FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 4 Fév - 9:36
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Je volais encore un instant en quittant mon portail dimensionnel faisant une vrille puis ouvrant les ailes pour pouvoirs planer. Les soleils Utenso et Binat sur l'horizon, Kalun déjà à son zénith. Les deux soleils formaient un éternel crépuscule dans les tons feu et ultraviolet constrasté par le Kalun et sa lumière. Il devait être encore tôt parce-qu'il faisait au moins 45 à 50°C. Je poussais un cri pour prévenir de mon arrivée. J'étais loin de la cité royale. J'avais besoin de me détendre et me reposer avant d'y aller. J'entendis des cris de dragons, à terre, mais aussi dans le ciel. Je survolais une forêt tropicale avec des arbres majestueux et quelques marécages. Vaste et à perte de vue, la forêt s'éparpilla sur des pics de roches et de falaises vertigineuses. Je croisais un autre dragon noir qui me salua d'un cri que je lui renvoyais. Jusqu'à ce qu'il me colle un peu au train, ne comprenant pas vraiment pourquoi soudainement il avait changé de direction en réalité.

Je compris seulement quand je sentis le courant d'air et le claquement brutal de sa mâchoire qui rate sa cible qu'il avait eut une soudaine envie de me bouffer le cul. Alors là mon p'tit gars, toi tu n'as pas compris à qui tu avais affaire. J'ai ramené ma queue et j'ai fait volte-face pour lui donner un coup de crocs qui rata sa cible. Seulement je lui tombais dessus et la seule chose qu'il trouva à me dire c'est que ce n'était pas moi qu'il visait mais un des trucs accroché à ma queue. Je grondais, puis le lâchais en rouvrant mes ailes pour amorcer un atterrissage sur une des pointes de falaise tandis que l'autre dragon reprit de l'altitude mais resta bien au dessus en tournant comme un vautour. Grondant furieusement en me demandant qui ou qu'est-ce qui avait bien pu s'accrocher à moi comme ça, je lâchais des claquements guttureaux en relevant ma queue devant ma tête tout en gromellant en draconien... Quand je vis Drakhys. Mon regard s'étrécit et je plissais les yeux d'un air blasé.

-Drakhys!! Bon sang pourquoi tu t'es accrochée à moi!? D'autant que tu ne devrais pas être là!

Bon, j'étais déjà remonté, mais maintenant c'était contre Drakhys. En y repensant je revous la scène et me souviens qu'elle m'avait appelé... Elle devait avoir quelque chose à me dire. Mais de là à me suivre franchement.

-Es-tu consciente du danger dans lequel tu te mets?! Si tu avais craint la lumière du jour tu n'aurais pas survécu!

Je grondais et mon ton rauque et grave n'arrangeait pas les choses. Je baissais la tête jusqu'à elle et la fixais. L'autre dragon vint se poser sur un autre morceau de falaise non loin et nous observait tous les deux. Je relevais les yeux vers lui et entrepris une discussion avec lui. Lui intimant que cette femelle n'était pas à manger et que je ne le laisserait de toute façon pas la blesser. Je revenais sur Drakhys et attendais qu'elle s'explique.

-Bon, puisque tu es là, nous allons rester un moment le temps que je me repose et me calme. Je te présente Garrhun Taal, le dragon qui a voulu te bouffer. Il est un garde de la forteresse.

Je relevais la tête vers le dragon qui nous fixait. Il parla en draconien pour la saluer, je présentais Drakhys à ce dernier en lui demandant de prévenir Ynedo que je ne viendrais pas tout de suite finalement. Il re parti et s'envola calmement vers l'ouest. Le décalage était important ici. Mais quand il se passait une semaine ici, sur Terre il n'y avait qu'une journée d'écoulée.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 5 Fév - 11:04
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
T’avais qu’à m’attendre…

La blonde avait attrapé de justesse la queue du dragon juste avant qu’il ne franchisse le portail. Persuadée qu’il retournait simplement dans sa chapelle. Sauf que quand ils sortirent du vortex, elle du rapidement se rendre compte à la chaleur ambiante, qu’ils étaient vraiment très loin de l’école… De la terre même. Trois soleils ? Mais bordel, où les avait-il conduits ?
Elle se cramponnait, s’aidant de ses griffes. Incapable d’hurler tellement le vent lui fouettait le visage et vidait l’air devant son nez. Elle parvenait tout juste à respirer. Non, le voyage au bout de la queue n’avait rien à voir avec un vol sur le dos… Une fois, mais pas deux, clairement… Elle entendit le dragon émettre des sons et des bruits et les leva les yeux pour constater un second dragon. C’était magnifique de le voir voler. Splendide. Comme ils étaient chanceux de pouvoir s’ébattre si librement dans cette vaste étendue qu’était le ciel… Sword avait poussé un sacré grondement en arrivant, mais quand il avait « parlé » à l’autre, elle comprit que c’était leur langage. Elle ne comprenait strictement rien et elle était trop occupée à essayer de ne pas lâcher prise de toute façon.
Elle sentit un danger, son instinct lui avait fait dresser les poils de la nuque et elle avait eu un frisson dans le dos. De justesse elle avait réussi à replier ses jambes qui échappèrent in-extremis à une rangée de crocs franchement pas rassurante. Non mais il était cinglé celui-là ! Elle le foudroya du regard, mais elle n’en menait pas large pour autant. Avec le peu d’air qu’elle parvenait à pomper avec ses faibles poumons, elle ne pourrait pas utiliser son énergie. Et Sword ne semblait pas avoir apprécié que son congénère s’en prenne à sa queue de cette manière… Il exécuta une manœuvre et se laissa tomber sur l’autre dragon qui sembla protester avec véhémence. Sur quoi, son frère draconien alla se poser sur un des pics rocheux qu’ils survolaient. Toujours bien cramponnée comme un vrai morpion, la vampire se retrouva nez à nez avec les pupilles fendue de Sword.
Elle lui adressa un sourire un peu penaud. Elle n’avait pas du tout prévue ça, c’était clair. Et il était fâché, aussi… Contre elle… Hmmm est-ce que ça allait encore faire mal cette fois ? Elle marmonna quelques faibles excuses. Allait-il consentir à la poser ? Non parce-que être suspendue à bout de bras à la queue d’un dragon qui vous fusille du regard, n’était pas la situation la plus confortable qui soit… C’était quoi cette histoire de lumière du jour ? Mais qu’est-ce qu’il allait chercher encore celui-là ? Fallait qu’il arrête de regarder les films hein. Elle leva les yeux aux ciels.

- Je suis un cadavre Sword… T’as déjà vu un cadavre se réduire spontanément en cendre parce-que y’a un brin de soleil ?

N’importe quoi… Bon elle n’avait pas pris sa voix ordinaire. Deux dragons dont un qui la tenait à sa merci… C’était plutôt une petite voix remplis d’excuse, qu’une voix assurée et pleine de sarcasmes. Comme il ne semblait pas enclin à la poser, elle regarda en contre bas, et lâcha prise. Elle chuta de quelque mètre avant de se réceptionner à une branche d’un arbre. Elle entreprit de faire tourner son corps autour, comme une gymnaste à la barre et après avoir pris assez d’élan, donna une impulsion avec ses bras pour remonter en piqué et retomber entre les pattes de Sword. Ah… Le sol sous ses pieds… Après les montagnes russes au bout de la queue de son ami… Ce n’était pas du luxe. Elle regarda Sword en grande conversation avec l’autre dragon, posé lui aussi un peu plus loin. Quand il revint sur elle, attendant clairement qu’elle s’explique.

- J’suis désolée, j’avais pensé que tu rentrais juste chez toi… Enfin… Au cimetière quoi… J’avais un truc à te donner et tu m’en a pas laisser le temps… Et comme je n’ai pas envie de croiser l’autre fia… Enfin Shin… c’était l’occasion ou jamais…

Elle regarda un peu ses pieds… Il sembla se résigner et lui expliqua qu’ils allaient rester ici un moment. Elle le regarda avec des étoiles pleins les yeux. Elle trouvait ça génial. Des dragons partout… Partout !!! Elle regarda l’autre dragon avec méfiance quand Sword le lui présenta… Elle fit une petite moue avant d’agiter faiblement la main dans sa direction…

- Je ne suis même pas un bon casse-croute… Il se serait payé un sacré mal de ventre avec Mox dans les tripes…

Elle esquissa un sourire mauvais. Elle le regarda s’en aller après que Sword lui ai donné des instructions. Enfin ça semblait l’air tout du moins. Le vol d’un dragon, pourtant un bête franchement imposante était vraiment gracieux… Elle regarda Sword…

- J’suis vraiment désolée…

Elle voulait juste lui donner son cadeau de noël, pas une seconde elle n’aurait cru se retrouver ici… D’ailleurs c’était ou… « Ici » ?

- On est où en fait ?
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 8 Fév - 16:19
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
-Spontanément, non ! Brûler à la lumière du jour oui. Je te rappelle que j’ai durant longtemps vécu avec les morts, Drakhys, je sais qu’il existe des créatures capable des pires choses, bien que mortes, et qui ne supportent absolument pas la lumière du soleil.

Appelle-moi abruti aussi ! Les vampires échappent peut-être à cet état de fait, mais beaucoup de créatures des ténèbres ne supportent pas la lumière. Et c’est d’autant plus vexant de me faire remarquer ce genre de choses alors que j’étais un nécromancien, une liche qui plus est et que j’avais beaucoup de mal à supporter la lumière du jour pour ma part. Je grondais, j’étais suffisamment en colère et sur les nerfs pour être irrité à la moindre réflexion. D’autant qu’avec mon côté lunatique, cette petite risquait d’en voir des belles de ma part. Je reposais ma queue et la ramenais contre mon corps tandis que Drakhys était descendue d’elle-même en me lâchant. Une fois l’autre dragon parti, je revenais sur elle lorsqu’elle s’excusa et donna son explication. Non c’est sûr, elle a de quoi être troublée et choquée par les changements. Au moins elle s’évitait une autre crise de colère à son égard en appelant correctement Shin plutôt que de l’insulter devant moi. Une fois ses explications terminées je repris, le ton plus rauque et colérique que calme.

-Vu la tournure des choses et mon énervement, si j’étais rentré dans la chapelle de cette école minable j’aurais certainement fait un carnage. Je suis venu ici pour me calmer.  

Je me redressais sur mes quatre pattes et m’avançais vers Drakhys en la fixant de mes pupilles rétractées, soufflant un air chaud et de la fumée sortait de mes narines. Je grondais encore un peu.

-Mox aurait sûrement donné une grosse indigestion à Garrhun Taal, durant un temps. En effet…  

Elle me demanda où nous étions après s’être excusée, je la fixais jeter un coup d’œil autour d’elle. Je me demandais bien ce qu’elle pouvait vouloir me donner et surtout pourquoi, en quel honneur. Pourquoi elle ne voulait pas voir Shin pour me donner ce truc en question ? Je m’ébrouais et crachais une flamme bleue dans le ciel avant de revenir sur Drakhys.

-Sur ma planète natale, Fortunia.  

Oui, bon, de ce que je lui avais raconté à notre première rencontre, ce monde était une ruine sans vie, avec pour seuls habitants des cadavres. Alors je ne m’étonne pas de la voir surprise en lui disant ça. Enfin, elle a dû s’en douter un peu. Faut dire que depuis mon retour, je n’ai pas vraiment eu le temps de lui raconter mon voyage, ni à Shin d’ailleurs. En même temps, qui s’en soucie et qui souhaite écouter un gamin capricieux dans mon genre ?!

Changement de plan, je vais l’emmener dans un endroit que j’avais aménagé pour être tranquille dans mon coin. Je me baissais et la regardais.

-Monte sur mon dos, ce sera mieux qu’au bout de ma queue. Je t’emmène dans un endroit où nous pourrons discuter calmement…

J’attendis qu’elle monte pour pouvoir m’envoler de nouveau et utiliser le vent pour accélérer mon vol. Ma vélocité était décuplée de ce fait. Je ne mettais pas bien longtemps pour arriver à un ancien marécage qui autrefois était mon lieu de repos en tant que dracoliche. Il s’y trouvait une sorte de maison troglodyte à flanc de falaise encerclant l’ancien marécage désormais une forêt verdoyante avec des petits étangs çà et là. Je passais dans mon antre par un trou dans la falaise qui créait un puits de lumière et éclairait les divers cristaux et diverses pierres minérales qui me servent à la fabrication de mes bijoux et autre. Je me posais devant une porte ancienne, c’était une vieille ruine dans une caverne, mais je m’y sentais bien et chez moi réellement. Il traînait quelques squelettes çà et là. Pour ne pas changer des catacombes à Esperanza, tiens.

-Nous voilà chez moi. On sera tranquille…  

Je me baissais pour laisser Drakhys descendre et me relevais pour aller me poser devant la porte en ruine et m’y allonger en crachant du feu au sol pour réchauffer mes écailles et me poser dedans calmement.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 9 Fév - 18:47
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
T’avais qu’à m’attendre…

Il n’était pas fâché, il était carrément en colère. La blonde sembla se tasser sur elle-même. Il était un petit peu soupe au lait là non ? Ce n’était surement pas juste dû au fait qu’elle se soit accrochée à lui. Ça devait être surement autre chose.
Elle grimaça quand il désigna Esperanza « d’école minable ». C’était l’endroit où elle s’était senti le mieux jusqu’à présent. Le seul endroit où il y avait des gens qui… L’aimaient à peu près. Le cœur du dragon devait vraiment être chargé à bloc de tristesse et de rancœur. Elle ne sut pas trop pourquoi mais elle baissa la tête comme si c’était elle qu’il avait désignée de minable.
Le mouvement du dragon quand il avança sa tête près d’elle, lui soufflant son souffle chaud à la figure, la fit reculer d’un pas, manquant de la faire tomber de la falaise. Pendant un temps… Le temps de quoi ? Qu’elle soit digérer ? Recraché ? Ou que le dragon finisse par crever à force que l’entité se débatte… Aucune envie de savoir… Elle n’était pas trop partante pour finir dans l’estomac d’un reptile géant. Et vu comment il la regardait à cet instant… C’était bien partit pour que ce soit SON estomac à lui. Elle déglutit un peu avec difficulté.
Le dragon s’ébroua et cracha une flamme au ciel. Le feu de Sword était toujours bleuté. Il revint à elle pour l’informé qu’ils étaient sur sa planète d’origine, Fortunia.
WHAT ? Attendez, rembobinons jusqu’à Pâques voulez-vous. Repassons le moment au ralentit… « un dracoliche, un nécromancien puissant qui avait détruit mon monde par colère vengeresse et qui avait fini par voyager à travers les mondes pour semer la discorde et la destruction » … Il avait bien dit « détruit son monde »… Elle fronça les sourcils et elle sentit que même Mox était tout ouïe pour le coup.

- Mais… Je croyais que… Enfin tu avais dit…

Elle regarda encore une fois autour d’elle. Elle aurait bien aimé qu’Azkhendir soit dans cet état-là. Mais sa visite récente lui avait démontré que c’était bien loin d’être le cas. Il s’était passé quoi alors ?
Il l’invita à monter sur son dos. Tu m’étonnes que ce soit mieux qu’au bout de la queue… PLUS JAMAIS !!!! Elle grimpa avec souplesse sur son ami et posa ses deux mains de chaque côté de la base de son cou. Elle se pencha un peu en avant.

- Tu me diras tout ?

Elle voulait savoir… Il ne répondit pas et s’envola. C’était hautement mieux que cramponner à la place arrière. Elle se tenait avec ses cuisses et ses bras. Couché autant que possible pour ne pas offrir de prise au vent, la blonde adorait cette sensation. Elle aurait donné n’importe quoi pour s’élancer aussi librement qu’un oiseau. Il volait vite et elle pouvait sentir qu’il utilisait le vent pour aller encore plus vite. Elle ne broncha pas… Il aurait pu ouvrir un portail pour Espé et la balancer dedans et démerde toi si t’arrive et que tu tombes pour finir empalée sur l’antenne TV. Non, au lieu de ça, il la tolérait. Et c’était d’autant plus énorme, qu’il était de mauvaise humeur.
Le paysage changea. Les falaises un peu verdoyantes laissèrent place à une forêt puis une plaine et puis encore une forêt et puis il ralentit n arrivant dans un marécage. Ca ressemblait bien à son ami un tel décor. Ca variait un peu du cimetière mais ça restait tout de même dans le thème. Le dragon s’engouffra dans un trou pour atterrir dans une salle spacieuse. Une immense porte se dressait devant eux. Elle glissa du dos de Sword quand il se baissa. Elle regarda autour d’elle. Les cristaux, c’était si beau…

♦ *bruit de grande inspiration* ah…. J’aime cet endroit…

- En effet… C’est… Douillet… (celui qui me dit David il sort !!!!!!)

Elle lui sourit en se tournant vers lui. Elle farfouilla dans sa poche et en sortit le petit paquet. Elle aurait dû aller travailler après avoir « manger » donc dans cette optique, elle avait embarqué le présent de Sword. Comme ils se voyaient au travail, enfin normalement, elle l’avait pris avec elle. Elle le cacha un peu dans son dos et s’avança devant le dragon. Minuscule petite créature face à ce gigantesque prédateur.

- Sweety… Tu es fâché parce-que je suis venue ? Ou il y a autre chose ?

Elle fronça un peu le nez triturant un peu le papier du cadeau. Finalement, elle lui tendit et lui déclara d’une petite voix.

- Joyeux Noël.

Elle attendit qu’il le prenne et qu’il l’ouvre. Peut-être que son présent atténuerait un peu sa mauvaise humeur… Elle l’espérait du moins. Même si ce n’étiat pas grand-chose…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 14 Fév - 12:24
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Il fallait que je me calme, et ce n’était pas en dormant que ça calmerait  quoique ce soit. Il fallait que je bouge alors… Lorsque Drakhys parla, je redressais la tête, bougeant les oreilles en sentant une infime présence dans la grotte. Je soufflais par les naseaux en grondant, l’air parcouru les alentours mais d’un coup plus rien, la présence avait disparue, ce devait être un animal craintif qui passait dans le coin. Enfin, de toute manière je ne ressentais pas de danger potentiel. Ma pupille fendue visait Drakhys lorsqu’elle me posa une question qui était directe pour le coup. C’est vrai qu’elle a de quoi se sentir un peu à l’écart avec mon caractère colérique. Je n’avais aucune raison de lui cacher le pourquoi de mon énervement après tout. Enfin… Je suis très lunatique alors mon humeur vascille souvent.

-Pas totalement… C’est un tout en fait. C’est surtout l’autre…   Connasse! -Femelle qui a fait son numéro de punition à Caleb en nous ignorant qui m’a vraiment énervé.

Je grondais et fixais désormais le paquet qu’elle triturait avant de me le tendre, penchant la tête sur le côté pour la glisser afin de regarder de plus près ce qu’elle me donnait. Le Joyeux Noël m’ôta un autre grondement. La fois où j’étais avec Bibi et Ciryiel qui cherchaient des cadeaux sur cette fête m’avait légèrement irrité, parce que je ne comprenais pas le principe de cette fête et qu’en me renseignant c’était une fête qui m’importait finalement très peu en voyant que ça excitait tout le monde dans l’école de recevoir des cadeaux. Enfin, c’était l’intention qui comptait, Bibi et Ciryiel n’avaient pas tort en disant que c’était le moment d’offrir des cadeaux à ceux que l’on appréciait. Seulement, je n’ai rien à lui donner en retour. Il fallait que je reprenne ma forme humaine pour prendre le cadeau et l’ouvrir. Seulement un danger m’alerta et en voyant une boule de feu arriver dans le dos de Drakhys je réagit au quart de tour, ouvrant la gueule –parce que c’était une partie de mon corps la plus proche d’elle- pour l’englober avec ma langue et la ramener dans mes pattes pour l’y lâcher et la recouvrir comme un objet précieux en tournant le dos à l’ennemi qui lança une seconde attaque de feu. Je grondais puissamment et laissais échapper mon aura écrasante qui forma des flammes bleues sur tout mon corps, inolores, ce que je ne faisais jamais à Espéranza, sans quoi tous les élèves seraient constamment à terre, mais ici, c’était clairement nécessaire. Je tournais la tête pour voir un Tiamat se glisser entre les roches, et parlant comme un murmure de sa langue fourchue pour me dire clairement que je n’avais rien à faire ici et que c’était son antre. Très clairement, je lâchais un son guttural rauque et grave, un son menaçant. Mon aura pouvait écraser Drakhys avec la pression qu’elle exerçait mais pas le Tiamat qui glissa vers moi pour m’attaquer encore. J’esquivais ses coups et lui donnais un coup de crocs au niveau de ses côtes, ce qui le fit hurler de manière stridente. Je posais Drakhys sur mon dos et ouvrais mes écailles dorsales pour lui dire de se faufiler entre et de ne pas en bouger.

-Cache-toi sous une de mes écailles et n’en sors pas !   Je n’avais absolument pas un ton agréable et clairement, j’étais en colère. Là j’avais de quoi déchaîner ma rage, mais je n’avais pas envie de tuer le Tiamat, au contraire, lui faire comprendre qu’il était chez moi.

Je me battais contre lui, un combat de vitesse et de force, j’absorbais le feu qu’il me lançait avec mes écailles, mon corps illuminant la grotte d’un bleu pur, je crachais ma flamme bleue sur lui qui ne résista pas aussi bien à ma flamme puissante, j’en profitais pour venir le mettre à terre et lui attraper le cou pour le bloquer, alors qu’il ondulait son corps pour se dégager, en vain. Je grondais puissamment en me faisant comprendre. Au moins, il comprit rapidement à qui il avait à faire et lorsque je le lâchais il s’enfuit en poussant des petits cris de douleur. Non, je n’avais pas été tendre et je n’avais pas eu de quoi l’être. Une fois le Tiamat disparu, j’inspectais les différentes griffures sur mes écailles et les morsures que j’avais eues du mal à arrêter. Mais ce n’était pas grand-chose, ça devrait aller. Je me baissais pour que Drakhys descende et reprenais ma forme humaine en soupirant. Ca faisait du bien de se défouler quand même. Je rangeais mon aura en moi et les flammes bleues autour de mon corps disparurent.  

-Humpf! Va falloir que je remette mon odeur partout avant que d’autres ne viennent squatter.  

Je soupirais et me soignais avec l’air. Faisant les cents pas avant de revenir vers Drakhys, lui caressant le visage et récupérant le cadeau… au passage… J'analysais le paquet, un peu brûlé et ayant un peu valdingué. Puis ouvris le paquet pour voir son contenu.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 16 Fév - 11:02
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
T’avais qu’à m’attendre…

Le dragon la fixa et sembla devenir menaçant. Si Drakhys avait pu se tasser sur elle-même jusqu’à disparaitre, elle l’aurait sans doute fait. Elle savait que Sword, malgré le fait qu’ils s’apprécient, pouvait sous la colère, s’en prendre à elle. Il l’avait déjà fait. Et il n’avait pas sa forme de dragon alors… Aussi, l’entendre grogner la fit un peu trembler. Surtout qu’elle venait de lui demander si c’était après elle qu’il en avait. Si il pouvait s’en prendre à elle, en revanche, elle avait l’intime certitude qu’il n’irait pas jusqu’à la tuer. Vu qu’il refusait déjà qu’elle le fasse elle-même… Alors ce serait parfaitement stupide qu’il le fasse lui… Enfin tant qu’il gardait un certain contrôle… Il lui répondit que c’était après Miley qu’il en avait le plus. Elle se détendit un peu et acquiesça… Ca ne lui avait pas plus non plus… Faire bouffer ce truc immonde… Lui qui devait avoir le palais si fin pour cuisiner si bien… Elle ne pouvait même pas imaginer… Et puis franchement, pourquoi le punir… Il avait seulement du chagrin… C’était cruel…

- Je ne l’aime pas trop non plus je crois…

Elle lui offrit un pauvre sourire. Caleb était partit avec elle, avec tout juste un regard pour eux. Ca l’avait un peu blessée… Mais elle ne pouvait rien attendre de la part du bébé dragon… Après tout c’était un enfant… Son cœur s’étreignit douloureusement.
Elle lui avait finalement tendu le paquet. Un peu anxieuse. Elle espérait que ça lui plairait en fait. Il avait grondé. C’était déjà mal parti et le visage de la blonde se crispa un peu. Surtout qu’il avait glissé sa tête beaucoup plus près pour observer l’insignifiant et minuscule paquet au creux de ses mains. Elle déglutit un peu en lui offrant un sourire un peu penaud qui se décomposa et elle perdit l’intégralité du peu de couleurs qu’elle avait, quand il ouvrit la gueule. Elle lâcha le cadeau et n’eut même pas le loisir de crier ou de s’échapper que la langue du dragon venait la saisir. Elle ne comprit absolument rien de ce qui se passa. Elle était toujours en vie et elle tenait encore sur ses jambes par un miracle parce-que ses genoux jouait littéralement des castagnettes. Elle était au creux des pattes du dragon qui la recouvrait de son corps. Ils étaient attaqués. Son cerveau commençait à faire enfin le lien. Sword avait senti l’attaque et l’avait protégé. Elle tomba à genoux. Le dragon avait grondé et il avait libérer son aura. Lourde, oppressante, puissante…

Nom de… Que c’est bon !!!

Si ce n’était qu’elle avait l’impression d’avoir une tonne sur les épaules, oui c’était plutôt agréable. Mais c’était lourd… L’aura du dragon formait des flammes bleues qui semblaient le recouvrir entièrement. Elle regarda la danse hypnotique de celles-ci, fascinée. La blonde entendit un sifflement et elle essaya de relever la tête. Mais c’était un peu peine perdue.

N’oublies pas que je suis là…

Elle libéra sa propre aura de ténèbres ce qui allégea considérablement le poids de ses épaules. Elle put se redresser mais resta à groupie car le dragon essuyait un nouvel assaut de la part de l’étranger. La contrattaque du bleu avait fait mouche. Le cri que la créature poussa obligea la blonde à plaquer ses mains sur ses oreilles sensibles. Elle n’était pas habituée à subir des sons si aigues. Elle se sentit quitter le sol alors que le dragon la posait sur son dos. Ses écailles s’écartèrent et il lui ordonna de s’y réfugier. Le ton qu’il avait n’admettait aucune contradiction, aussi elle hocha la tête et s’y glissa pour se mettre à l’abri. Ce qui ne l’empêcha pas de regarder pour voir quel genre de créature était assez fou pour s’attaquer à son ami de la sorte.
Comme elle l’avait déjà remarqué, malgré sa masse importante, Sword n’avait pas de mal à se déplacer avec rapidité et agilité comme elle l’aurait elle-même fait. Les dragons étaient vraiment des créatures impressionnantes et ils imposaient un certain respect. La chose cracha du feu et le dragon l’absorba. Son corps s’illumina et elle dû fermer un peu les yeux au changement brutal de luminosité. Surtout nicher au creux de ses écailles, c’était aveuglant. Elle se cramponnait, ses bras entourer autour d’une écaille. Sword avait pris le dessus après avoir souffler ses propres flammes. Et l’autre reptile fini par battre en retraite devant le dragon. Elle regarda l’intrus s’enfuir la queue entre les pattes… Enfin c’était une expression, car il n’avait pas de pattes… Bref. Elle descendit de sa cachette improvisée après qu’il se soit baissé et inspecté. Il changeât de forme et elle le regarda avec inquiétude. Il avait reçu des coups est-ce que ça allait aller ? Son aura disparue, faisant s’évanouir les flammes qui parcouraient son corps. L’oppression disparut totalement et elle fit de même avec sa propre aura devenue inutile. Elle lâcha un petit soupir de soulagement. Elle releva les yeux sur le géant et se pinça les lèvres. Elle ne put s’empêcher de l’imaginer en train de lever la patte et de… Enfin… bref… Dur de pas rigoler mais elle craquât. Elle se mit à rire. C’était les nerfs qui lâchaient, rien de plus. Elle réussit à se calmer.

Sword s’était soigné avec son pouvoir et elle était rassurer. Ca ne lui plaisait pas trop de le savoir blessé. Jamais. Même quand lui en éprouvait un certain plaisir. Elle leva le visage vers lui quand elle lui caressa la joue. Il était moins en colère, elle le sentait. Elle ferma un peu les yeux et lui transmit un peu de sa part ténébreuse. Le bruit du papier que l’on déchire lui fit rouvrir les yeux. Elle avait complétement oublié son cadeau ! Le papier était un peu cramer et elle espérait que ce n’était pas casser. Elle regarda avec appréhension le géant extraire la montre du papier. Déjà, le bracelet n’était pas cramer et comme elle émettait toujours un tic-tac régulier, elle était intacte. Elle lâcha un soupir de soulagement. Ouf… Tout va bien…

- C’est pour que tu sois à l’heure au travail…

Elle lui offrit un joli sourire avant de venir l’enlacer. Elle était contente qu’il aille bien et surtout.

- Merci de m’avoir protégée…

Parce-que elle ne serait plus là si, lui, ne l’avait pas été.

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 16 Fév - 16:51
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
En ouvrant le paquet, c’est une boîte que je trouvais ensuite, avec à l’intérieur, une montre, remarquablement belle je devais l’admettre. Son tic-tac était carrément moins dérangeant de tous les autres tics-tacs que j’avais pu entendre dans le monde des humains. Ca restait un tic-tac quand même. Je fronçais les sourcils et esquissa un sourire lorsque Drakhys m’expliqua pourquoi elle avait décidé de m’offrir ce présent. Je la regardais et l’observais dans tous les sens mon cadeau. J’avais envie de tester sa dureté avec mes crocs, mais je m’abstenais de le faire. Il était 17h30 là-bas ? Ma mémoire sur comment lire une montre n’était pas toute récente, mais au moins, je m’en souvenais encore. Puis, je fus surpris de voir Drakhys se coller à moi pour me serrer dans ses bras. C’est en levant l’autre bras vers elle histoire de lui rendre son câlin que je sentis que j’étais engourdi. Et pas qu’un peu, je prenais conscience que le poison de la morsure du Tiamat faisait son effet. Merci ma résistance pour ne pas avoir fait parcourir de façon fulgurante le poison, mais bien lentement.

Je plissais les yeux et fronçais les sourcils. Lentement, je sentais mon corps s’engourdir, et une douleur arriver qui m’ôta un rire bref. Je souriais encore. Baissant la tête pour la laisser tomber, sur celle de Drakhys. Je fermais les yeux. Mon rythme cardiaque augmentait de plus en plus. Et moi, ça me faisait marrer comme un abruti. Mais franchement ! J’aurais dû faire plus attention. J’essayais de cacher ça à Drakhys, mais je risquais de ne pas le lui cacher pour longtemps.

-Tu prends vraiment mon travail de protection à cœur toi ! A tel point que tu m’offre une montre pour que je ne sois as en retard ! Huhu ! C’est … Mignon.

Me battre contre ce Tiamat m’avait calmé decker. C’était un peu normal que je la protège, surtout ici. Autrefois j’aurais très bien pu la laisser se démerder toute seule et me tirer. Mais non… Ni l’envie, ni le moment pour ça. Même si je suis en colère, ce n’était pas mon but de la laisser crever. J’ai soigné mes blessures mais pas le poison qui coule lentement dans mes veines et se répand comme de la poussière dans mes organes. Je ne sens plus ma main. Et mes jambes ne vont pas tarder à suivre.

-Drakhys… J’ai… Un service à te demander…

Je souriais sans bouger de comme j’étais, mais pour la miss je devais être bien lourd tout à coup. S’il sent que je suis faible, le Tiamat risque de revenir au moment où je serais le plus critique. Il faut qu’elle me trouve ce qu’il faut pour contrer le poison. Et… la pauvre je vais la confronter à un monde hostile sans qu’elle n’en ai forcément la force ou l’envie… Disons que ce sera une opportunité pour elle de s’entrainer sur plus fort qu’elle.

-Huhu ! Je vais être un peu salaud à te demander ça…  

Ca y est, je ne sens plus mes jambes, je m’écroule sur le côté, en tentant de faire un pas pour lui faire face. Tout mon corps s’engourdit et la douleur du choc m’ôte un nouveau rire. Bientôt je ne sentirais plus ma langue et je ne pourrais plus parler pour lui dir quoi apporter. Faut que je me dépêche et que je me dépense le moins possible.

-Ma résistance n’est pas à toute épreuve. Mhhh… Peux tu me les ramener? ... Dans les marais dehors, cherche une sangsue rouge et noire, dans la grotte : les cristaux d’amarante, les bleus et verts au fond, et les champignons de mort. Tu dois faire un contre-venin…  

J’arrivais à bouger un peu mes doigts, je resserrais la montre qu’elle venais de m’offrir. Puis je fermais les yeux en souriant. Elle comprendra pourquoi on les appelle les champignons de mort très vite. D’une, ils sentent la mort comme jamais, de deux, ils sont non seulement toxiques à manger crus, mais aussi ils poussent sous les nids des adorables Wyvernes des marais. Ce sont de toute façon, les seuls champignons qui poussent dans le coin.

-Heu… Bonne chance pour les trouver…  Avant que le Tiamat ne revienne…

Je ricanais comme un abruti et grimaçais en gémissant de douleur, ça y est, après les engourdissement, la douleur. Ho ! Bon sang c’est le pied ! Je suis à l’article, presque de la mort et moi je trouve encore la force d’aimer avoir mal.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 18 Fév - 23:21
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
T’avais qu’à m’attendre…

Elle le regarda avec une certaine appréhension. Cependant, elle se relâcha un peu quand il esquissa un sourire. Bon, ce n’était pas complétement raté finalement. Elle était ensuite venue se lover contre lui et son bras fut étrangement lourd quand il voulut lui rendre son étreinte. Elle pensa que le bleu était un peu fatigué. Le voyage plus le combat… Quoi de plus normal après tout. Il riait et elle fronça les sourcils avant de relever la tête pour chercher son regard. Mais celle de Sword venant se poser contre la sienne l’en empêcha. Quelque chose n’allait pas. Elle en avait la grosse impression. Les battements de cœur du dragon se faisaient croissants et il continuait de rire… C’était son cadeau qui lui faisait cet effet-là ? Elle ne s’attendait pas vraiment à ce genre de chose.

- Euh… Oui…

Mignon… Elle rougit un peu. Ça lui plaisait bien qu’il la trouve mignonne. Enfin ces actions. Il avait gardé sa tête contre la sienne et soit il appuyait de plus en plus, soit il avait la tête vachement lourde. L’idée que quelque chose clochait dans l’attitude de son ami revint de plus belle. Elle pinça les lèvres.

- Bien sûr ! Tout ce que tu voudras.

Bon… Elle y allait un peu fort. Il y avait une belle palette d’action qu’elle refuserait de faire. Même pour lui. Mais il la connaissait, donc, il ne lui demanderait rien d’interdit. Drakhys soutenait de plus en plus le poids de Sword. Salaud… Elle n’eut pas le temps de lui répondre qu’il devint vraiment lourd. Elle glissa au sol en le retenant contre elle. Elle commença à paniquer. Bon sang, mais il se passait quoi là ? Et pourquoi il… Attendez… Il a mal là ! C’est pour ça qu’il rigole comme un con. Elle regarda le visage de Sword avec inquiétude. Elle dégagea une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux. Elle avait posé sa tête sur ses genoux et le voir comme ça lui filait une trouille pas possible.

- Swe….

Il était donc empoisonné ? Par cette chose ? Elle serra les dents et fronça les sourcils alors que sa vision se troublait sous les larmes qui montaient. Elle n’arrivait pas à s’ôter de la tête que si elle ne s’était pas agripper à lui pour quelque chose d’aussi futile qu’un cadeau de noël, il n’aurait pas été blessé. Vu qu’il n’aurait pas eu à la défendre… Des sangsues rouge et noires, dans les marais. Les cristaux étaient déjà là donc ce n’était pas un problème. Elle avait relevé les yeux pour les repérer et avait hoché la tête avant de reporter son attention sur lui. Et des champignons de mort… Ok…

- Économise-toi…

Sa voix était toute serrer par l’anxiété. De la chance… Cette dernière la fuyait avec application depuis des dizaines d’années… Pourquoi reviendrait-elle maintenant ? Et il allait revenir ? Evidemment, qu’il reviendrait. Il devait bien connaitre l’effet de son poison. Il était même possible qu’il soit tout prêt à attendre qu’il fasse son office pour venir achever son frère. Elle le regarda rire et gémir en même temps. Elle se dégagea de lui et reposa sa tête avec douceur sur le sol. Elle se pencha et l’embrassa sur le front, lui transmettant la force de sa noirceur la plus profonde.

- Tiens le coup… Ne part pas sans moi…

Elle se releva et se dirigea vers la sortie de la grotte. Qu’avait-il dit déjà ? Dans les marais dehors. Une fois près de l’extérieur, elle renifla l’air. Sauf qu’elle ne connaissait aucune odeur d’ici… Donc elle ne sentis rien de bien particulier. Elle préféra donc se concentrer sur son ouïe. Elle ferait tout son possible pour ramener ce qu’il fallait au dragon. Même si elle devait perdre un bras, une jambe où tous ses membres. C’était sa faute s’il en était là et elle ferait tout pour se racheter. Elle ne pouvait pas se permettre d’attendre d’être sûr que la vois était libre, il n’y avait pas de temps à perdre. Elle s’élança et avec sa vitesse accrue, elle se dirigea d’abord tout droit. Bon en admettant que les sangsues de ce monde soient du même genre que celle du sien, elle les trouverait dans l’eau… Certes, sauf qu’elle ne savait pas à quoi s’attendre. Et que si elle en voulait… Il lui faudrait un appât. Elle regarda autour d’elle. Elle n’allait tout de même pas utiliser son propre bras. Autant que possible, elle resterait entière, elle serait bien plus utile à Sword de cette façon. Elle avisa un lézard. Dans le genre de la taille d’un dragon du Komodo mais en version film d’horreur. Avec des dents beaucoup plus impressionnantes et une rangée de piquants qui n’étaient pas du tout rassurant.

- Toi… J’ai besoin de toi…

Son énergie de déploya et s’enroula autour du corps massif pour le trainer dans l’eau sans pour autant le lâcher. La blonde serra les dents. La créature se débattait et elle avait encore un peu de mal à bien doser l’énergie.

- Cesse de te débattre bon sang… Je n’ai pas le temps de jouer !

Le lien se serrera et la queue du reptile fut immerger. Elle continuait de se débattre et franchement, la blonde espérait que les bestioles allaient rapidement mordre à cet hameçon de chair.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 19 Fév - 15:49
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Je n’aime pas la voir comme ça. Je grimace lorsque mon regard voit ces grosses larmes susceptibles de tomber et d’humidifier ses joues. Je fronce les sourcils en levant difficilement ma main qui retomba rapidement, je n’ai même pas pu atteindre son visage, et la douleur m’irradie le bras et je souris de plus belle.

-Ne te sens pas coupable… Je ne partirais pas… Dis-je avant qu’elle ne quitte la caverne.

Elle avait besoin de se retrouver, et j’étais certain qu’elle y parviendrait. Parfois, les entraînements solitaires forgent l’esprit, endurcit le corps. Quand on survit les choses nous paraissent alors différentes. Je ferme les yeux et somnole lentement, en tapant mon doigt au sol pour que la douleur me garde éveiller encore un peu, je souriais en regardant les cristaux au plafond, leur lumière était si agréable. Elle doit revenir ici avant la nuit, sinon elle risque de ne pas survivre bien longtemps dehors.




C’était un pur hasard qu’il soit en train d’étudier les créatures de ce marais. Non loin des remparts de la forteresse, ce jeune dragon portait ses recherches sur les vestiges passés du Ver de Mort. Le destructeur. Autrefois, on eut dit qu’il régnait dans ces marécages et y créait son armée de cadavéreux. C’est pourquoi il restait encore beaucoup d’énergie nécromante dans les environs. La faune locale y était changée, bien plus agressive qu’ailleurs, et elles n’avaient pas le même aspect, comme si, une sphère de magie du destructeur était restée enfouie dans les ruines ou avait sombré dans un de ces marais suintant la mort et qui transformait toutes les créatures qui s'y trouvaient en monstre. Il s’était posé, sa monture lézard non loin de lui, son matériel de recherche à la main, il s’était penché dans une des marres pour y récolter quelques échantillons, lorsqu’il entendit une voix de derrière son fourré, puis le cri de sa monture qui sembla se débattre. Il se redressa et constata que son compagnon n’était plus là mais qu’il était en train de se dépêtrer à échapper à une espèce d’aura qui l’emmenait dans la marre non loin. Il connaissait le langage, c’était certain, mais il ne se souvenait pas bien d’où. Il se mordit la lèvre et ne pouvait pas laisser cette énergie faire, alors il se concentra pour savoir d’où venait cette énergie qui emmenait sa monture dans l’eau, il trouva une créature femelle… si petite… C’était d’elle que venait la voix, et l’énergie, il sorti du buisson. Montrant alors sa frimousse, sa tenue aussi sombre que ses cheveux, et son regard de feu rivé de façon menaçante vers la jeune femme. L’homme, sur la rive face à Drakhys possédait une aura imposante, tout comme sa prestance.

-Hey !

Par chance pour elle, il connaissait le langage et le parlait relativement bien.

-Relâchez-le!

Ce qu’il ne comprenait pas c’était qu’elle avait l’odeur de Sword. Et qu’à bien y réfléchir, il n’avait pas le souvenir que Sword était accouplé avec une femelle, mais un homme aux cheveux rouges, elle, n’avait aucun point commun avec la description de l’amant dont le bleu avait parlé. Si cette fille était là et qu’elle sentait son odeur, ça devait être une de ses connaissances de là-bas. Mais pas le temps de réfléchir à ça. Une créature du marais sorti de l’eau pour venir dévorer son lézard et il grimaça. Ladite créature possédait des tas de sangsues sur son dos, dont celles que Drakhys cherchait.

-NID!!

Hors de question que sa monture, son familier se fasse dévorer de la sorte pour une humaine. Il immobilisa la créature sans que Drakhys ne sache comment il avait fait. Ce n’était pas de la télékinésie, c’était certain, mais d’un geste de main il brisa le lien d’énergie de la fille et son lézard réussit à s’échapper pour revenir jusqu’à son propriétaire. Il lança un regard menaçant à Drakhys et s’avança d’un pas, laissant la créature du marais souffrir en tentant de se débattre afin de sortir de son entrave.


-Je peux savoir ce qu’une Terran vient faire ici? Et pourquoi vous sentez l’odeur de Sword Fylbers ?! Où est-il ?

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 21 Fév - 17:44
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Ne meurt pas...

Pour Drakhys, ne pas se sentir coupable, s’était comme lui demander de ne pas être un vampire. Bref, assez compliquer en somme. Elle avait pris la déclaration de Sword, comme une promesse. Il avait plutôt intérêt à la tenir. Sinon… Elle trouverait un moyen, n’importe lequel, qu’importe le prix…
Occupé à essayer de maitriser l’espèce de lézard, elle ne s’aperçu pas tout de suite qu’elle avait un public. Son esprit était bien trop surcharger. Elle se concentrait vraiment pour que son énergie retienne l’animal et le traine, sans pour autant qu’il soit sectionné ou réduit en bouillit. Elle sursauta quand elle entendit une voix. Son esprit focalisa là-dessus. Elle n’avait pas sentis cette aura avant et elle tourna les yeux vers celui qui l’avait interpellé et demandait à ce qu’elle relâche la créature. Hors de question, c’était le salut de son frère qu’elle tenait. Elle préféra ne rien répondre. Elle avait peur de laisser sa prise s’échapper si elle utilisait sa voix.
Un bruit d’éclaboussure la fit revenir sur ce qui se passait dans l’eau. Une chose était sortie de l’eau. Elle était immonde et l’odeur qu’elle dégageait était une agression pure et simple de son odorat sensible. Elle fronça le nez. Elle semblait faire corps avec le marais comme si elle en était composée. Sa tête semblait n’être qu’un crane surmonter d’une crinière faite d’herbe sécher et trempé. Elle était armée de crocs et de griffes. Mais ce qui retint particulièrement l’attention de la blonde, c’était les sangsues sur son dos. Dont certaine était rouge et noire. Elle avait réussi à les trouver !

Sa joie fut de courte durée quand la voix de l’homme retentit une nouvelle fois. La bestiole s’immobilisa et elle foudroya du regard l’étranger. Son énergie se brisa sur un geste du ténébreux au regard de feu. Le lézard retourna prés de son maitre la gratifiant de bruits qui sonnaient comme de l’outrance et des reproches. La chose sortie de l’eau se débattait mais semblait incapable d’échapper à l’emprise que cet homme avait sur elle. Il fit un pas en avant et tous les muscles de Drakhys se tendirent. Elle ne pouvait pas, elle ne DEVAIT pas laisser s’échapper ce truc.
Il la questionna et son regard qui était revenu sur la bestiole, repassa sur lui en fronçant les sourcils. Il connaissait Sweety… Mais était-ce un ami ou un ennemi. Elle n’en savait rien du tout. Evidemment, il ne savait pas où il était. Diminué comme il l’était, son aura ne se sentait plus. Elle ferma ses mains en poings. La vision de Sword, couché sur le sol, riant et gémissant de douleur. Son visage au teint cireux et sa peau recouverte d’une pellicule de sueur… La peur lui étreignit le cœur. Il comptait sur elle. Elle ne pouvait pas se permettre d’échouer si près du but. Non…

- NON !

Son énergie fusa de son corps sous la forme d’un disque, parfaitement circulaire. Il se dirigea tout droit sur la créature des marais qui la regarda arrivé sur lui, impuissant. Sa tête vola et son corps fut agité de soubresauts. Toujours retenue par le brun, Les sangsues, privées de leur hôte vivant, commençaient à se détacher pour retomber dans l’eau. Elle vit l’une de celle qu’elle convoitait tomber et elle se jeta dessus d’un bon. L’attrapant au vol avant d’effectuer une roulade et d’atterrir sur la même rive que l’étranger. La sangsue se débattait et elle esquiva sa gueule de justesse. Chopant sa queue et y plantant ses griffes, elle la frappa de toutes ses forces contre le tronc d’un arbre, l’assommant pour les 10 prochaines heures… Au moins.
Elle retomba sur ses fesses dans l’herbe et leva les yeux sur le brun. Le souffle court, l’adrénaline retombait. Elle le détailla un peu. C’était un bel homme. Il avait un visage, fin et doux et des lèvres charnues. Des mèches sombres passaient devant ses yeux. Elle fut pendant quelque seconde, hypnotisée par son regard. Elle avait l’impression de voir des flammes danser dans ses yeux. Elle secoua la tête. Elle n’avait pas le temps de se reposer. Surtout que s’il cherchait Sword avec de mauvaise intention… Elle se releva, ne lâchant pas sa prise des mains.

- Les champignons de mort…

Elle n’avait vraiment pas le temps de discuter. Ami ou ennemi, l’heure n’était pas au combat. Seulement… Comment trouver ses champignons. Il n’avait pas dit où ils se trouvaient. Elle se retourna et regarda autour d’elle avec frénésie. Son regard se posa partout, ne s’attardant pas. Elle ne vit rien qui ressemblait à ça. Elle commença à trembler à l’idée qu’elle ne parvienne pas à temps pour sauver son ami.

J’dis ça, j’dis rien… mais le beau gosse là… Il a l’air d’être de ce monde… Alors ami ou ennemi… Sert toi de lui pour obtenir des infos…

Là-dessus elle ajouta qu’elle n’avait vraiment aucune jugeote et que la couleur que Caleb avait choisie pour ses cheveux était vraiment bien trouvée. Elle se retourna vivement vers le brun. Ignorant superbement sa créature ainsi que le sort qu’il avait affligé à la chose des marais, elle le saisit par le col de sa main libre et utilisant sa force vampirique, le plaqua contre un arbre.

- Dis-moi où je peux trouver des champignons de mort !

S’il te plaît ? Et puis quoi encore ? Elle n’avait pas le temps, il lui fallait une réponse, rapide, claire et concise.

- Vite !

Son énergie se matérialisa comme une pique qui s’approcha dangereusement de la gorge du brun. Effleurant sa peau. Tranchante comme une lame de rasoir, et aussi brulante qu’un soleil, la blonde ne plaisantait pas. La vie d’un dragon était entre ses mains et elle ne prendrait pas le temps de jouer s’il ne lui servait à rien.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 22 Fév - 0:18
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Le ‘Non !’ de Drakhys surprit légèrement le dragon qui recula légèrement la tête pour voir un disque d’énergie s’abattre sur la créature du marais qui dégageait une forte odeur nauséabonde, une odeur typique de corruption. A bien y regarder il n’y avait aucun doute là-dessus il restait encore des traces de nécromancie dans ces marais, tout n’avait pas totalement disparut. La tête de la créature fut tranchée nette, et c’est avec une grimace dubitative qu’il la regarda s’effondrer dans le marécage en déversant son sang, le rendant d’un rouge plus sombre encore. Les sangsues sur son dos partirent chercher un autre hôte en se faufilant, et hors de question pour lui et son compagnon qu’ils le deviennent. En revanche ce fut le saut de la demoiselle qui le surprit plus encore. Il haussa les sourcils circonspect en la voyant s’acharner à assommer une sangsue qu'elle avait attrapé au vol, l’une des fameuses qui possédaient des denrées rares ici et qui étaient prisées pour leur sang de bourbier de mort. Qu’est-ce que cette fille cherchait à faire exactement ?!

C’est de manière agacée qu’il s’approcha d’elle en entendant qu’elle comptait bien trouver un nouvel ingrédient. De plus elle n’avait pas répondu à ses questions plus tôt et il comptait bien obtenir des réponses. Il s’avança un peu plus vers elle, sa monture restant en retrait, n’ayant pas spécialement envie encore une fois d’être emmené dans le marécage infesté de sangsues.

-Excusez-moi mais vous pourriez au moins me dire qui vous êtes et … Wohoo~!

Drakhys l’empêcha de continuer toute autre forme de conversation. Notre dragon se retrouva emmené par le col de son vêtement et plaqué violemment contre un arbre. La force de cette femme était impressionnante, bien qu’elle portait l’odeur de la mort sur elle en plus de celle de Sword, c’était sans parler qu’elle ne semblait absolument pas patiente. L’aura qui virevoltait autour d’elle était devenue menaçante à son encontre. Le regard du jeune homme se figea sur cette énergie et son regard de feu s’assombrit. Ses yeux glissèrent lentement sur ceux de la jeune femme, semblant presque la sonder. Il garda son calme et son sérieux face à ses paroles menaçantes, il avait légèrement envie de rire en fait. Ce n’était pas une question mais un ordre qu’elle venait de donner. Et il n’appréciait pas qu’on lui parle de cette manière, ni qu'on lui donne d'ordre, alors qu’il était tout de même resté courtois et n’avait pas eu de réelle animosité envers elle. Il esquissa un léger sourire et baissa légèrement son visage pour approfondir le regard qu’il lui lançait en retour au sien qui se voulait certainement menaçant. Seulement, oubliait-elle qu’elle avait affaire à un dragon ? Le pire, c’est qu’elle insistait et la pointe d’énergie se glissa sous sa gorge qu’il ne prit aucune peine à relever. Bien trop amusé à jouer en la défiant du regard.

-Égorge-moi, et tu perds ta seule chance de trouver ces champignons. Parce que ce n’est pas ici que tu les trouveras.

Rien ne l’empêchait de bouger, malgré le fait qu’il soit plaqué contre l’arbre, il n’était absolument pas impressionné par l’énergie de la jeune femme. Si elle pensait avoir affaire à un Terran sans pouvoirs, peureux et faible, elle se plantait totalement. Du marécage sorti rapidement le corps de la créature complètement ensanglanté qui se rua sur les deux individus. Le brun effleura doucement le bras de Drakhys qui put sentir quelque chose d’étrange en elle. Sans qu’elle ne sache pourquoi, il l’avait à peine effleuré mais il y avait bien eut autre chose qu'un simple contact. La créature sortant de l’eau dépossédée de sa tête se disloqua et le sang tourbillonna pour venir s'enrouler autour de Drakhys et la plaquer au sol à la renverse, exerçant une pression fulgurante sur elle pour l’immobiliser totalement et faire une auréole avec la force exercée au sol. Toujours menacé par l’aura de la jeune femme, le dragon ne bougea pas, mais ne semblait absolument pas en danger malgré cela.

-Une sangsue, plus un champignon de mort qu’on ne trouve pas n'importe où... Est-ce que tu ne tenterais pas à tout hasard de faire un poison? Ou peut-être un antidote?

L’homme regarda l’énergie de Drakhys et glissa sa main sur ce qui semblait être une lame d’énergie qu'il caressa. S'il ressentait cette chaleur aussi intense qu'un soleil? Bien évidemment, mais il n'en avait cure, sa peau ne semblait même pas brûler, effectuant exactement la même chose que plus tôt pour dissiper ce qui le menaçait. Son regard se posa de nouveau sur la jeune femme à sa merci et il lui sourit de façon agréable. Puis il s’avança vers elle et fit retourner le sang de la créature morte dans le marais. Libérant ainsi Drakhys pour lui montrer qu’il n’avait pas l’intention de lui faire quoi que ce soit. Il se pencha légèrement au-dessus d’elle et lui sourit à nouveau.

-Mais vu que tu sembles pressée, je suppose que c’est un antidote… Et certainement pour aider Sword.

S’accroupissant, il vint frotter le tissu de Drakhys épargné par le sang de la créature morte entre ses doigts qu'il porta face à son nez pour en sentir l’odeur. Celle du bleu, de Terria, et d'autres encores. L'odeur de Sword était récente, d’à peine quelques minutes si l’on peut dire. Elle devait certainement être méfiante vis-à-vis de lui, alors c’était compréhensible qu’elle ne lui fasse pas confiance et qu’elle ne veuille pas lui répondre. C’est pourquoi l’homme se redressa et tendit la main à Drakhys pour l’aider à se relever. S’il avait voulu lui faire du mal, il l’aurait fait depuis longtemps.

-Je doute que tu ne me dises où il est tant que tu ne sauras pas si je suis quelqu’un qui lui veut du bien ou du mal. Je me présente donc, Genchi… Genchi Daerusan Fylbers.  

Oui bon, elle pouvait très bien ne pas le croire. Après tout, il n’était pas certain que Sword ait parlé à tout le monde sur Terria de leur existence et qu’il avait de la famille encore en vie après le cataclysme du destructeur. Enfin, il n’avait que sa parole pour comptant.

-Je ne te demande pas de me croire parce que je doute que tu sois capable de faire le lien entre lui et moi. Cependant Il a dû au moins te parler de son cousin...

Il laissa un laps de temps afin d'observer son interlocutrice et la réaction qu'elle pouvait avoir à son encontre.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 22 Fév - 17:29
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Ne meurt pas…
Il n’avait quasiment pas eu le temps de lui demander qui elle était. Elle lui avait presque sauté dessus. Bien que dans la voix du brun, elle décela de l’agacement. Elle le scrutait alors qu’elle attendait une réponse. Ses yeux devinrent plus sombres, rendant le feu qui les habitait plus inquiétant. Elle fronça d’avantage les sourcils, ses petites lèvres pincées dans une mine renfrognée et peu amène. Malgré qu’elle eut l’impression que les flammes de son regard incendiait son âme, elle soutient tout de même son regard. Elle ne lâcherait pas le morceau comme ça. Il baissa son visage vers elle. Encore quelques centimètres et leur nez se rencontraient. Il souriait. Il trouvait ça marrant en plus ? Sa prise sur son col se resserra. Ce n’était pas marrant, ce n’était, pas, un jeu ! Elle serra les dents, sentant une colère sourde monter en elle. Son énergie qui glissa lentement sous sa gorge ne le fit même pas moufter. Il devait quand même sentir sa chaleur irradier, en étant si près de son cou.
Il lui répondit que l’égorger ne la mènerait à rien. Certes, mais elle ne laisserait pas un ennemi potentiel en vie, si près de Sword. Et ce n’était pas la réponse qu’elle escomptait. Elle le décolla un peu de l’arbre avant de l’y replaquer de façon brutal. Qu’il crache le morceau merde ! Elle tourna la tête alors qu’elle entendait de nouveau l’eau se mouvoir. Le cadavre de la chose refaisait surface et leur fonçait dessus. Elle retourna brusquement la tête vers le brun. Il l’avait effleuré. Ça avait été tellement étrange qu’elle en avait presque sursauté. Quelque chose semblait avoir bougé en elle. Et elle ne parlait pas de Mox. Elle ne vit pas arriver l’attaque. Trop perturbée par ce contact. Elle se retrouva plaquée au sol et l’odeur du sang la submergea. Ses dents s’allongèrent. Elle griffa le sol, qui se déformait sous la pression qui était exercée. Elle lâcha un gémissement. La voix de l’homme retentit et elle tourna les yeux sur lui. La pointe menaçait toujours sa vie, mais il ne semblait pas le moins du monde inquiet. Il parlait posément.

Il est beau et en plus il n’est pas con… On devrait peut-être rester ici un petit moment…
Il faut secourir Sweety, on n’a pas le temps de s’amuser !
Je parlais de la suite, il faut anticiper !

La suite, elle l’apprécierait que quand le dragon serait debout, solidement campé sur ses deux jambes. Pour l’instant, il n’y avait pas de suite, en dehors de lui rapporter les ingrédients qu’il avait demandés.
Elle le regarda, médusée, glisser ses doigts sur son énergie sans en éprouver quoi que ce soit. D’ailleurs, ça lui fit aussi bizarre que quand il l’avait touché directement. Après tout c’était une partie d’elle quelle déployait. Il la dissipa comme la première fois, d’un simple geste de la main. Il revint à elle et la gratifia d’un sourire tout à fait charmant. En d’autre circonstance, cela aurai plus à la blonde, mais là… Elle se fichait éperdument qu’il soit agréable ou non. La pression du sang s’évapora et elle se sentit soulagée. Elle respira, se redressant sur un coude pour se masser les côtes. Elle ne répondit pas à la fine déduction du ténébreux. Elle détourna les yeux prenant un air contrarié.
Elle le scruta quand il s’accroupit et toucha le tissu de sa veste. Elle était maculée de sang. Ce qui ne changeait guère de son quotidien. Il le renifla et elle dut se retenir pour ne pas le bousculer et l’empêcher de la sentir ainsi. Elle ne pouvait pas se permettre de se faire blesser outre mesure. Sinon, il n’aurait jamais le remède à temps. Il se releva et lui tendis la main pour l’aider à se relever. Elle regarda cette main pendant une fraction de seconde avant de la saisir et de se remettre d’aplomb. Non, elle ne le lui dirait pas. Il avait bien cernée la personne qu’elle était. Elle ne livrerait certainement pas son meilleur ami, son frère de cœur, au premier venu, sachant dans l’état où il se trouvait. Elle leva les sourcils au ciel.

- Fylbers… ?

C’était quoi cette entourloupe-là ? Elle plissa les yeux, légèrement dubitative. Sword n’avait pas évoqué de famille. D’ailleurs avant d’arriver ici, elle était persuadée que son monde natal avait été détruit. Ça avait été le début de son récit. Aussi, tout ce qui précédait l’apparition du destructeur de monde lui était purement et simplement inconnu. Elle le regarda avec une petite moue.

- Jusqu’à il y a quelque minute, pour moi, ce monde n’existait plus… Je pensais qu’il n’avait plus de famille et il n’a rien évoqué qui me conduise à une autre hypothèse.

Sa voix était un peu froide. Elle n’essaya même pas de s’épousseté, elle était littéralement dégueulasse. Couverte de sang, de terre, et de la fange du marais. Elle remit quelque mèche en places. Le fait qu’il puisse ou non être son cousin ne la mettait pas pour autant en confiance. Elle se méfiait des liens familiaux. Et pour cause, entre le passé de Ryan et celui de Shin, elle avait eu matière à devenir méfiante. Cependant, et ce, malgré son agressivité, il restait courtois. Elle devait bien lui reconnaitre ça.

- Je suis Drakhys Andar, une amie de Sword…

Elle scruta ses yeux pendant quelque seconde. Se mordillant la lèvre. Elle n’avait vraiment pas le temps de faire la causette.

- Je ne te fais pas confiance et je ne te conduirais pas à lui. Dis-moi où je peux trouver ses champignons et comment les utiliser avec ça, pour obtenir un contrepoison.

Elle n’avait pas lâché la sangsue et l’avait levé devant le visage de Genchi. Rien ne disait qu’il allait coopérer, rien ne disait qu’il allait lui dire la vérité non plus. Elle se mit à l’écoute du rythme cardiaque du dragon. Elle pourrait déceler un éventuel mensonge de sa part si celui-ci s’accélérait anormalement.

- Le temps presse…

Bon sang ! Il allait se mettre à table oui ?
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 23 Fév - 1:59
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Ses déductions semblaient tellement justes aux vues de la frimousse que prenait Drakhys qu’il en sourit de plus belle. Bien que la petite altercation l’ait beaucoup amusée, Genchi ne montrait aucune gêne, et se sentait parfaitement serein. En observant la jeune femme darder son regard sur la main qu’il lui tendait pour la relever, il put constater que ses émotions se lisaient clairement, comme un livre ouvert. Il n’eut pas réellement de problème pour comprendre que non seulement il avait raison, mais qu’en plus Sword était en danger s’ils ne se dépêchaient pas à trouver les champignons de mort pour faire un anti-venin.

Ce n’est qu’une fois son nom donné, et la jeune femme relevée qu’il fit signe à son compagnon lézard de les rejoindre. Ce ne fut pas sans quelques hésitations de sa part et quelques incitations de la part de Genchi à lui dire qu’il n’y avait plus rien à craindre. Pour le moment, il préférait prendre cette attaque surprise comme de l’ignorance. La question sur le nom qu’il avait donné, similaire à celui de Sword le fit se tourner vers Drakhys qui ajouta que Sword n’avait aucunement parlé de cela.

-Disons que le destructeur a effectivement détruit beaucoup de choses de cette planète… Dont les parents de Sword… à ce qu’on dit.

Genchi faisait ses recherches sur ce passé étrange, quand bien même il ne connaissait pas la réelle histoire du sort de ce monde. Le cauchemar du destructeur avait pris fin il y a bien longtemps. Il restait calme, bien que peiné en citant la mort des parents de Sword.

-D’après mon père, c’est après la mort de Nolwen et Krayn’Ril que le monde a tourné au désastre. C’était des gens bien, des seigneurs respecté dans tout le royaume… Et nous pensions que Sword avait subit le même sort qu'eux avant de le voir revenir ici il y a plus de cent-vingts ans.

Il alla récupérer son matériel qu’il avait laissé au bord de l’eau pour le ranger dans la sacoche de selle de sa monture avant de se retourner pour regarder Drakhys qui se présenta enfin. C’est avec un sourire enchanté et peiné qu’il reprit la conversation.

-Et quelle amie dévouée… Tu serais prête à tout pour lui, cela se voit… Pourtant Tu sembles en ignorer tellement sur lui. C’est un peu dommage que Sword ne t'ai rien raconté à notre sujet…

Il darda un regard sur la sangsue au bout des doigts de Drakhys en reculant légèrement la tête, par la suite, elle lui demanda s’il était capable de faire un contrepoison avec ceci. Ce qui le fit rire doucement. Il récupéra un petit coffret de son sac de selle et se rapprocha de Drakhys pour ouvrir la boite et la tendre à la jeune femme.

-Mets là dedans, elle risque de te gêner… surtout si elle se réveille.

Il semblait sûr de lui, et l’observa jusqu’à ce qu’elle finisse par placer la sangsue qu’elle avait récupérée dans cette fameuse boite. Après quoi il la referma dans un bruit de métal net et précis. La fixant toujours avec ce charmant sourire sur son visage.

-Faisons un marché, je t’aide à trouver les champignons, je te fais le contrepoison pour soigner ton ami, et toi, tu m’emmènes à lui. Tu verras bien à ce moment-là si je suis son ennemi ou son ami. Sinon... Eh bien débrouilles-toi et bon courage!

Un petit haussement de sourcil accentuant son sourire et il se tourna pour ranger la boite dans le sac de selle qui ne sembla aucunement déformé par le matériel qu’il venait de déposer à l'intérieur. Il monta ensuite sur son lézard et caressa le col de ce dernier en lui parlant calmement en draconien. L’animal sembla brusquement être surprit et lâcha des sons peu gratifiants avant de se remuer et d’ébrouer sa tête. Envers et contre toute attente, Genchi reprit sur un ton un peu plus sec, bien que toujours très mielleux et son regard croisa celui de l’animal qui se calma en lâchant encore quelques sons plus bougons qu’autre chose. Il revint ensuite sur Drakhys.
-Nezurre capitule. Il accepte de te prendre sur son dos avec moi. Et, il vaut mieux que tu ne tergiverses pas sur ça si tu veux que nous trouvions ces champignons. D’une tu risques de te perdre dans ces marais, de deux, il n’y a rien de mieux qu’une bonne monture comme lui pour nous emmener là où l’on souhaite aller sans s’embourber. Monte donc !

Nezurre s’avança donc plus près, toujours hésitant, mais Genchi exerçait une certaine pression pour que l’animal se presse. Ébrouant sa grosse tête en lâchant des sons semblables à un gros crapaud. Genchi frappa des mains en regardant Drakhys.

-Allez, hop, hop, hop ! On s’active!

Il était légèrement taquin avec elle, mais en même temps, elle le méritait un peu pour avoir tenté de tuer sa monture et en prime de l’avoir menacé de le tuer s’il ne capitulait pas. Disons que c’était une douce vengeance par rapport à ce qu’il pourrait réellement faire. Ce fut donc une fois que Drakhys fut monté, et qu’à peine l’eut-elle fait que Nezurre se lança dans une course folle à travers le marécage. Sautant de terre en terre, par-dessus les fossés de bourbiers puants, au plus ils s’enfonçaient dans le marais, au plus l’odeur devenait horripilante à souhait, et si elle ne collait pas encore aux vêtements, ça ne saurait tarder. Bien sûr, durant leur traversée, Genchi insista un peu pour avoir enfin sa parole sur le fait qu’elle l’emmène à Sword une fois tout récupéré pour l’antidote. Sans quoi, il serait capable de la laisser en plein milieu de cette faune sauvage et dangereuse à souhait. Ensuite, il lui expliqua ce qu’il savait sur ces marais, pas que ça pourrait intéresser réellement Drakhys, mais comme elle était ici, Genchi pouvait bien lui raconter ce qu’elle ne semblait pas savoir de ce qui s’était passé ici.

-Ce marais est l’ancien territoire du destructeur, son nid, c’est ici qu’autrefois il créait son armée de morts. L’empreinte de sa nécromancie est encore bien ancrée même après vingt mille ans. Beaucoup de dragons ont fui ce monde avant qu’il ne soit réduit à néant. Mais beaucoup également ont tenté de vaincre le destructeur et son armée. Il y a eu d’énormes pertes, et nombre de nos dragons vénérables ont péri pour ramener ce monde à la vie, d’autres n’ont pas supporté le lourd fardeau que cette tâche incombe et sont devenus fous au point de devoir les abattre avant qu'ils ne suivent le même chemin que le destructeur. Ynedo fait partie des dragons qui ont survécu aux ténèbres du destructeur. Et il est le cousin de Sword…

Dans son explication, Genchi semblait énormément impliqué dans cette histoire, et le ton sérieux qu’il avait pris montrait que cet événement lui tenait énormément à cœur. Il ne mentait pas à Drakhys. Bien que la fourberie soit la déesse de certains dragons farceurs, Genchi préférait la franchise et la sincérité, même pour une Terran.
-Si j’étais dans ces marais, c’était pour comprendre pourquoi il y avait encore une forte concentration de nécromancie. Certainement que le destructeur a laissé une sphère nécromante dans les parages et qu’elle est encore active, c’est pour cela que les créatures n’ont pas lieu de compréhension et ne cherchent qu’à dévorer, tuer et empêcher toute autre être à rester dans le coin…

Nezurre ralentit grandement sa progression avant de se cacher dans un bosquet. Genchi commença à se préparer à descendre.

Nous y sommes… Mais pas un bruit! Finit-il sur un ton beaucoup plus bas.

Nezurre s’arrêta net en relevant la tête et changea même de couleur pour se camoufler. Depuis le bosquet où ils se trouvaient, l’on pouvait déjà entendre les cris sinistres des wivernes, et le coin empestait la mort à souhait. D’ailleurs, Genchi attrapa rapidement le bras de Drakhys pour la ramener entre les pattes de Nezurre lorsqu’une wiverne se posa dangereusement tout près d’eux. Les nids se situaient un peu plus haut dans les arbres, et suintaient d’une espèce de liquide visqueux verdâtre nauséabonde, en dessous, des champignons à bulbe suintant et fumant, répandant un nuage autour d’eux. Immobile, Genchi garda Drakhys contre son compagnon en la fixant afin de l’intimer à ne faire aucun bruit, ni geste brusques. Même pour un dragon de sa trempe, il serait dangereux d’énerver une bonne centaines de wivernes.

Ce n’est qu’une fois le danger passé, qu’il se permit de reculer et de prendre dans son sac de selle un petit objet qu’il tendit à Drakhys. Murmurant tout bas.

-Camouffle ton odeur avec ça. Pour éviter de te badigeonner de boue. Et mets ça…

Il lui donna une sorte de masque à gaz très fin, raffiné, d’une technologie supérieure à ceux de la terre. Il lui montra comment le masque se mettait, en activant un petit système qui développa tout l’appareillage afin de former un véritable casque qui permettait même de respirer dans l’espace si l’on voulait. Il lui murmura de faire très attention à ne pas marcher dans le liquide qui coulait des nids, ou même de les toucher, et de ne pas appuyer sur le champignon, mais de couper la tige et le prenant par-là, si elle mettait les doigts dessus, le champignon explosait en une gerbe de fumée toxique et alerterait toutes les wivernes alentours. Elle devait donc faire très attention à ne pas toucher les champignons voisins et de ne le prendre que par le pied. Lui, se préparait à toute éventuelle faute en surveillant attentivement les mouvements des créatures qui se posaient et volaient au-dessus des nids.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 23 Fév - 20:43
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Ne meurt pas…
Elle hésitait. Elle ne savait pas très bien si elle aimait son sourire qui le rendait encore plus séduisant ou si ça l’exaspérait… Elle laissa ça de côté pour l’instant. Il réussit après plusieurs… Arguments ? A faire revenir le lézard qu’elle avait essayé d’utiliser en appât. Elle regarda l’animal avec un petit air contrit. Le langage draconien avait de drôle d’intonation. Elle serait intéressée de l’apprendre si Sword le lui enseignait. Elle aimait bien apprendre de nouvelle chose. Elle avait regardé Genchi en penchant légèrement la tête sur le côté. Le brun semblait ignorer que le destructeur et Sword était une seule et même personne. Bien que le Sword d’avant soit probablement complétement différent de celui qu’elle connaissant maintenant. Elle sentait toujours en lui ce qu’il avait été jadis. Et c’était également pour ça qu’il appréciait tant ses ténèbres ainsi que sa jumelle de noirceur. Les parents de Sword étaient décédés ? Il n’avait pas mentionné ce fait non plus. Etait-ce lui qui avait mis fin à leur vie, comme elle l’avait elle-même fait étant petite ? Le brun élucida rapidement cette question. Apparemment non. C’était plutôt le déclencheur de tout. Son cœur se serra. Le dragon avait mentionné que c’était par colère et vengeance. Et elle comprenait maintenant ce qui avait fait naitre ses sentiments qui l’avait conduit à devenir ce qu’il avait été.
Elle le regarda récupère ses affaires et les ranger. Elle avait passé ses bras autour d’elle. Elle dansait un peu d’une jambe sur l’autre. Elle avait l’impression qu’il se mouvait avec une lenteur horrible. Sword était aux portes de la mort, sans compter le Tiamat qui pouvait revenir à tout instant pour l’achever. Elle s’abstint de tourner la tête dans la direction de la grotte où se trouvait son ami. Elle aurait révéler sa position au brun et pour l’instant elle s’en méfiait toujours.

Elle le regarda, s’interrogeant un peu sur la signification de l’expression qu’il affichait sur son visage. Bien sûr qu’elle serait prête à tout pour lui. Elle regarda le brun en redressant la tête et les épaules.

- Ça m’est égal. Il avait surement ses raisons. De plus, je connais le Sword d’aujourd’hui et je l’aime tel qu’il ait.

Sa voix s’était faite ferme. Le dragon noir n’avait aucune obligation envers elle. Et elle ne le pousserait pas à dévoiler ce qu’il ne voulait pas. Cependant, elle semblait au moins savoir ce que lui ignorait. Mais, elle ne serait pas celle qui lui dévoilerait cette vérité. C’était au son ami de faire ce choix ou non. Elle resterait neutre quand à cette décision tout en le soutenant.
Il avait légèrement reculé son visage. Bon c’est vrai que la bestiole qu’elle lui avait mis sous le nez n’était pas super ragoutante. Il se détourna avant de lui présenter une boite. Elle examina son contenu inexistant avant de plisser les yeux. Il n’avait pas tort. Elle mit quelque secondes avant d’obtempérer. Elle n’aimait pas ça. Si le brun ce tirait avec sa sangsue, elle devrait recommencer tout depuis le début. Il referma la boite et elle pinça les lèvres. Pourvu qu’elle ne faisait pas une erreur.
Ses premiers mots lui firent relever la tête pour croiser son regard de feu. Un marché ? Ca puait l’entourloupe à plein nez son histoire. Peut-être que finalement, il savait et que tout ceci n’était qu’un stratagème pour qu’il la conduise au dragon et qu’il l’achève. Il récupérerait alors tout la gloire d’avoir mis fin à la vie du destructeur…

A ce moment-là, il pourrait tout aussi bien le laisser crever dans la grotte…

C’est pas faux, mais il n’en tirerait aucune gloire et n’aurait pas de preuve à apporter… Elle détourna la tête, réfléchissant. Elle s’était tendue, droite comme un piquet, les bras le long du corps, les poings serré. Elle n’avait pas le choix, il lui fallait ses maudits champignons… Elle trouverait un moyen quand le moment serait venu… Pour l’instant, elle devait parer au plus urgent. Elle bougonna un « c’est d’accord » pas franchement joyeux.
Il grippa alors sur son lézard avant d’entamer une discussion avec lui. Elle le regarda faire un peu étonné. Elle ouvrit la bouche pour protester en lui disant qu’elle ne monterait pas sur sa bestiole mais il la devança, aussi elle referma et souda ses lèvres. Le lézard s’approcha plus près d’elle. Il semblait aussi enchanté qu’elle visiblement. Elle pinça les lèvres elle regarda la créature dans les yeux.

- J’suis désolée pour tout à l’heure…

Après ça, le brun l’activa. Elle se hissa donc derrière lui et passa ses bras autour de sa taille. Hors de question qu’elle se fasse désarçonner. En plus, il avait mit la boite qui contenait son premier ingrédient dans une sacoche alors elle ne lâcherait plus ce lézard d’une semelle… Et elle avait bien fait de s’accrocher à Genchi. Cette créature avait une sacré vélocité que son apparence était loin de laisser apparaitre. L’odeur du marais devint rapidement insupportable, mais elle ne voulait pas lâcher sa prise pour autant, alors elle fourra son nez dans le dos du dragon, histoire de protéger un eu son odorat sensible. Cette odeur allait lui rester dans le nez pendant des semaines, si elle ne lui restait pas tout court. Le brun insista pour voir Sword après avoir concocter le médicament. Il voulait clairement un engagement de sa part. Ca la contrariait… Mais elle la lui donna tout de même. Il lui donna quelques explications quant à l’endroit qu’il traversait. Elle sourit un peu. Voilà pourquoi Sword avait fait de cette grotte sa « demeure »… Il devait sans doute s’y sentir particulièrement bien quand son humeur n’était pas au beau fixe. Il mentionna une personne qui part son exploit, sembla déjà bien impressionnant aux yeux de la blonde. Il affirma qu’il s’agissait du cousin de Sword, Ynedo… Il avait survécu à l’ancien Sword ? Ce pouvait-il qu’il sache alors ?
Comme elle avait gardé son nez coller entre les omoplates de Genchi, elle avait non seulement écouter son récit, mais également son cœur. Il était resté régulier, sans jamais s’accélérer.

- Tu as perdu des êtres chers, Genchi ?

Il semblait bien impliquer dans son récit au son de sa voix. Ça lui donnait cette impression, mais peut-être qu’elle se trompait totalement. Il expliqua sa présence dans les marais… Sword aurait laissé un pouvoir lattent ? Hmm c’était une possibilité en effet… Mais elle n’aborderait pas ce sujet avec lui. Du moins, pas dans ce monde.
Ils arrivèrent à destination et le brun lui intima d’être silencieuse. Pas un bruit hein… Bah ça va être compliqué de requérir son énergie dans ce cas… Enfin elle le ferait qu’en cas de danger après tout. Leur monture changea de couleur comme un caméléon mais en beaucoup plus impressionnant. Les cris d’animaux franchement pas sympas se faisaient entendre.

Ça sent bon par ici…
T’es complétement secoué ma pauvre…
Merci

Elle secoua légèrement la tête, désespérer. Le brun avait commencé à descendre de sa monture quand il attrapa la blonde et l’attira entre les pattes de Nezurre. Elle regarda, les yeux écarquillés, une créature se poser près d’eux. D’accord… Evidemment, des champignons de mort, ça n’allait pas pousser au milieu d’un champ de fleurs… Mais là… Franchement… Merde quoi ! Les nids étaient en hauteur, dans les arbres, et le précieux ingrédient trouvait ses racines justes en dessous. Ce n’était pas super attirant comme coin pour un pique-nique. Le brun la garda contre sa monture, la mettant très sérieusement en garde du regard. Elle hocha imperceptiblement la tête, pour lui faire comprendre qu’elle serait… Sage. Elle avait déjà pu gouter à l’odeur de Genchi pendant le trajet, mais à cet instant, elle était beaucoup plus forte, car ce n’était pas son dos qu’elle avait sous le nez. Et c’était beaucoup plus agréable comme odeur que celle qui émanait du coin. Il se recula et la pestilence revint au grand gallot lui donnant qu’une envie, enfouir son visage dans le cou du dragon pour s’y soustraire…
Il lui tendit un objet avant de murmurer de l’utiliser pour camoufler son odeur.
Bon sang ! Elle allait l’embrasser pour ça ! Il lui refila un masque qu’elle accueillit avec un regard de gratitude. Il n’imaginait pas combien l’odeur pouvait agresser ses sens. Elle utilisa ensuite le premier objet pour dissimuler sa propre fragrance. Après quoi, le dragon lui donna encore des recommandations, qu’elle écouta avec attention.
Une fois prête, elle regarda une dernière fois Genchi et se tourna vers son but. Elle releva la tête pour observer le balai des Wivernes qui virevoltaient au-dessus de sa tête. Elle prit une grande inspiration et commença à s’avancer avec mille précautions. A groupie, elle se servait de ses mains comme appuyé le temps de trouver des positions sur pour ses pieds. Elle avançait lentement pour que ces mouvements n’attirent pas le regard des créatures plus haut. Dès qu’un cri se faisait plus strident, elle s’immobilisait, arrêtant même de respirer. Elle prit soin d’éviter les flaques de liquide douteux. Elle n’avait aucune envie d’y plonger un pied ou un doigt, beurk ! AU bout d’une progression qui lui sembla interminable, elle arriva près d’un champignon. Avec toute la délicatesse du monde elle passa son pouce et son index pour se saisir du pied, après quoi, de son autre main, elle utilisa une griffe pour trancher ce qui le rattachait à la terre. Bien… Sauf que maintenant qu’elle avait une main occupée, le retour serait encore plus long et plus compliqué. Elle fit demi-tour et leva les yeux juste à temps pour voir une de ses bestioles, fondre sur elle. Tel l’ombre de la mort, elle crut son heure venu. Elle se plaqua au sol, aplatissant son corps contre le sol spongieux. La créature se posa à quelque centimètre de la blonde. Elle avait arrêté de respirer et même son cœur ne battait plus. VU que de tout façon ça ne lui était pas vital, vu qu’elle était morte depuis belle lurette. La wiverne, gratta le sol et commença à renifler avec insistance en passant son museau autour d’elle. Elle passa au-dessus de la tête de Drakhys, l’un de ses défenses se prenant dans ses cheveux. La peur la saisit et elle ferma les yeux de toutes ses forces. La créature en tournant la tête lui arracha une poignée de sa tignasse blonde. Elle avait crispé les muscles de son cou suffisamment fort pour que ses cheveux partent sans le reste de son corps. L’animal fourragea encore de très longues minutes. La blonde commençait à sentir la douleur d’être dans cette position inconfortable. Elle tenait son champignon du bout des doigts, prenant garde à ne surtout pas effleurer son chapeau. Finalement, cette saleté poussa puissamment sur ses jambes pour retourner dans les cieux. Drakhys lacha un bref soupir de soulagement. Nom d’un bain de sang, qu’est-ce qu’elle ne serait pas pour ce dragon…

Elle attendit tout de même un peu avant d’oser reprendre le chemin du retour. Elle progressa avec difficulté, privé d’une main, mais elle revint saint et sauve auprès du dragon. Elle lui tendit le champignon, afin qu’il le range en lieu sûr, où elle ne savait pas quoi. Une fois débarrasser du butin, elle se mit à trembler de tout son être. L’adrénaline quittait brutalement son corps.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Ven 24 Fév - 2:42
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Il avait senti le museau de Drakhys entre ses omoplates tout au long de leur voyage, ça lui avait fait bizarre, peut-être que son odorat était encore plus sensible que le sien, alors, le masque qu’il lui donna lorsqu’ils furent arrivés devait être un véritable soulagement. L’avantage que les dragons avaient ici, c’était qu’ils arrivaient à s’adapter à leur environnement. Même pour un nez raffiné comme celui de Genchi. Néanmoins, quelque chose le taraudait depuis tout à l’heure, c’était que Drakhys avait mentionné « le Sword d’aujourd’hui ». Un terme qu’il ne saisissait pas. Bien qu’il ne l’ai absolument pas connu avant qu’il ne quitte Fortunia. Il n’était même pas né en réalité. Mais son père a dû le connaître, lui est arrivé au moment où l’armée de morts a envahis la planète pour semer le chaos. La question de Drakhys l’étonna un peu. Il détourna un instant la tête pour l’observer du coin de l’œil. Puis il tourna à nouveau le chef pour regarder devant lui.

-Je me réjouis d’avoir encore mes parents en vie. Seulement…

Pouvait-il en parler à une Terran qui n’y connaissait rien ? Il ne savait pas exactement. Cependant il ne termina pas sa phrase.

-J’ai perdu beaucoup de choses et d’êtres chers durant cette guerre, oui.  

Son enfance, ses amis, une partie de sa famille, et bien d’autres. Bref, il n’allait pas lui faire un décompte complet de ce qu’il avait bien pu perdre. Il maudissait au plus profond de son être Garyxx pour ce qu’il avait semé sur cette terre. Il se demandait encore pourquoi il l’avait fait.

Mais l’heure n’était pas à la réflexion pour le moment. Genchi s’était calmement accroupi entre les pattes de Nezurre en restant attentif aux mouvements de Drakhys qui se rapprochait doucement des nids. Il observa également le ciel, les wivernes étaient en pleine parade nuptiale pour certaines. Ce n’était absolument pas la période pour récupérer ce champignon, parce qu’à la moindre faute, les wivernes seraient encore plus agressives que dans leur périodes creuses. Le dragon grimaça. Puis il voulut alerter Drakhys pour la prévenir qu’une d’entre elles allait se poser. Trop tard, bien évidemment. Au moins elle avait eu le bon réflexe de rester à terre et de ne pas bouger, parce qu’il s’agissait d’un gros mâle qui se roulait dans la fange pour plaire à la femelle qui lui faisait de l’œil plus haut. Il était prêt à intervenir, quitte à alerter tous les autres reptiles, et tant pis s’il y laissait une aile. Et Heureusement, la wiverne ne s’attarda pas sur Drakhys et s’envola rejoindre la femelle plus haut. Il grimaça, puis baissa les yeux sur Drakhys qui finit par revenir rapidement vers lui.Elle avait bien fait de ne pas toucher au champignon, et c’était courageux de sa part de ne pas avoir hurlé lorsque ses cheveux furent arrachés.

