu sponsorisé
Un loup dans la bergerie [PV Drakhys][TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le loup est invité dans la bergerie (pv Pandore)
» Quand le loup arrive dans la bergerie [Topic terminé]
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» L'Opéra ou comment brûler un loup dans la chaufferie [Chastity, Comte] [20/12/41]
» Empreinte de Loup

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: