FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 18:26
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Enfin !

La blonde couina quand le lézard la pinça. Elle le foudroya du regard une fraction de seconde. Il parla avec son maitre et ce dernier lui donna une traduction. Elle finit par rire en certifiant que s’il était précieux pour Genchi, alors elle ne ferait rien d’inconsidéré.
Elle avait légèrement sursauté quand elle avait senti la main du brun sur sa tête. Elle avait viré à un rouge soutenu quand ses doigts avais glissé dans ses mèches blonde. Elle hocha faiblement la tête, un peu perturbée par cette attention et le remercia. Du moment qu’on ne lui changeait pas la couleur, et qu’elle pouvait toujours faire des couettes tout irait bien. Le brun expliqua au dragon comment elle avait perdu une partie de sa chevelure doré.

Il s’était levé et il avait donné sa parole. Elle sentit la satisfaction de Mox en elle. Elle faisait confiance au bleu, plus qu’à n’importe qui. Il tanguait légèrement, encore un peu faible. Elle fronça les sourcils et espéra qu’il n’allait pas devoir voler pour aller à la forteresse… Parce-que franchement… Il n’allait pas tenir bien longtemps… Genchi n’était pas vraiment pour que Sword se rende aux ruines. Elle ne laissa rien paraitre et elle fut même carrément surprise que Sword garde un aplomb pareil. Elle croisa ses yeux, elle ne cilla pas. Elle savait parfaitement qu’aller là-bas n’aurait pas le même effet sur lui que sur le brun. Elle voulut tout de même rassurer aussi Genchi. Il l’avait pas mal fait pour elle jusque-là.

- On ne restera pas longtemps. Je ferais en sorte d’éloigner de lui la noirceur qui tentera de le prendre.

Elle avait fixé Genchi droit dans les yeux. Ce n’était pas un mensonge. Ce ne serait juste pas nécessaire, c’est tout… De toute façon Sword mit fin aux réclamations du plus jeune. Elle le regarda, leur yeux se croisèrent, elle lui sourit avec douceur. Un vrai sourire qui illumina son visage. Elle préférait quand il avait ses lèvres à demi retrousser sur un sourire naissant. Elle s’approcha du bleu, se tenant bien droite, les jambes écartées à la largeur de ses épaules. Bien camper sur ses jambes, elle se tenait prête. Lui se dégagea du brun et elle avait profité de cet instant pour les interroger. Genchi avait pris un air sérieux avant de tourner autour d’elle. Elle n’essaya pas de le suivre des yeux, attendant qu’il passe devant elle pour le fixer. Elle écouta avec attention le système de vie qu’il avait adopté. Un trésor… C’était bien un truc de dragon ça… Caleb était pareil. Enfin pas avec les femmes, mais avec l’argent… Elle tourna ses yeux sur Sword. D’après ce qu’ils racontaient, elle allait aimer la mère de Genchi. Elle essayait de faire changer son monde, s’élevant contre la majorité. Elle l’impressionnait déjà, alors qu’elle ne l’avait jamais. Elle sourit à Sword quand il lui apprit la règle existentielle.

- Tu m’étonnes que ça me plais…

Elle revint sur le brun. Elle ferait en sorte de ne fâcher personne. Du moment que personne n’essayait de la fâcher elle. Sword déclara de façon assez étrange que la mère de Genchi risquait de lui sauter dessus. Elle commençait à s’inquiéter en se demandant si elle allait la battre pour avoir osé approcher son fils ou un truc du genre. Mais le brun apporta une nouvelle lumière sur ses propos. La blonde sourit avec amusement. Elle fixa le brun avec une intense lumière dans les yeux.

- Je ne suis pas de celle qui pli facilement. On devrait bien s’entendre elle et moi.

Elle avait la dessus ajouter un petit sourire carnassier qu’elle avait emprunté à un certain démon. Sword devait déjà le savoir, vu qu’elle n’hésitait pas une seconde à tenir tête à Shintaro. Qu’elle s’était frotter à Sael et qu’elle fricotait avec un fils de Balrog. Bref… La routine en fait. Le brun termina en les ramenant sur l’entrainement. Elle se fixa donc sur Sword, prenant une grande inspiration. Il libéra son aura et comme quand le Tiamat avait attaqué, elle sentit une puissante force essayer de l’aplatir. Elle essaya de rester debout mais fini par plier et mettre un genou à terre, ainsi qu’un poing. Elle releva la tête et regarda Sword avec un sourire mauvais.

Allons-y…

Elle libéra sa propre aura et se releva lentement. Elle la déploya, sombre, mauvaise. Elle se nourrissait du mal résiduel qui pouvait rester dans le coin. Et autant dire que ça donnait une sacrée puissance.

Je vais leur montrer ce qu’est une déesse de la Terre
Tu dois me laisser le contrôle ! C’était le Deal !
Mais ouai ! Détend toi…

Un peu effrayer à l’idée de faire du mal au deux hommes, son aura vacilla faiblement et elle sentit le poids de la puissance de Sword qui appuyait juste dessus.

Va falloir que tu me fasses confiance… Sword est affaiblit, ceux de là-bas ne le seront pas. Si tu ne veux ne pas finir en jouet pour dragon, laisse toi aller… Je ne vais pas te bouffer !

Elle ferma brièvement les yeux, serrant les points. Elle regarda le bleu pendant quelque seconde avant de se relâcher, capitulant. Son aura explosa et devint tout aussi oppressante que celle du bleu. Les veines de Drakhys c’étaient coloré de noire, traçant le chemin de son système sanguin à travers sa peau. Ses yeux n’étaient pas d’un noir abyssale, contrairement à d’habitude. Ils brillaient, celui couleur d’ambre était bien plus scintillant que le rouge. Elle sentait cette puissance couler en elle. Elle aimait particulièrement se sentir forte ainsi. Elle posa son regard étrange sur les deux dragons.

- Plus fort…

Elle savait que ce n’était que les amuses gueules qu’il lui avait servi. Elle attendait maintenant qu’ils passent un peu aux choses sérieuses. Et pour leur prouver, elle augmenta encore son aura, ses cheveux blonds s’agitant faiblement autour de sa tête.

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 19:23
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Oui, c’était vrai. Drakhys ne se pliait pas facilement. Déjà rien qu’en voyant à quel point elle dépassait certaines limites avec les professeurs d’Esperanza qui avaient tous leur propre force. Ici, ça n’avait rien à voir avec le Terre. Ils seraient plus intransigeants au moindre faux pas, c’était limite signer un arrêt de mort. Bien qu’il y ait tout de même certaines règles. Alors le sourire que Drakhys me fit, carnassier à souhait, je le lui rendis en relevant le menton de façon mauvaise. C’est enfin que je lançais le début du grand jeu en libérant mon aura. Le tout ne serait pas de rester debout en libérant la sienne, non, elle devait la contenir et faire en sorte que les autres auras ne l’écrasent pas sans qu’elle ne la libère de son corps.

-Allez ! Tu peux mieux faire! Dis-je en serrant les dents, prenant un maximum appui sur mes jambes. Je la fixais, mon regard bleu s’intensifia et je resserrais mes poings le long de mon corps. Le flux d’énergie commença à faire virevolter mes cheveux.

Genchi avait pris appui sur un rocher non loin des deux et avait posé une fesse dessus en croisant les bras tout en les observant. Il ne semblait pas impressionné pour autant par l’énergie de Sword, il savait qu’il était affaiblit, du coup, il fut tout de même impressionné que Drakhys réussisse à se relever. Et tout autant impressionné quand il vit que Sword possédait encore des forces pour faire ça. Il s’en remettait vite le bougre. Ce fut lorsque l’aura de ténèbres de Mox enveloppa Drakhys qu’il fronça les sourcils et commença à se redresser. Il la sonda, et l’observa avec attention, son regard de feu ne la quitta plus des yeux. L’aura de Drakhys sembla fusionner en partie avec celle de Mox et il plissa les yeux. Cette aura de ténèbres ressemblait grandement à celle du destructeur, en plus… doux… Genchi plissa les yeux et retroussa le nez en la fixant.

-En effet, elle fait mieux…

Je ne détournais pas mon regard de Drakhys mais j’avais entendu Genchi. Oui, elle faisait mieux, mais ce n’était pas encore suffisant. Surtout connaissant les divers personnages du château. J’augmentais ma puissance et avançais d’un pas pour tout en me soutenant dans une meilleure position de ce fait. Ma pupille se rétracta au maximum et j’émis un grondement sinistre, mes cheveux se hérissèrent sur ma tête et je montrais les crocs de manière menaçante, sans pour autant reprendre ma forme draconienne. Mon énergie explosa en une onde de choc légère et un vortex de flammes bleues se forma autour de moi. Jamais à Esperanza je n’ai pu utiliser au maximum ma puissance, alors j’ai de quoi me réjouir de pouvoir me lâcher un peu. Quant à Genchi, il arriva près de moi, mais respecta le périmètre du vortex qui tourbillonnait autour de moi, la pression spirituelle avait pris un galon bien au-dessus.

-Ne te fatigue pas trop non plus, Sword. Tu es encore convalescent.

Mes pupilles se rivèrent sur lui et je plissais le nez en montrant mes crocs, ma voix était devenue plus grave, à la limite de celle que j’arborais sous ma forme de dragon.
-Ca va… Ne t’en fais pas pour moi.

Quoi que je dise, il s’en faisait toujours de toute manière. J’oubliais ce que c’était que d’avoir de la famille qui tient à nous par moments. Il me jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. D’un regard entendu il détourna la tête en fermant les yeux et libéra un tout petit peu de son aura.

Autant le regard de Sword était d’un bleu vif aussi luminescent que ses écailles lorsqu’il était en dragon, autant le regard de Genchi était embrasé d’une flamme puissante pourtant, sa pupille resta la même, mais la pression spirituelle qui s’échappait de lui était invisible, mais tellement oppressante qu’elle semblait être un grade au-dessus de Sword. On eut dit que la gravité avait pris en intensité. Et là, Genchi n’était absolument pas à fond. Et puisqu’elle avait demandé plus fort, il intensifia un peu plus son énergie astrale et la pression augmenta encore un peu.

-Le tout ne sera pas de dégager ta puissance pour tenir debout Drakhys.

-Le tout est de la contenir et de la mouvoir en toi pour que tu ne te sentes pas oppressée ni écrasée. Vois-tu mon aura ? Vas-y, Sword, montre lui…

Genchi fixait toujours Drakhys et me demanda de rendre mon aura invisible, ce que je fis sans plus de difficulté, bien qu’elle reste profondément perceptible. Je fixais Drakhys et hochais lentement la tête pour lui dire d’essayer.

-Le tout est de leur montrer, de nous montrer que tu n’es pas à leur merci.

-Pas de les agresser avec ton aura.

J’attends de voir si elle va comprendre le principe et faire en sorte de diminuer con aura spirituelle.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 27 Fév - 20:29
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Enfin !

Le sol s’était fendillé autour de la blonde. Se creusant légèrement. Mais sa concentration était ailleurs. Les cheveux de Sword voletaient autour de lui, comme si il était dans l’eau. Son regard était fixé dans les yeux bleus de Sword. C’était un combat, sans mouvement. Le brun se faisait observateur. Enfin pour l’instant. Il ne tarda pas à se relever. La blonde bien que concentrer, se tenait debout. Et c’est avec une certaine surprise qu’elle constata que c’était avec facilité en fait.

N’oublis pas qui je suis quand même…

Ah ça… Oublier le Mal… C’était possible ? Non, il était partout, omniprésent. Dans chaque cœur de chaque être. Guettant la moins faiblesse pour les faire tomber. Tel un serpent tapis sous les feuilles mortes attendant que la petite souris passe, innocente et inconsciente de sa mort prochaine. Le dragon fit un pas vers elle et elle releva le menton. Ses pupilles s’était rétractée et alors que ses cheveux se redressèrent sous l’intensité, un grondement sourd émana de lui. Il lui montra les crocs, comme un animal qui menace avant d’attaquer. L’onde de choc de son aura la percuta de plein fouet et elle fit un pas en arrière. Sa flamme bleutée formait un vortex autour de lui. Il était magnifique. Elles le pensaient vraiment. Le brun arriva à auteur de son ami. Drakhys n’avait d’yeux que pour le bleu. Le joli minois de Genchi ne l’intéressait plus. La pression qu’elle sentait avait beaucoup augmenté. Mais elle n’avait toujours pas plié. Elle refit un pas en avant, reprenant sa position initiale.
Elle avait demandé plus fort, elle avait eu plus fort. Ses ténèbres semblèrent devinrent plus profond, plus épais. Elle jeta un coup d’œil à Sword et fit un nouveau pas en avant, et s’apprêtait à lui balancer son aura au visage quand son souffle fut couper net. Avec une lenteur extrême, elle porta ses yeux sur le brun. Elle plissait les yeux sous l’effort et le cratère à ses pieds se creusa d’avantage. Ses cheveux était agité comme par une journée de grand vent, alors qu’il n’y avait pas un pet dans l’air.
Elle grogna. Toujours debout. Cependant, elle n’ignorait pas du tout la pression de son aura. Elle comprenait mieux ce que Sword avait dit plus tôt. Pourtant contrairement à elle ou à son frère, son aura était parfaitement invisible. Impossible de jauger où en était sa limite.
Elle écouta leur parole sans vraiment comprendre où ils voulaient en venir. Elle regarda Sword, quand le brun lui demanda de lui montrer. Ses flammes disparurent. Elle serra les dents.
Leur montrer qu’elle n’était pas à leur merci. Mais comment faire ?

C’est comme quand mon aura est en toi… au lieu de l’exposer à tous, de te faire voir, Essaie de la maintenir à l’intérieur.

Ses ténèbres se rapprochèrent de la blonde et elle gémit alors que celle des deux autres semblait augmenter.

Je ne peux pas, ils vont me broyer
On ne broies pas l’infini… On le subit…

Ce qui ne l’aida absolument pas.

Notre aura doit se déployer en nous. Se seras plus facile. Fait juste en sorte qu’elle reste à la périphérie de notre corps. Ainsi, nous ne les sentirons plus.♦

Ça lui semblait tellement plus facile à dire qu’à faire. Elle se concentra, fermant ses yeux. Elle augmenta sa puissance jusqu’à ne presque plus sentir celle des deux autres peser sur elle. On eut dit que la silhouette de Mox, jeune femme fantomatique à la chevelure d’argent, ornée d’un crane, flottait au-dessus de la blonde. Après quoi, elle rappela tout à elle, comme si cette puissance, elle voulait la faire exploser en elle. Elle encaissa le choc et baissa la tête. Son souffle était légèrement saccadé.
Elle releva la tête et fixa son regard brulant sur les deux dragons. Elle fit un nouveau pas en avant, avant de se déplacer avec vélocité et de se retrouver dans leur dos. Il n’y avait plus aucunes ténèbres autour d’elle. Sa peau était de nouveau d’une pâleur immaculée. Seuls ses yeux brillaient avec intensité.

Je dois te mettre en garde… Nous n’avons déployé que 3% de nos capacités… Au-delà de 10%, ton corps n’y résistera pas…
Je te croyais infini…
Je suis enfermée en toi… Si je déploie l’intégralité de ma puissance, tu mourras…

Elle fronça les sourcils. Si elle mourrait dans ce monde, il n’y aurait pas de gardienne pour l’enfermé de nouveau…

Ce monde a déjà eut son apocalypse… Je ne suis pas intéresser par les restes…

Elle avait tourné les yeux sur Sword. Elle se demandait ce qui se passait si elle flirtait avec cette limite. Elle essaya donc. Rien ne fut visible. Sinon les iris de la blonde qui devinrent blanche. Elle se repositionna devant eux. Utilisa sa capacité à se déplacer à une vitesse hallucinante.

- Suis-je suffisamment indomptable à votre gout messieurs ?

Son regard blanc se porta sur le brun. Elle lui sourit avec douceur. Elle ne serait jamais plus à la merci de qui que ce soit. Elle ne plierait que devant un seul dragon. Et ce ne serait certainement pas pour sa force… Elle défia du regard le cousin de Sword. Ils ne pouvaient certainement pas ignorer la puissance dont elle faisait preuve. Ils n’étaient que deux fasse à elle. Dont un convalescent et l’autre qui se retenait. Cependant, avec la puissance maximal qu’elle venait de sollicité, elle pouvait supporter une quarantaine de personnes comme eux deux. Restait à savoir combien de temps…

- J’ai faim…

Elle lança un regard perplexe au bleu avant de papillonner des yeux, la bouche en cœur.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 28 Fév - 0:05
Sword Fylbers
►Besoin de calme...◄ Ft. Drakhys.
Et dire que je n'étais pas encore au maximum parce-que je n'étais pas au mieux de ma forme. Ah! C'était un peu rageant tout de même mais avec ce qu'on déployait comme auras il était certain que les faibles n'approcheraient pas des lieux, le pire, c'est que Frost devrait nous trouver sans problème en ressentant nos énergies. Bien, puis maintenant que Drakhys commençait à se familiariser à mon énergie astrale, c'est Genchi qui en avait rajouté une couche avec un peu de la sienne. Je savais qu'il n'était pas au maximum. Et il n'était pas le prince héritier pour rien. On ne décelait même pas un iota de son énergie tellement elle était bien contrôlée. Et c'était encore plus effrayant que de voir un aura autour de la personne.

Une fois que nous eûmes expliqué à Drakhys ce qu'elle avait à faire, je me redressais calmement tout en laissant mon énergie se dégager dans la grotte de façon invisible. Je constatais en silence que les cristaux et les parois rocheuses absorbaient tout cela. Redonnant à la terre l'énergie vitale qui lui est dûe. C'est dans ce même temps et grâce à ce surplus que nous dégagions que je vis doucement fleurir les roches... Oui, oui... Fleurir! Des cristaux de roches qui se mettent soudainement à pousser et à s'illuminer de couleurs semblables aux auras qu'elle absorbe.

Je fixais Drakhys et pus voir pour la première fois sa jumelle de ténèbres. Cette entité apparu dans son dos comme pour la soutenir et j'en fus radicalement fasciné. À tel point que j'esquissais un bref sourire. J'ignorais si Genchi l'avait également vue, je ne savais pas ce qu'il pouvait bien penser. Mais en voyant ça, je ne pouvais que me réjouir et remercier Mox de l'aide qu'elle apportait à son hôte. J'aurais tellement aimé la connaître lorsqu'elle était libre et moi mort...

Genchi ne pouvait que remarquer cette femme qu'il comprenait être cette fameuse Mox. Il n'en n'était pas autrement, sinon comment expliquer cette aura néfaste? D'accord Genchi était loin d'être comme son père il ne maîtrisait qu'une partie de ses dons et les ténèbres n'en faisaient pas partie. Puis au final l'exercice de Drakhys fut concluent et le brun plissa les yeux lorsqu'il la vit disparaître. Il haussa les sourcils de surprise. Elle était sacrément rapide et il n'avait même pas cligné des yeux. Il se rendit compte qu'elle était dans leur dos. Et il regarda Sword de manière à l'interroger du regard. Seulement ce dernier souriait de manière purement malsaine sans même tourner la tête vers Drakhys. Il cilla, puis regarda par dessus son épaule pour regarder la demoiselle.

Voilà qu'elle ne cessait de progresser et de s'améliorer. Son corps avait réussit à emmagasiner toute l'énergie de Mox en plus de la sienne pour la contenir afin de ne pas finir écrasée par nos auras. Alors je souriais de manière carnassière en constatant qu'elle venait de progresser comme jamais auparavant. Restait maintenant à voir la suite qui ne me surprit pas. Question vitesse elle est pas mal, mais elle est encore jeune. Tout comme Genchi d'ailleurs. Je n'avais pas besoin de me tourner pour la sentir dans notre dos. Chose qui surprit Genchi, il ne devait certainement pas s'attendre à ce qu'une Terran soit si rapide en réalité. Mais c'était amusant de voir sa tête. Je le regardais du coin de l'oeil m'interroger et simplement en bougeant les yeux il comprit qu'elle etait derrière nous. Genchi se mis à ricaner doucement, impressionné par sa performance si rapide à l'apprentissage. Il était tout enjoué. Comme un gamin d'ailleurs. Jeune adulte qu'il était c'était normal en un sens.

-Satisfait?! Et comment! Tu viens de réussir ce que les jeunes dragons s'exerce durant des mois avant de parvenir à réussir ça. Et pour ce qui est de la résistance... Tu as l'air de gérer... 

Je croisais les bras contre moi et redressais la tête en regardant devant moi. Genchi s'était arrêté de parler parce-que Drakhys venait encore de disparaître de sa vision et il se tourna vers elle tandis que je n'avais pas bougé et la fixais avec un sourire. Avec Genchi, jamais deux fois le même tour. Il souriait tout content et moi je prenais un air ravi, redressant la tête pour la pencher légèrement sur le côté, sans bouger plus, je la fixais avec un air menaçant et un sourire mauvais. Sentir ces ténèbres m'empli d'un profond bonheur.

-Avec un peu plus d'entraînement et de maîtrise, tu ferais une parfaite Hidden!!

Et je dis vrai. Cette puissance n'est pas réservée aux élèves, c'est impossible pour elle qu'elle reste une élève si elle en vient à maîtriser sa puissance tout en s'associant avec Mox, imaginez un peu ce qu'elle serait capable de faire par la suite... Genchi ne compris pas tout de suite le terme que je venais d'utiliser il fronça les sourcils et me regarda perplexe avant de faire un "haa! D'accord!" silencieux en détournant la tête.

-Je ne suis pas au plus optimum de mes capacités, mais je pense que ça devrait aller, Drakhys. 

J'en étais même certain... Mais pour combien de temps? Je l'ignore, ce changement est peut-être un peu trop radical, elle va devoir faire attention à son corps. Les limites semblent non loin de se briser. Ce serait regrettable si son corps se disloquait et disparaissait. Surtout ici. J'allais enchaîner sur un autre point mais Drakhys nous fit part de sa faim, et la tête qu'elle me fit m'ôta sourire... Avant que je ne pousse un rire cynique froid, plus par oubli... Oui, j'avais oublié que Drakhys était une vampire et qu'elle se nourrissait se sang.

-HA! HAHAHA!!

Tout dans le rythme... Je baissais les bras et me tournais vers Genchi qui me regardait d'un air curieux.

-Heum... Tout va bien Sword?

Je souriais et prenais un air contrit.

-Drakhys est une vampire... Sa nourriture est le sang. Ça m'était sorti de la tête!

Genchi resta sceptique et pinça les lèvres en fronçant les sourcils. Il se tourna ensuite vers elle et l'observa en silence. Pour lui, c'était hors de question qu'elle boive son sang il y avait trop d'importance et pour leur famille le sang c'était tout. Il commença à prendre la direction de la sortie.

- Bouge pas... Je te ramènes un en-cas!

Je le regardais partir, légèrement inquiet tout de même, mais je savais qu'il était capable de se débrouiller tout seul pour ramener une créature du marais saine que Drakhys pourrait... boire. Je m'avançais vers elle en faisant attention de ne pas tomber en mettant bien un pied devant l'autre.

-Ne t'inquiètes pas, il va revenir vite...

Je fermais les yeux pour écouter le vent tout en restant attentif à  Drakhys. Je relevais les yeux sur elle, cessant de faire ressortir une pression constante sur elle pour qu'elle respire un peu et qu'elle garde ses forces. Genchi était parti rapidement, nous étions tous les deux à nouveau.

-Nous aurons à parler plus en détail lorsque nous retournerons à Esperanza.

Je prenais un air plus sérieux et mon ton se voulait grave, menaçant et sordide. Je fronçais les sourcils, mon regard se voulait froid pour l'inciter à ne pas braver l'interdit.

-Le sang des créatures de ce monde est puissant, n'en n'abuse pas. Et quoi qu'il arrive à la forteresse ne t'avise pas de boire le sang d'un dragon, même si on te le propose. Même si tu es en train de mourir de soif, refuse et n'en bois pas! Ne t'avise pas de boire le sang du prince...

D'une parce-que son corps ne le supporterait probablement pas, de deux parce-que si elle buvait ne serait-ce qu'une goutte du sang du prince Ynedo lui tomberait dessus et ça ne serait absolument pas bon pour elle.

-Que je t'explique rapidement, le sang pour les dragons de la famille royale des Fylbers est sacré, la moindre goutte versée aux enfants d'Ynedo et c'est lui qui te tombera dessus sans que je ne puisse rien y faire. Ils sont son sang, sa chair, et il n'y a que lui qui ait le droit de les blesser.

J'allais bien évidemment m'attendre à la prochaine question et je levais la main pour prendre son menton et le relever vers moi en souriant doucement.

-Oui tu vas me dire que je me fais sucer le sang par l'autre tâche et que je suis un gros maso qui adore les coups. Seulement je ne suis pas son fils. Je suis certes du même sang, mais pas de la même lignée. Ne te demandes pas pourquoi tu ne verras que très peu de dragons d'or! Ma mère en était une, sa lignée s'est éteinte après mon passage, et l'or de ceux qui restaient s'est changé en obsidienne...

Je lui dois plus d'explications que ça. J'ai cherché longtemps à savoir pourquoi lors de ma renaissance je n'étais pas un dragon d'or mais noir... C'est parce-que je ne l'étais qu'à moitié, mais aussi parce-que la corruption que j'ai laissé derrière moi a touché beaucoup de dragons jusqu'à noircir leurs écailles. Je fermais les yeux et baissais un peu la tête avant de caresser le visage de Drakhys. Je finis par baisser mon bras et aller me poser sur un rocher de la grotte. Je tanguais toujours et je marchais lentement mais déjà je marchais seul. Et je sentais un peu plus mes jambes.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 28 Fév - 16:57
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Enfin !

Genchi l’avait félicité. Elle eut un petit sourire. Elle n’avait aucun mérite. Leurs jeunes dragons devaient sans nul doute résider seul dans leur corps et dans leur esprit. Les deux hommes semblaient contents d’elle. Le brun souriait comme si il était tout emballer. Ca le rendait tout mignon. Quant à Sword, son sourire était mauvais et menaçant. Ce qui pour elle était quelque chose de bien. Il avait croisé les bras.
Hidden ? Elle ? C’était possible ça ? Elle afficha une expression très surprise. Elle avait toujours pensé que les Hiddens étaient plus ou moins… Forcer d’être à l’école… Genchi semblait un peu interloquer mais fini par comprendre. Sans doute le bleu lui avait-il déjà parlé de l’établissement. Elle avait légèrement hoché la tête quand il avait dit que ça devrait aller. De toute façon c’était soit ça passait, soit ça cassait. Et c’était elle qui casserait…
Après quoi elle avait mentionné avoir faim. C’est vrai quoi, avec tout ça elle crevait la dalle… Ca faisait des heures qu’elle jouait à l’ascenseur émotionnel, sans compter la dépense physique et maintenant la puissance qu’elle devait développer… Ça commençait sérieusement à creuser. Et elle préférait vraiment avoir le ventre plein avant d’aller dire bonjour à la cours de sa seigneurie.  
Sword avait éclaté de rire, laissant un Genchi un peu inquiet. Elle prit un air faussement fâché. Comment ça « sorti de la tête »… Non mais lui des fois… Elle regarda le brun qui semblait embêter. Il l’observa un instant avant de se diriger vers la sortie de la grotte. Ce qu’il était serviable ! Elle regarda le bleu après que Genchi se soit éloigné.

- Un vrai prince charmant…

Elle se fendit d’un sourire. Dommage qu’il n’est pas proposé son sang. Elle se passa la langue sur ses crocs… Elle le croquerait bien le petit brun au regard de feu. Le géant se déplaça vers elle avec prudence. Elle n’était pas inquiète pour Genchi. Bien moi que pour lui en fait. Elle sentit la pression de l’aura du bleu s’alléger et elle profita pour faire de même. Elle pourrait ainsi s’économiser pour sa grande entrée en scène. Ses yeux perdirent leur teinte laiteuse et redevinrent les yeux vairons et brillants qu’on lui connaissait. Elle leva son visage sur lui. D’accord, alors cette histoire d’Hidden ce n’était pas un joke ? Elle hocha la tête. Elle n’était pas pressée de rentrer pour tout dire. Elle avait envie de découvrir ce monde qui était le sien. Elle était curieuse de la faune et la flore, des habitants et de leur coutume. Bref, elle avait la soif de découverte en plus de la soif tout court. Il fronça les sourcils son regard devenant froid. Elle ne le quitta pas des yeux pour autant, ni ne baissa la tête.
Elle fronça les sourcils sur sa première déclaration. Oui ça la contrariait. Elle pinça légèrement ses lèvres. Ce n’était pas juste… Encore un dragon qu’elle ne pourrait pas boire… Et c’était encore plus rageant pour Genchi… Parce-que lui il n’avait pas son sang qui se changeait en gemme… Il lui expliqua finalement pourquoi elle ne le devait pas. Elle émit un claquement de langue agacé et elle s’apprêtait à lui dire le fond de sa pensée mais il la devança.
Tsss, il la connaissait tellement bien. Son expression se radoucit. Il parla de sa mère et des dragons d’or. Elle pencha légèrement la tête sur le côté. C’était donc pour ça qu’il était aussi noir ? Enfin… Il était pourvu de nombreux reflet bleuté. Elle avait souvent l’impression que dans la membrane de ses ailes, il cachait le ciel étoilé. Elle fourra un peu son visage dans sa main fermant brièvement les yeux.

- Tu as ma parole. Je ne buvrais pas le sang des tient… Pas même Genchi…

Et dans sa voix on pouvait clairement entendre combien ça la faisait chier. Il la contourna et alla s’assoir sur un rocher un peu plus loin. Elle le regarda, prête à intervenir si elle percevait que ça démarche n’était plus suffisamment assurée. Une fois assit, elle le rejoint et s’installa à côté de lui, par terre. Elle posa sa tête contre sa jambe, fermant les yeux. Elle avait l’impression que le jour déclinait dehors. Quand ils étaient partit de son monde, c’était bientôt le soir, mais ici avec ses trois soleil, elle avait bien du mal à identifier le temps. En tout cas, elle avait faim et elle ferait bien un somme… Mais surtout, SURTOUT, elle aurait aimé se laver et se changer. Se laver dans une piscine de parfum. De la violette de préférence… Elle n’en pouvait plus que cette odeur. Son regard se posa sur les parois de la grotte, dont l’immense énergie de Sword avait fait se couvrir de cristaux.

- C’est tellement beau…

Elle savait que son aura était bien trop noire et néfaste pour qu’un jour une chose similaire se produise. Elle lâcha un petit soupir. Laissant le silence reprendre sa place.
Elle releva la tête quand la silhouette de Genchi apparue à l’entrée. Elle se releva et s’avança vers lui pour voir ce qu’il avait bien put lui rapporter. Ses crocs s’étaient déjà allonger rien qu’à l’idée de pouvoir enfin boire. Elle sourit au brun, prenant ce qu’il lui tendait, effleurant légèrement ses doigts. Ils avaient de la chance ces vivants à être toujours chaud… Elle se détourna, pour se nourrir, un peu gênée du piètre spectacle qu’elle pouvait offrir. Quand elle but la première gorgée, cela lui fit le même effet qu’un coup de fouet. Ses pupilles se dilatèrent et elle gémit faiblement. Il avait dit puissant… C’était exaltant oui. Mais il avait également recommandé de ne pas en abuser, aussi elle ne fit qu’étancher sa soif, sans plus. Elle fronça les sourcils en se tenant un peu la tête tandis que la vie de cette proie de diffusait dans son esprit. Evidemment, ce n’était pas une créature lambda, donc… Elle s’aperçu cependant que c’était beaucoup moins violent que ça ne l’avait été avec Ryan, Shin ou Aleks. Une fois son repas terminé, elle s’assura la bouche d’un revers de manche. Pas sûr qu’elle est bien effacer tout le sang qui avait pu éventuellement lui couler des lèvres, mais elle n’avait pas vraiment de miroir pour s’admirer. Elle revint vers le bleu s’assurant que ça allait toujours bien pour lui avant de venir se creuser un chemin contre lui.

- Excuse-moi… J’ai subitement très froid d’un seul coup…

Elle regarda Sword à qui elle n’avait pas franchement laisser le choix. Il avait dû se rendre compte que son corps était encore plus glacial que d’ordinaire. Elle pensa que cela devait être un contre coup de sa démonstration de tout à l’heure. Elle jeta un coup d’œil à Genchi, lui adressant un petit sourire penaud. Elle serait bien allée se réfugier contre le beau brun… Mais bon… Il fallait qu’elle se tienne comme il faut…

- Combien de temps encore ?

Attendre… Ça n’avait jamais été son truc…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 28 Fév - 19:12
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Je sais bien que ça puisse la frustrer de ne pas boire le sang de Genchi. Je l’entends bien à sa voix contrariée quand elle me promet ne pas le faire. Et je ferme un peu les yeux en soupirant de soulagement avant de me dégager d’elle pour aller attendre Genchi sur un des rochers de la grotte. Je regardais la miss me rejoindre avant d’observer les parois de la grotte, les cristaux si luminescents à la lumière descendante. Ils avaient des teintes multicolores. C’était un magnifique spectacle là-haut. Comme une aurore boréale associée à un arc en ciel.

-C’est ici que j’ai fabriqué ton collier. Les pierres, une fois infusées de l’énergie qu’elles absorbent ont les mêmes teintes colorées que ton énergie…

Oui, c’est un spectacle magnifique, c’est pour cette raison que je viens souvent ici travailler mes pièces artisanales. Quand bien sûr il n’y a pas d’intrus qui viennent m’ennuyer. Ce spectacle m’apaise et me réconforte. Je baisse la tête et ferme les yeux, baissant la main pour caresser la tête de Drakhys contre ma jambe. Je sentis revenir Genchi de sa pseudo chasse. Je redressais la tête en voyant qu’il tirait un jeune Wutwut… Oui, je sais le nom est étrange, mais ça leur vient de leur cri. Dans tous les cas, c’est une créature un peu plus saine que ce qu’on peut trouver dans les marais. Et Drakhys rejoignit Genchi qui lui sourit avant de lui tendre l’animal qu’il tenait par la peau du cou. Endormi dans un profond sommeil qui le mènerait à la mort prochainement. Il était encore chaud et son cœur battait si lentement. Il préféra laisser Drakhys se nourrir sans l’observer et inclina la tête avec ce sourire charmant.

-Bon appétit, Drakhys…

Il me rejoignit et se plaça à côté de moi pour laisser Drakhys tranquille le temps qu’elle termine de se nourrir. Genchi m’observa un instant et me demanda si je commençais à aller un peu mieux. La nuit venait tout juste de tomber, laissant des reflets orangés et violets à l’horizon qu’on apercevait depuis le trou qui m’avait servi plus tôt à arriver ici. Je discutais un peu avec lui, lui affirmant que je commençais à aller un peu mieux qu’à mon réveil. Et Drakhys revint rapidement vers nous. Je fus assez étonné qu’elle vienne soudainement se blottir contre moi pour essayer d’avoir un peu de chaleur. Je posais mes doigts sur la commissure de ses lèvres pour enlever le surplus de sang qu’elle n’avait pas enlevé et constatais que son corps était plus que gelé. Je la soulevais et la ramenais un peu plus contre moi pour la garder au chaud. Mon souffle formait une légère brume. Je levais les yeux sur la brume qui se formait à partir de ma respiration. Genchi se redressa et se plaça devant nous en regardant la sortie de la caverne. L’air se faisait de plus en plus glacial et on eut dit que le temps se gâtait, il commençait à y avoir beaucoup de vent et une tempête de neige se leva. Les abords à l’entrée de la grotte commencèrent à givrer, la glace s’immisçant lentement à l’intérieur. J’utilisais ma chaleur corporelle pour que Drakhys ne soit pas frigorifiée.

-Il ne serait tarder…

Il se tourna vers nous et nous observa un instant. En fait je gardais Drakhys contre moi et la couvrais avec mes bras, Genchi sourit en voyant que je l’avais prise comme un gros bébé pour la réchauffer.

-J’aurais peut-être dû demander à Shooting Star de venir en fait…
-Effectivement. Drakhys est peut-être vampire, mais elle n’est pas fan des banquises!

Je fronçais les sourcils, la glace entrait de plus en plus dans la grotte et Genchi ricana à ma remarque. Il nous prévint qu’il allait lui donner signe de notre position pour qu’il puisse se poser et sorti de la grotte. Évidemment, Frost porte bien son nom. En même temps il est son garde du corps personnel. Il est censé ne pas le quitter d’une semelle mais Genchi trouve toujours le moyen de partir sans lui. J’utilisais mon harmonie avec le feu pour faire un cocon douillet et chaud pour la miss en la gardant contre moi. On entendit un bruit sourd au dehors et un puissant hurlement rauque.

-Bienvenue à air Iceland, tous les voyageurs sont priés de monter à bord… dis-je pour détendre un peu l’atmosphère et faire rire un peu Drakhys. Je n’avais pas froid, mais dehors la tempête de glace se calma rapidement et Genchi revint pour nous faire signe de venir.

-Allez, venez.
-On arrive…

Je me redressais lentement et posais Drakhys au sol, effectuant un mouvement de main pour que mon soufflé vienne doucement l’envelopper. Histoire de la protéger contre le froid. Et je marchais prudemment pour ne pas me casser la figure vers la sortie. Une fois dehors, ce n’était plus le marécage dégueulasse et chaud que nous trouvions mais un véritable champ de glace, même l’eau autour avait complètement gelé et les arbres, n’en parlons pas. De plus, on pouvait sentir l’aura écrasante et oppressante du dragon qui venait de se poser. Face à nous, un immense dragon de glace, beaucoup plus grand que moi sous ma forme de dragon, et dont l’âge se voyait clairement à son imposante masse ainsi que ses cornes gelées et les différentes cicatrices que son corps arborait. Son regard de glace nous fixa, sa pupille était fendue et semblait menaçant. Un grondement puissant fit trembler les environs et il avança sa grosse tête vers nous.
-Sword…

Lui est l’un de ceux qui pensent que je me suis tire comme un lâche sans me battre. En même temps c’est un vieux dragon grincheux et croulant. Il m’énerve un peu des fois. Je plissais les yeux, redoutant ce qu’il allait me dire. Me plaçant face à lui avec un air mauvais. Je ne comptais pas montrer ma faiblesse à cet enfoiré. Hors de question. Puis avec lui, on ne sait jamais ce qui peut lui passer par la tête, même avec Genchi tout près. Je me plaçais devant Drakhys au cas où. Et il se mit à rire de sa voix rauque, sombre et franchement patibulaire avant de me lancer une pique.

Je plissais les yeux, puis ricanais en m’inclinant respectueusement face au dragon. Si imposant soit-il, il ne me faisait pas peur. Et même s’il pensait que j’étais un déserteur je ne me montrerais pas faible.

-Alucart Vankerenblitz. C’est un réel honneur que de devoir requérir ton aide.

Comme attendu à mon comportement, Frost se mit à gronder et se redressa, babillant un espèce de grognement grinçant avant de reprendre sur un ton plus menaçant qui me fit grandement sourire.



Genchi s’avança et se plaça entre nous en levant les mains, clairement, son geste n’avait rien de menaçant, mais le regard qu’il lança à chacun de nous l’était bien plus qu’il ne paraissait.

-Il suffit tous les deux ! Vous vous direz des mots d’amour lorsque nous serons à la forteresse. Frost ! Obéis et n’insulte pas Sword. Sword… Il se tourna vers moi et m’observa avec un air un peu plus froid qu’à son habitude avant de lancer d’un ton doux. -Ne le cherche pas ! Tu sais bien qu’il plonge toujours dans tes provocations.

Je souriais et haussais les épaules. Je n’y peux rien si c’est marrant de le mettre facilement en rogne. Puis c’est lui qui a commencé. Enfin bon, Genchi parla dans notre langue pour obtenir le consentement de Frost à nous faire monter sur son dos pour rentrer et il l’obtint avec quelques remontrances de la part de Genchi. Le grand dragon qu’il était avait du mal à se plier à un gamin comme Genchi. Je pouvais le comprendre. En fait il était un peu jaloux de ma position et de la liberté que j’avais à aller et venir ici et là. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça. Cependant, Frost fit un gros effort pour s’allonger et se placer de telle sorte à tourner la tête vers Drakhys et la saluer comme il se devait. Si tous les dragons ont appris le Terrien ? Seulement quelques-uns qui ont voulu faire l’effort.

-Tu dois être Drakhys, la femelle Terran qui accompagne Sword… Bienvenue sur Fortunia… Dépêchez-vous de monter tous les deux.

Je ne me laissais pas prier, prenant sur moi pour paraître correct, j’attrapais Drakhys et utilisais mes forces recouvrées pour monter sur le dos du dragon. Et on avait de la place, cette masse imposante faisait 45 mètres alors forcément…
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 28 Fév - 20:22
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Elle avait effleuré distraitement le pendentif que le dragon lui avait fait. Elle ne le quittait jamais. Il rayonnait à l’instar des cristaux de la grotte. C’était réellement splendide et relativement reposant.
La créature que lui avait ramenée Genchi ressemblait à une grosse panthère à cinq pattes, avec d’étrange tentacule sur le dos. Avant de planter ses crocs dedans, elle n’avait pas pu s’empêcher de l’examiner un peu. AU bout de ses tentacules, il y avait une surface couverte de piquant. Comme des dents acérées. En plus de celle qu’elle avait dans la gueule. La bête semblait endormit. Elle passa sa main sur son corps étrangement doux avant de finalement plonger dans son cou. Elle l’avait remercié, d’autant plus gênée quand il lui souhaita bon appétit. Il semblait si loin de l’image qu’elle s’était fait d’un prince. En fait, son image s’approchait d’avantage de celle de Shintaro. Un mec imbu de lui-même, pétant plus haut que son cul et qui croyait que tout lui était du… Moui, si on lui avait dit que cette fiente cramoisie était un prince, ça ne l’aurai absolument pas étonnée. Les voix des deux hommes discutant plus loin accompagnèrent son repas ainsi que la pause qu’elle s’accorda ensuite, le temps que les flashs s’estompent. Et puis… Le froid l’avait envahi. Elle s’était réfugiée auprès de son ami. Il l’avait effacé les dernières traces de son repas avant de la caller contre lui. Elle frissonnait et devait serrer les dents pour ne pas qu’elle s’entrechoque. Le brun se leva et, se déplaça pour se tenir en face de l’entrée. La blonde fronça les sourcils. Comment le temps pouvait-il changer si soudainement. C’était complétement irréel ! Il faisait encore chaud et moite il y avait à peine dix minutes ! Finalement, le froid qu’elle ressentait n’était peut-être pas dû à l’utilisation excessive de son aura… Une véritable tempête faisait rage dehors tandis que le brun annonça l’arriver imminente de celui qu’il attendait. Il les regarda alors qu’elle était presque invisible dans les bras du géant, tellement elle se faisait petite pour profiter au mieux de sa chaleur. Elle prit un air ahurit quand il déclara qu’il aurait dû demander à quelqu’un d’autre de venir et que le bleu lui confirma qu’elle n’aimait pas vraiment le froid. Attendez, vous voulez dire que… Oh misère… Elle regarda la silhouette de Genchi disparaitre dans le blizzard. Elle avait froid pour lui, pour Sword, et pour toutes les créatures qui pouvait bien se trouver dans les environs… Elle ne supportait pas le froid… Paradoxalement, elle adorait la neige… Bon c’est Drakhys hein… Faut ne pas trop chercher… Elle avait enfouit son visage dans le cou de Sword et elle le tourna vivement vers l’entrée quand un hurlement retentit. Elle pouvait déjà la sentir… Son aura.
La réplique de Sword lui tira un petit rire un peu nerveux. Malheureusement ça confirmait ce qu’elle avait imaginé et qu’elle aurait préféré fantasmagorique. Le brun apparut alors que la tempête se couchait. Il avait plein de givre dans ses cheveux noirs et sur ses épaules aussi… Sword se leva, et elle retrouva à contre cœur le plancher des vaches… Mais il était encore convalescent elle n’allait tout de même pas lui imposer de la porter… Cependant, et à sa surprise, elle ne se sentit pas transit. Et pour cause, Sword avait déployé son souffle autour d’elle pour la protéger de la rudesse du climat. Elle lui adressa un regard de gratitude infini. Elle l’accompagna jusqu’à la sortie, gardant une main posée sur son dos. L’équilibre, pour elle pas de soucis. Même en talon de vingt centimètre sur de la glace. Elle était aussi agile qu’un félin. Mais elle s’inquiétait toujours un peu pour le bleu.
Dehors, le paysage était à couper le souffle. Tout était d’une blancheur immaculée. Gelé. Comme figé pour l’éternité. Les yeux écarquillés, les yeux de Drakhys se levèrent sur le dragon qui leur faisait face. Bien que son aura fût plus que perceptible, ça ne perturbait pas la blonde. Elle était en fait bien plus scotcher par son apparence que par son aura. Il était immense… Et encore ce mot n’était pas encore assez grand pour lui. Mais le pire… C’est que c’était un dragon de glace, comme elle le craignait. Elle ne retint pas une légère grimace avant de tourner ses yeux sur Genchi… De la glace… Sérieusement… Elle revint à Frost dont le nom prenait toute sa splendeur. Il semblait âgé et les marques que portaient son corps n’en n’étaient que les preuves. Il tourna son œil glacial sur eux avant de gronder et de glisser sa tête vers eux. Elle ne cilla pas, elle ne bougea pas ni même ne trembla. C’était un peu son premier test grandeur nature… Surtout grandeur en fait… Il prononça le nom du bleu et elle eut l’impression que ce n’était pas l’amour fou entre eux. Elle jeta un coup d’œil à Sword et l’expression de son visage lui confirma effectivement sa supposition. Il se déplaça, et se positionna devant la jeune femme. Elle fronça les sourcils. Elle ne comprenait peut-être pas leur langue, mais elle pouvait clairement saisir que le ton n’était pas flatteur… Elle n’aimait pas trop ça et elle ne voulait pas s’attirer d’ennui dès sa première rencontre, mais l’envie de se montrer menaçante était proche. Mais elle garda son aura suffisamment puissante pour ne pas faiblir face au dragon sans pour autant lui montrer exactement ce qu’elle valait. Cependant, Sword s’inclina respectueusement devant l’autre. Elle se pinça les lèvres. Ca ne sembla pas plaire à l’immense dragon qui gronda de plus belle en se redressant. Bon sang ! Il était immense ! Ah oui, on l’a déjà dit… Pardon…
Genchi s’interposa, les rappelant tous les deux à l’ordre. Son regard ce fit dur sur les deux. Elle le regarda réprimander Frost puis Sword. Là, il faisait un peu plus prince… Elle sourit légèrement. Elle savait que si l’autre l’avait dans le pif, le bleu n’allait pas faire d’effort… Il était comme ça… Elle l’était aussi… Genchi s’exprima envers Frost dans leur langue maternelle. La blonde effleura le bras de son ami, lui jetant un petit coup d’œil. Le dragon de glace s’allongea avant de tourner la tête vers elle. Elle fut un peu perturber de l’entendre parler dans sa langue… Elle se redressa et se rappela certaine règles de bienséances. Elle s‘inclina donc à son tour, comme elle le faisait quand elle était au Japon et qu’elle saluait un supérieur ou une personne plus âgé.

- Je vous remercie pour votre accueil ainsi que de nous permettre de voler avec vous…

Elle avait choisi ses mots avec énormément de soin. Vu comment ça semblait tendu, il était surement inutile de bien appuyer sur le fait qu’ils allaient lui monter dessus… Elle se redressa fixant ses yeux fendus avant que regarder Genchi juste histoire de savoir si elle n’avait pas fait de bourde. Sword l’attrapa et ils montèrent sur Frost. De la glace… Sur 45 mètre de long… Heureusement que le souffle du bleu la protégeait sinon c’était une femme congeler qu’ils auraient ramené. La blonde aimait voler, plus que tout. Et ce vol-là ne fit pas exception. Un sentiment d’exaltation et de libération l’envahit. Elle ne pouvait pas admirer le paysage car il semblait que le dragon créait sa propre tempête et évoluait dedans. C’était dommage elle aurait beaucoup aimé découvrir autre chose que les marais. Comme quand il était arrivé et qu’il avait croisé l’un des gardiens de la forteresse.

- J’imagine que si il a mis 20 microcycles pour venir… On va mettre également le même temps pour atteindre la forteresse…

Ce n’était pas tant d’être à dos de dragon ni même en plein vol… Non c’était plutôt d’avoir son cucul sur de la glace aussi longtemps qui la chagrinait. C’était complétement psychologique vu que son ami la maintenait dans un cocon de chaleur suffisante pour qu’elle se sente relativement bien. Elle arborait le même sourire qu’un enfant qui vient d’obtenir le jouet qu’il convoitait depuis des lustres. Voler était tellement grisant… Même si ce n’était pas vraiment elle qui volait.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 1 Mar - 5:14
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Drakhys était aimable au moins, ce que Frost semblait apprécier. Ho, ce n’était pas un mauvais bougre, même s’il se plantait totalement à mon sujet. Mais pourquoi le blâmer à ce sujet puisque je leur cache la vérité et que le seul à savoir c’est Ynedo. Enfin, peu importe. Le tout était qu’on allait pouvoir rentrer et se reposer dans un lieu chaud et confortable… Après les vingt microcycles de voyage à nous peler les fesses bien entendu. Chose que je confirmais à Drakhys d’ailleurs.

En montant, je lâchais Drakhys et me permettais une petite fantaisie avec mon pouvoir du vent afin qu’elle puisse avoir une retraduction en directe des différents propos que nous pourrions avoir qui pourraient être important avec Frost. Comme ça c’était comme si elle comprenait le draconien, mais seulement si je suis avec elle, et puis qu’elle se fasse comprendre aussi. C’est plutôt pratique d’utiliser le vent pour ça, je n’aurais jamais pensé que ça me serait un jour utile de modifier l’air des sons que font nos paroles. Puis j’allais m’installer près d’une pointe de glace pour laquelle je trouvais qu’elle n’était pas à sa place. Hum, étrange, elle n’est ni alignée aux autres écailles et encore mois aux cornes de Frost. Je faisais un tour du regard et constatais qu’elle était la seule. Un défaut de ce cher Alucart? Huhu ! je lui dirais qu’il a une corne qui pousse de travers en arrivant. L’envole se fit bref, bien qu’un peu remuant, et je me tenais un peu à la pique de glace pour ne pas glisser. Seulement, durant le décollage, notre cher transporteur eut l’amabilité et l’intelligence de créer un compartiment de glace avec une verrière pour que nous puissions voir autour de nous, et des sièges pour nous asseoir.
Dans la foulée, je sursautais et me décalais un peu lorsque je vis le pique de glace se glisser au centre de cette grosse bulle qui ne tenait à l’abri du vent et des débris de glace qui retombaient sur son dos. C’était quoi ça ?! Je faisais les gros yeux en prenant un air surprit. Totalement. Mais je finis par m’asseoir et me mettre en tailleur sur le siège de glace. Il ne doit pas faire ce privilège à tout le monde qui monte sur son dos ce cher Frost. Enfin, c’est déjà bien qu’on ne soit pas à la brute pendant le trajet. Après-tout, il s’en voudrait si le prince héritier se prenait sa pluie de glace tranchante en pleine face. Je souris à cette pensée de façon machiavélique. Genchi préféra s’asseoir à côté de Drakhys après l’avoir aidé à s’installer et soupira de soulagement en passant une main dans ses cheveux.

Quand soudain, le pic en question se brisa, et quelque-chose en sorti rapidement avec un son tout mignon.
“Genchiiiiiiii~♥”

Je redressais la tête et prenais un air étonné en haussant les sourcils. Genchi fut également surprit et lâcha un « ourf ! » en récupérant ce qui venait de buter contre son estomac. Il reconnut la petite bête et rit doucement.
-Yue!? Tu accompagnes ton père maintenant?

Un adorable petit dragonneau… Il ressemble vraiment pas à son père tellement il est adorable. Il souriait et remuais la queue et les pattes lorsque Genchi le souleva un peu pour le regarder avec un petit air intransigeant. Yue remua les oreilles.
“Papa m’a dit que j’avais le droit de l’accompagner si j’étais sage…” Genchi ricana un peu et pencha la tête doucement sur le côté en le regardant.
-Eh bien il semblerait que tu le sois, Yue.

Yue remua son petit museau pour renifler Genchi et lâcha une exclamation avant de mettre ses petites pattes devant son nez.
“Pwaah! Tu sens pas bon Genchi~!”
Il se dégagea de la prise du prince pour se tourner vers moi, il me reconnut et fit le même cinéma en me sautant dessus.
“Swoooord~♥!” Sauf que je le rattrapais avant qu’il me mette un coup de boule dans le ventre. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il me mette un coup de tête dans le menton. Et je grimaçais avant de le poser sur mes genoux, le laissant se blottir contre moi et essayer de m’enlacer avec ses petites pattes qui ne faisaient même pas le tour de mon buste. Je souris et lui caressais la tête.
-Salut toi.
“Tu sens plus mieux que Genchi, Swidy ! ”

Je grimaçais et ma paupière inférieure droite tressaillit un instant. Mais argh ! Qu’est-ce qu’ils ont tous à m’appeler comme ça ! Je serrais les dents et prenais un air grognon en ronchonnant pour la forme. Ce qui sembla amuser le prince qui rit un peu.
-Vous êtes adorables tous les deux. Trop mignon !
-Ho ça va~! C’est lui qui est mignon, pas moi…
Je suis dans mon droit de bougonner un peu. Même si j’avoue que je le trouve trop mignon, le fils de mister Ice. Je souriais à Drakhys en lui lançant un regard. D’ailleurs Yue se tourna vers elle et remua le museau, puis les oreilles en la fixant.
“Qui c’est? Et pourquoi elle sent pas bon comme Genchi?”
-Grrrmmh ! Yue! Sois poli avec le prince!Yue entendit le grondement de son père et baissa les oreilles avant de parler d’une toute petite voix toute mignonne en prenant une mine contrite.
“Oui papa… Pardon Genchi, je dirais plus que tu sens pas bon!”

On entendit encore un lourd soupire de la part de son père, puis le rire de Genchi, plus amusé qu’autre chose par l’attitude du père et celui du fils. Y’a pas à dire c’était trop mignon. Mais il ne fallait pas oublier notre invitée.

-Yue, je te présente Drakhys, une amie Terran.
Le petit la regarda un instant avant de me regarder ensuite. Il remua les oreilles et le museau encore une fois avant de lancer avec son petit air tout mignon. Son regard s’illuminant, et un sourire naissant sur sa petite frimousse.
“Une Terran? Qui a un nom ressemblant aux nôtres? C’est rigolo ça. Je suis content de faire ta connaissance Drakhys.” Fit-il à la miss en la fixant et remuant le museau et les oreilles.

Je posais ma grosse paluche sur sa tête et lui ébouriffais les écailles, il se retrouva ensevelit sous ma main et chercha à se dégager de celle-ci avec ses petites pattes et se tournant pour se remettre debout. Il vint se blottir contre moi en lâchant des ronronnements tellement adorables que je craquais complètement. Il est trop chou ! Je lui caressais la tête et le grattouillais.

-T’es trognon ! De pomme…

Genchi se pencha pour venir murmurer à l’oreille e drakhys quelque chose que je n’ai pas pu bien entendre.

-Il ferait un bon papa gâteux notre cher Swidy…

Je plissais les yeux et les regardais tous les deux. Surtout qu’il gloussais l’ahuri. Sans me mettre au parfum ! Bon sang, le voyage va être long si les deux commencent à roucouler en face de moi. Bworf ! De toute façon j’ai un dragonneau qui réclame des câlins, alors je vais lui en donner. Au bout d’un moment je commence un peu à somnoler. Je m’appuie contre la paroi de glace et baisse la tête, fermant un peu les yeux, emporté dans un léger sommeil. Yue semblait s’amuser à me mettre des morceaux de glace dans la bouche pour voir si je les mâchouillerais en dormant, mais ça m’apportait un peu d’eau quand ça fondait dans ma bouche alors c’était le bienvenu.

Je sursautais un peu en me réveillant quand j’entendis la voix de Frost retentir. Nous approchions de la forteresse, et les nuages se dégageaient puisqu’il se préparait à la descente, il avait cessé la tempête, et on pouvait déjà voir la ville de Meth’Royd apparaître à travers les nuages. De plus, il faisait nuit, mais la ville était toute éclairée et il y avait des feux d’artifices qui explosaient dans le ciel, un spectacle remarquable, les différents feux étaient juste sublimes, avec des explosions colorées et lumineuses, des formes variées également, et même bougeant dans le ciel.
Frost alla se poser après avoir fait un peu le tour de la forteresse qui surplombait la ville là où se trouvaient toutes les lumières qui éclairaient le pont d’atterrissage et se posa en douceur et délicatesse avant de faire disparaître la glace qui nous protégeait. Je m’étais relevé à temps, et Genchi avait fait de même en prenant le bras de Drakhys délicatement pour qu’elle en fasse de même pour éviter qu’elle tombe sur le dos du géant de glace. Il lui sourit, un vrai prince charmant dis donc ! Il l’invita même à descendre. Je les laissais faire et passais au niveau de la tête de Frost avec Yue dans mes bras, je venais me poser sur une de ses cornes et descendais doucement, aidé par l’air pour amortir ma chute. Toquant contre ses écailles.
-Merci Frost. Je te rends ton fils…

“Papaaaaa~♥!”

Je souriais et m’écartais de Frost qui vint blottir sa grosse tête contre son fils en fermant l’œil et se redressa pour reprendre forme humaine. Il porta son fils dans ses bras et le serra contre lui avant de s’avancer vers nous pour nous saluer à la façon militaire en regardant Genchi, c’est-à-dire : bras replié contre le torse, la tranche de la main sur le côté gauche de celui-ci, puis un glissement du bras en fermant le poing pour s’arrêter au centre de son poitrail, une légère inclinaison de la tête.
-Jeune prince, vous devriez aller vous détendre et vous changer pour ce soir avec vos invités. Votre père s’entraîne pour le moment, ça nous laisse le temps de montrer ses quartiers à Drakhys. Avant qu'il ne vous accueil comme il se doit…
Genchi le salua et le remercia avec sa politesse légendaire.
-Merci à toi Frost, je compte bien me rendre dans les bains pour un bon décrassage. Vous devriez en faire de même tous les deux. Nous fit-il en se tournant et en nous souriant de son air charmant. Haa ! Bon sang ! On dirait un tombeur de jupes ! Le pire c’est qu’il ne s’en rend même pas compte !

Il nous fit signe d’entrer pour le suivre A peine les portes que les gardes à l’entrée ont été poussées qu’on ressentait déjà la puissance qui émanait des lieux et la beauté également. Nous entrions dans une salle du grand hall très vaste, vers lesquels menaient différents couloirs et escaliers. C’était l’entrée principale par laquelle les invités et les gens du peuple entraient. Parce que la forteresse était, en période de fêtes, ouverte à tous, c’est pourquoi la garde était d’autant plus renforcée. Non, non, ce n’est pas la fête de l’arrivée de Drakhys. Il y avait même les armories de la famille, ce que je commençais à expliquer un peu à la miss en marchant calmement à ses côtés pour suivre le prince et Frost.

-Ca va, pas trop la folie des grandeurs Drakhys ? Vu l’endroit, y’avait de quoi être émerveillé et avoir un peu le vertige avec tous ces vestibules gigantesques et majestueux. Il y avait même des dragons plus petits qui allaient et venaient dans la salle. Une vraie fourmilière.
-Nous sommes en période de fête, alors il y a pas mal de monde dans la forteresse. Ynedo laisse entrer les gens de la ville afin qu’ils profitent des fêtes et qu’ils apportent leurs nouveautés et leurs talents. Des banquets sont mis à disposition pour toute la ville ici et comme tu peux l’entendre, il y a également de la musique.

J’adore cette période pour ça.  D’ailleurs, Genchi en rajouta un peu après avoir écouté.
-C’est une fête en mémoire aux dragons qui ont contribué à sauver Fortunia de sa corruption, mais c’est aussi l’avènement de la nouvelle année qui approche à grand pas avant l’hivernation des dragons.

Je soupirais avec un large sourire. Bien que j’y sois pas mal pour quelque chose, j’adorais cette période, pour le froid, mais aussi pour la fête qui s’y instaurait.

-Et C’est un symbole de paix sur toute la planète, aucun combat ou conflit n’est toléré durant cette période.

Je me penchais un peu vers Drakhys avec un sourire pour lui murmurer à l’oreille.
-Surprise ? Et tu n’as encore rien vu!

Ah ça ! Chaque personne que nous croisons nous saluait, d’autant qu’ils saluaient également avec respect le prince en lui souhaitant bonne chance. Bonne chance ? Pourquoi donc ?
-Tu vas participer à un tournois pour qu’ils te souhaitent bonne chance ?
Il se mit à rire et m’observa par-dessus son épaule en me souriant.
-Entre autre, je participe à un prix sur la meilleure invention de l’année.

Je sifflais, impressionné. Ce gamin est vraiment une tête ! Il ne mâche pas ses mots quand il dit qu’il adore bidouiller, c’est un vrai petit savant et il invente de ces trucs des fois, c’est à couper le souffle.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 1 Mar - 17:15
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Sword l’avait relâché une fois sur le dos de Frost. Elle le suivit, ne sachant pas trop ou se mettre. Est-ce que si elle était là ça irait ? Ou bien là ? Finalement elle resta près du bleu. Le dragon prit son envole et elle dut se camper fortement sur ses jambes, attrapant par reflexe, la première chose qui se trouvait à sa porter pour se retenir, le bras de Genchi. Une fois un peu plus stable elle le relâcha en s’excusant. Elle regarda avec incrédulité une espèce de cabine se former autour d’eux, arrêtant ainsi le vent et les flocons de neige et de glace qui leur cinglaient le visage. Il y avait même des sièges, la grosse classe. Tout autour d’eux, la glace était transparente comme une vitre. Elle avait l’impression d’être dans un téléphérique. Finalement les 20 microcycles seraient sans doute moins longs.
Son regard avisé s’était fixer sur l’un des piques de glace du dragon. Il avait bougé là non ? Elle était persuadée qu’il avait bougé. Le géant s’installa, lui aussi un peu surprit et elle fit de même, le brun l’aidant tel un vrai gentleman, prenant un siège à côté. C’était agréable de bien se faire traiter pour une fois, elle pourrait vite y prendre gout. Ca faisait froid aux fesses mais elle ne laissa rien paraitre. Elle n’allait tout de même pas se plaindre alors que leur transporteur faisait tout son possible pour rendre le voyage agréable. Elle glissa un petit sourire à Genchi quand elle tourna la tête vers ce pique qui lui avait semblé étrange.
Les yeux ronds comme des culs de bouteilles, elle regarda un tout petit bébé dragon venir percuter le ventre du brun. D’ailleurs celui-ci rit. Pour sa part, elle était complétement béate. Le petit dragonneau était adorable. Avec ses petites cornes et ses petites ailes et… Elle virait dans le gagatisme le plus profond là. Et sa petite voix… Hannn. La blonde ne bougea pas d’un centimètre, complétement fascinée. Elle avait toujours les yeux ronds et la bouche entre-ouverte sur un « oh » qui n’en finissait pas. Il remua ses petites pattes et son museau avant de déclarer que Genchi puait. Après quoi, se fut au tour de Sword. Elle avait légèrement gloussé quand le petit avait dit qu’il ne sentait pas bon. Ce n’était pas pour se moquer de Genchi, loin de là, mais ça façon de le dire était tellement mignonne… Comment résister. Impossible.
Sword esquiva le coup dans l’estomac, mais pas celui dans le visage et elle ne s’esclaffa discrètement derrière sa main. La tête de son ami était à se tordre de rire. Elle finit par poser un regard attendrit sur eux deux alors que le plus petit essayait de serrer le plus grand. Elle se pinça les lèvres, essayant de ne pas trop sourire et rire. C’était compliquer. Genchi ne prit pas ce soin et ria légèrement. Le bleu la regarda et elle souria de façon à dire « si tu l’es aussi… » Mais elle s’abstint de le dire à haute voix. Le petit se tourna vers elle et elle posa ses yeux vairons sur lui, tout en souriant. Non, elle ne sentait pas bon… Ça c’était sure mais elle ne s’en offusqua pas. Elle sursauta un peu quand Frost s’exprima, elle l’avait presque oublier ! Elle ria aux excuses du bébé. C’était vraiment trop mignon.

Ouai… Justement… C’est trop…

Elle s’en amusa d’autant plus. Genchi rigola de nouveau. Sword la présenta et Yue la regarda un instant avant de revenir sur le géant. Elle sourit, un léger voile passant dans ses yeux à l’évocation de l’originalité de son nom.

- Enchantée également Yue !

Sword posa sa main sur lui et il sembla disparaitre. Bien qu’elle souriait toujours, Drakhys semblait légèrement ailleurs. Sword et Yue s’amusait ensemble et franchement, les deux étaient absolument adorables. Elle sentit le souffle du brun prés de son oreille et tourna légèrement la tête vers lui. Elle pouffa derrière sa main, posant sur le bleu un regard tendre.

- Tu n’as pas idée…

Elle glissa un regard amusé et complice à Genchi qui gloussait tout autant qu’elle. Sword leur jeta un coup d’œil et il recommença à jouer avec le dragonneau. Alors que le bleu commençait à sombrer, Drakhys reprit un regard lointain. Elle finit par soupirer avant de murmurer.

- Ce n’est pas la première fois qu’on me dit que mon nom ressemble à ceux des dragons…

Elle avait un petit sourire mélancolique. Elle ne regardait pas le brun, son regard complétement perdu dans la tempête qui faisait rage dehors.

- Je m’en étais plainte quand j’étais enfant auprès de père… Trop compliquer à écrire, à retenir, à dire…

Elle ria légèrement.

- Il m’avait alors raconté que jadis, nos terres étaient gouvernées par un homme. Il guidait son peuple avec sagesse et droiture. Cet homme avait été choisi par l’esprit d’un dragon, le Drakhaoul.

Elle jeta un petit coup d’œil au prince, pour voir s’il suivait toujours ou s’il s’en fichait éperdument.

- On savait qu’il avait été choisi car son sang était bleu… Il devenait alors le Drakhaon. Un peu comme un roi. Et la femme qu’il choisissait, devenait alors la Drakhys… Sa « reine »…

Elle ria d’un rire sans joie avant de secouer la tête et de se pencher vers Genchi.

- Il avait une très grande imagination.

Elle avait cessé de se plaindre de son nom après qu’il lui eut conté cette histoire. Ce n’était qu’une broutille pour que son enfant arrête de minauder. Tout au plus une légende… Mais elle ne l’avait jamais oublié.
Frost annonça qu’il approchait de leur but et en relevant la tête, elle s’aperçu que la tempête du dragon s’estompait pour laisser apparaitre des lumières. Drakhys se leva et s’approcha de la vitre, émerveillée. Toutes ses lumières dans la nuit tombante. Des feux d’artifices ! Elle posa ses deux mains sur la paroi transparente. Subjuguée par la beauté de cette ville. Elle avait lâché un petit « wouahou » à peine audible. Les yeux de Drakhys étaient illuminés des couleurs des explosions de poudre colorée. C’était tout simplement merveilleux. Le dragon amorça une descente dans l’optique d’atterrir. Sword s’était lever et Genchi prit le bras de Drakhys, pour ne pas qu’elle s’étale lamentablement. Il ne la lacha qu’une fois qu’elle fut descendu de l’immense dragon. Il lui sourit et elle ne put s’empêcher de s’empourprer. Elle détourna les yeux et lui souffla des remerciements. Sowrd alla rendre son fils à son père. Il le câlina avant de changer de forme.
La blonde ouvrit la bouche avant de la refermé puis de l’ouvrir, en mode carpe hors de l’eau. Ses yeux comme deux ronds de flan, elle n’avait pas du tout imaginé Frost ainsi. Si il était tous aussi beaux et séduisant les uns que les autres, elle allait rapidement tourner de l’œil.

On va surtout ne plus jamais repartir…

Ahaha, tu l’étonnes ! Elle reprit contenance quand il s’approcha d’eux pour saluer. C’était un peu… Militaire tout ça. Enfin ça lui donna cette impression en tout cas. Il suggéra qu’ils aillent se détendre, se laver, bref tout ça quoi. Ce que Genchi confirma en disant qu’il avait besoin d’un bon décrassage. Elle releva les yeux sur lui pour tomber sur son sourire ravageur. Elle peut prendre un bain avec lui. Hein ? Ah ! Pardon…
Il les invita à le suivre et quand les portes, gardées, s’ouvrirent, elle fronça les yeux en sentant le poids de la puissance. Elle releva la tête, carrant ses épaules. Ok… Aller on y va…
Il n’y avait pas de mots. Si elle avait trouvé la ville de l’extérieur fantastique, alors l’intérieur était… était… Grandiose. Déjà c’était immense. Un hall avec des colonnades, des statuts, des dorures, des sculptures, elle ne savait tout simplement plus où donner de la tête. Tête qu’elle tournait dans tous les sens en mode touriste. Le bleu lui expliqua qu’ils étaient en période de fête. Il lui montra des armoiries en lui disant que c’étaient celles des Fylbers. Elle lui servit un sourire penaud. Au-dessus de leur tête passaient des dragons surement bien occupés.

- Je… C’est… Piouf…

Voilà, donc on va arrêter d’essayer de faire une phrase concise et juste admirer. Et écouter. Comme l’avait souligné Sword, il y avait de la musique. Genchi lui expliqua ensuite ce qu’ils fêtaient. Elle croisa son regard et hocha la tête. Une multitude de question lui brulait la langue. Le soupir de Sword lui fit jeter un œil sur lui. Il souriait. Bien qu’il ait sa part de responsabilité, cette fête le ravissait. Elle lui souriat de toutes ses dents. Oh ! Une période de félicité donc. Elle approuva, la paix c’est ce qu’il y a de mieux.

Tu plaisante j’espère ? On se fait chier comme des rats morts….

Elle secoua légèrement la tête, levant les yeux au ciel. Yeux qui tombèrent sur les lustres qui étaient à couper le souffle au passage. Sword lui confia qu’elle n’avait encore rien et elle avait bien du mal à ne pas cacher son enthousiasme à vouloir en voir plus.
Les personnes qu’ils croisaient les saluaient avec un grand respect. Bon en même temps, ils étaient un peu aux coté du prince donc voilà… Ils lui souhaitaient tous bonne chance. D’ailleurs, elle comprenait tout ce qu’ils disaient. C’était ça qu’il avait fait tout à l’heure alors ? Elle avait eu l’impression que les sons étaient légèrement modifiés… C’était super ça ! Le bleu questionna son jeune cousin. Oui… Pourquoi lui faudrait-il de la chance ? Un tournoi ? Avec ce que Sword lui avait dit, il y avait des gens assez demeurer pour défier le prince ? Eh bah… Genchi ria avant de déclarer qu’il participait surtout à un concours de la meilleure invention de l’année.
Drakhys le regarda avec étonnement. Plus tôt il avait parlé de bidouillé des choses et là carrément d’un concours.

- Je serais curieuse de voir ce que tu inventes Genchi.

D’autant plus que son ami n’avait pas tari d’éloges à ce propos ce qui l’avait déjà pas mal piquée. Cependant, elle espérait tout de même que ce serait après une bonne douche. Ou un bain… Enfin bref, peut importer quoi du moment qu’elle pouvait se débarrasser de cette odeur.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 2 Mar - 11:18
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

amuse par la somnolence de Sword, Genchi sourit, attendrit par Yue qui semblait s’amuser à mettre des morceaux de glace dans la bouche qu’il ouvrait de force au géant bleu. Il trouvait la scène tellement adorable qu’il en soupira de béatitude avant de revenir sur Drakhys. Elle semblait ailleurs durant le voyage. Puis, lorsqu’elle expliqua l’origine de son nom, Genchi sembla s’y intéresser avec une étrange attention. S’il semblait désintéressé par ce qu’elle lui racontait ? Aucunement. Curieux comme il était, il adorait découvrir de nouvelles choses et approfondir ses connaissances dans les domaines qu’il découvrait. Cette histoire creusa un peu plus sa curiosité sur la chose. Et ne sembla pas étonné de l’histoire que le père de Drakhys lui avait racontée pour son nom.

-En général, l’imagination sur ce genre d’histoire est tirée de faits réels. Ils sont simplement un peu plus romancés que l’original. Il ne serait pas étonnant que ce Drakhaon ait réellement existé. Nos cousins de Terria ne sont pas si différents que nous. Les termes changent simplement d’espèces selon les contrées ou les mondes, mais le langage des dragons est universel.

Son sourire s’était de nouveau dessiné sur son visage et il l’avait laissé songeuse jusqu’à la fin u voyage. S’installant un peu plus confortablement dans le siège de glace en regardant le ciel violet tirant sur son voile bleu lacté d’étincelles. Un sourire penaud aux lèvres. Ses divagations mentales cessèrent lorsque Frost prévint qu’il amorçait sa descente sur la forteresse. Il détourna la tête vers Drakhys qui sembla émerveillée en voyant la ville et les feux d’artifices. Lui aussi il adorait lorsqu’arrivait la nuit en ville. Car après les feux colorés luminescents, il y avait une extinction des feux et les dragons astraux sortaient embellir de leurs voiles la ville et le ciel.

Une fois dans la forteresse, Genchi salua tous les dragons et draconiens qu’il apercevait et le saluait à leur tour. De plus les gardes saluèrent leur prince dès qu’il passait près d’eux, salutations qu’il leur rendit avec un grand sourire. Il se tourna vers Drakhys lorsqu’elle lui dit qu’elle serait curieuse de voir ce qu’il faisait et inclina la tête avec bienveillance.
-Et ce serait avec un grand plaisir que tu viennes à mon labo voir ce que je fais.
Il était toujours partant pour montrer ses inventions alors évidemment, voir quelqu’un qui s’y intéressait l’emplissait d’une joie non contenue et bien visible sur son visage. Il reprit la route ensuite tout en expliquant un peu l’architecture des lieux et des différents couloirs que nous passions, des différentes salles aussi, toujours aussi majestueuses et gigantesques. Expliquant quelques anecdotes également sur le nombre de fois où il s’était perdu et que sa mère avait fait dépêcher toute la garde royale pour le retrouver, sans compter des réprimandes à ne pas être accompagné par son garde personnel qu’il désigna comme étant Frost.

-Je te rassure, ça n’a pas tant changé de lorsque j’étais jeune. On se perd facilement, et j’ai bien dû me faire taper sur les doigts plusieurs fois pour retenir mon chemin…

Si j’avais sû en étant toujours Liche que ces festivités étaient en hommage à tous les dragons que j’ai tué et à la destruction de mon royaume de mort, je crois que j’aurais très vite pété un câble pour tout détruire à nouveau. Maintenant, je trouve ça génial. Cette période est pour moi la meilleure. La première fois j’ai grandement été surpris que tout le royaume soit en festivité, pas de conflits, pas de débordements, pas de tensions, tout le monde apprécie passer du temps et profite de ces instants en famille, faisant connaissance avec d’autres créatures et d’autres dragons de régions différentes, de continents lointains. Et même extra-planaires. Frost était très calme et silencieux, c’était son tempérament. Contrairement à son fils qui lui tournait la tête dans tous les sens pour lui demander si après son service ils pourraient aller voir les différentes choses qu’il lui montrait, il y avait de tout, musique, artisanats divers et variés : peinture, poterie, danse, lutherie, tannerie, forge, etc. en général, on y trouvait son bonheur parce qu’il y avait vraiment des diversifications dans tout ce qui était fait. Et les exposants veillaient jusqu’à tard en général. Mais si dans le grand hall de la forteresse il y avait des marchands, il y en avait aussi dans la ville, qui, la plupart du temps, fermaient à cette période justement pour profiter des denrées des autres mondes et contrées. On ira y faire un tour avec Drakhys plus tard.

Nous arrivâmes dans un vestibule joliment décoré de marbre noir et blanc aux différentes dorures et sculptures çà et là. Nous changions rapidement de salles en suivant Genchi et Frost qui menaient la marche, je restais près de Drakhys pour la laisser admirer un peu la décoration des lieux et les différents couloirs que nous traversions dans les mêmes tons que le vestibule avec les armoiries en noir et doré sur des grands drapeaux rouges. Pour nous rendre aux quartiers il fallait passer par la salle des corridors, on pouvait facilement s’y perdre tellement c’était immense et rempli de portes et salles toutes diverses et variées. De plus, la salle des bains était plus basse dans la forteresse mais chaque membre de la famille royale possédait sa salle de bain privée dans ses quartiers, les bains étaient en général pour les gardes de la famille ou pour créer une certaine affinité avec les membres de la garde spéciale du seigneur ; Il n’était pas rare de voir le seigneur prendre un bain avec ses gardes histoire de renforcer les liens ou parfois pour donner des réunions entre hommes. Les femmes avaient également leur propre bassin. Ca donnait une sorte de grande salle d’eau un peu à la romaine ou à l’orientale sur terre. Enfin, déjà on voyait aussi que la tenue des gardes n’était pas la même à mesure que nous avancions dans ces décors dignes des plus beaux palais princiers, avec des cristaux de roches et des voûtes aussi gargantuesques que majestueuses. Avec toujours ces tons unis entre le noir, le blanc le rouge et doré. Nous arrivâmes dans un immense couloir de roches noires par la suite où étaient taillées d’immenses statues de guerriers en armure, mais aussi de dragons, les statues représentaient les anciens rois dragons qui ont régné dans la forteresse, les plus jeunes à l’entrée, et les plus anciens à la fin de ce couloir. Dont mon père et ma mère l’un en face de l’autre, puis leurs parents avant eux, Ynedo étant l’un des plus jeunes et encore vivant, il n’apparaissait pas dans ce couloir encore. Il n’était pas mort et loin d’être enterré. En revanche, ça me faisait toujours mal au cœur de voir que j’étais aussi représenté à côté de mon père. Puisqu’à la mort de mes parents j’aurais dû être l’héritier, mais les anciens ont tenu à me rendre hommage si on peut dire puisqu’ils me pensaient mort. Un silence s’était installé depuis un moment déjà. J’avais la gorge nouée et n’avais pas spécialement envie de parler, mais je gardais un sourire figé, passant rapidement au couloir suivant ou nous croisions un groupe de gardes d’élite féminin qui nous observa avant de nous saluer brièvement. Par ici se trouvaient les quartiers de la reine, donc c’était normal de voir sa garde d’élite dans ces couloirs, nous, nous prenions l’autre direction ou la garde du seigneur était toute aussi raffinée que celle des femmes. Les tenues étaient pratiques et très résistantes, donc très utiles au combat. Par contre, ils ne passaient pas inaperçu contrairement à la garde personnelle d’Ynedo qui était habillée tout en noir, avec quelques diversités pour les différents éléments qu’ils représentaient.