Il restait inquiet, même si Drakhys était parvenue à récupérer un de ces champignons. Genchi regardait le ciel avec inquiétude tout en cherchant discrètement dans la sacoche de Nezurre un anneau, il prit délicatement le champignon et cercla le pied avec avant d’activer l’appareil qui forma une sorte de bulle solide tout autour du bulbe sans le toucher, et ainsi, rien ne pourrait se heurter contre celui-ci, donc éviter qu’il n’explose. Il rangea ensuite le champignon dans sa sacoche et intima son lézard de reculer discrètement, faisant signe à Drakhys de le suivre. Au moment de repartir, deux males tombèrent  tout près d'eux et commencèrent à se battre, se roulant dans la terre, la boue et le sang se mis à couler, le combat des wivernes était acharné, et en général, il ne restait que les mâles dominant dans la partie. Une pure barbarie, mais c’était leur univers. Bien que les dragons comme Genchi étaient un peu plus civilisés, leur période de reproduction pouvait être un véritable bain de sang également. Enfin, encore fallait-il qu’il trouve la compagne idéale. Mais comme il était très difficile, il ne risquait pas de trouver pour le moment quelqu’un. Puis, il avait déjà donné.

Enfin, le problème se posait à eux… Deux wivernes en plein combat, tout près d’eux, et les autres en train de les observer. Genchi recula très lentement, en restant le plus à couvert et au plus accroupi possible. S’assurant que Drakhys faisait la même chose. Il murmura alors en plaçant son bras sur le côté.

-Recules très doucement… Et monte sur Nezurre, en silence. Une phrase à peine audible, il ne savait même pas si Drakhys l’entendrait, et il l’espérait.

Ce ne fut sans qu’il ne s’attende à une attaque de derrière. Une wiverne arrivant dans leur dos se jeta sur eux, et Genchi l’entendit arriver, par chance pour Drakhys, il réagit rapidement et se tourna vivement pour venir contrer la wiverne.

-Yol… Toor! Deux mots brefs, concis, et tranchants qu’il prononça là, tout en plaçant l’index et le majeur de sa main droite joints proches de la commissure de ses lèvres.

Les mots devinrent un souffle de feu bleu violacé qui intima la wiverne à remonter dans le ciel pour esquiver la flamme qui lui arrivait de face. Et elle n’aurait pas aimé se le prendre au vu de l’état de calcination rapide des arbres. Le bois n’eut même pas le temps de se consumer qu’il était déjà en cendres. Genchi prit le bras de Drakhys et sauta sur Nezurre avec elle. Ni une ni deux la monture parti à toute vitesse à travers le marais, poursuivie par la nuée de Wivernes qui lâchaient des cris stridents et crachaient leur souffle toxique pour les ralentir. D’autres envoyèrent leurs pointes empoisonnées. De vraies calamités ces créatures.

-Nezurre, prends par les ruines !

Tu parles d’un plan ?! Nezurre savait que les ruines étaient pires que la nuée de wivernes à leurs trousses, et encore. Il n’en n’avait pas tellement envie, pourtant il dû obéir à son maître et tourna brusquement pour s’enfoncer dans la forêt marécageuse dont aucune lumière ne perçait la cime sinistre des arbres. Ici se trouvaient les ruines d’un ancien temple, avec au loin une vieille tour d’hermite délabrée. C’est là-bas que Genchi comptait se réfugier. Du moins, attendre que les wivernes se calment, seulement Nezurre ne comptait pas aller plus loin. Car il s'était rendu compte que les wivernes avaient déjà rebroussé chemin. Elles n’étaient pas aussi folles que Genchi à vouloir s’aventurer là-dedans. Et notre dragon se senti bien mal. Tout près d'un autel qui autrefois devait être encadré par des murs dont ont voyait encore quelques morceaux, il descendit de sa monture en laissant Drakhys dessus et observa les lieux. Il n’avait jamais trouvé le courage d’entrer là-dedans, mais maintenant qu’il y était, il comprenait pourquoi. Cet endroit était extrêmement concentré en magie nécromante, la profanation et la corruption étaient si intensesa. Il chercha à reprendre son souffle, mais il avait encore plus l’impression d’étouffer. Puis il se redressa, prenant sur lui et récupéra tous les ingrédients que Drakhys avait trouvé pour commencer à faire l’antidote.

-Nous avons un peu de répit pour préparer l’antidote. C’est contre le poison d’une wiverne ou d’une tiamat, n’est-ce pas ?

Sérieusement, quelle idée de venir se faire empoisonner dans un endroit pareil. S’il avait été près de Sword, il lui aurait mis des claques. Il leva son regard de feu sur Drakhys tout en déballant son matériel, ses pupilles étaient rétractées. De façon vive, Genchi s’attela à la préparation, perçant une partie de la sangsue pour récupérer son sang corrompu, il la gardait en vie et la rangea dans la boite qu’il referma, puis, ce fut au tour du champignon qu’il fit chauffer, ce qui fit fondre son bulbe sans qu’il n’explose, et dilua l'immonde liquite visqueux dans le sang de la sangsue. Le mélange devait être conservé.

-Il me manque un ingrédient… Et on ne le trouvera pas ici. Il faut ressortir...

Il releva sa tête vers la demoiselle, il semblait avoir de plus en plus de mal à tenir debout, et à rester lui-même. Mais dans son regard semblait vivre une flamme infernale. Il plaça le début de sa préparation dans un flacon qu’il imperméabilisa et rangea le reste sans plus attendre. Il devait sortir rapidement de cet endroit, car même son compagnon ne semblait pas bien du tout ici. Et Nezurre attrapa le col de son maître afin de l'aider à remonter pour commencer à repartir en arrière et enfin sortir de ce début de forêt sinistre. La puissance à cet endroit était bien trop sombre pour eux. Pourtant, il ne savait pas si Drakhys le supporterait… bien qu’il ait pu ressentir qu’en elle vivait quelque chose de bien sombre.

-Moi et mes idées des fois… Cet endroit… Me donne envie de…

De tout détruire. Il serrait les dents, il sentait venir une profonde colère enfouie en lui et c’est contre ça qu’il résistait. Il ne devait pas se laisser aller par ce sentiment de rage, il comprenait encore plus pourquoi beaucoup de dragons avaient péri en tentant de rendre ce monde vivant, s’il avait été corrompu de la sorte à certains endroits. Il en avait pourtant combattu des tas, et jamais, il n’avait senti une concentration de profanations si intense. Les seules fois où c’était aussi désagréable, c’était lorsqu’ils affrontaient les dracoliches. Il n’était plus qu’à quelques pas de la sortie, et si les wivernes les attendaient, ils leur en toucherait deux mots pour faire sortir cette rage qui montait doucement en lui.


© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 25 Fév - 14:23
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Ne meurt pas…

Le dragon lui avait répondu qu’il avait toujours ses parents en vie et qu’il s’en réjouissait. Cependant, il resta évasif. Il confirma tout de même avoir subi des pertes. Elle resta un peu songeuse sur sa déclaration. Peut-être avait-il eu une compagne et qu’elle y était restée. Elle avait légèrement serré ses bras autour de sa taille. Elle avait senti sa peine dans sa voix. Et bien qu’elle réservait son jugement, il lui venait en aide pour l’instant.

Elle avait réussi à récupérer le champignon tout en échappant de peu aux crocs d’une de ses bestioles. Elle avait cru mourir. Vraiment. Il lui manquait une touffe de cheveux. Elle allait devoir se coiffer de façon astucieuse pour masquer ce manque. Genchi chercha dans sa sacoche de quoi de quoi ranger sa prise. Elle, elle essayait de se calmer. Son cœur battait à tout rompre et elle avait l’impression de faire un bruit du tonnerre. Ses jambes la portait encore mais elle ignorait encore pourquoi. Il rangeant le champignon dans son écrin et le tout dans la sacoche de Nezurre. Par la suite, ils reculèrent avec prudence. Seulement, deux créatures choisirent se moment pour venir s’affronter juste à côté deux. Drakhys regarda les yeux écarquillés les animaux se livrer un combat acharné. L’odeur du sang traversa son masque. C’était étrange alors qu’elle ne sentait plus la pestilence du marais. C’était sans doute dû à sa nature. Comme l’avait dit sa jumelle d’ombre, le sang gagne toujours. Les pupilles de la blonde se dilatèrent et ses crocs s’allongèrent. Le sang frais… Il n’y avait que ça de vrai. Mais ce n’était pas le moment de déjeuner. Genchi gardait un regard attentif vers les cieux et pour cause, les autres Wivernes semblaient captivée par le spectacle. Il commençait à reculer avec des gestes lents, en prenant un soin particulier à rester dissimuler dans la végétation. Elle fit de même, marchant presque dans ses traces. Elle le regarda quand sa voix lui parvint. Comme si ce n’était qu’un murmure du vent.
Elle se glissa sur le lézard pas très rassuré qu’il n’y soit pas lui-même déjà assis. Elle sursauta violement quand il parla beaucoup plus fort. Et c’est quand elle tourna les yeux dans la direction que regardait le brun qu’elle comprit. Une autre wiverne les attaquait. Il souffla du feu bleu violet. Les yeux écarquillés, elle regarda l’animal reprendre son envol. Là, ils étaient plus que grillé. Ça avait donné un sacré signal de leur présence. Elle jeta un œil circonspect aux arbres qui s’était désintégrer. Finissant en cendre quasiment immédiatement quand le feu était venu les toucher. Et dire qu’il aurait pu lui faire subir le même sort.
Drakhys tendis le bras au brun. Il le saisit et elle tira de toutes ses forces pour qu’il prenne position avec elle. Nezurre ne se fit pas prier. Une fois son maitre à bord il fila comme si il avait le feu aux fesses. Bon ce n’était pas le feu mais c’était tout de même bien plus inquiétant. Elle tourna la tête pour regarder par-dessus son épaule pour voir une gueule claquer dans le vide à moins de dix centimètre de son épaule. Elle rentra sa tête dans ses épaules et serra le brun. Ils allaient y rester cette fois. Leur liquide toxique fusait de tous les côtés accompagné de pointe qu’elle doutait ne pas être empoisonnées. Il indiqua une direction à sa monture et elle préféra fermer les yeux sur le reste du voyage.
A travers ses paupières closent, elle sentit le changement de luminosité. La course du lézard ralentit et elle finit par ouvrir les yeux. Elle se retourna, mais elle ne vit aucune gueule prête à la bouffer et elle lâcha un petit soupir de soulagement. Elle regarda autour d’elle. Au milieu de ruine d’un ancien bâtiment, la végétation semblait oppressante. Non… tout semblait l’être. Il descendit et elle fronça les sourcils. Elle observa les traits de son visage qui étaient tiré. Elle retira son masque et le rangea dans une des sacoches pas sûres que c’était dans celle-là qu’il l’avait prise. Elle prit une grande inspiration avant de la bloquer. Ça ne sentait plus l’odeur infecte du marais. Mais elle ressentait autre chose. Quelque chose de mauvais et de puissant. Sa jumelle remua violement, réagissant à cette sensation. Son aura de ténèbres se déploya lentement, de plus en plus. Comme si elle se nourrissait de l’atmosphère corrompue des lieux. Le Mal appel le mal.  Le lézard remua, sentant surement se changement en elle.
Elle descendit et posa une main au sol. Ses orbites avait fait place à un océan de ténèbres et un sourire était née sur ses lèvres. Cet endroit était un véritable paradis. Le dragon l’interrogea. La santé de Sword était tout aussi importante pour Mox que pour Drakhys. Quand elle répondit ce n’était pas la voix douce et un peu aigue de la petite blonde, mais celle froide et profonde de son entité.

- Un Tiamat... En effet.

Elle fit quelques pas et effleura la ruine de l’autel. Son aura de ténèbres sembla exploser alors que les traits du visage de la blonde se détendaient sous l’intense plaisir de sentir tout ce pouvoir. Il la regarda, ses pupilles rétractées comme Sword ou Caleb quand ils étaient en colère. Seulement le brun n’était pas sujet à cet état-là. Il souffrait. Et il était le seul salut de son précieux seigneur de chaos. Il s’attelait à confectionner le début de l’antidote. Elle le regarda faire puis il déclara qu’il manquait un ingrédient. Comme c’était à son sens le plus simple à trouver, elle l’avait laissé de côté.

- Amène nous là où tu nous à trouver…

Il releva la tête sur elle. Elle se sentait comme chez elle. Se tenant parfaitement droite et à l’aise, elle darda sur lui son regard vide. Bien que son regard brillait d’une flamme de vie forte, l’endroit ne lui sciait pas du tout. Le voir souffrir ainsi l’enchantait tellement. Un sourire mauvais se dessina sur son visage. Mais… Elle ne devait pas le laisser périr. Déjà la petite blonde en ferait une syncope et elle en entendrait parler pendant des siècles, ensuite parce qu’il ferait le médicament pour Sword et pour finir, parce-que si ce n’était pas un ennemi… Elle encourrait la vengeance de Sword. Elle retourna dans les tréfonds de son hôte et Drakhys après avoir cligner des yeux se précipita pour soutenir le brun. Nezurre l’aida à le hisser sur son dos et elle grimpa à son tour afin qu’ils puissent repartir. Elle repassa ses bras autour du dragon. Il n’avait pas fini sa phrase mais elle le sentait. La corruption était entrée en lui.

Tu ne peux pas faire quelque chose ?
Je le pourrais peut-être…
Mais ?
Je veux revenir ici…
… Je ne peux rien te promettre…
Dans ce cas, il restera comme ça…
… D’accord… On reviendra…

Elle suivit les instructions de Mox et glissa ses mains sur Genchi. Elles quittèrent son ventre pour venir plus haut et se poser sur son coeur. Elle sentit passer dans ses mains cette noirceur qui avait pu venir ternir son cœur, le temps qu’ils s’étaient arrêtés. Il entra dans ses mains, remonta dans ses bras. Comme un liquide noirâtre qui parcourait ses veines, zébrant sa peau. Il remonta jusqu’à son visage, se concentra autour de ses yeux avant de se dissiper. Mox les avait avalés, ce qui l’avait renforcé. Elle pouvait la sentir encore plus présente. Ça lui donnait mal à la tête et envie de vomir. Elle retomba ses mains sur le ventre de Genchi.

- J’espère que tu te sentiras mieux…

Pour sa part, elle retint un haut le cœur. Les wivernes ne les attendaient pas à la sortie de la forêt ténébreuse. Elles avaient dû sans doute déduire qu’ils y passeraient et retourner à leur copulation. Drakhys avait posé sa tête contre le dos du brun, luttant contre son malaise. Ça allait passer, comme toujours, ça finissait par passer…

- S’il te plait… Fait vite…

Elle lui avait dit de la ramener là où elle lui avait sauté dessus, ce qu’il fit. Une fois arriver, elle descendit de Nezurre et lui flatta distraitement le flan avant de faire quelque pas et de se détourner brusquement pour vomir tripes et boyaux. Le sang qu’elle recracha était d’un noir profond, souillé. Mais une fois fait, elle se sentait un peu mieux. Ce n’était pas la forme olympique, mais elle se sentait plus légère. Elle leva le bras et remua faiblement la main, s’adressant à Genchi.

- Ça va, c’est rien…

Elle s’essuya la bouche d’un revers de la main et regarda rapidement autour d’elle avant de prendre la direction de la grotte. Son odeur était encore là, légère et brouillée par l’infection du marais. Elle arriva bientôt devant l’entrée. Elle regarda les ténèbres de l’intérieur, reniflant avec insistance. Le tiamat ne semblait pas être revenu. Elle se tourna vers le brun.

- Les cristaux sont là-dedans…

C’était le moment de vérité… Sword était là aussi. Elle s’était tendue et fixais le dragon de ses yeux vairons.

- Va les chercher et fini l’antidote. Ne te détourne pas de ton chemin…

Elle entra et se précipita sur le corps allongé de son ami. Ses ténèbres furent les premières à arriver, comme si sa sœur de ténèbres était encore plus inquiète qu’elle. Elle glissa ses mains sur le visage du bleu avec douceur. Elle releva sa tête et son buste et le cala contre elle.

- Sweety… Je suis revenue…

Elle entendait toujours son cœur battre, mais c’était faible et irrégulier. Elle releva les yeux sur Genchi. Est-ce qu’il allait la trahir ? Elle fronça les sourcils à cette éventualité et resserra le corps du dragon contre elle. Ses ténèbres se déployèrent comme un avertissement et elle désigna du menton les cristaux un peu plus loin.

- Dépêche-toi…

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 25 Fév - 17:59
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Alors là, c’était plus qu’étrange. Autant il avait bien sentit quelque chose de ténébreux chez Drakhys, autant là, il pouvait clairement sentir cette entité prendre le contrôle de son corps. Sa voix avait changée, mais son aura également, ce fut lorsqu’il plongea son regard dans le sien qu’il comprit rapidement qu’il n’avait pas affaire à une Terran ordinaire. Non, son aura était presque similaire à celle des environs. Genchi ne préféra pas relever, parce qu’il avait déjà du mal à se concentrer sur sa préparation et que sa rage intérieure commençait à doucement prendre le dessus sur sa propre volonté.

Il comptait bien la ramener là où il l’avait trouvé. Seulement, il fronça les sourcils et la regarda avec insistance. Elle avait bien dit « nous » ? Donc en effet, Drakhys avait une autre personnalité en elle. Il comprenait mieux ce qu’il avait ressenti lorsqu’il avait sondé son âme et son énergie. Ce n’est qu’une fois sur la monture que Drakhys fit quelque chose d’étrange sur lui. Ses mains avaient glissées jusqu’au cœur du dragon qui baissa la tête pour voir ce qui se passait. Cette étrange façon de récupérer les ténèbres qui commençaient à s’enfouir en lui. Il resserra la bride de Nezurre en voyant ça. Mais il se sentait soudainement libéré de cette colère, et cette douleur.

-Tu es vraiment une Terran étrange… Mais merci, je me sens un peu mieux grâce à toi.  

Mais il préféra quitter le périmètre avant de reprendre cette conversation. Ca attendra qu’il finisse l’antidote pour aider Sword à se sentir mieux. Mais durant leur petite course, Genchi s’interrogea sur énormément de choses. Parce que les ténèbres n’étaient pas la seule chose qu’il avait ressenti en elle. Quelque chose de plus profond et de plus enfoui dormait dans l’inconscience de cette jeune femme. Quelque chose qui pour lui était familier. C’est en arrivant à l’endroit où ils s’étaient rencontrés qu’il s’arrêta, il fixa les falaises où se trouvaient des cavernes sinueuses. C’est là qu’il trouverait le dernier ingrédient pour terminer l’antidote. Seulement son attention se riva de nouveau sur Drakhys pour qui il remarqua la flatterie sur ses hanches avant qu’elle ne descende et qui sembla mal… C’était donc le prix à payer pour elle d’absorber la noirceur que son être avait commencé à absorber ? Elle se sentait mal durant le voyage, et elle ne devait pas autant résister à cette absorption de ténèbres que l’entité qui avait surgit un peu plus tôt.

-Je me hâte… Dit-il simplement lorsqu’elle lui dit que les cristaux étaient dans la grotte et qu’il devait se dépêcher.

Ce qu’il fit, préférant descendre de Nezurre en l’emmenant avec lui. Une fois à l’intérieur de la caverne il put sentir l’odeur particulière de Sword. Il était donc si près… Il fallait le dire, son aura était tellement réduite qu’il aurait pu chercher longtemps. Pourtant, il avait cru la sentir un peu plus tôt, avant qu’elle ne se dissipe. C’était la grotte qui faisait ça. Les cristaux absorbaient l’énergie des dragons pour raviver la terre. Ces cristaux étaient très particuliers. Et Genchi comprenait désormais où le dragon allait se terrer lorsqu’il quittait la ville. Il jetta un coup d’œil à Drakhys qui rejoignit Sword, allongé au sol en position fœtale. Il n’était, effectivement pas bien. Il se hâta donc à récupérer son matériel auprès de Nezurre pour récupérer un des cristaux qu’il plaça dans un petit récipient qui le broya jusqu’à donner de la poudre luminescente. Il s’approcha calmement et sans mauvaise intentions de Sword et Drakhys, en fait, en voyant l’état du bleu il semblait plutôt inquiet, et peiné de le voir ainsi. Il sorti la substance noirâtre contenue dans un flacon et commença à y verser la poudre qui changea ladite substance en une couleur plus agréable à regarder, le noir devin bleu foncé, puis azur et luminescent, il referma le flacon et agita, ce qui fit briller légèrement l’antidote. Il posa ça près des deux, et retourna chercher la sangsue dans la sacoche, en silence. Revenant près de Drakhys, il la regarda et ouvrit la boite pour prendre la créature à pleine main, puis il prit le bras de Sword pour l’étendre correctement.

-Ne t’inquiète pas… Ceci est nécessaire pour que l’antidote soit optimum…

Réellement, oui, pour que l’antidote fasse effet rapidement, il devait s’imprégner du sang de Sword, c’est pourquoi il serra légèrement la sangsue qui commença à se réveiller et la plaça sur le bras de Sword, elle mit un temps avant de comprendre qu’elle avait un corps pour se nourrir mais finir par s’agiter de plus belle avant de pousser un couinement et planter ses crocs dans la chair du dragon afin de se nourrir de son sang. Genchi s’assura qu’elle ait assez de sang, et attendit quelques minutes avant d’utiliser son ‘Yol’, son feu, pour brûler légèrement la sangsue et la faire lâcher, récupérant encore son fluide qu’il plaça dans le flacon, la substance noire se répandit dans le liquide bleu, jusqu’à disparaître, signe que l’antidote était prêt.

-Allez gros flemmard ! Réveille-toi un peu et bois ça!

Genchi lui donna de légères claques au visage pour l’aider à reprendre ses esprits et porta le flacon à ses lèvres devenues légèrement bleues.



L’attente me paraissait terriblement longue. A tel point que mon esprit divagait quelque peut dans cette attente. J’avais terriblement envie de m’endormir, ce que je finis par faire au bout d’un moment. Je rêvais de Shin, de passer une nuit agréablement mouvementé et sanglante pendant nos ébats. Je rêvais qu’il me mordait partout, puis me serrait contre lui, et je souriais, me blottissant dans ses bras frais alors que je sentais de douces caresses sur ma tête, je frottais ma joue contre son torse –qui entre nous était en réalité la poitrine d’une certaine vampire─ gémissant de bien-être avec ce sourire penaud sur mon visage. J’avais froid, mais je m’en fichais, c’était Shin qui me faisait frémir, avec ses caresses et ses morsures çà et là sur mon corps. Jusqu’à ce que je ressente une morsure plus violente au bras. Je ricanais et sursautais sous l’effet de surprise que la douleur venait de me procurer.

-Hum ! Shin~ coquin!

Je ne me réveillais pas pour autant. J’étais tellement bien dans ses bras que je n’avais pas envie d’en bouger. Jusqu’à ce qu’il me relève la tête et me dise d’une voix douce de boire son sang. Et comment que j’allais boire son sang à ce petit con. J’ouvrais la bouche et à peine le liquide rencontra ma langue que j’eus des picotements et des frissons. C’était immonde ! Je toussais, puis m’agitais en m’étouffant à moitié sous la surprise J’ouvrais à moitié les yeux quand je compris qu’on me forçait à boire un produit dont le goût était absolument infect.

-Blwargh !  Hurg! C’est infecte!

-Mais c’est pour ton bien alors bois ça, Sword !

L’illusion se perdait, je reprenais peu à peu conscience et je crus voir un instant un visage familier. Impossible de ne pas oublier ces yeux si particuliers.

-G… Genchiii~!? HARGH!

Je me cabrais et me tordais brusquement sur le côté en toussant et me prenant les abdos  sous la douleur fulgurante que le produit que j’avais avalé se répandait en moi. Ce contrepoison est juste… Une putain de bombe ! Je criais, presque de plaisir sous cette foudroyante douleur avant de me calmer, mon corps ne tenant plus, je tombais dans les vapes. Reprenant des couleurs. Je me relâchais et avais plus de facilité à respirer. Je comprenais alors que Drakhys avait fini par trouver l’antidote. Mais… Pourquoi Genchi était là, je n’en savais rien. J’espérais avoir des explications à mon réveil.




Genchi se recula après avoir fait boire la totalité de l’antidote à Sword, et la réaction fut… Surprenante, bien que foudroyante. Il ne l’avait pas vu, mais les veines de Sword étaient ressorties en noir avant de complètement reprendre un aspect normal et sa réaction à la douleur le fit grimacer légèrement. Il l’observait alors que Drakhys le gardait contre elle, il s’agitait beaucoup jusqu’à finir par se calmer, et reprendre des couleurs plus vives, moins bleues. Soulagé, Genchi tomba sur ses genoux, ses fesses sur ses chevilles, en soupirant. Il ferma un peu les yeux avant de les relever sur Drakhys.

-Il m’épate toujours avec sa résistance. Un dragon ordinaire n’aurait pas tenu vingt minutes à ce poison…

Chose que Genchi avait déjà remarqué, c’était que Sword était un sacré phénomène en son genre. Il était non seulement un redoutable guerrier, et dragon, mais en plus, il tenait bien de la famille. Maintenant, un autre point à soulever : Drakhys. Il la regardait calmement et lui sourit.

-Il ne devrait pas tarder à se réveiller…

Et il espérait que ce soit rapidement mais il reprit tout de même pour Drakhys.

-Quand je disais tout à l’heure que tu étais une Terran particulière… Ton pouvoir est similaire au notre, tu utilises  ce qu’on appelle chez nous le Tu’um pour faire ta magie, et tu sembles enfouir en toi une force à la fois ténébreuse, et pleine de lumière… Qui es-tu Drakhys ?

Il fronça légèrement les sourcils et pencha un peu la tête sur le côté en l’observant avec curiosité. Oui, elle l’intriguait beaucoup.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Fév - 11:06
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Reviens !

Mox avait réussi à reprendre la corruption dans le cœur de Genchi. Par chance, elle n’était pas encore bien installer et se fut donc aisé. Mais si elle avait été là depuis des jours, elle n’aurait rien pu faire sinon l’emplie d’avantage peut-être. Mais ce n’était pas ce que voulait son hôte. Ni elle d’ailleurs sinon Sword y passait. Elle avait hoché faiblement la tête quand il l’avait remercié. Tant mieux, le but était don atteint.
En arrivant la blonde n’avait pas mis longtemps avant de vomir sous le regard de Genchi. Trop de noirceur pour elle. Son corps ne supportait pas. Elle ne supportait pas. C’était un peu comme si la boite débordait si l’on pouvait dire.
Il l’avait suivi dans la grotte, tenant le lézard par la lanière. Elle s’était précipitée sur le bleu. Il était tellement mal. La peur lui étreint douloureusement le cœur. Elle l’avait pris contre elle et lui caressait doucement la joue. Il semblait brulant de fièvre. Elle releva les yeux vers l’autre dragon qui était partit plus loin pour prendre le dernier ingrédient. Il le broya pour en obtenir une poudre brillante. Il s’approcha ensuite d’eux. La blonde le regarda toujours méfiante, resserrant Sword contre elle. Si jamais il osait, elle le pulvériserait. Elle serait sans pitié. Tant pis pour les conséquences. Elle baissa les yeux sur le bleu qui souriait alors qu’il bougeait faiblement pour venir se caller encore plus contre elle. Il devait rêver…
Elle regarda une nouvelle fois Genchi et l’expression qu’elle vit sur son visage ne la rassura pas vraiment. Elle pinça ses lèvres, caressant tendrement les cheveux du bleu. Le brun s’attela à la préparation de l’antidote, il devait le finaliser. Il mélangea la poudre avec le liquide noir qu’il avait fait un peu plus tôt. La couleur changea et elle observa sans rien dire les manipulations du dragon, obligé de s’en remettre à lui alors qu’elle était impuissante. Il retourna à ses sacoches et revint avec la boite qu’elle reconnut comme étant celle qui contenait la sangsue. Elle fronça les sourcils, commençant à s’interroger. Elle plongea ses yeux vairons dans le regard de feu de Genchi. Il s’était saisit de la créature puis du bras de Sword. Elle avait réagi plus vite que l’éclair et s’était saisit de son bras pour suspendre son geste. Il faisait quoi là ? Son regard devint meurtrier et son aura noir s’agita. Il la rassura de sa voix posée. Elle plissa les yeux et lâcha à contre cœur sa prise, le laissant faire. Les dents serrées. Il plaça la sangsue sur le bras de Sword. Elle grimaça quand elle couina et planta ses crocs dans la chair du dragon. Dragon qui sembla plutôt ravi en gémissant de plaisir. En revanche, elle eut envie de lui exploser le crane dans le sol de la grotte. Comment ça « Shin, coquin ? » Elle le fusilla du regard. Alors comme ça il rêvait de son rouquin… Enfin surement que la fraicheur de son corps allié à ses caresses l’avait guidé dans ce chemin, mais franchement… C’était blessant…
Genchi ne releva pas et continua l’antidote. Il brula la bestiole pour lui faire lâcher prise. Il récupéra le liquide qu’il mélangea à l’autre. Après quoi, la mixture semblait prête. Il donna de légères claques à Sword. Elle lui releva un peu la tête pour qu’il puisse boire.
Et en plus il se plaignait…

- Tsss…

Il ouvrit légèrement les yeux sur le visage du brun et le reconnut. Il s’agita brusquement et elle le laissa se tordre tout en le gardant contre elle. Ca le faisait souffrir, mais il aimait ça… Quand il retomba, inconscient, elle le remit confortablement contre elle. Il avait déjà repris des couleurs et la vampire se sentait rassurée. Genchi tomba à genoux, ses talons sous ses fesses en soupirant. Elle lui souria avant de reporter son regard sur le visage de Sword, le regardant avec douceur et tendresse.

- Ce n’est pas un dragon ordinaire…

Elle se pencha et déposa un baiser sur son front. Elle espérait qu’il reviendrait vite à lui, chose que le brun lui confirma. Elle releva les yeux sur son regard de feu.

- Merci infiniment pour ton aide… Sans toi, il ne serait plus là…

Elle serrera un peu son ami. Elle n’aurait sans doute pas tenue face au chagrin de le perdre. Elle en avait la certitude. Elle continua de caresser le visage du bleu, attendant qu’il revienne à lui. Elle releva une nouvelle fois la tête sur Genchi. Le Tu’um ? Kécecé ? Aucune idée… Elle utilisait son énergie et sa voix, alliée à ses sentiments et sa volonté. Il avait froncé les sourcils et penché la tête. Il semblait tout curieux. Elle ferma brièvement les yeux. Pleine de lumière hein… Là il devait se planter et bien comme il faut… Bref… Comment lui expliquer à lui qui vivait dans un autre monde où tout était diffèrent…

- Les Terrans comme tu nous appel, sont la création de Dieux. De certains Dieux… D’autre, ont été jaloux de cette création et ils ont donc créé quelque chose afin de nuire et détruire. Quelque chose mauvais, puissant… Infini…

Elle avait plongé ses yeux dans les siens, si beaux et hypnotisant. Sa voix était comme, lasse. Elle résumait grossièrement. Mais ça serait plus simple à comprendre. Inutile de donner tous les détails, les noms et tout le tralala…

- Mox est le Mal de mon monde, comme le destructeur fut le vôtre. Elle est enfermée en moi. Je suis la boite qui la retient et l’empêche de sévir… Trop violemment…

Elle avait eu un petit sourire triste. Elle était la nouvelle boite de Pandore. Jusqu’à ce qu’elle meurt et qu’elle soit libérer sur le monde. Mais, ceux qui l’avait enfermée en elle interviendrait pour l’enfermer une nouvelle fois. Trouvant une nouvelle boite de Pandore à exploiter… Mais elle était persuadée que sa jumelle pouvait exercer un certain pouvoir sur son environnement proche… Elle n’avait pas de preuve, juste un ressentiment.

- Pour ce qui est de la lumière… Tu dois faire erreur…

Le bleu se mit à remuer légèrement dans ses bras, elle délaissa le regard intense de Genchi pour le reporter sur son ami.

- Sweety ?

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Fév - 14:34
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
-De rien, Drakhys. J’apprécie Sword, alors, je ne l’aurais pas laissé en mal sans rien faire pour l’aider.

Il lui sourit et se passa une main sur sa nuque et rangea la sangsue dans la boite qui lui était destinée. Puis il écouta avec attention l’histoire de la miss en regardant Sword avec un sourire, ravi qu’il commence à aller mieux. Durant l’explication de Drakhys sur ce qu’elle était, Genchi se leva tout en restant attentive à ce qu’elle lui racontait. Il partit chercher une espèce de petite bombe dans la sacoche de Nezurre tout en rangeant la boite avec la sangsue dedans, et une serviette puis il revint vers eux. S’asseyant face à Sword il prit son bras blessé et commença à asperger le contenu du spray sur la blessure du bleu. La réaction moussait et devenait rose foncé avec le sang de Sword. Il lorgnait légèrement sur le sang de son comparse et se retenait vivement d’y goûter. Bien que la curiosité était très grande. Sword n’était pas un dragon ordinaire, mais il avait un peu peur de découvrir ce que la génétique de son comparse pouvait lui cacher. Il essuya la mousse avec la serviette. Plus aucune trace de morsure, la régénération accélérée que contenait ce spray était très efficace. Et ça faisait partie du matériel qu’il gardait toujours sur lui en cas de besoin.

Il plia la serviette en prenant soin de cacher la partie avec le produit et le sang, puis releva les yeux sur Drakhys lorsqu’elle eut terminé son explication.

-Je comprends d’autant mieux, et je dois tout de même remercier Mox pour m’avoir aidé tout à l’heure. Sans son intervention, j’aurais surement finit par laisser aller les ténèbres qui prenaient part de mon être. Et ça n’aurait pas été beau à voir.

Tous les dragons ne sont pas tous blancs, ils ont tous leur part de ténèbres, et possèdent tous ce besoin de destruction. Pour Genchi, il avait, autrefois tellement lutté contre les ténèbres qu’il avait fini par faire une croix sur ces sentiments obscures et ce genre de pulsions qui venait à chaque dragon. Il sourit et regarda Drakhys. Il n’avait pas fait erreur sur ce qui était de sa lumière. Son regard fut d’une certaine manière très mystérieux avec ce sourire.

-Alors pourquoi ton énergie dégage autant de chaleur? Je ne me trompe pas lorsqu’il s’agit de sonder une personne. Je tiens ça de mon père…

Sword finit par remuer, et Genchi regarda Sword s’agiter un peu dans les bras de Drakhys.



La douleur avait fini par s’estomper complètement, et je reprenais conscience lentement, la voix de Genchi était toujours si soutenue, calme et agréable à entendre. Ca me faisait bizarre qu’il soit là. Mais le sachant tellement avoir une curiosité maladive sur ce passé qui lui échappait du destructeur, ça ne m’étonnait pas que Drakhys l’ait trouvé en train d’étudier des espèces du marais. En fait, elle avait eu une chance monstrueuse en tombant dessus.  J’ouvrais calmement les yeux, appréciant les caresses de Drakhys, je n’avais pas envie de bouger. Mais je remuais un peu la tête et lâchais un soupire. Relevant les yeux sur Genchi qui m’observait avec un sourire, puis levant la tête vers Drakhys pour la fixer. Puis détournant la tête en fermant les yeux, frottant celle-ci contre elle parce que j’y étais bien. Je n’avais pas envie de bouger. J’avais encore envie qu’elle continuer de me caresser la tête.

-Merci à tous les deux…

Je leur devais bien ça. Puis en revenant vers Genchi je levais le bras vers lui pour poser mon poing contre son épaule. Je n’avais pas encore retrouvé tout la mobilité de mon corps.

-Drakhys a eu de la chance de tomber sur toi! Qu’est-ce que tu faisais là ? encore sur tes recherches ?!

Je le vis ricaner en prenant mon bras pour le baisser et le garder entre ses mains. Il avait dû s’inquiéter lui aussi.

-Tu sais bien que ces marécages m’intriguent et que je suis certain qu’on ignore encore beaucoup de ce qui s’est réellement passé à cet endroit, ni même pourquoi le destructeur est apparu du jour au lendemain. Et ces ruines… Elles possèdent encore tellement de sa corruption…

C’est vrai qu’avant que je ne revienne, ils se posaient encore beaucoup de questions à ce sujet. Mon retour, les bouleversa énormément. Parce qu’ils me croyaient vraiment mort avec mes parents. Je prenais ses mains entre mes mains et le regardais calmement. Je n’aime pas trop cacher ça à ma famille, mais je crains que si je dévoile que c’était moi, ils le prendraient mal quelque part. Ynedo savait, parce je n’aurais jamais pensé que mon sang lui en dirait autant. Et il avait compris, il avait gardé le silence parce que sûrement lui savait que les autres n’auraient probablement pas aussi bien compris ce qui m’était arrivé pour en venir jusqu’à ce que je suis devenu pas la suite.

-Genchi…   Je soupirais en fermant les yeux avant de les rouvrir sur lui brusquement. Me redressant brusquement en gémissant et grimaçant à cause de l’engourdissement de mon corps qui me faisait encore souffrir. -Vous avez trouvé les ruines? Tu es entré dans ces ruines?! Je le fixais d’un air surprit, inquiet et légèrement menaçant. Il pinça les lèvres et releva les yeux sur Drakhys.
-Disons que j’ai préféré entrer dans les ruines plutôt que me faire empoisonner par les wivernes…

Je en sais pas ce qui était le mieux, mais j’ai relevé ma main jusqu’à son cœur, constatant qu’il n’avait pas été atteint. Soulagé. Je n’aurais pas douté de Drakhys si elle y était allée seule mais avec Genchi…

-Mox t’a aidé… Sinon tu aurais eu le Coeur bien lourd…

Une chance que Drakhys soit là. Je m’en serais voulu que Genchi passe de l’autre côté de la barrière des ténèbres. Je me serais fait tuer par son père s’il avait appris que c’était pour moi qu’il s’était retrouvé là-bas. Je m’adossais à mon petit divan improvisé qu’était Drakhys et posais ma tête sur son épaule en venant lui serrer sa petite main. Je lui dois des explications, mais pas avec Genchi ici.

-Je savais que je pouvais compter sur toi… désolé de t’avoir impliqué tous ces efforts. Et merci encore… A tous les deux.  

-Je dois admettre que la rencontre ne fut pas tendre, mais très amusante. Sword…  
Je relevais la tête vers Genchi et le regardais prendre un air un peu plus dur… Sauf qu’avec sa douce frimousse, ça lui donnait un air de gamin qui faisait la moue. Je souriais.

-Tu aurais au moins pu parler à ton amie ici présente que tu avais de la famille ici. Ca m’aurais évité toute cette méfiance.

Je grimaçais, c’est vrai ça. Je n’ai rien pu dire à Drakhys de tout ceci, et même à mon retour je n’ai rien raconté à personne. Je me redressais, et glissais mes mains entre mes jambes. Regardant calmement Genchi, puis, Drakhys.

-J’aurais bien aimé lui raconteur mon voyage… Mais je n’en ai pas eu le temps, et chaque fois qu’on se voyait… C’était compliqué. C’est vrai, j’aurais pu t’en parler plus tôt, Excuse-moi Drakhys.

Je souriais doucement et désignais Genchi tout en regardant Drakhys. Bah, maintenant que les présentations ont été faites en mon absence, je peux me lancer du coup. En tout cas, pour moi, ça va de mieux en mieux. Je commence à reprendre de la vigueur.

-Eh bien oui, Drakhys, j’ai de la famille qui a survécut… au destructeur. Il y a un moment, en arrivant, je pensais encore trouver une terre désolée et corrompue. Hors, je ne m’attendais pas du tout à voir un monde si embelli après être parti si longtemps de mes terres natales. J’ai découvert que non seulement la corruption était en partie dissipée, mais qu’en plus, je devais cet exploit aux anciens, et à Ynedo, mon cousin. Mon père avait un frère du nom de Raven, qui avait lui-même deux fils. Raven est mort en tentant de sauver ce monde, et ce sont ses fils qui ont repris le flambeau. Ynedo, aidé d’autres dragons ont fini par faire revivre ce monde. Et Genchi y a contribué aussi. Après tout, c’est le fils d’Ynedo, et son intelligence est remarquable, si tu voyais tout ce qu’il a  créé ! C’est un petit génie.

Désolé pour ce que vous avez vécu, en plus, vous avez dû être surpris et déçus que le destructeur ait abandonné ses armées en vous laissant faire tout le sale travail. Je continuais de sourire en plissant légèrement les yeux sans voir le regard que lançait Genchi à Drakhys.
-Sword~… Tu exagères. Je ne suis pas un génie, j’aime juste… bidouiller et inventer de nouvelles choses.  

-Tu es trop modeste, Genchi. C’est dingue quand même les princes ont souvent tendance à prendre la grosse tête mais pas toi !

-Parce que je ne me considère pas comme tel. Au temps où tu étais le prince héritier les gens étaient peut être imbus d’eux même, mais le destructeur ne nous a pas laissé le choix, soit tu étais fort et doué et tu survivais contre ses armées, soit tu mourrais.

Hum… Ouais… Peut-être. Il n’a pas tort en soit. Je dois admettre que je n’étais pas tendre avec qui que ce soit, et je doute qu’ils aient eut vraiment le temps de se faire couronner pour se faire aimer de la population comme mes parents. Ils devaient apprendre à être fort très jeune… J’ai détruit beaucoup de vies, et énormément de dragons. Je prenais un air contrit et baissais un peu les yeux. Cessant un peu de sourire bêtement.

-Désolé…
-Tu n’y es pour rien Sword. Et crois moi, j’aurais bien aimé quitter ce monde comme tu l’as fait. En plus tu étais encore un bébé, tes parents ont été tués sous tes yeux et tu n’étais pas assez fort pour te protéger, c’est normal en un sens. Mais moi je n’ai pas eu le choix, alors j’ai préféré me battre pour sauver ce monde qui était le nôtre.

Et comment prendre une claque en deux phrases. Avec l’histoire que je leur ai racontée, on me prend pour un lâche déserteur. Enfin, pas Genchi, mais certains au château pensent cela, et ne se doute pas que c’est moi qui suis à l’origine de leur malheur.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Fév - 17:28
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Reviens !