Genchi Finit par s’arrêter et se tourner vers nous, Frost en fit de même et Yue semblait s’être endormi dans ses bras, il faisait des petits gémissements à chaque respiration et c’était juste trop mignon à entendre.
-Nous y voilà, vos quartiers se trouvent l’un en face de l’autre. Si besoin, Drakhys, n’hésite pas à demander à Layrana pour qu’elle t’apporte ce dont tu as besoin, elle est à ton service pour la durée de ton séjour ici. Sword, tu connais la maison, et tu es assez grand pour te débrouiller…

-Pourquoi ai-je la soudaine impression qu’il y a du favoritisme dans l’air ?!
“Nyuh~♥!”
Genchi me fit un large sourire qui voulait tout dire en un sens. Je souriais en croisant les bras. Il était vrai qu’avoir quelqu’un à ma disposition m’avait énormément énervé au début, parce qu’il était toujours fourré avec moi et je commençais à en avoir marre au bout d’un moment. Puis j’en ai parlé  à Ynedo et l’instant d’après je n’avais plus de serviteur à mes bottes. Et ça m’avait grandement soulagé. D’ailleurs, en parlant de cette Layrana, Genchi la désigna dessière nous et je me tournais pour la laisser s’approcher de Drakhys et la saluer. Elle avait un ton plutôt froid de prime abord mais ça devait être parce qu’elle était en présence des hommes de la maison. Sans parler que Frost gronda en plissant les yeux. Genchi le réprimanda d’une légère frappe du dos de sa main sur le torse de son garde qui cessa de grogner et dû courber légèrement la tête pour la saluer avant qu’il ne reçoive un regard qui voulait tout dire de la part de son jeune maître.
-Je serais à votre disposition si vous avez besoin de quoi que ce soit, Drakhys.
Elle s’inclina respectueusement en regardant Drakhys et se tourna en prenant position tout en me lançant un regard de salutation que je rendais avec un léger hochement de tête et un sourire. Une fois les présentations terminées, Genchi ajouta avant de désigner le fond du couloir qui n’en finissait pas avec d’autres portes.
-Bien, Layrana sera votre escorte également, surtout à toi Drakhys, mes quartiers sont au fond, je vais me préparer et me faire propre. Sword a déjà sa garde-robe, mais tu en as une à disposition également si tu veux Drakhys. Il y a une salle de bain privée dans vos quartiers. A plus tard~ !

Il nous salua en faisant une petite rotation du poignet et ramena son poing vers le centre de son poitrail avant de s’incliner en tapant ses talons l’un contre l’autre puis se tourna pour repartir, suivit de son garde qui tenait toujours Yue dans ses bras. Je le regardais partir avant de reporter mon attention sur les filles. Un sourire aux lèvres qui radoucit un peu le visage de Layrana, sans pour autant le faire fondre, parce qu’elle se devait de rester concentrée.
-Je vais vous préparer un bain, j’aurais également besoin de prendre vos mensurations, prenez votre temps, votre voyage a dû être éprouvant.

Elle ouvrit la porte sur une suite royale remarquablement grande et joliment décorées dans des tons féminins sans trop non plus que ça fasse princesse de conte de fées pour humains. La pièce gardait quelques tons du reste de la forteresse mais la fresque centrale du plafond représentait des nymphes et des dragonnes, il y avait tout le nécessaire pour une femme et Layrana se dirigea vers une autre pièce qui se trouvait être la salle de bain. Je posais ma main sur l’épaule de Drakhys et lui montrais la porte de ma chambre avec un tendre sourire.

-Viens frapper à ma chambre lorsque tu aurais terminé. Je te laisse, à tout à l’heure…
Je lui caressais le front et saluais également sa gardienne personnelle avec un petit signe de main, lorsque je la vis revenir dans la pièce principale et ouvrais ma chambre pour y entrer. La mienne était un peu plus dans les tons roche noire en tout aussi raffinée. Mais avec quelques touches astrales et des cristaux. Chaque chambre avait sa différence et sa particularité. Comme je venais souvent, c’était la chambre qui m’était attitrée d’office, et la chambre que j’avais étant plus jeune aussi. Y’avait eut beaucoup de changements dedans, mais certaines choses n’avaient pas plus changé que ça, ou avait été restauré justement. Comme les statues imposantes de dragons qui gardaient l’entrée. 2tant plus jeune j’en avais souvent été effrayé, et mon père venait s’assurer que je ne fasse pas de cauchemars la nuit. Il veillait sur moi jusqu’à ce que je sombre complètement dans le sommeil, et il avait fait installer ces cristaux luminescents pour que j’ai moins peur la nuit. Aujourd’hui, j’adore cette chambre. J’avais besoin d’un bain aussi alors j’allais dans ma salle de bain et préparais ce qu’il fallait.

© 2981 12289 0

Les différents lieux et couloirs:
 
La garde royale:
 
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 2 Mar - 19:20
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Le prince n’avait pas du tout semblé ennuyer par son histoire, au contraire, c’est donc ce qui l’avait pousser à continuer. La réponse qu’il lui formula la laissa perplexe… Que le Drakhaon est existé ? Et donc le Drakhaoul ? Elle avait froncé les sourcils… C’était peut-être possible… Après tout, il lui avait dit que l’esprit du dragon offrait la capacité à son porteur de prendre la forme d’un dragon très puissant aux écailles bleues. Pour la jeune femme, ça n’avait jamais été autre chose qu’une histoire pour enfant. Le fait que Genchi y porte tant d’attention aurait pu l’amener à rire mais maintenant qu’elle savait que les dragons existait, aussi bien sur Terre qu’ailleurs… C’était assez déroutant. L’histoire du père de Drakhys était un peu plus longue tout de même, elle n’avait donné qu’un résumé au brun… Le dernier Drakhaon connu avait été un certain Gavril tandis que la Drakhys qui régnait à ses coté était Kiukiu… Elle n’avait jamais vu de dragon chez elle. Sword avait été le premier qu’elle avait rencontré. Enfin son père lui avait dit que l’esprit du Drakhaoul s’était lassé et avait quitté les terres d’Azkhendir…

Une fois dans la forteresse, les salutations à tous les coins de couloirs, Genchi lui affirma que ce serait avec un grand plaisir qu’il l’accueillerait dans son labo. Elle lui adressa un grand sourire et il semblait vraiment content lui aussi. Sur le chemin, il fut un vrai guide de musée, et on peut dire qu’elle buvait ses paroles. Elle aurait aimé avoir dix paires d’yeux pour ne rien rater. Tout était tellement beau, grand, riche… Ce n’était pas vraiment une forteresse à son avis, mais un immense palais. Elle gloussa un peu quand il ponctua ses explications de petite anecdote dans lesquelles il tournait en bourrique ses parents et la garde royale. Elle se demanda si le prince turbulent qu’il avait été se trouvait encore quelque part. Il semblait beaucoup plus calme et posé. Sword confirma qu’il était toujours aussi facile de se perdre et elle n’en douta pas une seconde. C’était tellement grand. Si jamais les garçons la plantaient là au milieu, il la retrouverait toujours au même endroit deux siècles plus tard… Elle pensait que si elle se perdait, il valait mieux qu’elle reste à l’endroit où on l’avait vu pour la dernière fois, plutôt que de courir dans tous les sens et s’égarer encore plus. Elle releva les yeux sur Sword, tout sourire et pas très étonnée qu’on doit lui taper dessus pour qu’il retienne quelque chose. Ils continuèrent d’avancer et de temps à autre, la blonde jetait un regard à l’homme aux cheveux foncé qui marchait près du prince, avec son bébé dans les bras. Il semblait tellement austère, sérieux… Enfin le fait avoir une créature aussi adorable dans les bras et qui posait sans cesse des questions. Ca cassait un peu tout haha…
Il y avait tellement de choses à voir. La blonde aurait aimé s’arrêter pour pouvoir découvrir tout. Ils passèrent près d’un homme qui fabriquait un instrument de musique. La blonde avait bloqué, s’arrêtant net devant lui. Il fabriquait un violon… Dans un bois aussi noir que l’obsidienne. Elle aurait tellement aimé le regarder donner vie à cet instrument mais les autres avançaient déjà et elle les rattrapa. Elle aurait le temps de revenir… Enfin elle l’espérait beaucoup

- Il y a beaucoup de concours comme le tiens Genchi ?

Il n’y avait qu’un concours d’invention ou il y avait plusieurs autres disciplines ? Ca l’intéressait tellement ! Ils arrivèrent dans un vestibule où une fois de plus, Drakhys ouvrit grand les yeux. C’était tellement raffiné. Elle ne se sentait pas du tout à sa place là au milieu. Déjà parce-qu’elle n’était pas un dragon, ensuite parce-qu’elle avait grandi dans la rue et que tout cet étalage de richesse la perturbait et pour terminer parce-qu’elle ressemblait à une souillon. Bon elle s’en fichait un peu parce-que ça avait été pour sauver Sword. La hauteur de plafond était véritablement hallucinante. Ce qui était compréhensible car, ils devaient ainsi pouvoir prendre une forme plus ou moins intermédiaire tout en restant à l’intérieur. Elle ne put s’attarder d’avantage sur cette pièce, ni sur les innombrable autres pièces toute plus belle les unes que les autres qu’ils traversèrent. Mais le gigantisme était à chaque fois au rendez-vous. Le fait que le bleu restait près d’elle la rassurait un peu. En revanche elle serait bien en peine de retrouver la sortie par elle-même… Et ce sentiment se renforça quand ils passèrent par une pièce qui n’en finissait pas de portes et de couloirs… Ça lui donnait clairement le vertige. Combien de personnes pouvaient bien vivre ici ?
Elle remarqua que les vêtements des gardes changeaient. D’ailleurs, ils avaient tous une sacrée allure. Ils étaient tous très beaux aussi… C’était un critère de recrutement où la laideur n’avait pas sa place sur Fortunia ? Elle ne regardait même pas où elle mettait les pieds, tellement fasciné par le décor, la bouche perpétuellement ouverte, les yeux remplis d’étoiles. Ils débouchèrent dans un très grand couloir et elle se trouva toute intimidé. En passant au centre de ce couloir, elle avait l’impression de se faire juger par le regard des immense statue qui se trouvait de chaque côté. Elle regarda chacune d’entre elle. Elle fronça les yeux sur celle d’un homme qui ressemblait un peu à Sword, en face se trouvait une femme qui avait carrément le même nez que lui. Elle revint sur l’homme et près de lui, un enfant. Elle dévisagea cette statue, affichant un air perplexe… Elle jeta un coup d’œil à son ami. Elle fronça les sourcils, ne posant aucune question. Ni sur qui étaient ses gens, dont elle se doutait un peu de la réponse, ni sur sa mine. Elle lui prit simplement la main et continua d’avancer. Le sourire qu’il arborait n’était pas son vrai sourire, il semblait faux. Comme si on l’avait peint sur son visage. Elle serra doucement sa main. Ils arrivèrent dans un autre couloir, où des gardes, des femmes, les croisèrent. Elle cligna des yeux. Elles saluèrent de façon formelle, sans s’arrêter. La blonde se retourna.

Et bah ma grande… Il a de quoi se rincer l’œil… Il ne doit même pas te calculer en fait…

C’était toujours agréable de pouvoir compter sur une amie pour vous remonter le moral… C’est donc la mine un peu écœuré qu’elle continua d’avancer. Elle releva un peu les yeux pour regarder les autres gardes. Leur tenue d’or et de noir leur donnait un air très raffiné tout en étant taillé pour le combat. Le blanc apportait une certaine douceur qu’elle était loin de trouver sur leur visage. Tout à l’observation des lieux et des gens, elle faillit buter dans le dos du prince quand il s’arrêta. Elle releva le nez sur lui et Frost qui tenait toujours Yue contre lui. Soit il s’était endormit, soit il était tout sage. Un petit sourire plana sur le visage de Drakhys. Caleb faisait-il pareil quand il dormait sous sa forme de bébé dragon ? Elle avait dormit avec lui, plusieurs fois, mais il était resté en homme à chaque fois… Ce ne la dérangeait nullement au contraire… Mais quelque part, elle avait l’impression qu’il la tenait à l’écart d’une partie de lui… Comme si il avait peur de se montrer tel qu’il est vraiment…
Elle mit un petit coup de coude dans les côtes du bleu. Evidement qu’il y avait du favoritisme ! Elle n’y connaissait rien ici, alors forcément. En plus avec sa réplique à la con, il l’avait encore faite rougir… Sérieusement, il ne pouvait pas se tenir… Enfin, elle avait tout de même envie de rire…
Il avait désigné une personne dans leur dos et elle se tourna d’un quart de tour pour la regarder, tandis que Sword la laissait approcher. C’était une belle jeune femme aux cheveux rouges et à la silhouette fine et gracile. Elle avait un visage relativement fermé et presque froid. Frost se mit à gronder et la blonde lui jeta un coup d’œil étonné. Il lui arrivait quoi à lui tout d’un coup. Le prince le rappela à l’ordre avec une tape. Et bah, c’était l’amour fou entre ces deux-là visiblement. Genchi avait jeté un regard lourd de sens à Frost. Eh bah ! Heureusement que c’était une période de félicité…

- Heu… D’accord… Merci… Euh… Layrana…

La blonde s’inclina également. Peut-être qu’elle ne le devait pas, mais avoir quelqu’un a son service, c’était un peu une première.

On y prend rapidement gout tu verras

Mouai… Enfin, c’était peut-être son genre de truc. Rien d’étonnant venant d’une… Déesse… Avoir des gens à sa botte c’était un peu le principe d’être au-dessus de tout le monde et d’être vénérer en permanence.

Je n’ai pas vraiment de culte contrairement à mes… Collègues…

Elle n’allait clairement pas admettre les mots « frères/sœur/pères/mères » Même pas en rêve… Ou en cauchemar…
Elle soupira légèrement en priant pour que ça se passe bien… Après quoi, le brun enchaina en lui expliquant qu’elle serait à son service et qu’elle lui servirait aussi d’escorte personnelle. Il leur signifia qu’il allait se faire tout propre et qu’elle trouverait une garde-robe à sa disposition. Elle papillonna des yeux. Il ne laissait vraiment rien au hasard… Il les salua et elle lui sourit avec un petit coucou de la main. Il fit un salut plus… Protocolaire qui la laissa perplexe. Là c’était vraiment un prince, avec les responsabilités qu’il lui incombait sur les épaules… Elle ne put s’empêcher de grimacer un petit peu une fois qu’il eut le dos tourné… Elle regarda un instant le dos du brun s’éloigner, ainsi que celui de Frost… Elle leva les yeux sur le bleu avant de les tourné vers la rousse. Ses mensurations ? Ah… Oui forcement… La garde-robe…

- Merci… D’accord… Je… Bah… Oui…

Non pas à l’aise avec autant de diligence à son égard. Elle ouvrit la porte et ce qu’elle y vit la laissa sur le cul. Tout ça rien que pour elle ? Mais c’était immense ! Enfin c’était à l’échelle du reste en fait. La décoration était très jolie et on voyait clairement que cette suite était réservée à une femme. Elle leva la tête vers Sword quand sa main se posa sur son épaule. Il désigna sa porte avec un sourire.

- D’accord Sweety. A tout à l’heure.

Elle ferma brièvement les yeux à sa caresse et le regarda disparaitre dans sa chambre après avoir adressé un salut à Layrana. Elle se tourna donc vers elle, un petit peu anxieuse, un sourire tendu sur le visage et s’avança dans sa… Chambre. Elle referma la porte derrière elle. Tout était tellement luxueux… Elle se frotta les yeux et se dirigea vers la salle de bain, passant devant la rousse.

- Merci pour tout… Désolée de vous déranger…

Elle ne savait pas très bien ce que la rousse faisait d’ordinaire mais dans tous les cas, Drakhys n’avait certainement pas été prévue au programme. Elle entra dans la salle de bain et poussa un petit gémissement. Rien que de voir la baignoire, ça ne lui donnait plus envie de quitter cette pièce. Elle s’approcha et contempla les un peu les lieux. Le bain, rond était bordé de quatre colonnes de marbre. Des piles de serviette attendaient d’être utilisées et il y avait même un peignoir qui n’attendait plus qu’elle. L’odeur de l’eau chaude ajouter de parfum la fit frémir. Elle se débarrassa de ses habits, les laissant par terre. Avant même d’être monté dans la baignoire, la jeune femme qui la servait était déjà venue ramasser ses frusques.

- Permettez que je prenne vos mesures avant que vous ne vous baigner ?

Une patte en l’air, enjambant à moitié le bain, Drakhys la regarda s’empourprant violement.

- Oh oui bien sûr.

Elle fit demi-tour et un peu tendu laissa la femme la mesurer sous toutes les coutures. Une fois fait, elle la libéra et lui disant qu’elle lui ramènerait des tenue adéquat et en nombre suffisant pour lui laisser le choix. Après quoi, la vampire disparu dans l’eau du bain. Elle imaginait déjà Layrana se ramener avec un pendant à vêtements qui n’en finirait plus croulant sous le poids d’un nombre de tenue inimaginable. Vu que tout était fait dans la démesure ici…
Elle profita longuement du bain, se lavant à plusieurs reprises. Utilisant presque toutes les sortes de produit. Elle ne voulait plus sentir l’odeur du marais. Une fois qu’elle fut sûre de ne plus avoir cette odeur, elle sortit et s’enveloppa dans une serviette. Elle se regarda dans le miroir et fit une grimace. Avec les cheveux mouiller son trou se voyait pas mal. C’était moche… Layrana apparue dans son dos en lui disant qu’elle avait rapporté quelques toilettes. Elle la suivit et comme elle s’y attendait, le « quelque » était loin du compte… Elle regarda toute ces robes, certes magnifique mais pas du tout dans le genre de la blonde. Avant de tomber sur quelque chose de beaucoup plus dans ses gouts. La rousse hocha la tête et l’invita à la suivre dans la salle de bain. Drakhys fronça les sourcils, pas très sûre, mais elle la rassura. Elle l’aida à s’habiller et même à se coiffer. Constatant le trou dans sa chevelure, elle ajouta un accessoire idéalement placer pour qu'on ne remarque rien. Quand Drakhys se regarda dans le miroir, elle ne se reconnue même pas…

- Vous êtes très belle…

Elle rougit. Elle se trouvait belle aussi… Ce qui était particulièrement rare. Elle se leva et se dirigea vers la porte donnant sur la sortit, Layrana sur les talons. Elle frappa quelque coup à la porte d’en face. Quand il ouvrit, elle lui sourit un peu timidement.

- Je suis… prête… Je crois…

Elle ne savait pas trop la suite des événements pour tout dire. Allaient-ils se présenter tout de suite à Ynedo ? Ou ils allaient aller dans le labo de Genchi. Ou il avait encore un peu quartier libre ? Si c’était le cas, elle aimerait grandement retourner voir le luthier qu’elle avait aperçu plus tôt.

Drakhys dans sa jolie toilette:
 
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Ven 3 Mar - 3:19
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Avant que tout le monde ne se sépare, la discussion avait tourné sur quelques questions que Drakhys posait concernant d’autres concours qui pourraient avoir lieu. Bien sûr qu’il y en avait, et pas seulement des concours de têtes. Genchi répondit à la miss qu’il y avait toute sortes de concours aussi divers que variés selon les artisanats, mais qu’il y avait également des tournois organisés pour permettre à ceux qui avaient envie de se défouler un peu d’y participer sans risquer de mourir. Et aussi une sorte de moyen de faire ses preuves. Il expliqua également que les tournois servaient également à recruter les meilleurs dans leurs domaines et à tester leurs talents de ce fait. L’arène était au centre de la ville et Ynedo y envoyait ses élémentaristes, sa garde d’élite. Le niveau de difficulté était assez élevé quand même. Je me souviens avoir été obligé de participer. D’autant que j’étais un peu prisonnier au début, avant qu’on ne se décide à me croire sur le fait que j’étais bel et bien un Fylbers et non un ennemi… Enfin… Plus d’actualité on va dire.

Lorsque nous passions dans le couloir où se trouvaient nos ancêtres souverains, j’avais bien senti que Drakhys me fixait, elle devait avoir les questions qui lui brûlaient les lèvres à ce sujet, mais je n’avais pas vraiment été d’humeur à ce qu’elle en pose à ce sujet. Ne pas chercher à comprendre, chaque fois que je passe dans ce couloir j’ai un coup de blues. Je préfère éviter de parler de ça devant tout le monde. En privé ça ne m’aurait pas dérangé, mais sur le moment, non.

Du coup, j’étais bien content de trouver une chambre, un lit et un bain pour me détendre. Je laissais Drakhys aux soins de Leyrana pour ce qui était du bain, de la garde-robe et de la coiffure. Izaran sait en général choisir son escorte.  Et ça ne fait pas exception de celles qui s’occupe des invités quand ce sont des femmes. D’un côté j’adorerais être une femme… De l’autre aucunement. Il y a moins de privilèges pour l’instant à être une femme et les hommes sont en général de vraies peaux de vaches quand une femme veut se dissocier des autres lots. Bref… Je souhaite à Drakhys qu’elle ne se fasse pas trop pouponner comme une poupée, ce serait embêtant pour elle. Surtout si elle n’aime pas les chichis de filles et tout ce qui s’en suit.

Je crois que je me suis endormi dans mon bain. La chose qui m’a réveillé est un souvenir. Un souvenir de lorsque j’étais Death Dealer. Le bain était froid et je frissonnais un peu en me remémorant les visages familiers de ceux que j’avais tués. J’avais agrippé tellement fort le bord de la baignoire que mes phalanges en étaient devenues blanches.  Je tremblais avec l’impression qu’il restait un semblant de poison. Seulement ça ne pouvait pas être ça. Non… C’était les ténèbres. Il fallait que je me reprenne, que je me calme et que je sorte de ce bain froid. J’enroulais une serviette autour de ma taille et allais à ma garde-robe pour mettre une tenue saillante, mais pas non plus trop princière, sinon j’allais être plus beau qu’Ynedo ! Héhé ! Bref, je commençais à m’habiller tranquillement. C’est en effleurant le tissue brodé d’ornements que je me souvins que c’était bientôt la célébration du feu. Je grimaçais, j’avais complètement oublié que je devais aider Izaran et Ynelia à préparer ça. Raah bon sang ! Ca m’était sorti de la tête avec tout ce qui s’est passé, pas qu’ici, mais aussi à l’école. Bon sang, je vais devoir préparer ça vite et leur donner un coup de main. Tant pis si Drakhys est là, je la confierais à Genchi… Ils pourront roucouler tous seuls. Héhé ! J’enfilais ma chemise et commençais à la boutonner avec un peu une tête dépitée, en râlant tout seul dans ma chambre lorsque j’entendis qu’on frappait à la porte. Je devais ensuite mettre la veste et me coiffer, mais tant pis, je vais ouvrir, ce doit être la miss. Justement…

Je me rendis jusqu’à la porte en l’ouvrant calmement tout en bataillant pour enfiler les boutons de ma chemise. Je relevais la tête vers Drakhys et prenais un temps d’arrêt en observant la femme qui se trouvait devant moi. Je la toisais de haut en bas, il ne va sans dire que sa tenue était superbe. Je relevais les yeux pour la fixer. Oui, je reste un homme malgré tout ! Même si j’aime Shin. J’ouvrais la bouche pour la refermer avant de m’écarter pour terminer de m’habiller.
-Je t’en prie, entre… Entres toi aussi, Leyrana.

Je mettais la cravate en me mettant devant le miroir puis allais enfiler mes bottes, m’arrêtant en lui faisant face.

-Tu es superbe dans cette tenue. Moi qui croyais  te voir dans une robe de princesse… Huhu !

Ouais bah tu t’es planté Sword ! La tenue lui va vraiment bien. Mais un peu osée non ? Bworf de toute façon elle est mignonne et a de belles formes alors si elle veut plaire aux… Dragons en rut, Raahh ! C’est sûr qu’elle leur plaira. Ho ! Par Garyxx. Je m’installais pour mettre mes bottes en prenant un air déconfit.

-Et moi je suis à la traîne !

Mais il nous reste un peu de temps, non ? Je pense, de toute façon ce n’est pas comme si Ynedo nous avait convoqué à une heure précise. Il a dit de prendre notre temps. Alors c’est ce que je fais. Puis, Genchi n’est toujours pas revenu nous chercher. Je pense qu’il doit encore être dans son bain, ou dans son labo. A voir.

-Leyrana? Est-ce qu’on se débrouille sans Genchi, ou lui aussi est convié à voir son père?

-Sa majesté a été formelle sur ce point, vous êtes ses invités, donc, il sera là. Je dois aller le prévenir lorsque vous serez prêts.

-Très bien… Merci.

Elle inclina la tête en fermant les yeux. Comme j’étais à moitié étranger, et que je ne considérais pas les femmes comme des objets, j’étais plutôt bien considéré envers les femmes du château. Je terminais de mettre mes bottes, j’avais tout le reste à mettre maintenant, veste, surveste, mitaines, et je devais me coiffer. Une fois tout mis, je prenais une brosse et commençais à me coiffer les cheveux. Il faudrait que je songe à me les couper, ils commencent à me fatiguer. Toujours à devoir démêler. Court j’étais tranquille quand même. Aah ! Pourquoi j’ai pas coupé mes cheveux plus tôt sérieux. Remarque… Hum ! J’aime bien quand ça tire, c’est douloureux ! Huhu ! Je prenais un air béat en me –massacrant ?- coiffant les cheveux. Mais Leyrana s’approcha de moi et me prit la brosse des mains pour me coiffer de manière agacée.

-Vous êtes en train d’abîmer vos beaux cheveux, Sword !

Mais… Mais j’aime ça moi ! Je levais les yeux vers elle et faisais la moue en me tenant droit, plaçant mes mains entre mes cuisses, ne sachant pas quoi faire en attendant. Je lançais un regard à Drakhys en gardant ma moue. Leyrana renchérit.

-Vous devriez prendre un peu plus soin de vous, seigneur Sword. Est-ce que vous coiffez régulièrement vos cheveux au moins ? Ils sont dans un état lamentable !

-Heu… Rarement… En fait… Quand j’y pense?

Elle soupira et secoua la tête tout en continuant de me coiffer. Elle fait ça avec tellement de délicatesse… Je prenais un air encore plus boudin parce qu’elle ne me faisait même pas mal alors qu’elle insistait sur des nœud. C’est nul ! Ca ne fait pas mal. Tssk ! J’abaissais mes épaules et la laissais me coiffer. Elle me fit trois tresses partant sur le côté en laissant quelques mèches rebelles, puis en fit une grosse dans le dos avant de rabattre les trois tresses plus petite devant moi. Elle s’occupa même de réajuster ma cravate et le col de ma veste avant de se reculer avec un léger sourire. Je levais les yeux vers elle.

-Là, vous êtes encore plus beau lorsque vous êtes coiffé.

-Je prends ça pour des avances !

Elle se mit à rougir en ne sachant plus quoi dire, et se contenta de détourner la tête. J’avais soupçonné un « imbécile » dans son soupire, mais je ne vais pas relever. On me le sort tellement de fois que c’en devient un compliment. Je lui souriais.

-Ho~! Ne fais pas cette tête~! Je te taquine. Merci Layrana.
Je souriais de toutes mes dents en la regardant et elle s’inclina en fermant les yeux, un petit nerf pulsant sur sa tempe.

-Je vais aller prévenir Le Prince que vous êtes fin prêts à voir sa seigneurie.

Elle me salua de manière formelle et fit de même avec Drakhys avant de nous laisser rapidement en fermant la porte derrière elle. Je ricanais, franchement amusé par sa réaction. C’était trop rigolo. Enfin, je gardais mon sourire que je tournais en direction de Drakhys et tapotais le matelas de mon lit lorsque je vins m’y installer. L’invitant à faire de même.

-Le bain t’a fait du bien?

Nous avions un peu de temps pour discuter un peu le temps que Leyrana aille chercher Genchi. Je devais admettre que j’étais impatient de voir Ynedo, et m’occuper de la petite célébration avec les filles. Et non, Drakhys ne m’aidera pas, je voudrais lui faire la surprise. Parce que c’est un spectacle splendide, alors si elle voit un bout des préparations, ça ne sera plus pareil.
© 2981 12289 0
Tenue de Sword:
 
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Ven 3 Mar - 16:54
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !
Cela avait été dur de ce retenir de poser encore plus de question quand Genchi lui avait répondu. Mais elle ne voulait pas l’embêter. Elle l’interrogerait ultérieurement.
Après le bain elle était allée trouver le bleu. Il lui avait bien entendu ouvert la porte alors qu’il semblait avoir du mal avec les boutons de sa chemise. Il était en train de se mettre sur son 31 lui aussi. Il arrêta de remuer les doigts pour la scanner de haut en bas. Enfin vu le regard qu’il avait, ça lui avait donné cette impression. Elle eut un petit sourire en coin en le voyant ouvrir et refermer la bouche. Il finit par s’écarter et les invité à entrer.
La chambre de Sword était tout aussi luxueuse que la sienne, en revanche, il était clair que c’était bel et bien un homme qui vivait là. Les couleurs étaient à l’exact opposé des siennes. Elle regarda, tout en détaillant sa chambre. Elle croisa ses yeux quand il la complimenta après avoir passé sa cravate et enfilé ses bottes. Elle lui sourit en riant légèrement.

- Merci, mais les robes de princesse… Ce n’est pas mo… Notre truc…

Elle n’était pas une princesse loin de là. Sa robe était composée d’un tissu noir assez étrange, proche du latex… Non plutôt du cuir… Enfin bref, ce n’était ni l’un ni l’autre mais c’était très confortable. Quant à la partie nue… EN fait, c’était aussi un tissu extrêmement fin et transparent. Tellement qu’il semblait qu’il n’y en avait pas. Ca tenue lui faisait comme une seconde peau. C’était bien plus pratique d’une longue robe à froufrou ou pleine de dentelle… Et pour peu qu’elle soit dans les roses bonbons… Juste non merci… Elle avait retenue d’autre robe, bien sûr. Mais… Ca faisait encore trop robe et elle préférait avoir des mouvements libres… Juste au cas où. Et puis… Il l’a trouvait jolie, alors c’est surement qu’elle l’était… Enfin vu le regard qu’il avait posé sur elle en ouvrant la porte, surement un peu plus que ça… Si elle ne le connaissait pas elle aurait presque pu se faire des idées.
Il s’installa avec une petite mine en déclarant qu’il était à la bourre. Elle haussa les épaules, incertaine. Elle ne savait pas s’ils devaient se presser ou non.

- J’ai eu de l’aide pour m’habiller… Sinon je serais toujours en robe de chambre tu peux me croire.

Heureusement que la rousse l’avait aidé à enfiler cette robe… Franchement, le rendue était beau, mais alors la mise en œuvre… C’était autre chose. Elle effleura discrètement le pendentif qui pendait à son cou alors que le géant demandait des renseignements à la jeune femme. Apparemment, Genchi devrait les accompagner encore un moment. Il continua de s’habiller sous l’œil amusé de la blonde. Son nœud de cravate était de travers. Mais elle n’avait aucune idée de comment on en faisait un, alors elle ne lui serait pas d’un grand secours. Il attrapa une brosse et la passa dans sa tignasse bleue. Drakhys grimaça. Rien qu’au bruit, elle pouvait affirmer que ça devait être assez douloureux. Et effectivement, quand elle posa ses yeux sur le visage de Sword, elle se mit à rire. Il était complétement maso. Mais Layrana ne semblait pas vouloir le laisser jouir de sa douleur en paix. Elle s’approcha et lui prit l’engin de torture des mains. La blonde du se retenir de rire une nouvelle fois, car elle était presque sure qu’il se fichait éperdument de se les abimer du moment que ça lui faisait mal… Il se redressa, une petite moue sur le visage. Il la regarda un instant et elle ne put que lui adresser un sourire goguenard. Battis comme il était, assit là tout sage à se faire dorloter par une femme toute fluette. C’était à se tordre de rire. Sans oublier le ton sérieux et plein de reproche de la rousse. Drakhys fini par se retourner en se tenant le ventre, riant sous cape. Layrana coiffa donc le dragon avec patience, lui faisant plusieurs tresses. Elle s’occupa même de sa cravate et de son col. Elle regarda son ami, un joli sourire au visage. Elle avait raison, il était très séduisant ainsi. Il avait beaucoup de classe. Déjà qu’en général il avait du charisme, mais cette tenue… Elle ne savait pas trop en fait… Mais elle se sentait très fière de pouvoir se tenir à ses côtés. La rousse les salua  avant de disparaitre dans le couloir après avoir refermé la porte derrière elle.

- Elle a raison Sweety. Tu es très séduisant.

Elle vint s’installer près de lui et le serra même contre elle. Et dire que quelque heures auparavant, elle tremblait comme une feuille à l’idée de le perdre. Elle en était tellement soulagée. Elle releva ses yeux vairons sur lui et acquiesça.

- Tu n’imagines pas… J’ai dû me laver le nez au moins quatre fois pour ne plus sentir cette horrible odeur…

Bon c’était peut-être exagéré, elle ne s’était pas exactement laver le nez, elle l’idée lui avait effleuré en revanche. Elle lui sourit avec affection, venant tripoter la doublure de son col. C’est du pilou-pilou… Hannn ♥

- Tu à l’air d’aller mieux. Quoi que tu sois encore un peu pale, je trouve…

Son regard dévia du visage de Sword pour se poser sur la fenêtre qui donnait sur le dehors. Elle fronça les sourcils car il lui avait semblé qu’il y avait plus de lumière il y avait encore quelque minutes. Observant attentivement, elle eut l’impression que les étoiles bougeaient… Sans quitter des yeux la fenêtre, elle se leva lentement pour se diriger jusqu’à elle. Elle colla presque son front contre. Sur le voile de ciel noir, des dragons aux ailes étoiler formait un balai magnifique. Elle suivit leur danse, complétement hypnotisée.

- C’est magnifique…

Elle n’arrivait plus à détacher son regard de la féerie de cette vision. Elle avait tellement de chance de pouvoir admirer ça. Elle était en plus venue en pleine période de fête. C’était vraiment l’idéale. Elle avait appuyé une main contre la vitre. Elle finit par fermer brièvement les yeux avant de se tourner vers le bleu, le regard voilé d’incertitude, de crainte, et un peu de tristesse.

- Dis… Si je ne t’avais pas « suivit » ici… M’y aurais tu emmener un jour ?

Parce-que à la base, elle n’aurait pas dû être là. Elle n’aurait pas du pouvoir contempler toutes les merveilles de Fortunia. C’était uniquement parce-qu’elle s’était accrocher à Sword. Et… Peut-être qu’il n’avait jamais voulu qu’elle connaisse tout ça. Peut-être qu’il ne la jugeait pas… Digne de lui montrer son monde… Bref… Un truc du genre qui lui faisait mal dans son petit cœur déjà pas mal abimé. Il y avait tellement de chose magnifique ici. Sa soif de découverte ne se trouvait jamais épanché. Plus elle en voyait, plus elle voulait en voir d’avantage. Elle ne savait pas si c’était un pouvoir de ce monde.

- Est-ce qu’on va rester longtemps ?

Dans sa voix, on pouvait clairement sentir qu’elle le désirait. Elle ne voulait pas partir. Ni maintenant, ni dans trois heures. Et puis, elle devait voir le labo de Genchi. Et retourner voir le luthier et et… Elle regarda en direction de la porte. Elle pouvait le sentir. Elle se tourna vers son ami, une dernière question sur le bord des lèvres.

- Me ramèneras-tu plus tard ?

Où était-ce la première et la dernière fois. Elle en demandait sans doute beaucoup au bleu, elle en avait conscience, mais tout était tellement fascinant. Et quelque chose lui disait que c’était loin d’être fini…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 4 Mar - 4:26
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Je m’en doutais bien que les robes de princesses ce n’était absolument pas son truc. Mais… Ho puis elle comprendra quand elle verra Izaran. C’est une reine guerrière, et autant dire qu’elle ne laisse rien paraître de faible, bien au contraire.Mais ce n’est pas une raison de se moquer de moi, non mais ho ! Elle rigole l’ahuri en voyant que Leyrana bataille avec mes cheveux et me sermonne. N’empêche que ça me fait rire aussi alors bon. Je passe. Je souriais aux paroles de mon amie en lui lançant un regard en attendant que Leyrana ait terminé de me coiffer et m’ajuster avant qu’elle ne parte. Je fus un peu surpris que Drakhys vienne me prendre dans ses bras une fois installée sur le lit avec moi. Je lui souriais et l’enlaçais tendrement.

-Merci. Je trouve aussi!
Absolument pas imbu de moi-même déjà. Mais c’est carrément moindre contrairement à certains qui ne se sente vraiment plus. Enfin bon, c’est agréable quand même d’être dans un endroit calme où je n’ai pas à me prendre la tête pour quoi que ce soit. Je doute me prendre la tête avec Drakhys en plus de ça. Je ne comprends vraiment pas comment les autres font pour ne pas la supporter. Je la trouve adorable moi. Enfin bon, comme tout le monde elle a son caractère. Moi aussi je suis un sale gosse et alors ? Ce doit être pour ça qu’on s’entend bien elle et moi. J’ai ricané un peu avant de lancer une petite pique.

-Je n’osais pas vous le dire lorsque vous êtes revenus des marais. Mais c’était ça, où je restais dans ma grotte à agoniser lentement. Huhu !

Oui, oui ! Ca me fait rire de savoir que j’aurais pu mourir. Surtout ici en fait. A la source même où je suis devenu dracoliche. Je lui caressais une mèche de cheveux délicatement pour ne pas la décoiffer. Ce serait tout de même dommage qu’elle ait les cheveux en pétard alors qu’elle est toute belle et bien coiffée.

-En fait… Si je suis encore pale, c’est parce que je suis affamé! Je n’en peux plus d’attendre l’heure du repas, heureusement, c’est pour bientôt.

Bon, me reste encore quelques faiblesses, mais je vais beaucoup mieux. Surtout après la sieste que j’ai faite dans mon bain. Enfin, même si le réveil je ne l’ai pas tant apprécié que ça. Mais c’est déjà ça. Demain j’irais bien mieux. C’est certain. Je laissais Drakhys aller jusqu’à la fenettre voir le décor de la ville de nuit. C’était déjà l’extinction des feux, il y avait encore quelques lumières dans la ville, surtout ici, mais plus tamisées et plus douces que plus tôt. D’autant que les esprits des dragons commençaient à voiler le ciel, et les dragons célestes faisaient leur travail. Je regardais dehors en restant assit sur le lit, un sourire tendre sur le visage.

-Ce sont les rêves des Draken, et des dragons célestes. Ils parcourent le royaume et ravivent les esprits de la terre durant la nuit. C’est un spectacle fascinant à observer, surtout chez les dragons faes.

L’endroit est encore plus splendide, parce qu’ils sont à même la nature, c’est un endroit encore plus magique et magnifique qu’ici. Déjà j’adore Meth’Royd, mais les autres citées ont aussi leur charme. Je regardais Drakhys lorsqu’elle me posa une question qui m’ôta mon sourire. Reprenant un air sérieux, je me levais pour me rapprocher d’elle. M’appuyant contre l’encadrement de la fenêtre pour y voir au dehors, un dragon passa près de la fenêtre et laissa derrière lui un voile transparent aux coloris très légers. Je fermais les yeux un instant, captant le son agréable de son cri lorsqu’il passa. Je me tournais vers la miss et la regardais alors qu’elle était captivée par le paysage au dehors.

-Je voulais d’abord emmener Shin ici… Mais oui, je t’y aurais emmenée. Parce que tu es l’une des rares personnes qui en sache autant à mon sujet dans l’école. Et une personne que j’apprécie énormément. Pas seulement parce que j’apprécie Mox pour ses ténèbres, non, toutes les deux, vous êtes les seules personnes qui m’ont apportées de la compassion, du calme et de la complicité. J’apprécie votre compagnie et… Je détournais la tête en regardant au dehors, le regard vague. -Tu es l’une des rares personnes avec qui je ne me prends pas la tête, avec qui je suis moi-même. Ça m’aide à me détendre et prendre sur moi sur certaines choses. Tu sais… si je n’avais pas d’accroche sur Terre, je serais définitivement resté ici. Avec la famille que j’ai recouvré.

Et je ne me serais pas autant pris la tête. Mais j’aime ce crétin de rouquin et j’ai besoin de me retrouver avec lui.
Je posais ma main sur son épaule et allais tranquillement me poser sur le lit en attendant que Genchi arrive avec Leyrana. J’avais encore plus faim. Et j’espérais que Drakhys aurait aussi de quoi se sustenter pendant notre repas. La question suivant me fit sourire et je détournais la tête vers elle en me massant la nuque.

-J’ai des choses à faire ici, on va devoir rester ici au moins une bonne semaine. J’ai calculé, le décalage avec la Terre ne sera que de deux jours tout au plus. Ou une journée…
Je ne sais plus… Je détournais la tête en fronçant les sourcils. Me passant une main sur ma joue en prenant un air réfléchit avant de hausser les épaules.
-Bworf ! Ca ne fait pas beaucoup de toute façon par rapport à la terre. MMMh… alors je suis resté cent-vingt ans ici et ça ne faisait que trois mois sur Terre. Quelque chose comme ça…

Je me redressais et me tournais en lui souriant. Je sentais arriver Genchi, je me levais donc tout en répondant à Drakhys.

-Nous y retournerons sûrement, oui. Pour parfaire ta maîtrise et ton pouvoir. Je doute que tu progresses à Esperanza, et… Passer quelques années ici contre quelques mois là-bas pourrait vraiment faire fermer le clapet à certains.

J’ouvrais la porte sur un Genchi qui s’apprêtait à frapper à ma porte et releva la tête en me souriant.
-Rapide!

Je lui souriais et observais sa tenue plutôt saillante à lui aussi. Je m’appuyais sur la porte histoire d’empêcher la vue de Drakhys sur Genchi et posais une main sur ma hanche en le regardant.

-Mais tu es beau mon prince !

Il leva les bras et plia les genoux pour me remercier de façon théâtrale. Je devais admettre que cette tenue et les cheveux en arrière lui allait très bien. On pouvait voir son visage en entier. Il était vraiment mignon. Mais je me poussais en ouvrant grand la porte sur une Drakhys qui semblait dans mon dos. Genchi la regarda  de manière insistante avant de s’approcher d’elle et de prendre sa main pour la porter à ses lèvres en relevant ensuite la tête.

-Tu es ravissante Drakhys.

Je croisais les bras contre moi en les regardant. Ces deux là risquaient de mal tourner, je ne sais pas pourquoi. Mais comme je prenais un malin plaisir à les taquiner tous les deux, depuis tout à l’heure, je n’allais pas me faire prier pour continuer dans ma lancée.

-Et si nous allions voir Ynedo? Vous roucoulerez plus tard tous les deux~ !

Genchi se tourna vers moi et leva les yeux au ciel. Gardant la main de Drakhys dans la sienne, il l’emmena jusqu’à la sortie de ma chambre et me donna une petit frappe contre l’épaule.
-Idiot de grand cousin!

Oui ça me fait rire! Je les regardais en haussant à plusieurs reprises les sourcils tout en ricanant pour me moquer un peu d’eux. Frost était toujours là à ce que je pouvais voir.  Et en plus dans sa tenue d’élémentariste, noire et d’allure assez militaire. Il avait donc reprit du service pour la soirée. Tant mieux. Je passais devant lui et le saluais de nouveau, il me lança un regard glacial mais ne dit mot. En même temps, plus froid que lui… Non, même Sael n’est pas aussi glacial que lui. Et Sael tien quand même le summum sur Esperanza question glace.  Bref, assez parlé, notre petite Layrana était là aussi pour servir de garde du corps pour Drakhys. Genchi donna son bras à la miss. Prenant ainsi les devants pour nous emmener. Et… Et moi personne ne me prend le bras. Haan ! Je suis triste ! Huhu !
-Attendez moi~ ! Sword! Bonsoir, que tu es tout beau! Hihi !

Je me tournais pour voir arriver Ynelia qui marchait d’un pas rapide vers nous. Elle me sauta dessus comme à son habitude alors qu’elle avait une tenue tellement jolie actuellement. Ca changeait de sa tenue habituelle légère, mais pratique pour aller sauter partout. Là, elle faisait beaucoup moins enfant du coup.
-Ynelia! Mais tu es toute mignonne comme ça ! Et tu fais beaucoup plus ton âge du coup !
Elle me tira les oreilles en faisant sa tête d’orge de quand elle était fâchée en me lançant un regard noir.
-Tu insinues quoi là? Que je fais gamine habituellement! Grrr !
-entre autre! Que tu fais pas l’âge de ton frère en règle générale. Mais c’est un compliment, ça veut dire que tu vieillis lentement ! Donc tu restes une belle femme !! NGHHHG !!! Lâche mes oreilles!
Elle tirait encore plus et finit par lâcher avant de me faire du boudin et de se détourner en prenant un air hautain.
-Pfeuh! Sword tu es un goujat!

Je me frottais lentement les oreilles en ricanant un peu. Genchi s’était tourné pour nous regarder, et semblait arborer un léger sourire tout en secouant la tête.
-Vous êtes de vrais gamins! Toujours en train de vous chamailler tous les deux.

Il ricana avant de soupirer légèrement et s’avança vers nous. Je faisais la moue et répliquais.
-J’te rappelle que je suis plus vieux que vous deux!


-Haha! Oui, mais on dirait bien que tu restes un gros bébé, Sword! C’est mignon.

Il leva sa main vers Ynelia qui se tourna vers lui et le regarda en reprenant un air plus calme et plus sérieux, son regard était le même que celui de Genchi. Elle le riva d’ailleurs sur Drakhys.

-Drakhys, je tiens à te presenter ma jumelle, Ynelia.

-Bonsoir Drakhys, et enchantée. Elle fit le même salut que Genchi plus tôt avant de nous quitter tout en fixant de manière insistante Drakhys.

Genchi ne perdit pas plus de temps et intima tout le monde à le suivre, Frost fermait la marche, et Ynelia finit par se réconcilier avec moi sur le chemin, elle me prit le bras en faisant sa petite frimousse toute heureuse d’avoir mon bras. Je souriais tout en regardant Drakhys marcher avec Genchi. Décidément, j’espérais qu’elle ne soit pas trop tendue. Nous marchions dans les couloirs que nous avions déjà passés plus tôt avant de prendre un autre couloir différent où nous arrivâmes sur un hall gardé par une créature énorme, mi chien, mi ombre qui se nommait Sagis. En nous voyant arriver, il gronda et dévoila toutes ses dents pointues en baissant la tête.

« Mais dites-moi ! Voilà un petit lot de couples fort intéressant ! Vous êtes beaux ! »
Genchi entonna calmement, mais d’un ton qui se voulait autoritaire :
-Contente toi de faire ton travail Sagis et laisse nous passer.

Il lâcha un rire d’une voix sombre et rouillée avant d’aboyer et de se placer sur le côté pour nous laisser passer. Bon chien ! Les portes immenses de la salle du trône s’ouvrirent alors. Majestueuse, grandiose et surtout pleine de gardes d’élite. La pression spirituelle était énorme dans cette pièce. Tous les élémentaristes d’Ynedo, au nombre de vingt-sept se trouvaient là. Et surtout, il y avait des diversifications sur les types raciaux, des draconiens, tous dans la même tenue noire que celle de Frost, à quelques différences près, certains avaient d’autres particularités, et n’étaient pas en cuir ou en tissu mais en plate ou en chaîne et côte de maille. Ils étaient disposés de manière stratégique dans la salle, il y avait même un gros dragon noir et rouge dont les flammes sortaient à chaque respiration, ils nous regardaient tous, et certains eurent des sourires à notre intention. Au fond discutait Ynedo dans une tenue très belle, toujours dans des tons noirs et rouges, en général il s’habille toujours en noir, mais là, il est vraiment beau. Il détourna la tête et Lexarianh, son beau-père cessa de parler pour nous voir arriver. Comme toujours il avait une prestance digne d’un seigneur du pays voisin au nôtre. Il était rarement ans le coin, mais pour la cérémonie du feu, tous les dirigeants des royaumes se réunissaient à Meth’Royd pour profiter du spectacle. À sa gauche, le général, et son deuxième fils s’avança et se plaça en face de nous, frappant simplement du pied pour que les élémentaristes arrête de baver sur les femmes qui nous accompagnaient, enfin, surtout Drakhys en fait. Ils frappèrent tous du même pied et se mirent en garde à vous, bras replié contre le torse la tranche de la main à gauche. D’ailleurs, quand on regarde bien les élémentaristes, il n’y a pas que des hommes, mais également des femmes dans leurs rangs. Un signe que le seigneur accepte le fait que les femmes soient aussi fortes, voire même plus que certains hommes. Elles ont eu le privilège d’atteindre ces rangs par leur persévérance et leur force de caractère. Lorsqu’Ynedo descendit les marches avec un enthousiasme non contenu en nous voyant, arborant un sourire ravi, chaque garde qu’il passait donnait un coup de coude pour ramener leur poing au centre de leur poitrail en baissant la tête en direction de leur seigneur. Genchi lâcha enfin Drakhys et vint saluer son père par une accolade.

-Fils ! Je suis content que tu ailles bien, avec ce que Frost m’a racconté.

Ce que Frost lui a raconté ? Hum ! Il doit certainement ne rien montrer mais je suis sûr que ce n’est pas Frost qui le lui a dit ça.
-Aucune crainte, tu sais bien que j’ai toujours tout sous la main pour me sortir des pires situations. Et j’ai eu un très bon entraineur.

Genchi sourit et  se tourna ensuite vers Drakhys, Ynelia vint câliner son père en lâchant un « papounet » qui cassait un peu sa crédibilité. Vu que c’était son trésor, il la câlina en se tournant vers nous, j’avais rejoint Drakhys pour me placer à côté d’elle. En premier lieu, Ynedo me salua d’une même accolade qu’il avait faite à son fils juste avant.

-Sword ! Content de te voir sur pieds !
-Content de te revoir cousin !

Je souriais de toutes mes dents et me dégageais de l’étreinte du seigneur. Il se tourna ensuite vers Drakhys et l’observa avec un sourire presque aussi charmant que son fils s’il n’y avait pas ce charisme froid et ténébreux venant de lui. Il inclina légèrement la tête pour la saluer en plaçant ses mains dans son dos et claquant ses talons.
-Et Drakhys je présume. Je m’attendais à ce que vous soyez… plus grande.

Je plissais les yeux en soupçonnant un léger ton taquin dans sa voix. En même Drakhys était la seule femme toute petite dans toute l’assemblée. Ynedo était plus grand que moi et faisait bien ses 2m20 de haut et avait une certaine finesse dans sa musculature et sa corpulence qui ne lui donnait pas cet apparence titan bodybuildé. Mais plus grande perche à écailles. Il sembla la toiser de façon insistante, la sondant certainement. Son regard rouge rivé sur elle et son petit sourire mesquin sur son visage ne laissait rien paraître, Drakhys étant une vampire avec un don particulier, Ynedo devait déjà l’avoir senti, mais il avait aussi senti Mox, c’était indéniable. Naturellement, mon cousin dégageait une forte aura de ténèbres. Absorber la corruption ne l’a pas purifié ni rendu plus gentil qu’il n’était, bien au contraire. S’il a survécut, c’est parce qu’il a accepté ces ténèbres et en a fait son arme. Enfin bon, Drakhys peut clairement le sentir, Mox s’en nourrir. Ynedo se tourna ensuite vers Lexarianh qui s’approchait de nous et le désigna pour le présenter. D’ailleurs, c’est moi où tout le monde est sur son trente et un ? Les autres seigneurs sont là ?

-Voici Lexarianh Der’Tey Nahamos, le seigneur du pays de l’ouest, royaume des dragons de l’ordre. Ce soir est un soir spécial. Je vous propose que nous fassions plus ample connaissance autour d’un repas…

Lexarianh salua Drakhys en venant Prendre sa main et lui faire un baisemain de façon courtoise puis inclina la tête. Si Ynedo était grand Lex était une montagne de 2m50 avec du muscle. Quoiqu’avec le temps il semblait un peu rabougri le vieux dragon. Il était beaucoup plus vieux que Néfir, autant le dire tout de suite.
« Enchanté demoiselle Drakhys.» Il se redressa ensuite et me salua à mon tour. Contrairement aux dragons noirs, les dragons de l’ordre avaient un peu plus e respect pour les femmes, donc la galanterie avant tout. Et Genchi tenait de son grand père. Ynedo se dirigea sur la gauche de la salle pour aller vers la salle à manger où le reste des invités les attendaient. Au même moment déboula à l’opposé, les cheveux rouges, le bout de ceux-ci enflammés, et son vêtement prenant quelques teintes de feu, Izaran. Ouh ! Elle n’avait pas l’air contente et elle se dirigeait vers nous. Impérieuse avec sa robe impériale rouge et blanche avec une plume de queue de phénix attachée à sa ceinture, et grande, sans les talons elle mesure dans les 1m95 mais avec elle fait ma taille ! Je grimaçais lorsqu’Ynelia lâcha à Genchi qu’il allait se faire gronder, parce que oui, c’était sur Genchi qu’elle se dirigeait. Il me lança un regard et grimaça en se contractant. Comme toujours la reine était ravissante et en imposait vraiment, surtout que sa patience était très très courte et qu’il fallait d’un rien pour la faire sortir de ses gonds.

« Genchi Daerusan Der’tey Nahamos Fylbers ! Lorsqu’il te prendra encore l’envie de quitter le palais avec l’intention de te rendre dans des lieux dangereux je te prierais d’emmener avec toi ton élémentariste au lieu de le laisser en plan! »

Oui ! Elle était en colère, et ses yeux rouges feu le toisaient d’un regard intransigeant et autoritaire à souhait. D’ailleurs, il fallait l’admettre, son caractère faisait peur à presque tout le monde. Ynedo s’était arrêté et tourné vers nous, se retenant de lever les yeux au ciel mais on sentait qu’il était agacé. Genchi sourit à sa mère et  se massa la nuque.

-Mère, soyez rassurée, si vraiment je devais aller dans un endroit risqué pour moi je ferais appel à Frost…

-NON ! Chaque fois que tu mets un pied dehors tu risques ta vie ! N’oublies pas que tu es l’héritier et que s’il t’arrive quelque chose…

Ce serait une deuxième apocalypse pour Fortunia ! Elle ne termina même pas sa phrase qu’elle le prit dans ses bras et le câlina. Une vraie mère poule. Je souris et m’avançais vers Izaran en la saluant de manière princière.
-Toujours aussi mère poule à ce que je vois, Izaran. Comment vas-tu ?

Elle détourna la tête vers moi et prit soudainement un air beaucoup plus doux. Lâchant son fils qui respira à nouveau et s’écarta de sa mère, sollicité par le rire moqueur de sa sœur, il pris une grande inspiration et souffla silencieusement, me lançant un regard pour me remercier. Sauf que c’est moi que la reine vint prendre dans ses bras.
« Hoo ! Sword! Quel plaisir de te revoir à nouveau parmi nous! Tu es dans les temps. » Elle me laissa ensuite respirer quand je lui rendis son étreinte de façon formelle et me raclais la gorge en toussant légèrement derrière mon poing.

-Hum ! Izaran, je te présente notre invitée, Drakhys. Elle vient de Terria.

Elle regarda le petit bout de femme que je désignais avec son air impérial, puis, d’un coup son air s’attendrit aussitôt.

« Mais quelle adorable petite perle avons-nous là. C’est un plaisir que Sword amène une femme avec lui. Sois la bienvenue sur Fortunia, j’espère que tu apprécies déjà le séjour. Surtout, n’hésite pas si une de ces grosses brutes avec leur cerveau du bas t’importune ! Je m’occuperais de leur cas ! » dit-elle sur la fin avec un ton franchement très froid, qui en fit déglutir plus d’un dans la salle. Elle passa sa main dans le dos de Drakhys et l’emmena avec elle jusqu’à la salle voisine.

« Viens, ma belle~♥ ! Allons nous sustenter. »

Je souriais et suivais la reine en tapotant l’épaule de Genchi au passage pour le réconforter un peu. Il me suivit et sa sœur couru pour rejoindre les filles. Ynedo avait croisé les bras en les attendant et les regarda passer avant de reprendre la marche à côté de son fils et posa une main dans son os avant de la rabaisser. Dans la salle à manger, une fois arrivée, nous pûmes constater qu’elle était aussi immense que les autres salles et qu’il y avait des grandes tables rondes dans toute la pièce, des élémentaristes, et le général en personne, Chreys, un bel homme aux cheveux blancs immaculés et au regard vert perçant qui supervisait la surveillance avec d‘autres élémentaristes qui étaient passés dans la salle. Il y avait des dragons en tout genre, d’apparence humaine, il y avait de tout âge, tous, venus de contrées différentes, mais aussi d’autres créatures, Furian : mi-homme mi-bête, Snatch, petites créatures bipèdes comme les furians en largement plus petit que leurs cousins des contrées barbares, mais il y avait aussi les dragons blancs, bleus, verts, célestes également réunis, mais pas de dragon d’or. Bref, différentes ethnies qui se levèrent toutes en même temps pour saluer le seigneur et la reine. Nous fûmes installés à la table du seigneur qui leur fit un bref discours pour les remercier de notre présence à la forteresse et de profiter des fêtes durant leur séjour. Il frappa des mains, et dans le fond de la salle, un orchestre commença à jouer, de jeunes femmes, dont des snatchs avec leurs petites oreilles et leur queues toutes mignonnes, habillées de costumes raffinés se mirent à chanter, et la musique commença. Izaran ne lâcherait pas Drakhys de la soirée, elle commençait déjà à s’assurer qu’elle passe un bon séjour, qu’elle soit bien arrivée, que Leyrana s’occupe bien d’elle, tout ce genre de choses. Ynedo frappa dans ses mains et nous souhaita à tous un bon appétit tandis qu’il s’asseyait, tout le monde fit de même, les femmes étaient sollicitées par les serviteurs qui les aidaient à se mettre sous la table convenablement, d’autres commençaient à apporter les plats, ragoutant et à foison. Un vrai festin. Même Drakhys eut le droit à son potage de sang spécialement pour elle. Enfin potage, c’était dans une sorte de bol qui faisait penser à un potage. Mais c’était bien du sang.


© 2981 12289 0



Tenues des différents élémentaristes :
 
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 6 Mar - 10:59
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Et bien la modestie ce n’était pas son truc à ce grand dadet là. Elle rit, amusé tout de même. Avant de lui asséner une claque derrière la tête. Non mais… Celui-là quand il s’y met ! Ils auraient dû le laisser agoniser plus longtemps pour la peine.

- Je t’aurai en effet regardé mourir lentement si tu m’avais déclaré une chose pareille à ce moment-là…

On pouvait largement constater le manque de sérieux dans sa voix. Il ne l’aurait pas abandonné. Mais se faire dire qu’elle puait, devant Genchi… Ça n’aurait pas passé. Bon c’est vrai que Yue l’avait fait… Mais quand ça vient d’un enfant, on prend les choses différemment… Il lui caressa une mèche de cheveux en prenant garde à ne pas la décoiffer. C’était assez marrant de voir combien il pouvait faire preuve de délicatesse malgré sa carrure d’ours. Ah les hommes et leur estomac… Ne disait-on pas « si tu veux conquérir un homme, il faut passer par son estomac »… Ca semblait tellement vrai. Bien qu’elle ne veuille absolument pas conquérir Sword… Non mais ça ne va pas dans vos têtes ?

Elle s’était rendue à la fenêtre pour admirer le spectacle. C’était vraiment merveilleux. Sword lui expliqua a quoi cela était du. Ce monde était tellement magnifique… Elle allait de surprise en surprise. Elle avait l »impression de ne pas être née dans le bon monde. Elle se sentait plus chez elle ici que jamais elle l’avait été là-bas.
Elle l’avait ensuite questionné. Il avait commencé par sourire mais son air restait néanmoins sérieux. Il se leva et la rejoint, s’appuyant contre le bois de la fenêtre, regardant au dehors. Elle suivit son regard quand un dragon passa près d’eux, lâchant un cri. Il lui révéla qu’il voulait d’abord emmener Shin… Ce qui était parfaitement légitime. C’était son amant, son amour quoi de plus normal. Elle aurait fait de même avec… Elle ne compléta pas sa phrase, légèrement troublée… De toute façon, elle n’avait pas de monde à faire découvrir… Il ajouta qu’il l’aurait également emmené. Elle avait relevé les yeux pour le fixer. Elle sentait qu’un poids, sans doute le doute, s’était lever. Au fil des paroles, elle avait glissé sa main dans la sienne. Elle était heureuse de savoir qu’il ne l’appréciait pas uniquement pour Mox, qu’elle aussi existait. Sans doute qu’il ne percevait pas combien c’était important pour elle. Elle papillonna des yeux pour chasser les larmes qui montaient. Il allait la faire pleurer et elle ruinerait son maquillage. Elle laissa un peu de silence s’installer. Elle avait la gorge trop serré pour parler de toute façon. Quand elle se sentit un peu moins oppresser à ce niveau, elle put lui répondre.

- Tu es le seul, quand je suis arrivé, à ne pas avoir essayé de m’écraser, par ses paroles ou son attitude envers moi. Je me sens bien avec toi. Tu ne m’as jamais jugé, juste acceptée telle que je suis… Que nous sommes… Je suis heureuse que tu m’es enlevée ce jour-là…

Elle sourit en repensant à la façon dont il l’avait kidnappé au nez et à la barbe de tous, pour qu’elle se retrouve dans un bain avec lui. C’était un souvenir qu’elle chérissait énormément.

- Je ne peux que comprendre ton envie de rester ici… Ce n’est pas mon monde et pourtant… Comme toi si je n’avais pas d’attaches là-bas, je te demanderais de me laisser ici…

Non mais ça va pas ? C’est hors de question ! J’ai un monde à détruire moi !
… Détend toi… On rentrera chez nous…

Mais pas pour tout détruire hein, ne fallait pas pousser non plus… Quand elle ne serait plus de ce monde, en attendant, elle la retenait toujours prisonnière, involontairement… Il posa sa main sur son épaule avant de retourner sur le lit. Elle préféra rester près de la fenêtre et continuer d’admirer le balai des dragons astraux, ne le quittant des yeux que pour l’interroger et avoir ses réponses. Elle le vit se masser la nuque. Un sourire immense envahit son visage alors qu’il lui annonçait qu’ils allaient rester 1 semaine. C’était fantastique. Elle se fichait un peu, sur le coup, de combien ça ferait chez eux. Déjà, elle trouvait qu’une semaine serait trop court, mais c’était mieux qu’un départ demain… Et c’est là qu’il déclara que lui était resté plus d’une centaine d’année et que ça n’avait fait que trois mois sur Terre… Il lui avait manqué pendant ce temps… Manquerait-elle à quelqu’un là-bas ? Pas sûr que quiconque n’est même remarquer son absence en fait… Et si c’était le cas, ils devaient être bien heureux d’avoir enfin la paix. Après quoi il ajouta qu’effectivement, ils reviendraient et pour s’entrainer et pour plusieurs année. Là il lui avait carrément cloué le bec. Un peu désarçonné qu’il veuille clouer le bec de ceux qui pétaient plus haut que leur cul. Enfin surtout avec elle.
Elle le regarda ouvrir la porte. Elle entendit la voix du dragon sans pour autant le voir. La massive corpulence du bleu et sa position sans doute stratégique, lui masquait le prince. La déclaration de Sword piqua la curiosité de la blonde. S’il disait qu’il était beau, alors ça devait être quelque chose. Elle s’était avancée dans le dos du géant, quittant la fenêtre. Il finit tout de même par se pousser et elle tomba sur une vision assez… Elle déglutit. Il était impressionnant… Et beau, bien entendu qu’il était beau ! Son visage dégagé laissait la possibilité d’encore mieux s’immoler dans ses yeux. Ce qu’elle fit d’ailleurs, alors que lui-même la regardait. Il prit sa main dans la sienne et déposa un baisemain dessus avant de la complimenté. Elle vira immédiatement au rouge en baissant chastement les yeux.

- Merci, tu es… très… Sédui… Princier...

Du coup elle hésitait un peu à le tutoyer encore. Finalement c’est Sword qui détendit un peu tout ça. Le brun se tourna vers le géant sans pour autant lâcher sa main. Elle, se sentit rougir d’avantage. Elle le suivit et il frappa Sword en l’invectivant d’idiot. Elle leva les yeux sur lui en passant et lui tira la langue de façon espiègle. Elle sentait qu’il allait encore la mettre en boite dans les moments à venir… Frost les attendaient à la sortie de la chambre, elle inclina légèrement la tête en le voyant, un peu déçu de ne pas trouver Yue dans ses bras. Elle adressa un sourire à la rouquine qui, bien sûr, était revenue également. Genchi offrit son bras à la blonde qui s’en saisit avec un petit sourire. Alors là… Elle allait finir par regretter de ne pas avoir mis une de ses robes à froufrou et au couleur vive qui l’aurait faites passer pour une princesse. Une voix retentit dans leur dos et Drakhys se tourna pour voir de qui il s’agissait, ne reconnaissant pas ce timbre-là. Une jeune femme à la tignasse noire de jais se jeta au cou de Sword. La blonde afficha un air étonné, détaillant un peu cette femme assez grande. En fait maintenant qu’elle le remarquait… Ils étaient tous grand… Mais vraiment. Elle avait l’impression d’être un hobbit en fait… Quand elle se détacha du bleu, Drakhys remarqua son regard, similaire à celui de Genchi. Elle le regard, puis elle, alors que Sword complimentait la nouvelle arrivée sur sa tenue. Elle s’était mise à tirer sur l’oreille de Sword avant de le lâcher et de bouder. Un peu perplexe, la blonde assistait à ce spectacle assez étonnant. En fait, Sword sur Fortunia et Sword à Espérenza était deux personnes totalement différentes… Il semblait beaucoup plus tendu dans leur monde qu’il ne l’était ici. C’était un peu comme si il était en vacances en fait. Un sourire tendre naquit sur ses lèvres alors qu’elle le regardait se frotter les oreilles. Oh oui, parfois il était un gros bébé, comme Genchi le soulignait, mais il avait son côté dangereux il ne fallait pas l’oublier. Ca l’amusa beaucoup en fait qu’il le dénomme ainsi surtout que Sword avait souligné qu’il était le plus âgé. Comme quoi, les années ça ne faisait pas tout. Le brun s’était avancer vers les deux jeunes gens et il avait tendu sa main vers la fille. Elle redevint sérieuse et riva son regard de brasier sur Drakhys.
Sa jumelle… Sa jumelle ! D’où le regard semblable ! Elle fit le salut que son frère avait fait avant de les quitter tout à l’heure et Drakhys lâcha le bras de son cavalier le temps de s’incliner respectueusement face à la jeune femme.

- Bonsoir et enchanter également…

Elle se redressa et après un petit coup d’œil au brun, repassa son bras après le sien. Elle ne savait pas trop si elle devait l’appeler « princesse », « votre altesse », ou simplement Ynelia… En tout cas son regard ne la quittait pas et la blonde lui sourit, un petit peu tendu et gênée. Genchi les invita à reprendre la route, laissant Frost en tout dernier. Elle était en tête avec Genchi bien sûr et derrière elle sa garde du corps dont elle n’arrivait pas trop à s’habituer. Venait ensuite le bleu avec la sœur du prince et enfin Frost. Sacré procession… Comme ils repassaient par le chemin qu’ils avaient emprunté plus tôt, la blonde essayait de retenir des détails qui pourraient lui permettre de revenir éventuellement seule. Et là, ils bifurquèrent et ce fut un couloir tout nouveau avant d’arriver dans un hall. Une créature étrange se tenait là et elle gronda à leur arriver. Loin de se montrer intimidé, la blonde fronça les sourcils en fixant l’animal. Après un salut, si ça en était un, de la part de cette… ce… Chien… Genchi lui répondit. Elle eut l’impression qu’il le remettait un peu en place au passage. Le fameux Sagis sembla rire avant d’aboyer et de se déplacer afin qu’ils puissent passer. Les portent s’ouvrirent sur une salle, qu’elle devina être celle du trône. Pourquoi ? Bah parce-que il y avait un trône tout au fond de la salle, tout simplement… Comme la majeure partie de ce qu’elle avait vu jusque-là, celle salle arborait les couleurs du royaume. Le noir, le rouge, le doré et le blanc. Bien sur la matière dominante était le marbre et une fois encore, il ne faisait pas dans le ridiculement petit…
Il y avait plein de gardes, tous bien habillés bien entendu. Les vêtements de ce monde laissaient Drakhys songeuse et elle pensait déjà à l’utilisation future qu’elle en ferait avec Yentra. Elle put également sentir la puissance condenser dans ce lieu. Sentant la pression sur son corps. Elle prit une grande inspiration, n’aimant pas ça.

J’ai besoin de toi…
A ton service… Princesse
Ne commence pas toi aussi…

Alors qu’elle s’élevait dans son aura pour alléger le poids de cette pression, des volutes de ténèbres s’échappèrent légèrement de son corps. On eut cru que sa venait de sa tenue, car ça collait parfaitement avec. Elle observa un peu ses personnes présentent. Ils semblaient intimidants. Bon en même temps s’était des gardes, donc s’ils avaient une attitude de bisounours, ils n’auraient aucune crédibilité… Elle se sentit un peu intimidée. Elle remarqua qu’il n’y avait pas que des hommes. Les femmes avaient également leur place. Son regard se porta sur la masse imposante d’un dragon noir et rouge. Des flammes sortaient de ses naseaux quand il respirait. C’est à ce moment-là, sous le regard de cette immense bête, qu’elle s’aperçu que tous les regards s’étaient rivés sur eux. Elle se sentit soudainement affreusement petite… En plus, elle l’était vraiment ce qui n’arrangeait pas les choses. Elle inspira une nouvelle fois. Ne pas montrer qu’on est à la merci de qui que ce soit. Elle releva légèrement le menton et força son regard, se donnant de l’aplomb. Un homme se tenait au fond de la salle et semblait en grande discussion avec un autre homme sensiblement plus âgé. La tignasse qu’il arborait n’était pas sans rappeler celle d’Ynelia. Elle en déduit que cela devait être Ynedo. Bizarrement, elle n’avait même pas de doute la dessus. Il portait une tenue très seyante dans les mêmes couleurs que le reste et à l’instar de son fils, c’était un homme séduisant. Son interlocuteur, dégageait un charisme presque palpable. Les cheveux court et coiffé sur le côté, il arborait une barbe et une moustache blonde, comme ses cheveux. Il portait une tenue qui lui rappelait un peu celle des militaires quand ils devaient défiler. Les dorures et le noir lui donnait un air important. Sans doute l’était-il d’ailleurs, mais elle l’ignorait pour l’instant. Ynedo s’était tourner vers eux alors qu’il approchait, mettant fin à leur discussion. Deux autre hommes, qui se tenait à la gauche du plus âgé se sont placés en face de Drakhys et frappèrent du pied. Tous les autres les imitèrent instantanément. C’était très impressionnant, mais elle ne laissa rien paraitre. Gardant un visage neutre, détendue, alors qu’intérieurement s’était l’ébullition.
Ynedo descendit les marches, souriant de façon ravi et Genchi se détacha de Drakhys pour venir saluer son père. La blonde croisa ses mains devant elle à mi-cuisse, bien centré au niveau de son corps.
Père et fils se donnèrent une accolade, alors Qu’ynedo s’avouait heureux de le retrouver. Elle jeta un coup d’œil discret à Frost qui restait… De glace… Elle revint sur Genchi pour le voir sourire et se tourner vers elle. Ynelia salua également son père de façon très… Mignone. Ca cassait un peu tout mais c’était adorable. Sword était venue se placer près d’elle et le sentir, la rassurait, bien que son visage fût toujours aussi neutre. Juste un léger sourire. Le seigneur salua son cousin comme il avait salué son fils. Ce qui pour la jeune femme, marquait le fait qu’il l’avait en haute estime et qu’il le considérait comme son fils aussi. Peut-être se trompait-elle d’ailleurs, mais ça lui donnait vraiment cette impression.
Le bleu souriait comme un bien heureux. Mais elle ne le regarda pas car les yeux D’ynedo s’étaient posés sur elle et semblaient la scanner jusqu’au plus profond de son âme. Bien que son sourire fût tout à fait charmant elle pouvait tout de même sentir cette rigidité froide qu’il dégageait. Elle s’inclina respectueusement. Elle avait apprit, durant son séjour au japon, que quand on s’incline, plus on offre sa nuque, plus on témoigne son respect. Son buste était donc à 90° de ses jambes. Elle se redressa quand elle entendit les talons claquer. Elle souria en rougissant.

- Je suis honorée de vous rencontrer enfin, seigneur Ynedo. J’espère que votre jugement ne s’arrêtera pas sur ma taille…

On pouvait entendre un léger rire dans ces derniers mots. Elle était une lilliputienne au pays de Gulliver… Elle garda son sourire jovial alors qu’il la regardait avec insistance. Elle sentait sa puissance, mais elle n’en montra rien. Elle prit plutôt cela comme un test. Non, elle ne s’écraserait pas sous sa patte… Enfin pas tout de suite.

Et tout ce qui est petit est mignon et tout ce qui est grand est c...
Tait-toi bon sang !

Il fallait toujours qu’elle la ramène celle-ci… Nom de Dieu. Elle ignorait s’il avait la capacité de lire dans son esprit ou un truc dans le genre. Valait mieux éviter ce genre de… Bêtise… Surtout que les ténèbres qu’il dégageait semblaient attirer sa jumelle. Comme si elle voulait les absorber pour devenir plus puissante encore.

Ne fait pas de bêtise… soit sage…
Oui « maman »

L’homme plus âgé avait également descendu les escaliers et c’était approcher. Le seigneur se tourna vers lui afin de le présenter. C’était le seigneur du pays voisin. Elle le salua tout aussi respectueusement. Ce dernier prit sa main, à sa plus grande surprise, faisant un baisemain dessus, comme Genchi avant lui. Elle leva les yeux sur cette montagne et lui offrit un ravissant sourire.

- Moi également seigneur Lexarianh.

Il était très galant cet homme-là, tout comme Genchi d’ailleurs. Ynedo se dirigea vers la salle attenante ou elle pouvait sentir d’autres personnes. Un mouvement attira cependant son attention. Elle vit débarquer une magnifique femme aux cheveux rouge à l’extrémité enflammé. Nimbé dans une robe splendide au couleur de feu qui se dirigeait directement sur eux. Au vu de l’expression de son visage, elle semblait furieuse. Ce que la princesse semblait d’ailleurs souligner à son frère. Genchi se tendit prés à essuyer la tempête qui s’approchait. La blonde le regarda se faire incendier, les yeux ronds. Ce nom a rallonge… Il y avait le sien, celui de Sword, mais également celui de Lexarianh… Ils étaient donc parents alors ? Drakhys regarda cette femme impressionnante, autant par sa taille, sa prestance, que par ce qu’elle dégageait. Une légère fascination s’empara de la vampire alors qu’elle constatait son regard. C’était la mère de Genchi et Ynelia. Et donc la femme d’Ynedo. Et qu’elle femme ! Ils devaient tous marcher au pas avec elle, sans aucun doute ! Elle assista à la remontrance de cette mère qui avait été inquiète pour son enfant. Bien que le ton ne prêtait absolument pas à la rigolade, elle dû lutter pour ne pas rire. Entre Genchi qui se trouvait tout penaud, Ynedo qui semblait contrarier et le reste qui semblait marcher sur des œufs… Elle fronça les sourcils et se pinça les lèvres. Si elle riait, ce serait très mal vu. Elle finit par le prendre dans ses bras et le câliner. Avoir une mère qui s’inquiète pour lui, il avait tellement de chance. Un léger voile de mélancolie passa dans les yeux de Drakhys. Sword salua Izaran en la taquinant un peu. Le brun sembla remercier son grand cousin pour cette délivrance et elle lança un regard un peu moqueur à Genchi. Et Sword passa lui aussi par cette étreinte. Il semblait tout gêné d’ailleurs et il lui rendit son étreinte un peu plus respectueusement.
Le bleu la présenta et elle s’inclina presque avec automatisme maintenant. La femme rousse la toisa un instant avant que son expression ne change radicalement. La blonde, incertaine, souria avant de se voir ensevelit sous une tirade d’abord chaleureuse avant de finir frigide. La vampire ria légèrement.

- Je vous remercie pour votre accueil, votre monde est extraordinaire, il me tarde d’en découvrir d’avantage. Mais, je ne me permettrais pas de déranger son altesse pour ce genre de chose.

Elle n’ajouta pas qu’elle serait tout à fait à même de se faire comprendre toute seule. Et puis, rien qu’à la déclaration de la reine, elle avait sentit dans la salle, que l’atmosphère s’était… tendue… Sa main glissa dans son dos, sa chaleur contrastant infiniment avec sa peau froide de morte, pour l’emmener dans la salle voisine. Elle jeta un petit coup d’œil à Sword et Genchi pour s’excuser de les laisser un peu en plan. Elles passèrent devant Ynedo qui avait attendu que l’orage passe, les bras croiser.
Comme le reste du palais, la salle à manger pouvait accueillir tout un pays tellement elle était grande. Il y avait plusieurs tables rondes autour desquels des gens parlaient. Elle essaya de se rappeler de chaque personne qu’elle voyait, ce qui lui semblait bien difficile. Des gardes étaient postés un peu partout, surveillant avec attention. L’un deux attira son regard, par sa chevelure blanche comme la neige. Quand il tourna les yeux vers elle, elle put voir le vert intense de ceux-ci. Il semblait important, sa tenue différente légèrement des autres. Elle inclina légèrement la tête. La salle était bondée. Bien sûr par des dragons, mais pas seulement, elle regarda avec curiosité les autres races qu’elle ne connaissait absolument pas. Elle avait l’impression d’être dans Alice au pays des merveilles. Tous se levèrent pour saluer le seigneur et sa dame. Elle suivit Izaran qui ne semblait pas vouloir la lâcher et fut même installer à côté d’elle. Ynedo remercia l’assistance pour leur présence, leur souhaitant de s’amuser. Après qu’il eut frappé dans ses mains, une musique se fit entendre et la blonde se redressa pour regarder l’estrade sur laquelle jouait des créatures adorables parmi d’autres femmes. La musique était simplement divine. Elle n’en avait jamais entendu de cette sorte. Elle dut faire preuve de concentration pour porter une oreille attentive à la reine qui l’interrogeait sur son confort. Elle lui sourit pour la rassurer.

- Tout est parfait, Leyrana est très compétente. Tout est tellement beau… Le palais, la musique et bien sur vous également…

Elle se sentait un peu comme le vilain petit canard. Ils étaient tous tellement magnifique et dégageait tellement de prestance. Ynedo frappa une nouvelle fois dans ses mains et ils prirent place. Les dames se firent aider pour s’assoir convenablement. Voilà pourquoi elle ne voulait pas de fanfreluches et autres choses gênante. Elle s’assit et on lui servit un bol dans lequel un liquide rouge se trouvait. Son odorat lui indiqua qu’il s’agissait de sang et elle regarda avec étonnement Sword. Elle prit une cuillère et la trempa dans le bol avant de la porter à ses lèvres. Ses pupilles se dilatèrent et elle sourit. Le sang d’ici était puissant assurément. Elle fronça légèrement les sourcils, le voile du passé se super positionnant à sa réalité. Elle attendit qu’il passe avant de reprendre une nouvelle cuillère.
Son pied battait la mesure de la musique qu’elle entendait. Elle rassura une nouvelle fois Izaran qui s’inquiétait qu’elle ne trouve pas le repas à son gout.

- C’est parfait, comme tout le reste d’ailleurs… Je crains bien de ne plus vouloir rentrer chez moi…

Son regard s’était porté sur Sword, un petit sourire planant sur ses lèvres, avant de glisser sur Genchi. Elle replongea dans son bol pour masquer un peu la teinte de ses joues. Mais c’était pourtant la vérité. Après une nouvelle gorgée, elle regarda le seigneur.

- Je vous remercie encore pour votre accueil. De ce que j’ai pu voir de votre royaume, il est resplendissant, malgré son lourd passé…

Elle prit soin de ne pas regarder son ami. Elle ne savait pas à quoi ressemblait Fortunia avant le destructeur, ni pendant d’ailleurs, mais ce qu’ils avaient fait d’elle maintenant c’était… Un miracle. Elle revint sur la reine, la regardant avec insistance. Elle se demandait ce qu’elle était. Ce qui se dégageait d’elle la troublait. Vraiment… La cuillère en suspens au-dessus de son bol, elle s’était figée pour observer cette femme dont le bout des cheveux était enflammé.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 6 Mar - 22:55
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Tout s'était si vite déroulé. J'aurais pensé que ce serait bien plus long cette première rencontre avec Ynedo. Et c'était indéniable que mon cousin avait sondé Drakhys. Au plus profond de son être. D'ailleurs celui-ci esquissa un large sourire lorsqu'elle lui répondit. S'il y avait bien une chose qu'il ne faisait pas avant d'être certain de la personne qu'il avait en face de lui, c'était qu'il ne jugeait pas avant que celle-ci ait fait ses preuves ou lui donne une goutte de son sang. Et parfois il ne l'acuiert pas souvent de bonne volonté. D'ailleurs ça me rappelait le coup du bafouillage de Drakhys qui faillit dire à Genchi qu'il était très séduisant. Il avait sûrement préféré ne pas relever mais c'était tellement mignon a voir que je n'avais pas pu m'empêcher de leur lancer une pique et les taquiner un peu.
C'est après l'intervention d'Izaran que nous nous rendions ensuite dans la salle du trône. Certains élémentaristes avaient suivit le mouvement pour s'occuper de la surveillance dans l'autre salle sous les regard vif du général, Chreys. Son regard vert passait d'une table à l'autre puis à l'orchestre qui continua dans ses chansons toutes aussi agréables qu'entrainantes. Accompagnées également de danses. D'ailleurs, la chanteuse était assez grande avec une sorte de kimono qui lui allait vraiment bien mais elle portait un cache-oeil assez large qui lui prenait une partie du visage du côté droit, d'un côté son corps était à découvert mais le côté droit était caché par ses longs vêtements et elle ne portait qu'un gant. Sa queue draconnienne bougeait lentement dans son dos mais on voyait qu'un côté avait perdu quelques écailles et était abîmé. Pourtantelle avait toujours un certain charme et son côté deoit caché lui donnait un petit air énigmatique.


Il y avait tout un orchestre et tous semblaient de races différentes, un bon mélange de races et une bonne entente. C'est ça le nouveau Fortunia. Je souriais lorsque les plats finirent par arriver et une fois servit je commençais à manger avec appétit. Genchi m'observa, ayant arrêté son geste en prenant un air penaud en me voyant dévorer toute mon assiette avant de me resservir.

-Dis, Sword? Cela fait combien de jours que tu n'as pas mangé?

Il grimaça un peu lorsque je relevais la tête avec un morceau de viande entre les lèvres que j'avalais avant de m'essuyer et de regarder Genchi, puis Ynelia qui rigolait en me voyant.

-Un vrai goret!

-Je ne sais plus... Peut-être trois... Ou cinq jours...

Je reprenais mon plat sous le regard choqué de Genchi qui avait les yeux ronds comme des culs de bouteilles en posant la question à sa soeur.

-Mais comment il fait pour s'abstenir de manger aussi longtemps?!

Question qui n'obtint qu'un haussement de sourcil de la part de sa soeur et qui secoua la tête. Ynedo me piqua l'épaule avec sa fourchette et je tournais la tête vers lui avec la bouche pleine. Il fronça les sourcils en plissant le nez, dévoilant un peu ses canines avant de lâcher un grondement.

-Mange doucement Sword! On ne va pas te voler ce qu'il y a dans ton assiette et il y a encore ce qu'il faut en cuisine si tu en veux à nouveau.

Je le regardais. Mâchais lentement ce que j'avais en bouche avant d'avaler et de me reprendre. J'avais vraiment trop faim et je ne me tenais plus à table. J'avais un peu honte là. Je regardais Izaran qui semblait plus préoccupée par Drakhys et l'assommait de question plutôt qu'à mon comportement. En même temps heureusement sinon j'aurais passé un sale quart d'heure. Je revenais sur Ynedo et m'essuyais la bouche.

-Pardon... Je me suis laissé aller...

-Essaye d'avoir plus de repas, Sword... Même sur Terria ça vaudrait mieux. Ce n'est paq bon de laisser la faim te submerger, après tu t'affaiblis et tu ne réfléchis plus convenablement. Je vais finir par dire à ton amant de te préparer des plats! Et je serais capable d'aller le voir!

-Hoo! Papounet! Je pourrais aussi apporter des plats d'ici à Sword! Peut-être qu'il n'aime pas les plats Terran.

-Me suffit de viande crue, Ynelia! Les Humains fond de très bons repas... Quoiqu'un peu fade parfois...

Ynedo se mis à ricaner doucement avant de regarder sa femme aux petits soins avec Drakhys.

-Par Tamara~! Izaran! Laisse un peu cette petite respirer elle va finir par te fuir si tu continues à l'assommer de questions et à la chouchouter!

Remarque cinglante de la part du cousin comme d'habitude entre ces deux là c'est l'amour fou. Et je n'en n'attends pas moins des répliques de sa femme. Cependant, Drakhys avait remercié ses hôtes de façon très respectueuse et cela calma un peu la flamme qui commençait à naître entre les deux amants. Cependant, bien que la reine ait un air très tendre avec Drakhys, elle avait un regard menaçant et brûlant pour son mari qui hocha la tête en regardant la vampire sans pour autant lui sourire.

-Oui, Fortunia n'a pas eu un passé très glorieux, mais nous nous sommes battus pour restaurer nôtre planète. Si tu souhaites rester ici pour toujours j'en serais ravie. Tu ne sembles pas être une faible fille il y aurait un poste pour toi.

Ynedo leva les yeux au ciel de façon agacée cette-fois et bu une gorgée d'alcool de dragon avant de reprendre en regardant la miss. Si moi je n'avais pas vu la grimace que Drakhys avait fait en prenant une première gorgée de son sang, rien ne passait sous le regard du seigneur Ynedo. Il joua un instant avec le liquide dans son verre avant de le reposer toujours les yeix rivés sur Drakhys.

-Il y a une chose pour laquelle je remercie Alduin, le destructeur, c'est bien d'avoir réuni les peuples de Fortunia dans ce combat contre ses forces. Autrefois la guerre faisait rage partout. Chaque caste de dragon se méfiait de l'autre comme de la pire des créatures, aujourd'hui je suis heureux que les autres seigneurs se rallient à nôtre royaume. Il nous a rapproché même si nous avons perdu dès êtres qui nous étions chers, les guerres auraient fait bien pire au bout du compte. La paix règne seulement depuis deux millénaires...

Comme quoi... Le destructeur n'a pas fait que du mal. Il a rassemblé les créatures qui ne se supportaient pas et maintenant la paix règne. Je regardais Ynedo avec un sourire bienveillant. Presque ému qu'il dise ça en fait. Lexarianh avait renchérie sur ce point et semblait satisfait qu'il n'y ait plus cette guerre entre les nations de Fortunia et sa population. Pour libérer un peu Drakhys il discuta un peu avec Izaran et Ynelia sur la cérémonie du feu en commençant par dire quelles étaient chargées d'organiser ça toutes les deux et qu'il avait hâte d'y être pour le voir. Quant à Ynedo, il désigna Drakhys en lui souriant. Puis il appuya son menton dans la paume de sa main avant de poser une question à la miss, désignant son bol de l'index relevé pour tenir sa tête.

-Si le sang est trop fort, ou ne convient pas, je peux demander à ce qu'on vous en apporte un plus doux.

Je continuais de manger en écoutant un peu tout ce qui se passait à table avant que je ne me fasse accaparer dans la discussion des filles par Genchi. Posant une main sur mon épaule pour avoir leur attention, il signala qu'en prime cette année encore je serais là pour les aider sur la cérémonie. Il regarda Drakhys avec un sourire enjôleur, son père redressa la tête vers lui pour le fixer.

-Tu vas voir Drakhys, la cérémonie du feu, c'est quelque chose à voir ici, crois moi, tu viens au bon moment.

Je tournais la tête vers la miss en lui souriant puis regardais Ynedo.

-Je ferais de mon mieux pour rendre cet événement encore mieux que les précédentes années. Mais si je peux avoir ton accord, j'aurais également besoin de tes élémentaristes volontaires encore quelques temps.

Je savais que ça ne plaisait pas à Ynedo que je lui empreinte sa garde d'élite mais il avait confiance, je voulais vraiment que les choses soient bien faites. Surtout que les filles s'excitaient toutes les deux et Ynelia sembla très enthousiaste d'un coup, elle sautilla sur sa chaise en frappant des mains pour regarder sa mère avec un grand sourire.

-Hihihi! Maman~! Sword a encore des tas d'idées en tête! Je sens que cette cérémonie va être géniale!

-Et il nous faut un emblème du feu qui sache le représenter à la perfection.

Je souriais et désignais Izaran qui se senti soudainement fixée. Elle les regarda tous en bougeant son regard çà et là avant de rougir. Elle ouvrit son éventaille et se couvrit le visage avec.

-Cessez donc de me fixer de la sorte, ça devient gênant!

Ynedo toussa pour attirer le regard de sa femme vers lui et désigna les cheveux de sa femme en faisant tourner son index.

-D'ailleurs ma mi... Si tu pouvais arrenger ta coiffure... Tu sembles intriguer nôtre hôte.

Izaran jeta un coup d'oeil à ses cheveux avant de lâcher un petit hoquet de surprise et de se repomponner pour que les flammes disparaissent par la même occasion. Chose qui me fit doucement sourire. Et son père qui souligna qu'elle était parfois tête en l'air et que ses cheveux flambaient chaque fois qu'elle était en colère. Anecdote amusante qu'il cita lorsqu'il fallait changer très souvent sa garde-robe autrefois avant de trouver la texture qui permettait aux vêtements d'être résistant au feu. Ynedo ricana en lançant u e nouvelle pique. Qui fut rétorquée par sa femme qui l'envoya promener de manière très soutenue et son regard en disait long. Y'en a un qui allait avoir des représailles au lit ce soir. Ce qui me fit encore plus rire. Et Genchi ricana avant de s'arrêter en ayant le regard de ses parents sur lui. Il s'excusa mais garda un leger sourire narquois. Puis le repas continua et Ynedo finit par s'interesser à Drakhys.

-Sinon, Drakhys, ce prénom vous vient d'Azkhendir, n'est-ce pas? Vous avez donc le sang noble et devez être la dernière lignée de votre peuple que Drakhaoul a abandonné. Je regrette pour votre contrée.

Je regardais Ynedo... Là j'étais assez curieux de l'entendre parce-qu'il connaissait le pays natal de Drakhys et je restais sur le cul. Je ne lui en avais aucunement parlé. Genchi se redressa brusquement et ouvrit grand les yeux en fixant son père.

-Père, tu connais le Drakhaoul?

Il se tourna vers son fils en hochant la tête et haussant les épaules.

-Evidemment que je connais. Je connais beaucoup de mondes aussi et de peuplades.

Je me frottais la joue en mangeant un autre morceau de viande avec des légumes.

-En même temps c'est grâce à ton père que je maîtrise les portails dimensionnels inter et extra-planairs.

Ynedo sourit et hocha la tête en revenant sur son fils puis Drakhys.

-Avant d'être un seigneur je te rappelle que j'étais comme toi! J'avais la bougeotte et je traversais des tas de dimensions pour les visiter et apprendre de nouvelles choses.   Fit-il avec un tendre sourire pour son fils. Il regarda ensuite Drakhys pour voir sa réaction.
© 2981 12289 0

avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 9 Mar - 18:07
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

La musique la fascinait. Elle luttait pour ne pas aller les rejoindre. La chanteuse, bien qu’il lui semblait qu’elle avait été durement blessée, était magnifique et sa voix la transportait littéralement. Elle observa les danses mais aussi les instruments. Ils étaient bien loin de ressembler à ceux de son monde, même si certains s’en rapprochaient. L’homogénéité du groupe, malgré toutes les races dont il était composait était extraordinaire. C’était absolument fantastique. C’est la voix de Genchi qui lui fit détacher des yeux le spectacle pour se poser sur Sword. Ynélia avait raison, il s’en mettait partout autour de la bouche et semblait essayer d’en mettre le plus possible dans sa cavité buccale. Elle le regarda un peu étonnée avant de froncer les sourcils.

- Sweety !

Il lui avait bien dit tout à l’heure qu’il mourrait de faim, mais elle ne pensait pas que c’était à ce point-là. On pouvait largement entendre le reproche dans sa voix, pas pour sa tenue à table bien sûr. Ne pas avoir mangé depuis si longtemps ! Ce n’était pas raisonnable… Franchement. Elle secoua la tête avec dépit. Il savait pourtant qu’elle était toujours partante pour aller faire un carnage avec lui. Comment pouvait-il « oublier » de manger… Genchi se posait visiblement la même question et finalement Ynedo le réprimanda également. La blonde fini par sourire avec un petit soupir. Que disait-elle déjà plus tôt ? Ah oui… Un gros bébé… C’était cela. Oh ce n’était pas moqueur mais plutôt affectif. Elle revint sur Izaran qui continuait de la questionner. Elle répondait aimablement essayant de réfréner l’entrain de la reine en la rassurant le plus possible sur son bien-être. Ce qui semblait pas le moins du monde efficace d’ailleurs. Les voix des autres lui parvenaient en fond mais elle essayait autant que possible de garder son attention sur Izaran. Elle leva les yeux sur Ynedo et sourit de façon un peu gênée. La façon dont il avait parlé et dont elle lui répondit semblait vouloir déclencher un incendie c’est pourquoi elle les remercia précipitamment pour leur accueil essayant ainsi de jeter un sceau d’eau sur ce début de flamme. Ca sembla fonctionner et elle se détendit un peu. Il serait malvenu que les souverains se prennent le bec en public.

La remarque d’Izaran la fit rougir. C’était très gentil de sa part de lui proposer ainsi de l’accueillir. Elle regarda Sword en souriant. Avant de revenir sur la reine.

- Je vous remercie du fond du cœur, mais j’ai peur de devoir tout de même rentrer sur Terra… J’ai des… Obligations à honorer là-bas.

Elle était inscrite à l’école, et elle avait un travail. Elle ne pouvait pas tout plaquer comme ça. Elle n’imaginait même pas la crise de Caleb si elle mettait les voiles définitivement pour Fortunia sans le prévenir. Sans compter qu’il se tournerait forcement vers Sword et c’est encore lui qui prendrait tout. De plus c’était courir le risque qu’il vienne jusqu’ici pour la ramener par la peau des fesses… Non… Ce n’était pas possible, malheureusement…
Elle sentait le regard d’Ynedo aussi elle finit par le fixer à son tour, un peu intriguée. Son regard fini par glisser sur Sword avant de revenir sur Ynedo. Elle hocha la tête en souriant doucement.  Ça lui rappelait une phrase qu’elle avait déjà entendue et qui s’appliquait bien à cette situation.

- Après la flamme, vient le renouveau.

Il y a toujours quelque chose après la destruction, ce n’ai pas une fin en soi. Ce qu’elle ignorait en revanche c’était que c’était un diction Draconnien… Elle sourit avec douceur à Sword qui semblait tout ému. Sans compté que le père d’Izaran en rajouta une couche. La blonde ne s’exprima pas sur les guerres. Sa jumelle s’y complaisant allégrement et l’invectivait déjà à ce propos, elle préféra se taire. Inutile de signifier qu’une sorte de destructeur nichait en elle… Il accapara sa fille dans une discussion et Drakhys prit une nouvelle cuillère du sang, écoutant attentivement cette histoire de fête du feu. Elle releva les yeux sur Ynedo qui la désigna en souriant. Elle papillonna des yeux, baissant le regard sur son bol avant de revenir sur le seigneur et de lui sourire un peu avec gêne.

- Non, non… Enfin… Certes il est puissant, je le sens bien… C’est que… J’ai une capacité qui m’importune…

Elle baissa les yeux en rougissant. Elle n’en avait pas vraiment parlé à Sword et elle ne savait pas si il en avait entendu parler ou non. Elle lui jeta un petit coup d’œil avant de répondre au regard interrogateur que lui lançait Ynedo.

- Quand le sang que je bois recèle une certaine puissance, je peux entrevoir des brides du passé… Des flashs de sensations et d’émotions… Ce qui me brouille ma perception du présent…

Elle sourit et toussota, un petit peu mal à l’aise.

- Mais ne vous inquiétez pas… Ça va…

Sword fut interpellé par Genchi. Apparemment il organiserait cette fameuse fête avec les Dames de la famille. Il ne lui avait pas souligné ce fait. Il serait donc occupé… Le brun la regarda d’une façon qui la fit rougir. Tsss… Il ne devait même pas s’en apercevoir, mais il était vraiment séduisant et en plus de ça, d’autres qualités… Ca perturbait pas mal la blonde. Elle était arrivée au bon moment… Ce qui n’était pas prévu mais elle en était ravi et vu que Sword faisait partie du Staff, elle assisterait à cela, ce qui l’émoustillait déjà. Et c’était sans compter cette fascination qu’elle avait déjà envers cet élément. Le bleu souligna d’ailleurs qu’il ferait le nécessaire et qu’il aurait besoin de la garde personnelle du roi. Et bien… Ca promettait et Drakhys avait hâte d’y être.

- Tu attises ma curiosité !

Ynélia était particulièrement enthousiaste d’ailleurs. Elle était toute mignonne à sautiller comme ça. Sword demanda un emblème qui saurait parfaitement représenter le feu et tous les regards ce fixèrent sur la reine, dont celui de Drakhys bien entendu. C’était vrai que ayant des flammèches au bout de ses cheveux… Ca semblait assez bien partit. Elle se sentit gêner et Drakhys replongea dans son bol, un petit sourire aux lèvres. Avant de revenir à la contemplation de ses cheveux. Ynedo souligna d’ailleurs le fait qu’ils brulaient et elle s’agita chassant les flammes. La blonde secoua légèrement la tête, comme si elle revenait d’un rêve. C’était vraiment étrange, mais elle aimait le feu. Bien que ce dernier puisse la bruler comme n’importe qui. Elle aimait son mouvement, sa danse, sa chaleur, sa force, ses métamorphoses changeantes… Bref, elle pouvait rester des heures à regarder un feu crépiter sans même s’apercevoir du passage du temps.
Lexarianh dévoila que ses cheveux s’enflammaient quand la dame était en colère. Ce qu’il raconta ensuite la fit légèrement rire, imaginant cette femme plus jeune et constamment en habit à moitié cramé. Elle espérait que cela ne la vexe pas, mais la façon dont son père contait ça portait à l’amusement. Ynedo et Izaran s’entendaient à merveille. Elle ne se laissait clairement pas faire et ce malgré la force qu’il pouvait dégager. La mère de Genchi impressionnait beaucoup Drakhys. Sword rit de leur petite risque verbale et le brun l’imita mais s’arrêta rapidement sous le regard de ses parents. Il continua de sourire et Drakhys le regarda, un peu amuser. La voix du cousin de Sword l’interpela et elle reporta son regard, la cuillère levé, la bouche ouverte, juste les yeux tourné vers lui. Le geste en suspend pendant quelques secondes, elle finit par reposer l’instrument dans son bol. Ils avaient parlé de cette histoire. Genchi se redressa alors que Sword affichait un air curieux et étonné. Apparemment vu leur expression ni l’un ni l’autre. Elle les regarda parler avec un air ahurit.

- Vous êtes en train de me dire… Que toute cette histoire est… Réelle ?

Pour elle ça n’avait jamais été qu’un compte pour enfant. Une histoire que son père avait montée de toute pièce pour mieux lui faire accepter son prénom. Lui faisant croire qu’il était noble. Elle fixa Ynedo.

- Je… Je n’ai pas le sang bleu… Père disait que ceux choisit par le Drakhaoul avait le sang bleu…

En revanche, il a dit que ce dragon les avait abandonnés. Elle le regard d’un œil mort.

- Ne soyez pas désolé pour ma contrée, elle n’existe plus… Je l’ai détruite il y a longtemps…

Même si ce dragon revenait, il ne trouverait que des ruines dans ce pays neigeux. Elle reporta son attention sur la musique. Être à l’origine de la destruction de son pays et de la mort de ses parents la mettait toujours un peu à mal. Elle ne l’avait toujours pas accepté, même si elle y était retournée. Elle releva les yeux sur Ynedo, se fendant d’un léger sourire.

- Pourquoi le Drakhaoul s’est-il détourner d’Azkhendir ?

Il ne le savait peut-être pas, mais il semblait, comme il l’avait souligné, qu’il connaissait pas mal de chose. C’était la première fois qu’elle rencontrait une personne qui avait connu son pays. Même si c’était il y a bien longtemps…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 13 Mar - 16:35
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys



Après la flame vient le renouveau, c’est amusant de constater que même les autres créatures de mondes différents comprennent qu’il n’y a pas que du mal à brûler quelque chose. Surtout que je fixais Izaran qui se mit brusquement à rire à la réflexion de Drakhys sur cette phrase propre aux dragons. Mais pas seulement, et je peux bien comprendre pourquoi elle rit de la sorte. Je souris tout en la fixant. Elle caressa la joue de Drakhys de façon très maternelle.

-Tu ne crois pas si bien dire Drakhys, c’est un dicton qui nous est propre.
-Surtout pour les dragons de l’ordre. Ils sont assez pragmatiques et strictes dans leur organisation.  

“On peut dire ça. Mais nous sommes loin de ce qu’étaient autrefois les dragons d’or du côté des parents de Sword.”

Je me tournais vers Lex avec un air interrogateur. Finalement, j’étais loin de savoir tout ce qui m’était dû d’apprendre de mes parents. Je savais qu’ils étaient des dragons d’or du côté de ma mère, mais maintenant que j’y pense, j’en connaissais tellement peu. Je souriais au seigneur des dragons de l’ordre de façon monotone, un regard légèrement mélancolique et curieux à son encontre. Je repensais à mes parents, et il semblerait que ce vieux dragon les ait connus.

-Finalement je ne sais pas grand-chose d’eux… Racontez-moi comment ils étaient, Lexarianh.

Ce fut avec une certaine compassion que Lex me conta quelques rencontres avec mes parents, la lumière que ma mère dégageait et sa droiture, mon père et son sang-froid, les batailles qu’ils ont menées pour apporter une paix sur leur royaume, ma naissance qui avait été célébrée dans tout le royaume et l’invitation que mes parents avaient envoyée aux quatre coins du monde pour annoncer ma venue. Il parlait avec une certaine tristesse dans le regard. Il m’expliqua brièvement que s’ils avaient été tués, c’est parce qu’ils rendaient jaloux certaines nations et que les guerres qu’ils avaient menées pour apporter la paix avaient également eues de lourdes répercussions sur d’autres populations. Il semblerait qu’au final, pour avoir la paix, c’était beaucoup plus difficile et il y avait toujours des gens mauvais pour détruire ces moments de bonheur et de paix. Je remerciais Lex de m’avoir expliqué ça, baissant un peu la tête sur mon assiette pour manger encore un peu quelques morceaux. Je dois bien admettre que si je n’étais pas devenu le destructeur les peuples se feraient encore la guerre. Et ça… C’est encore une chose que je ne regrette pas. Mais je meurs d’envie de l’annoncer à tout le monde. J’ai peur des conséquences si je devais leur annoncer. J’en parlerais à Ynedo, je sais qu’il préfèrerais éviter que je me dévoile, mais j’en ai un peu assez d’être vu comme un lâche et un déserteur par certains d’entre eux.

La question que le sang que posa Ynedo pour changer un peu de sujet avec Drakhys me fit tourner la tête vers eux et je fixais la miss qui s’expliqua sur sa capacité en buvant du sang. Ynedo sembla très attentif à ce qu’elle venait de dire, mais je lâchais brusquement mon couteau en entendant ça. Mon regard rivé sur Drakhys, il n’était pas mauvais, juste surprit, mais il s’assombrit légèrement. Je lui avais laissé boire le sang de Shin sans savoir qu’elle possédait un tel don. Les regards se tournèrent sur moi et me fixèrent de façon curieuse, ils devaient se demander pourquoi je venais de lâcher brusquement mon couteau, mais vu l’état de surprise que j’avais, ils ne pouvaient pas vraiment savoir si c’était à cause du fait que Drakhys avait presque le même pouvoir qu’Ynedo ou si c’était pour autre chose et que j’apprenais ça d’elle brusquement. En fait, j’avais peur pour elle, parce que si elle avait vu des bribes du passé de Shin, s’il était au courant il se pourrait qu’il s’en prenne à elle pour savoir ce qu’elle a vu. Je lançais un regard à la tablée avant de reprendre mon couteau en m’excusant pour manger de nouveau un morceau de viande et me resservir avec des légumes. J’avais besoin de manger et de penser à autre chose. Quand Ynedo finit par hocher la tête en direction de Drakhys. Esquissant un léger sourire.

-Eh bien on dirait que le cousin a l’air choqué d’apprendre ta particularité liée au sang.
Je relevais la tête et m’essuyais la bouche calmement pour regarder Ynedo, puis Drakhys.
-Relativement oui… Je ne pensais pas que toi aussi tu pouvais avoir cette particularité, Drakhys.

Oui, elle aussi… Parce qu’Ynedo renchérit un peu sur ce point.

-En effet, c’est une particularité rare. Mais c’est un don qui se transmet de père en fils de notre côté.

De père en fils, oui… Seulement du côté d’Ynedo en fait… Quoique aurais-je pu avoir la même particularité si j’avais fait mon épreuve d’ascension ici sans passer par la case ‘je me venge de mes parents et me transforme en dracoliche’ ? Je n’en sais rien. Peut-être est-ce une particularité qui se transmet seulement dans la branche Raven. Bref, je revenais sur ce fameux pouvoir spécial.
 
-Lorsqu’il boit le sang d’une créature, Ynedo peut connaître tout son savoir et son cursus et l’assimiler de fait.

Ce n’est pas un secret pour la famille, tout le monde sait qu’Ynedo est redoutable sur ce point. Surtout que Genchi hoche la tête et commencer à former un petit dragon de sang au-dessus du bol de Drakhys avant de le faire retomber dedans.

-Et nous maîtrisons les flux quels qu’ils soient.

-Aussi, oui…

-Donc nous sommes bien placés pour comprendre ce que tu peux ressentir quand tu bois du sang Drakhys. N’hésite pas si c’est vraiment trop puissant pour toi. Certains souvenirs peuvent couper l’appétit.  

Ouais, c’est sûr que de ce point de vue là, ça peut couper la faim de voir des choses dont on n’a pas forcément envie de connaître le passé. Je me demande si elle voit le moment où la créature se fait égorger quand elle boit du sang de cette façon. C’est aussi pour ça qu’Ynedo est considéré comme plus puissant que moi et qu’il est redoutable. Peu-importe la créature, le flux qui la fait vivre est un avantage pour lui. Et je me demande si ça marche de la même façon avec nos cousins d’Oréfia. C’est possible, tant que le sang n’est pas à l’air libre.

Puis vint la conversation sur le monde de Drakhys où nous fûmes assez choqués d’apprendre, Genchi et moi, que son père connaissait le Drakhaoul et qu’il avait vu le pays où elle avait vécu étant jeune. D’ailleurs, la surprise de Drakhys fit sourire Ynedo qui hocha calmement la tête pour lui répondre. Surtout qu’il lâcha un soupire avant de lancer de façon taquine et amusée.

-Haa! Tous ces jeunes et leurs élans de destruction massive!

Bizarrement, je me sentais aussi visé lorsqu’il lâcha une telle phrase. Je ricanais un peu et reprenais mon repars pendant qu’il continuait, apparemment les autres aussi semblaient très attentifs. Et Izaran qui renchérissait sur le fait qu’Ynedo avait toujours la bougeotte, à tel point qu’elle plaça un sous-entendu cinglant pour monsieur comme quoi il allait voir ailleurs aussi. Ce qui fit sourire le principal concerné. Mais un sourire torve laissant bien paraître qu’il pourrait bien recommencer si l’envie lui prenait et si elle la gonflait de trop. Il se détourna de sa femme pour répondre à Drakhys. Ecouté également par ses enfants.

-Tu n’as pas le sang bleu parce que le Drakhaoul choisit seulement des hommes pour devenir les Drakhaons.  

-Ha! Encore un truc de mâle macho! S’esclaffa Izaran en croissant les bras contre elle. Lançant un regard dédaigneux à son mari qui lui lança un regard vif et tranchant avant de revenir sur Drakhys.

-Oui, Macho si on veut! La femme du Drakhaon est donc la Drakhys, c’est un titre de noblesse si on peut dire. On eut dit que les Drakhys étaient aussi puissantes que leurs maris, mais qu’elles possédaient une étrange particularité qui les dissociait des autres femmes. Il paraîtrait même que pour être Drakhys, une cérémonie était faite en leur honneur afin de transmettre un trésor fabuleux et puissant aux futures épouses qui permettraient à celles-ci d’égaler le Drakhaon.  En général, le Drakhaon choisissait de jeunes femmes. Mais je n’ai jamais pu assister à aucune des cérémonies, c’était quelque chose qui se faisait en privé. Et surtout avec des personnes de confiance.

Il haussa un peu les épaules et sembla se remémorer ce pays, certainement fantastique et fabuleux pour lui lorsqu’il était encore plein de vie. Son visage se raffermit un peu, il ferma les yeux en s’adossant à son siège.

-Si le Drakhaoul vous a ‘abandonné’ c’est tout simplement parce qu’il s’est subitement réveillé de son sommeil. Pour lui, votre monde n’était qu’un rêve, et qu’il se complaisait à transférer son esprit dans le corps d’un jeune Azkhendien. Peut-être a-t-il été lassé de son rêve et de ce cycle répétitif. Va savoir.  

Genchi sembla fascine par cette histoire et avait bu les paroles de son père comme un enfant écoutait une histoire palpitante. Mais la dure réalité semblait toute autre. Drakhys semblait la dernière descendante de ce peuple. Ca devait être assez dur pour elle en un sens. Moi aussi je pensais être le dernier de mon peuple. Mais c’est surtout cette cérémonie qui m’intriguait. Ca me laissait songer que cette dite cérémonie pouvait être le transfert de Mox à travers les différentes Drakhys. Je me frottais le menton de manière pensive, tentant de raccorder les propos de mon cousin avec ce que j’avais pu entendre de Mox. Ca semblait plausible. Après, la seule à réellement savoir c’était Mox elle-même.

-Ce Drakhaoul, où vit-il désormais? Demandais-je par pure curiosité. Si pour un dragon bleu ce genre de chose est un rêve, peut-être pourrions-nous le rencontrer dans un des univers que les dragons peuplent.

-Mais oui, Sword! Si le Drakhaoul a existé et qu’il est un dragon bleu nous pourrions retrouver sa trace.

-Ha ! Tu as pensé la même chose que moi! Haha !
-Evidemment!

-Ha! Ces deux-là! Quand ils peuvent aller vadrouiller, ils n’hésitent pas, hein! Sword, arrête d’embarquer mon fils dans des contrées périlleuses !

-Haha ! C’est bon Izaran, ils sont assez grand, et Frost pourra les accompagner au besoin.

Il sourit à son fils qui était excité comme une puce tout à coup et reprit de façon bienveillante en me regardant.

-En effet, le Drakhaoul est un dragon bleu vénérable, il a plus de trente-mille ans. Il doit finir ses vieux jours dans le royaume de Gorath Kûur.

Genchi grimaça et me lança un regard, avant de regarder Drakhys avec une certaine déception, puis il regarda son père.

-Argh! Ca veut dire qu’il me faut créer du matériel sous-marin.  

-Contrairement aux dragons bleus, en effet, il nous est plus difficile de respirer sous l’eau et même d’y vivre. Mais ce n’est pas le pire, il faut traverser toutes les eaux dangereuses des mers des hydres.

-Ce n’est pas impossible mais je serais vous je n’irais pas si vous n’y êtes pas préparés à l’avance, les hydres chassent tous dragons n’appartenant pas aux dragons bleus, sauf si vous êtes accompagnés par l’un d’eux.

Le regard d’Ynedo glissa dans la salle sur une des tables, il y avait le seigneur des dragons bleus avec sa famille et son escorte royale. Autant dire qu’il s’agissait d’un vieux papy grincheux quand on le regardait bien. Mais si Genchi avait envie d’aller là-bas, il était certain que son père trouverait un arrangement avec ce petit vieux. Pour ma part, je ne comptais pas y aller tout de suite, j’avais encore pas mal de préparations à finaliser pour la cérémonie du feu. Donc, pas tout de suite. Et il valait mieux demander à un élémentariste compétent pour l’accompagner, pas seulement Frost, Caeras pourrait aider aussi, après tout c’est l’élémentariste de l’eau, donc il serait bien placé pour l’aider.
© 2981 12289 0

avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Jeu 16 Mar - 19:05
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

La ravissante reine s’était mise à rire, laissant une Drakhys un peu pantoise. Elle ne comprenait pas du tout ce qu’il y avait de marrant de cette phrase… Elle la regarda avec un sourire en coin, incertaine de savoir si elle devait rire ou se vexer… Elle écarquilla les yeux quand celle-ci caressa sa joue. Sa main était tellement chaude.
Un dicton qui leurs est propre ? Mais elle l’avait entendu chez elle ça… Elle ne savait plus où exactement… C’était assez étrange. Le père d’Izaran ajouta qu’ils n’égalaient pas les dragons d’or et Sword le fixa. Il avait appris à Drakhys qu’il était de ce peuple-là du côté de sa mère mais qu’ils avaient tous disparu… Sword fini par interroger Lex qui lui répondit. Elle regarda le visage de son ami, inquiète de l’impact que tout cela pourrait avoir sur lui.

Ynedo avait interrogé la blonde sur le sang et quand elle lui avait répondu, elle sursauta. Sword avait lâché son couteau, provoquant un brusque bruit. Elle le regarda en haussa les sourcils. Elle rougit, baissant les yeux. Non, elle ne l’avait jamais évoqué avec lui. Et sans doute que ça ne devait pas lui plaire, vu qu’elle avait bu du sang de son amant. Elle se racla la gorge. Son ami s’excusa et reprit son couvert. Il y avait eu un sacré silence. La voix du seigneur Ynedo lui fit relever les yeux avant qu’elles ne les rebaissent.

- Je suis désolée… Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’aborder le sujet avec toi Sweety…

Attendez… Comment ça « Aussi ». Elle le fixa avec interrogation mais c’est d’Ynedo que vint la réponse. Elle le regarda bouche bée, avant de regarder Genchi et de revenir sur Ynedo… Décidément… Elle se sentait bien proche de cette famille de dragon que de n’importe qui d’autre dans son monde. C’était relativement troublant. Sword expliqua en quoi consistait la faculté d’Ynedo et de son fils par la même. C’était encore diffèrent de ce qu’elle percevait elle-même. Elle ne voyait pas tout, juste des brides, des flashs, flou et mélanger. Des émotions, la plupart du temps forte. C’était éprouvant surtout quand il y avait beaucoup de douleur… Un dragon se forma dans son bol. Elle le regarda les yeux écarquillés avant de dévisager Genchi. Elle allait de surprise en surprise. Elle avait l’étrange impression que jamais elle ne pourrait affirmer qu’elle les connaissait… Elle regarda les trois hommes avant d’afficher un fin sourire.

- Je crois que je suis rodée sur ce genre de souvenir…

Disons que voir sa femme et ses enfants se faire violer et massacrer sous ses yeux… C’était relativement compliquer de faire mieux… D’accord, ce n’était pas sa femme à elle ni ses enfants, mais les émotions qu’elle avait pris de plein fouet… Bref, c’était tout comme. Elle pouvait toujours sentir cette douleur… Ça faisait partie d’elle, comme ça faisait partie de lui…
De surprise en surprise… En effet. Ils lui avaient ensuite appris que l’histoire que lui contait son père était loin d’être une simple fable pour enfant. Cette soirée était bien chargée en émotions… Elle baissa les yeux…

- Je n’ai pas fait exprès… Je n’avais que 6 ans… Je regrette vraiment…

Oui elle essayait un peu de se justifier, même si c’était complétement inutile. C’était fait et tout cela appartenait au passé. Mais elle n’assumait pas. C’était bien plus facile quand elle pensait que c’était le fait de son entité intérieur.

J’veux bien assumer mes conneries, mais je n’assumerais pas celle des autres…

Ouai… Elle n’assumait pas vraiment ses conneries, vu que finalement, toute la haine qu’elle développait auprès des autres, lui retombait sur le coin de la gueule… Mais bon… Au bout de plus d’un siècle et demi… Elle devrait avoir l’habitude… Sword avait pris cette remarque pour lui aussi au vu de son ricanement. Enfin, elle devait être la seule avec Ynedo à le savoir. Elle lui fit un petit sourire. La tensions entre les deux époux était parfois palpable. Visiblement, les dire de sa femme laissant entendre que le ténébreux n’était pas très sage, et au vu de son sourire qu’il lui adressa, rien ne semblait terminé. Au moins, ils ne s’ennuyaient pas… Il lui expliqua qu’elle n’avait pas le sang bleu parce-qu’elle était une femme… Izaran saisit l’occasion pour souligné que c’était encore un truc macho.
La blonde quant à elle fronça les sourcils essayant de se remémorer la couleur du sang de son père. Après tout, elle lui avait un petit peu arraché la tête… Donc elle devait être bien placée pour savoir de quelle couleur était son sang… Seulement voilà… Rien n’était sur et les souvenir de cet instant étaient incertain. Elle pinça les lèvres. Ynedo n’accorda pas beaucoup d’attention à son épouse et poursuivit sur ce qu’il savait, en apprenant d’avantage à Drakhys. Elle écouta attentivement, de plus en plus perplexe…
Une cérémonie ? Aussi puissante qu’un dragon… Elle ne se souvenait pas d’avoir eu une cérémonie… En même temps, elle n’avait pas été choisi par un Drakhaon donc forcément… Tout cela lui faisait tourner les méninges à fond de train. Elle avait vraiment été loin d’imaginer qu’elle en découvrirait autant sur elle et ses ancêtres en venant ici… Ynedo enchaina en lui expliquant que la disparition du Drakhaoul était du à son réveil. Il était en fait un dragon endormit qui transférait son esprit dans le corps de jeune homme de son peuple… Elle se demanda un instant si le Drakhaoul était resté en sommeil, si tout ce qui était arrivé ensuite se serait dérouler de la même façon… Certainement que non. Peut-être qu’elle n’aurait jamais eu à accueillir Mox en elle… Peut-être que son pouvoir ne lui aurait pas échappé sous le coup de la colère et de la jalousie… Peut-être que son pays et sa famille serait toujours en vie. Au lieu de ça… Elle était seule… Elle regarda son bol de sang avec une certaine amertume avant de soupirer et de se redresser, se fixant un sourire sur le visage.

- Je vous remercie d’avoir partagé votre savoir avec moi… Je suis contente d’en savoir plus.

Elle regarda Sword qui semblait tout aussi pensif qu’elle. Il posa une question tout à fait pertinente. C’est vrai… S’il s’était réveillé c’était surement qu’il devait être quelque part… Genchi renrichit immédiatement, plein d’entrain. Pour sa part, elle était incertaine. Ils parlaient de retrouver sa trace… Comment réagirait-il si, se présentait devant elle, la personne qui avait détruit ce qu’il avait construit durant des centaines, peut-être des milliers d’années… Si elle était à sa place, elle le boufferait… Elle déglutit… Ce n’était peut-être pas une bonne idée d’aller le chercher… Ils étaient vraiment motivé et si Izaran essaya de les réfréné, ce n’était clairement pas le cas d’Ynedo qui semblait plus aller dans leur sens. Il révéla que c’était un dragon bleu de plus de trente mille ans… Ça c’était vraiment vieux… Il devait avoir le sommeil très lourd à cet âge-là…
Le brun sembla déçu de la réponse de son père. Il la regarda avant de reprendre à l’attention de son père. Un matériel sous-marin. Les dragons bleus vivent sous l’eau ? Ynedo était clairement en train de les encourager là non ? Son regard glissa vers une table voisine, se posant sur un homme de belle allure mais déjà d’un certain âge. Il semblait franchement peu amène et aussi accueillant qu’une porte de prison… Elle regarda Genchi et Sword, leur offrant un piteux sourire.

- Ecoutez… Je ne sais pas si c’est une bonne idée d’aller trouver ce dragon… Je ne suis pas sûr qu’il soit très content d’apprendre que ce qu’il a aidé à bâtir durant son songe a été rasé…

Et même si ils n’y étaient pour rien, ils seraient présents au moment où ils lui révéleraient. Si jamais il piquait une crise et s’en prenait à eux… Ce n’était peut-être pas une bonne idée du tout. Elle espérait vraiment qu’il n’irait pas faire ça…
Toutes ces nouvelles l’avaient un peu chamboulé, elle devait bien l’avouer. Elle plongea sa cuillère dans son bol, remuant le sang avec lenteur, son esprit plonger dans d’intenses réflexions.
Elle… Elle n’avait plus très faim en fait… Elle repoussa légèrement son bol et reposa sa cuillère. Elle serait bien sortit prendre l’air en fait… Elle avait chaud… Elle avoir chaud… Elle papillonna des yeux… Elle regarda Izaran… En fait… Ça venait d’elle. Elle la regarda avec attention et finalement… Elle se lança…

- Excusez-moi votre altesse… Je me demandais… Quel genre de dragon êtes-vous ?

Non parce-que elle avait un truc qui faisait que Drakhys avait l’impression qu’elle était clairement à part… Et plus elle détaillait cette magnifique femme, plus ce sentiment se renforçait. Elle secoua la tête vivement avant de se reprendre.

- Je m’excuse pour mon impolitesse…

Sérieusement… Ça ne se faisait pas de dévisager quelqu’un comme ça… La jeune vampire était devenue toute rouge. A ne pas manquer que ça allait faire rire Sword ça… Elle glissa un regard vers lui… Immanquablement…
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mar 21 Mar - 15:14
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

Le fait que Drakhys s’excuse et soit gênée de n’avoir pu aborder le sujet avec moi me fit détourner la tête dans mon assiette pour reprendre calmement la discussion que se lançait avec Ynedo et Genchi, Ynelia faisait la moue et semblait même bouder de ne pas avoir ce pouvoir mais c’était comme ça. Etant le trésor d’Ynedo, elle possédait un pouvoir plus important encore. Je relevais la tête en l’interrogeant du regard, tout en fronçant après coup les sourcils lorsqu’elle exprima le fait qu’elle pouvait être rodée sur des souvenirs qui pourraient lui couper la faim. Je me demandais bien quelles atrocités elle avait pu voir. Mais il était certain qu’elle pouvait être encore surprise de certaines cruautés ou de souvenirs douloureux. Enfin bon, le repas continua et la discussion dériva sur le Drakhaoul et le passé de Drakhys. Je me sentais à la fois impliqué à certains moments, puis, l’enthousiasme de Genchi après ma question me fit doucement sourire. Je levais les yeux vers Izaran qui m’intima de ne pas emmener Genchi dans des endroits dangereux, je levais les mains pour calmer le jeu en me reculant un peu dans mon siège.

-Je ne faisais que poser une question, je n’avais pas dans l’idée d’emmener Genchi là-bas.

-Mais tu le pousse à aller voir des endroits toujours plus dangereux les uns les autres. Alors ça suffit tous les deux. Et Ynedo! Ne les encourage pas! Je n’ai aucune envie que mon fils aille là-bas!

-Mère, je ne suis plus un enfant…

Il ne put même pas terminer sa phrase que le regard de sa mère se posa sur lui, l’incitant à se faire tout petit et se caler dans sa chaise en renfrognant sa tête entre ses épaules. Les pointes de cheveux d’Izaran reprirent soudainement feu avant de regarder Ynedo furieusement.

-Toi, je te déconseille de l’inciter à aller là-bas, même par diplomatie ! Mon fils n’est pas ton sbire ! Et il est encore trop jeune pour aller vagabonder hors du royaume.

-Tu le couves trop Izaran, laisse le un peu respirer et découvrir le monde de lui-même.
On sentait la tension entre les deux époux et autant dire que je remerciais Chreys de s’approcher d’Ynedo pour lui signaler l’arrivée du seigneur des dragons rouges attendant dans la salle du trône avant d’aller reprendre sa place une fois que le seigneur noir l’ai remercié.

-De toute façon, je rejoins l’avis de Drakhys, si le Drakhaoul découvre que la dernière Azkhendienne a détruit le royaume qu’il s’est donné tant de mal à construire, je ne pense pas que ce serait une bonne idée de la lui présenter. Donc, nous n’irons pas, et puis j’ai des choses à préparer autre qu’un voyage là-bas.

Autant essayer de calmer l’atmosphère qui se faisait oppressante entre Izaran et Ynedo. D’ailleurs, Izaran hocha la tête et ses flammes disparurent de nouveau. Elle me remercia de mes propos à ce sujet, et Genchi sembla soudainement un peu déçu mais ne dit rien. Quant à Ynedo, il se leva, faisant cesser soudainement toute musique et les têtes se rivèrent toutes vers lui. Il s’exprima à tous sur le fait de continuer le repas et d’aller profiter des festivités et du bal organisé pour ceux qui avaient terminé leur repas. Certains ne se firent pas prier et quittèrent leurs tables pour sortir de la salle tandis qu’Ynedo regarda notre table et nous salua respectueusement.

-Vous aussi, si vous voulez vous amuser un peu, n’hésitez pas à sortir de table. J’ai un invité important à accueillir. A plus tard…

Il resta un instant en regardant Izaran qui le défia du regard, avant de quitter la tablée et de rejoindre Chreys et sortir avec lui. Genchi se leva et se retint de soupirer, il s’inclina calmement.

-J’ai terminé aussi. Je dois retourner travailler. Bonne soirée à vous…  

Il quitta la table suivit d’une Ynelia qui nous salua brièvement. Je revenais sur Lex qui mangeait toujours calmement en regardant Drakhys qui posa une question sur Izaran. Cette dernière tourna la tête vers elle et lui sourit tendrement. Je remarquais le regard de Drakhys à mon attention et croisais les bras contre moi en lui souriant. Secouant légèrement la tête avant de ricaner. Elle est marrante à devenir toute rouge pour un rien. Cependant, Izaran, passa une main sur son épaule pour la rassurer qu’elle n’était pas impolie. Et elle lui caressa à nouveau le visage avec délicatesse.

-C’est normal d’être intriguée, Drakhys, je ne t’en veux pas d’avoir posé cette question.

Elle émit un petit rire amusé avant de reprendre.

-Disons que je suis un dragon particulier, possédant l’esprit du phoenix…

Son père près d’elle restait attentif à la conversation. Izaran, ne sembla pas en rajouter plus. Je regardais Lexarianh qui sembla regarder avec insistance Drakhys. Il ne semblait pas doux, ni mauvais, seulement curieux.
-Ma fille semble vous intriguer plus qu’il n’y paraît, Drakhys, et depuis tout à l’heure je remarque votre désir succin de mettre la main au feu, vous faites ressortir une certaine attirance.  

Izaran tourna la tête vers son père et le regarda curieusement en pinçant les lèvres avant de s’écarter en regardant Drakhys. Il fallait admettre que ce n’était pas la première fois aussi que je le remarquais. Elle semblait attirée par le feu, quel qu’il soit. Izaran prit le menton de Drakhys et plongea son regard de feu dans celui de Drakhys. Elle sembla impassible et la fixa un long moment avant de lui sourire et de la relâcher.

-Sais-tu qu’il n’existe qu’un seul phoenix par monde Drakhys? Et que ce dernier renaît réellement de ses cendres ?

Je posais ma tête dans la paume de ma main en prenant un autre morceau de viande que je mangeais, tout en étant à l’écoute. Nous savions tous qu’Izaran était le phoenix de ce monde et qu’elle pouvait renaître de ses cendres. Ca l’avait déjà été apparemment, mais c’est assez particulier chez les dragons de l’ordre en réalité. Surtout du côté de Lexarianh. On parle de réincarnation sans en être une. Bref… elle est bien la fille de Lex, mais le procédé est assez étrange. La mère meurt en donnant naissance à son enfant, elle se consume et de ses cendres naît son descendant. Mais ce n’est le cas que lorsque la mère arrive à un certain âge en réalité.

© 2981 12289 0

avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Dim 26 Mar - 11:19
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Elle les enviait tellement. Elle regarda avec un très grand intérêt Genchi qui se faisait rabrouer par sa mère. Il n’avait même pas osé finir sa phrase. Quant à Sword, il essayait de calmer le jeu. La colère d’Izaran se fit plus que sentir car ses cheveux se parèrent de nouveaux de flammèche au plus grand bonheur de la blonde. La reine finie par s’en prendre à son mari et la tension qui s’était plus ou moins apaiser reprit sa place. Les petites flammes dans les mèches rousses de la femme la rendaient magnifique et la vampire se demandait bien comment le dragon pouvait rester plus ou moins stoïque face à elle. Le jeune homme aux cheveux d’argent s’était approché pour venir murmurer à l’oreille d’Ynedo.
Le bleu affirma aller dans son sens et bien que Genchi fût déçu, elle, elle en fut soulagée. Si elle faisait courir des risques au beau brun, sa mère ne lui pardonnerait jamais. Et autant dire que ce n’était pas franchement rassurant. Cependant cette déclaration de son ami eut aussi pour effet de calmer cette mère et de faire disparaitre les jolies petites flammes de ses cheveux. La blonde afficha la même mine déçue que Genchi pour le coup. Le seigneur se leva, faisant