Elle lui rendit son sourire. Il était vraiment beau ce dragon. Genchi continua de prodiguer des soins à Sword alors qu’elle lui racontait ce qui se cachait au fond de son âme. Il rapporta une bombe et une serviette. Elle le laissa faire. Elle n’avait plus de crainte le concernant. Sword l’avait reconnu et n’avait pas essayé de l’attaquer ni quoi que ce soit. De plus, l’antidote avait clairement fait du bien à son ami. Il avait gagné sa confiance. Grace au spray, la blessure de la sangsue ne fut plus qu’un vague souvenir. Elle fut impressionner et se demanda ce que ça pouvait bien contenir. Elle voudrait bien en avoir une sur elle parfois. Vraiment pratique. Une fois la blessure de Sword disparu, le dragon releva son regard de feu sur elle.
Elle fronça le nez. Remercier Mox… Mouai…

♦Et ouai…


Elle leva les yeux au ciel. Ce qu’elle pouvait être exaspérante. Elle n’avait fait ça que part intérêt. Uniquement parce-qu’il pouvait sauver Sword et parce-qu’elle le lui avait demandé.

- Je devrais retourner dans les ruines… C’était sa condition pour soulager ton cœur…

Qu’il ne se fasse pas d’idée. Avec elle rien n’était gratuit. Elle retourna à la contemplation de Sword qui semblait plus paisible. Elle le câlinait toujours. Elle avait été si proche de le perdre. Etait-ce ça qui l’avait conduit à cette colère quand elle s’en était prise à Seal ? Elle comprenait mieux maintenant. Le brun sourit de nouveau et lui demanda pourquoi son énergie était si chaude si ça ne provenait pas de cette fameuse lumière. Elle le regarda, perplexe et haussa les épaules. Toutes les énergies ne sont pas aussi irradiantes ?

Elle regarda le bleu qui reprenait conscience. Ses yeux s’ouvrirent enfin et elle sourit. Maintenant, elle était complétement soulagée. Il ne chercha pas à se dégager de la blonde et elle n’allait certainement pas l’y forcer. Ils l’observaient tout le deux en silence, juste heureux qu’il soit toujours en vie. Il referma les yeux et se frotta un peu contre la vampire. Son sourire s’élargit de plus belle et elle passa ses doigts dans ses longs cheveux bleus.

- Merci à toi d’avoir tenu…

Il se releva légèrement et posa son poing sur l’épaule du brun. Elle les observa. Genchi ricana avant de se saisir du bras du géant, gardant son poing dans ses mains. Elle se tendit légèrement quand le dragon au regard de feu mentionna le destructeur. Le dragon se releva brusquement et elle fronça les sourcils.

- Mais reste donc tranquille !

Elle lui assena une légère tape sur l’épaule qui n’aurait même pas fait fuir une mouche. Il demanda un peu inquiet s’il était entré dans les ruines. Le brun fini par poser ses yeux sur elle. Elle sourit un peu en se rappelant les wivernes qui leur coursaient le train. Elle leva sa main et se massa légèrement la tête, là où se trouvait jadis une touffe de cheveux. On pouvait dire qu’elle y avait laissé des poils… Et c’est encore Mox qui récoltait les lauriers… Mais bon, elle pouvait qu’admettre que si elle n’avait pas été là… Genchi et Sword… Elle soupira faiblement.

Le bleu revint s’adosser à elle qui l’accueillit, refermant ses bras autour de ses épaules, elle se pencha et enfouis son visage dans son cou.

- Tu nous a fait une belle peur…

Elle lui murmura rien que pour lui dans le creux de son oreille qu’elle aussi aurait trouvé un moyen pour aller repêcher son âme… Elle bougea la tête de façon négative.

- Je n’aurai pas dû venir… Je suis persuadée que si je ne m’étais pas agrippée à ta queue, le Tiamat ne t’aurait pas touché…

Il l’avait mise à l’abri… Alors c’était plus sa faute qu’autre chose. Elle releva les yeux sur le brun et lui sourit. C’est vrai que ça avait été un peu violent comme rencontre. Elle le regarda faire des réprimandes à son ami. Il se redressa une nouvelle fois. Il avait l’air un peu penaud. Il s’excusa. Elle glissa un regard au brun puis elle passa une main sur le dos de Sword.

- Tu ne peux pas toujours tout me dire, ce n’est pas grave. Et puis… Maintenant j’ai confiance en lui.

Elle avait plongé ses yeux dans ceux de feu du brun. Acquérir une confiance était bien plus précieux à ses yeux qu’une confiance donner par héritage de relation. Il sourit et désigna Genchi. Il confirma ce que le brun lui avait déjà dit. Et il lui expliqua dans les grandes lignes son premier retour sur Fortunia. Elle prêta une oreille très attentive à son récit, haussant de plus en plus les sourcils. Savoir Sword de famille « noble » voir royale n’était pas une surprise en soi. Elle le savait déjà. En revanche, elle fixa le brun. Son ami de tarissait pas d’éloges sur lui et si il le disait c’était qu’il y avait matière à en faire. D’ailleurs ce dernier était tout modeste. Elle finit par les regarder à tour de rôle.

- J’ai agressé un prince…

Genchi était un prince, c’était bien ce qu’il avait dit là non ? Donc après les profs, c’était les princes… C’était quoi l’étape suivante ? Un Dieu ?

Hmmm… Pourquoi pas…

Elle ne releva pas. Elle s’excusa auprès de Genchi, complétement confuse. La dessus Genchi enchaina, révélant un peu du passer que Sword avait laissé. Le sourire de Sword se fana et elle serra doucement sa main. Elle avait envie de le réconforter mais devant le brun… Il avait causé du tords aux siens quand il était un dracoliche. Le brun enchaina, voulant surement rassurer son ainé mais enfonçant d’avantage le clou. Certes il l’ignorait mais pas les deux autres. Elle voyait bien que ça foutait mal le géant. Elle fronça les sourcils, braquant un regard peu amène sur le brun. Ce n’était pas sa faute, mais c’était aussi plus fort qu’elle.
Elle tapota l’épaule de son ami et se releva.

- Ok, j’en sais assez pour l’instant je crois… Tu penses pourvoir bouger Sweety ?

Non parce-que y’avait toujours l’autre cramé qui pouvait revenir, le tiamat là. Bon quoi que avec Genchi, pas sûr qu’il se pointerait… Et puis il n’arrêtait pas de parler de cet Ynedo… Donc le père de Genchi. Du coup elle était toute curieuse de connaitre celui qui avait résisté à l’ancien Sword et qui avait donné naissance à un si beau brun au regard si captivant.

- Et si on rentrait ? Enfin… J’veux dire, changer d’endroit, pas de monde hein…

Ah non, elle n’avait aucune envie de retourner sur Terre maintenant, d’autant plus qu’il fallait qu’elle retourne au ruines…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Fév - 20:41
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
J’ai cru que Drakhys me caressait lorsqu’elle m’avait dit de rester tranquille durant ma surprise alors que je m’étais brusquement redressé pour regarder Genchi fixement. En fait, j’ai même regardé leur lancés de regards, l’un à l’autre. Soit ils me cachaient un truc tous les deux, soit le fait que Drakhys accorde la confiance à mon petit cousin avait fait son effet chez le brun. Il l’avait regardé, un peu surprit, puis avait fini par détourner le regard pour regarder ma main qu’il tenait entre les siennes. Il rougit, là ? C’est mignon~ ! Huhu. J’esquissais un sourire amuse à sa reaction avant de revenir sur notre discussion. Ricanant de plus belle lorsque Drakhys sembla… sous le choc lorsque j’avais dit que Genchi était un prince, en plus de culpabiliser encore pour cette histoire. Je resserrais ma main posée sur la sienne afin de la réconforter un peu. Secouant la tête en silence. D’ailleurs, Genchi avait relevé la tête et lui avait souri de manière agréable, comme à son habitude.

-Ne t’inquiète pas Drakhys, vu l’état de stress dans lequel tu te trouvais pour vouloir aider Sword, j’ai bien compris qu’il te fallait de l’aide… Je n’ai pas pris ça mal. Et tu n’as pas à t’en vouloir, si Sword avait été blessé sans que tu ne sois là, il n’aurait pas obtenu d’aide, et il aurait pu effectivement mourir.

Oui, enfin, je ne serais pas mort, j’aurais finit par me bouger le cul tout seul en fait et j’aurais essayé de faire ça rapidement. Quitte à épuiser toutes mes ressources magiques. Je souriais tout de même à Genchi, lui lança avec un petit sourire narquois :
-Un vrai prince charmant ! Huhu !

Oui, ça me fait rire. Mais ce furent les ongles de Genchi qui s’enfonçaient dans ma peau qui me firent me reprendre doucement. Il me lança un regard noir et orageux.

-Toi la ramène pas!  

-Je te taquine!

Je lui souris et il détourna le regard en rougissant de plus belle. Je rigolais un peu plus encore, il est trop mignon !

-Haan! T’es tout rouge~! Huhuhu!

-Rah! Lâche moi, crétin!

-Ha!

Il tendit la main pour me tordre le nez et je fermais les yeux en lâchant un petit cri de surprise. Il me tenait fermement le nez et ne comptait pas me le lâcher de sitôt. Dans le même temps, Drakhys finit par se relever en m’exprimant qu’elle en savait assez pour le moment. Genchi arrêta de me pincer le nez et je me frottais le visage en faisant la moue, les sourcils froncés. Cependant, je relevais les yeux vers Drakhys, essayant de bouger les jambes, mais ce fut assez difficile pour moi. Il allait me falloir un peu plus de temps pour que je puisse complètement bouger. Surtout qu’elle semblait vouloir rentrer la miss et Genchi se redressa en venant me donner un coup de main pour m’aider à me relever, je titubais, mais grâce au petit j’arrivais à tenir debout. Genchi me regarda, puis regarda de nouveau Drakhys. Attendant ce que j’aurais décidé.

-J’ai encore besoin de reprendre des forces.  

-Le mieux serait que tu les reprennes à la forteresse Sword. Tu ne vas pas rester ici alors qu’il n’y a rien à manger dans le coin et que le Tiamat qui t’a attaqué risquerait de revenir. Je vais prévenir mon père, je doute qu’il soit contre le fait que tu aies une invitée avec toi.

En revanche, je suivais son regard pour fixer Drakhys. C’est pas tant le fait qu’elle soit mon invitée, c’est comment elle réagirait à l’aura si imposante d’Ynedo et de ses sbires en étant au château. Je pinçais les lèvres et soupirais en rabaissant la tête. Tentant de me décaler de la prise de Genchi pour essayer de m’avancer, sans réel succès puisque je ne fis qu’un pas avant de m’embrouiller les pédales et de tomber vers l’avant. Plus rapide, Genchi revint rapidement me soutenir et me redresser.
-C’est hors de question que je te laisse ici dans ton état. Je vais prévenir Frost pour qu’il vienne nous chercher.

Il regarda Drakhys et m’emmena jusqu’à elle. Lui demandant de me garder avec elle. J’essayais de me tenir, alors je me redressais et posais simplement ma main sur son épaule pour qu’elle n’ait pas tout mon poids à supporter et je regardais Genchi commencer à préparer sa monture en plongeant son bras dans l’une de ses sacoches. Cherchant vraisemblablement quelque chose. Je regardais Drakhys de nouveau.

-Y’a un truc entre vous deux ou bien… ?

Je pose la question, on ne sait jamais. Après-tout, il commençait à faire bientôt nuit et j’avais dormis longtemps. Durant leur petite escapade il se pouvait qu’ils aient fait plus que connaissance… Pendant que Genchi sortait enfin son bras de la sacoche pour sortir un appareil qu’il plaça à son oreille et il se mit à avoir une discussion en draconien. J’avais encore du mal à rester convenablement debout, alors je me dégageais de Drakhys pour m’asseoir le temps que Genchi termine sa conversation pour que nous puissions ensuite nous rendre à la forteresse. Lorsque le drun se tourna vers nous, il nous regarda avec un grand sourire.

-Alors?

-Frost est parti, j’ai prévenu mon père par la même occasion. D’ici à la forteresse, y’en a pour seulement une vingtaine de microcycles. On n’a plus qu’à attendre.

-Ca ne dérange pas ton père? Je veux dire… Ce n’est pas prévu.

-Ho! Lui tu sais, il est aussi curieux de tout que moi. Et Drakhys n’est pas une mauvaise personne, il restera méfiant, comme d’habitude, mais ça ne le déplaira pas de rencontrer des créatures d’un autre monde. Surtout que… Les Terrans, il n’a pas vraiment eut l’occasion d’en rencontrer beaucoup.  

Je hochais calmement la tête en souriant. Puis me rallongeais en soupirant.

-Bon, eh bien tant mieux. J’ai plus qu’à me reposer encore un peu en attendant.

Genchi sourit et retira son « téléphone » pour le mettre dans sa poche et se tourna vers Nezurre en prononçant quelques mots, la créature s’illumina avant de devenir toute petite de monter dans la main que Genchi lui tendait pour venir se blottir contre son maître. Il se rapprocha ensuite de nous pour s’asseoir calmement à côté de moi.

-Cette petite aventure dans les marais fut bien amusante… Quoiqu’un peu angoissante…

-Hin! J’aurais tellement aimé être avec vous… Je regardais Drakhys et lui souriais. Je retournerais dans les ruines plus tard avec Drakhys. J’étais à moitié conscient lorsque j’ai entendu que Mox voulait y retourner alors… On ira. Mais pas maintenant. Mais, ce sera entre nous.

-Au fait Genchi, tu as toujours tout ton matériel avec toi?
-Évidemment! Et surtout quand je viens ici. Je m’assure toujours d’avoir tout ce qu’il faut à portée de main sur Nezurre.
-Ouais, en gros tu emmènes ton labo avec toi, quoi.
-Haha! C’est à peu près ça, oui.

Je souriais et ramenais mes jambes vers moi en soupirant tout en m’asseyant. Soupirant doucement, intimant Drakhys à venir s’asseoir près de nous. Puis faisant la moue avant de prendre mes aises et de venir poser ma tête sur ses jambes une fois assise. Oui, je suis convalescent, et je profite un peu, mais juste un peu.
-Dis? Tu veux bien reprendre tes papouilles de tout à l’heure?
-Toi alors ! Tu ne perds pas le nord!

Je souriais doucement. Oui, je ne perdais pas le nord. Mais j’en avais besoin, à défaut de ne pas avoir Shin avec moi pour râler pour la forme et me faire des papouilles. Puis te toute façon, j’étais calmé maintenant. Mais pour retourner sur Terre, il me faudrait une bonne grosse journée de repos.


© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Fév - 22:27
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Enfin !

Genchi avait détourné le regard pour se plonger dans la contemplation de la main de Sword. Elle sourit également. Il la rassura quant au fait qu’il soit un prince et de l’attitude qu’elle lui avait tenu… Il était gentil comme tout. Sword ajouta son petit commentaire et se prit un coup de coude dans les côtes de sa part. Il semblait à la jeune femme qu’ils étaient très complices. Sword avait de la chance d’avoir toujours de la famille malgré son passé houleux. Elle l’envia un peu. Elle les regardait tous les deux et surprit le brun qui rougissait. Chose que le géant ne manqua pas de souligner d’ailleurs. Elle gloussa doucement. Il allait vraiment mieux et c’était vraiment une bonne chose. Ils pouvaient un peu se relâcher. Sa faisait du bien après toute cette tension.

Elle s’était levée pour demander s’il était possible de partir. Non pas que cette grotte lui déplaisait mais elle ne serait pas contre un peu de civilisation. Le bleu avait du mal à se mouvoir encore, il était encore trop tôt. Genchi l’aida à se tenir debout avant de lui jeter un coup d’œil. Elle le regarda quelque secondes avant de fixer Sword. Celui-ci prit une décision raisonnable en confirmant qu’il avait encore besoin de repos. Le brun lui conseilla qu’il serait mieux à la forteresse, ce qui lui semblait également une bonne chose. Au moins il serait parmi les siens… Mais Sword semblait plutôt sceptique. Elle avait remarqué son pincement de lèvre avant qu’il ne baisse la tête. Il l’avait fixée un instant. Il s’inquiétait pour elle. Il essaya de se déplacer seul, sans succès. Genchi fut plus rapide et il le rattrapa. Elle fronça les sourcils. Il en faisait trop…
Le brun apporta son ami jusqu’à elle. Elle passa un bras autour de sa taille, passant sa tête sous son bras pour le soutenir. Elle sourit à Genchi pour lui faire comprendre que ça allait aller, qu’elle le tenait bien. Il se dégagea pour venir juste poser sa main sur son épaule. Elle secoua la tête avec un air désapprobateur. Le brun farfouillait dans ses sacoches tandis qu’il attendait. Elle releva les yeux sur le bleu, franchement choquée mais rougissant un peu quand même. Non mais où est-ce qu’il était allé chercher une absurdité pareille ?

- Tu étais ma seule préoccupation Sword…

Son ton était tranchant. C’est vrai que Genchi était complétement séduisant, mais qu’il puisse penser qu’elle avait pu batifoler ou ne serait-ce qu’y penser alors qu’il agonisait, ça la blessait un peu. Elle lui pinça les côtes avec force. Ça lui apprendra, nah ! Genchi sembla passer un… Coup de fil… Ca la désarçonna un peu. Sword voulu s’assoir et elle l’aida restant debout près de lui. Elle regarda le brun d’un air absent.

- J’aimerai bien apprendre votre langue un de ces jours…

Il se tourna vers eux avec un grand sourire. Sword le questionna et il répondit que le certain Frost n’allait plus tarder. Une vingtaine de microcycle… D’accord… Et en normal ça fait quoi au juste ? Sword semblait toujours inquiet, demandant à Genchi si ça ne dérangeait pas son père. Sa réaction ne faisait qu’amplifier la curiosité de la blonde. Elle se demandait vraiment qui était le fameux Ynedo. Elle l’imagina encore plus grand que Sword, et plus vieux. Avec une grande barbe blanche. D’un calme olympien, jamais perturbable. Imposant un respect uniquement par sa présence. Elle fixa le brun, un sourcil relever. Pas une mauvaise personne. C’est gentil ou pas ? Certes elle abritait Mox, mais elle avait tout de même demandé à ce qu’elle lui retire le mal en lui.
Sword se rallongea sur le sol. Pour sa part, elle observa Genchi qui parlait à Nezurre. Elle écarquilla les yeux, méduser de voir le lézard s’illuminer avant de devenir tout petit et de venir se réfugier contre Genchi. Il s’assit près de Sword. Amusante… Amusante ???

- J’ai trouvé ça plutôt terrifiant…

Le bleu lui sourit et elle délaissa sa moue pour lui rendre son sourire. Rien ne lui ferait jamais assez peur s’il s’agissait de secourir un ami. Le bleu badina légèrement avec Genchi. Ça oui, il avait un sacré foutoire. Mais finalement, heureusement qu’il l’avait. Son ami se remit assis en soupirant avant de l’inviter à venir s’assoir. Elle regarda l’entrée de la grotte, pas franchement tranquille. Elle soupira discrètement et fini par poser ses fesses entre les deux dragons. Une fois assise, Sword ne mit pas longtemps à revenir poser sa tête sur ses genoux, lui demandant de reprendre ses câlins. Elle jeta un œil à Genchi et ajouta avec un gros sourire entendu :

- Un gros bébé…

Mais elle ne se fit pas prier pour autant. Passant ses doigts dans sa tignasse bleue. Elle était tellement heureuse de pouvoir voir son sourire. Au bout de quelque seconde, elle demanda à Genchi.

- Ça fait combien de minutes vingt microcycles ?

Elle n’était même pas sure de savoir si il savait ce qu’était des minutes en fait… Mais pour elle s’était un peu obscure comme mesure de temps. Le silence s’installa, seulement rompu part leur respiration. Elle jouait distraitement avec les mèches de cheveux de Sword. Elle regarda une nouvelle le brun, avisant Nezurre posé prés de son cou. Elle sourit.

- Il est bien plus mignon comme ça…

Sa main glissa des cheveux de Sword jusque dans son cou qu’elle massa doucement. Ses doigts finirent par effectuer des mouvements, comme si elles les déplaçaient sur les cordes d’un violon. Elle entrouvrit ses lèvres, prenant un peu d’air avant de commencer à chanter. Ça lui faisait un bien fou. Ça lui permit d’évacuer le stress qu’elle avait emmagasiné jusque-là.

Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again
Because a vision softly creeping
Left its seeds while I was sleeping
And the vision that was planted in my brain
Still remains
Within the sound of silence


Sa voix mourut après les dernières paroles. Elle soupira une nouvelle fois et baissa les yeux sur le bleu qu’elle câlinait toujours, souriant de façon bienveillante. Son sourire mourut lentement avant qu’elle ne se mordille légèrement la lèvre.

- Sweety… Tu sembles… Préoccupé de me voir à la forteresse…

Ca n’avait été qu’un murmure. Elle avait cessé ses caresses, pour le regarder avec sérieux.

- Si tu ne veux pas que je vienne… Je…

Elle quoi ? Elle allait rester ici ? Avec le Tiamat qui rodait dans le coin ? Elle retournerait aux ruines. Pas sûre qu’elle sache y retourner seule. Pas sure qu’elle les atteigne saine et sauve non plus. Elle détourna les yeux, contemplant les cristaux de la grotte. Elle ne voulait pas être un boulet pour le bleu… Si elle était en danger en entrant dans la forteresse, il ne serait pas en mesure de la protéger. Elle n’aurait vraiment pas dû le suivre ainsi… Elle laissa sa phrase en suspend.

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 11:00
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Ce n'est pas parce-que j'étais au seuil des portes de Null que j'allais finir par faire une tronche de six pieds de long. Puis même si j'avais encore pas mal de fatigue corporelle j'étais bien. Du coup je les taquinais tous les deux. Mais voir Genchi rougir c'était tout mignon comme tout. Mais qu'en plus voir Drakhys rougir quand je lui demandais s'il y avait quelque chose entre eux deux ça me fit encore plus ricaner. Même si elle me confirma que j'étais sa seule préoccupation. J'eus un soubresaut de surprise au pincement à mes côtes et manqua de tomber en arrière. Pour le coup je resserrais ma prise sur l'épaule de Drakhys pour me soutenir et ricanais par la même occasion. Tenant sur mes jambes et relâchant mes doigts sur son épaule.

-Ho~ c'mon it's just a joke~!

Tiens... L'anglais me manquait un peu. Je n'avais pas parlé anglais depuis... Depuis Black... Le chanter n'était pas un problème. Mais le parler me redonnait une certaine mélancolie. Enfin, j'avais décidé de m'asseoir en attendant que Genchi fasse son affaire. Puis je relevais la tête vers Drakhys qui me dit qu'elle apprécierait apprendre notre langue.

-Y'a moyen...

Puis une fois son appel terminé Genchi nous rejoignit pour s'installer près de moi et nous expliquer pour mon cousin. Puis... Qu'Ynedo connaisse peu des Terrans... Justement, ca lui donnait quelques possibilités et ça, je n'étais pas trop pour. Je fronçais les sourcils la mine pensive un bref instant. Les terrans ne sont pas tous sympathiques. En fait même ici, ils ne le sont pas. Chaque monde a son lot d'abrutis comme on dit. Puis j'étais bien content d'avoir des papouilles de la part de Drakhys. Je me fichais que Genchi rit à entendre Drakhys dire que j'étais un gros bébé. Des papouilles de temps en temps ça ne tue personne.

Je fermais les yeux limite à m'endormir pour profiter de ça. Discutant un peu avec Genchi avant que le silence ne s'installe. Puis Drakhys le brisa en posant la question sur les microcycles. Bah... Comment lui expliquer... Je sortais la montre qu'elle m'avait offerte, Genchi semblait avoir tourné la tête vers Drakhys, il devait se remémorer ce que devait être une minute. Parce-qu'il avait étudié les Terrans, c'est pour ça qu'il parlait si bien d'ailleurs. Et que j'avais une certaine affinité avec lui pour sa curiosité. Quand il a su que je venais de là-bas il m'a presque sauté dessus pour m'assommer de questions. Puis il s'est formé une sorte de complicité entre nous. J'étais autant curieux de ses invention que lui curieux de ma musique et les mondes que j'avais parcouru. Je tendis la montre à Genchi.

-Tiens... Explique lui, monsieur le savant!

Il ricana un peu avant de prendre ma montre et l'admirer. Puis je suis certain qu'il faisait son calcul dans sa tête avec la tête qu'il faisait. Il se rapprocha un peu de nous et présenta la montre à Drakhys.

-Si on devait calculer votre temps au nôtre ça équivaudrait à trois quart d'heure - une heure chez vous. Mais c'est plus compliqué que ça encore, pour vous une minute c'est soixante secondes. Pour nous, un microcycle c'est vingt-sept nanocycles. Avec les trois soleils le temps passe relativement vite ici même si on ne dirait pas comme ça. Et pour résumer, un nanocycle fait approximativement 324 secondes terrians, ce qui en tout nous fait à peu près cinq minutes et quarante secondes. Mais avec la rotation de notre monde par rapport au votre qui tourne très lentement on pourrait presque dire qu'un microcycle fortunien équivaut à deux heures quarante trois minutes chez vous. Donc en réalité...  

-Oula~ tu pars trop loin. Stop, Genchi tu vas nous perdre là!

Il était tellement pris dans ses explications avec un tel sourire enjoué que lorsque je l'ai coupé il m'a regardé avec un air penaud en se frottant la tête me rendant ma montre par la même occasion. Je suis certain qu'il expliquera mieux cette mesure de temps dans son labo qu'ici. Puis je ne suis pas mathématicien moi. Je n'ai pas spécialement envie d'avoir mal à la tête maintenant.

-Oui pardon... Bon en gros en temps d'attente Terran ça fait à peu près trente à quarante-cinq minutes.

Je levais les yeux sur lui et l'observais caresser Nezurre, son petit lézard qui ne le quittait jamais. Il était tout gêné. C'était trop mignon à voir. Puis le silence s'installa de nouveau et je refermais les yeux pour l'apprécier. Caressant distraitement le cadre de ma montre du pouce en somnolant légèrement. Surtout que Drakhys semblait trouver le compagnon de Genchi bien plus mignon que sous sa grosse forme. Et Genchi jeta un coup d'oeil en direction de Drakhys tout en continuant de caresser son petit lézard.

-C'est un cadeau de mon grand père maternel. Il ne me quitte jamais et je suis content de l'avoir à mes côtés.

Quand on sait comment est la famille du côté de sa mère... Ouais, je ne m'étonnais pas trop d'un tel cadeau. Puis j'adore Izaran et son côté punchy et débordant. Rien à voir avec son fils si calme. Un autre silence. C'était amusant... Puis Drakhys brisa à nouveau ce silence en chantant... Une chanson qui d'ailleurs était très agréable à entendre. Une chanson que je connaissais. Mais je sentais que Genchi semblait curieux, et à la fois fasciné par le chant de Drakhys. À la fin de sa chanson Genchi avait un regard lumineux, j'ouvrais les yeux pour le percevoir.

-C'est très joli... Bien qu'un peu sombre comme chant... J'aime beaucoup ta voix, Drakhys.

Je souriais, mais je gardais mon commentaire pour moi. Inutile de les faire rougir encore plus que maintenant. Ceci dit j'ai grandement apprécié le petit massage. C'est dommage qu'elle s'arrête en posant cette question. Mais je me dois d'être honnête avec elle alors je me redresse en fermant les yeux, passant une main dans mes cheveux. Puis me tournant vers elle.

-Non, ce n'est pas ça... Je m'inquiète juste de savoir si tu vas réussir à rester debout et garder tous tes moyens une fois qu'on sera à la forteresse. Si tout a l'heure mon aura t'a écrasée, celles qui se trouvent là-bas vont te faire suffoquer. Je sais que Mox peut t'aider... Mais à la longue je ne sais pas comment ça va se passer, ni comment tu vas le supporter.

Genchi regarda Drakhys un instant et lui sourit timidement.

-Mon père exerce une pression spirituelle constante et très oppressante au château, c'est pour intimider les plus faibles et les faire trembler sous le poids conséquent de son énergie astrale. Sans parler de celle de sa garde royale. Sword a de quoi s'inquiéter pour toi... Mais c'est une habitude à prendre. Cette Mox qui est en toi, c'est une déesse c'est bien ça? Tu pourrais peut-être t'aider de son énergie pour résister aux pressions spirituelles.

Je hochais la tête, elle l'avait déjà fait alors je ne doutais pas qu'elle le refasse.

-Le peu de créatures non draconiennes que j'ai pu voir à la forteresse ne sont pas ressorties indemnes de cette pression.

-On a trente minutes pour t'aider à supporter ça si tu veux.

Genchi sourit en fixant Drakhys, cet air si charmant sur son visage était fait pour la rassurer mais il venait d'avoir une bonne idée là.

-Y'a moyen que ça le fasse...

-Qu'en dis-tu Drakhys?

Nous la fixions tous les deux en attendant sa réponse. Mon énergie n'allait pas être optimum mais au moins ça lui donnerait un aperçu de ce qui l'attend. Surtout que... Ils étaient assez macho quand même. Les hommes ça passait mais les femmes... Enfin elle verra bien ce qu'il en est d'elle-même.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 16:23
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Enfin !

Décidément le bleu se marrait bien des réactions de Drakhys et Genchi. Et bien qu’elle le pinça, elle n’en prit pas réellement ombrage. Elle lui adressa un sourire complice à sa phrase anglophone. Elle fut ravis de l’entendre dire que c’était possible, pour le draconien. Si elle avait pu, elle lui aurait demandé un cours immédiatement. Mais ce n’était ni le lieu ni l’endroit pour ça.
Le bleu ne répliqua pas quand elle dit qu’il était un gros bébé. Et puis franchement, pour une fois qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait sans que l’autre tête de bite se pointe. Elle ne se priva pas pour en profiter elle aussi. Il avait fermé les yeux et sa respiration s’approfondit. Il ne dormait pas mais ça ne devait pas en être loin.
Elle interrogea le brun sur les microcycles et Sword sortie la montre qu’elle lui avait offert un peu plus tôt. Il l’a tendit à Genchi en lui demandant de lui expliquer. Drakhys regarda le brun alors qu’il examinait l’objet. Il semblait bien pensif. C’était si compliquer que ça ? Il s’approcha d’eux et se pencha légèrement sur elle pour lui montrer la montre. Il répondit d’abord simplement. D’accord, donc ils avaient encore un peu de temps devant eux… Mais il n’en resta pas là et commença à se lancer dans une explication plus poussé. La blonde avait lâché la montre des yeux pour regarder le brun, un petit sourire aux lèvres. Elle remua légèrement le nez, sa proximité lui apportait son parfum qui lui chatouillait l’odorat. Elle avait essayé de comprendre, mais elle avait décroché au nanocycle. Il semblait tellement passionné par ce qu’il racontait.
Elle cligna des yeux à plusieurs reprises quand Sword l’interrompit. Comme si elle émergeait d’un rêve. Genchi rendit la montre à son propriétaire tout en s’excusant avant d’ajouter que cela faisait environs trente à quarante-cinq minutes. Elle rit doucement avant d’effleurer la main du brun.

- Il faudra que tu me réexpliques ça… Parce-que je crois que j’ai pas tout compris aux calculs qu’il fallait faire.

Elle lui adressa un joli sourire, les joues légèrement rosies. Elle se trouvait un peu bête de ne pas arriver à comprendre. Il caressa Nezurre et il lui apprit que c’était un cadeau de son grand-père. Elle prit un air chagriné, baissant les yeux, regardant les traits du dragon qui avait sa tête sur ses jambes. Elle finit par les relever, tendant faiblement la main vers le lézard tout petit sans pour autant le toucher, comme si elle voulait lui laisser la sentir.

- Je suis vraiment désolée de m’en être prise à lui…

Son regard tomba sur Genchi et elle déplaça ses doigts sur ses lèvres, l’empêchant de répliquer.

- Non… Ne me trouve pas d’excuses… S’il te plaît…

Elle retomba sa main qui revint caresser les cheveux de Sword, tandis que l’autre jouait sur son cou. Chanter était vraiment une libération. Depuis toujours, quand ça allait mal, quand elle était triste, joyeuse, ou même sans raison particulière. C’était devenu plus une drogue, qu’un moyen de gagner de l’argent. Elle acheva son chant, baissant les yeux sur Sword pour lui sourire. Elle se sentit rougir, détournant les yeux de son ami, fixant une mèche de ses cheveux. Ses doigts se crispèrent sur le cou de Sword, l’invitant à ne pas faire de commentaire.

- Merci…

Comme le bleu ne dit rien, elle relâcha ses doigts. Genchi semblait un peu curieux de tout ce qui concernait son monde. Pourtant il en connaissait déjà pas mal. Leur langue, le temps… Surement d’autre chose encore. Elle avait envie de savoir s’il était déjà venu sur Terre…
Elle avait finalement posé la question de l’inquiétude à Sword. Il s’était redressé, laissant une sensation de froid prendre sa place sur ses jambes. Il se tourna vers elle et elle le fixa. L’écoutant avec attention. Elle fronça les sourcils prenant un air grave Après qu’il eut terminé. La voix du brun lui fit tourner les yeux sur lui, il lui souriait timidement et  l’expression de Drakhys s’adoucit. Elle se pinça les lèvres.

- C’est en effet une déesse… Je n’aime pas avoir recourt à elle… Je... J’ai peur de me perdre…

Elle leva un regard inquiet sur le bleu. Pas indemne… Elle baissa les yeux.

Je te prêterais ma force…
Je ne veux pas payer ton prix, quel qu’il soit…
Visiblement, c’est pour te garder en vie dans un environnement hostile…
Tsss Me garder en vie…

Elle ria intérieurement de façon sarcastique.

Si j’avais voulu que tu meurs, tu le serais depuis déjà bien longtemps…

Là, elle marquait un point. Elle soupira légèrement.

Ne prend pas ma place
Ramène moi aux ruines…
Je demanderai à Sword qu’on fasse un crochet là-bas avant de partir alors…
Maintenant… Demande lui maintenant…

Elle releva les yeux sur le bleu.

- Elle veut que nous retournions aux ruines avant de rentrer. Je crois qu’elle veut ta parole…

Ils proposèrent de l’aider pendant le temps qu’il leur restait. Une fois la parole de Sword donnée, elle se redressa avant de se lever.

- D’accord… Allons-y…

Elle les regarda tous les deux. Elle leur demanda de la mettre en situation réelle, enfin autant que possible. Qu’il n’y aille pas molo. Et puis avant qu’ils ne se lancent, elle demanda…

- Est-qu’il y a d’autre chose que je dois savoir ? Un protocole à respecter peut-être ?

Non parce-que déjà qu’elle n’était pas franchement présentable… Les cheveux en vrac, les fringues dégueulasses, l’odeur du marais qui devait lui coller à la peau. Alors si en plus, elle commettait bourdes sur bourdes... Elle ne voulait pas leur foutre la honte. Elle ne voulait pas ridiculiser son ami devant son peuple, ni même le prince… LE PRINCE QUOI !!!
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 17:19
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Genchi se sentait bien trop mal à l’aise, particulièrement lorsque Drakhys s’excusa auprès de Nezurre et qu’elle posa son doigt sur les lèvres du brun pour lui sommer de ne pas lui trouver d’excuses. Et pour le coup, Genchi ne dit absolument rien, lui lançant simplement un regard entendu. Ce fut Nezurre qui vint sentir la main de Drakhys et qui la lui pinça, il n’y avait pas de quoi avoir vraiment mal, mais c’était un minimum douloureux. C’était en quelque sorte sa vengeance personnelle pour avoir tenté de le faire manger par une créature du marais. Intrigué, son maitre le regarda et l’interrogea du regard. Et de sa petite voix grinçante de petits gémissements et couinements il expliqua à Genchi que maintenant ils étaient quittes. Ensuite, il regarda Drakhys et lui parla dans sa langue reptilienne.

-Il dit que vous êtes quittes désormais, mais que si tu tentais quoi que ce soit d’autre de mal sur lui, il te le rendrait plus fort.

Il se mit à rire légèrement avant de reporter son attention sur Sword, pui de nouveau Drakhys sur les différentes explications concernant Ynedo.


Je devais admettre que les deux étaient mignons à voir mais puisque Mox demandait à vouloir retourner aux ruines, je n’allais pas lui dire non. Ca me laissera un peu plus l’occasion de parler avec elle. Comme à paques. J’observais donc Genchi qui vint passer sa main sur la tête de Drakhys, s’assurant d’une chose dont je n’étais pas au courant. Fronçant les sourcils, il semblait inspecter une blessure mais se contenta de glisser ses doigts dans la chevelure de la miss.

-En arrivant, je demanderais à ma mère de s’occuper de toi. Ou au moins s’occuper de la partie de cheveux qui t’a été arrachée.

-Qu’est-ce qu’il y a eu? Demandais-je d’une voix peu amène et sérieuse en les regardant.

Puis Genchi m’expliqua ce qui s’était finalement passé lorsque Drakhys dû récupérer le champignon. En effet, les wivernes sont dangereuses, autant que les tiamats en réalité. Je hochais faiblement la tête après ses explication, signe que j’avais compris et laissais Drakhys se lever pour faire de même difficilement.

-Tu as ma parole… Nous irons avant de partir.

Genchi me regarda tout de même inquiet et vint m’aider à tenir debout en voyant que je tanguais encore un peu.

-Tu ne peux pas y aller Sword, c’est dangereux là-bas, que tu sois fort ou non. Déjà le tiamat a failli te prendre la vie, je n’imagine même pas ce que cet endroit te réserve.

Je posais ma main sur l’épaule de Genchi, de manière à le réconforter. Fermant les yeux, mourant d’envie de lui dire la vérité, mais je ne pouvais pas. Je ne le sentais pas prêt à entendre raison si je le lui disais.

-Ca ira Genchi, je me suis sorti de pire comme situation, et je suis toujours là. Tout comme toi, je dois savoir ce que le destructeur a laissé dans ces ruines…

Je plissais les yeux et soutenais son regard inquiet. Je suis un très bon menteur y’a pas à dire, mais je sais qu’il n’est pas bête, il est même trop conscient de me soupçonner. J e grognais et grimaçais en serrant les dents.
-Arrêt de me faire ta tête de bébé inquiet ! Ca ira, ne t’en fais pas !  

-Oui, mais…

-STOP! Non! Je ne veux plus t’entendre à ce sujet.  

Genchi baissa la tête et pinça les lèvres, se passant un crocs sur la lèvre inférieure avant de hocher calmement la tête pour capituler. Il abaissa légèrement les épaules et regarda Drakhys. Il devait se demander pourquoi elle voulait tant aller là-bas, et je ne me posais pas la question, les ténèbres appellent les ténèbres. Il est donc normal qu’elle veuille aller là-bas. Je faisais signe à Drakhys de se rapprocher afin que nous commencions la mise en bouche. Et repoussais légèrement Genchi, je tenais debout, je n’avais pas besoin qu’il me soutienne plus. Je le fixais et hochais la tête d’un regard entendu quand elle nous demanda ce qu’il y avait besoin de savoir en plus. Genchi plaça ses mains dans son dos et commença à tourner autour de la miss tout en restant droit et le menton relevé fièrement. Il s’expliqua auprès d’elle. Après tout il était le mieux placé pour ça. Il la regarda avec un regard assez dur, mais très doux à la fois, presque compatissant sur ce qu’il allait dire et désolé.

-Tu fais bien de demander… Disons que sur notre contrée tu verras beaucoup de dragons noirs. Il y a beaucoup de mâles, et très peu de femelles, en général, elles sont considérées comme des trésors pour la plupart des mâles. Quant à ceux qui sont au royaume, elles ne sont pas tendres avec les hommes et sont sous la protection et la juridiction de ma mère, Izaran Der’tey Nahamos.  

Je croisais les bras et relevais un bras pour faire un moulinet du poignet en regardant la miss.

-Pour résumer la chose beaucoup de males sont machos et considère le sexe féminin comme un bien leur permettant d’obtenir une descendance. Mais Izaran a tendance à taper des mains et des pieds pour se faire entendre et changer la situation des femelles dragons noirs envers les mâles.

-Parce qu’elle vient du royaume plus loin à l’est et que là-bas ce sont les femmes qui ont le monopole. Ceci-dit, c’est une alliance encore jeune qui date d’après la guerre, donc le régime dragon noir perdure depuis bien avant l’arrivée du destructeur et parfois ce n’est pas toujours facile pour les hommes du royaume de se plier à une femme. Les mœurs restent souvent bien trop ancrées en général et difficiles à détacher.  
-Quant aux règles, tu devrais apprécier : « Ce dont tu t’empares est tiens ! » est l’une des règles principales du royaume. Bien sûr, on respecte les ainés, et la famille royale. Mais…

-Mon père déteste l’hypocrisie et le mensonge. En gros, reste toi-même, Drakhys. De toute façon, je doute qu’il te fasse quoi que ce soit si jamais tu faisais quelque chose qui pourrait déplaire à sa majesté ou un de ses sbires, vous êtes mes invités d’honneur, et Sword connait assez Ynedo pour lui tenir tête quand mon père à tort.

Je me prenais le menton en plaçant mon autre bras contre mon poitrail en regardant Drakhys. Tout à fait détendu. Un léger sourire aux lèvres.

-Attends-toi à ce qu’Izaran te saute dessus.

-Surtout que j’ai signalé à mon père que tu étais accompagnée d’une femme, Sword. Alors oui, ma mère risque de te tomber dessus… Elle est un peu collante, souvent aussi imprévisible et impulsive qu’une flamme, mais elle sera toujours de ton côté parce que tu es une femme. Pour elle les femmes représentent une force puissante et intelligente contrairement aux hommes.

-Tu as le droit de le dire, ta mère nous considère comme des sous merdes!

Genchi esquissa un bref sourire en toussant, cachant son rire derrière son poing.

-Hum! Ma mère a un caractère très particulier mais elle n’est pas méchante. Bon assez parlé de ça, pour le reste tu verras bien par toi-même. Tu te feras une idée toute seule de toute manière de la situation. Nous avons du travail à faire pour l’instant.

Je hochais la tête. C’était bien vrai, et comme Drakhys nous a dit de ne pas la ménager je commençais à laisser aller mon aura. Puissante, imposante, bien qu’instable puisque je n’étais pas au mieux de ma forme. Mon corps s’enveloppa de la même flamme bleue qu’elle avait vue plus tôt. Et Genchi m’observa un instant avant de tourner la tête vers Drakhys pour voir comment elle réagirait.  Il resta debout calmement en posant les mains sur les hanches.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys]
Contenu sponsorisé
Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» J'aurais cru que...
» « j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire ... » 06.07.11 - 16h45
» Je t'aurais acceptée comme amie, mais le destin en a voulut autrement [PV Zéro]
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» Ryan et Kath : J'aurais peut-etre du t'ecouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Etablissement et villes :: Santa Juana :: Alentours :: Autres dimensions-
Sauter vers: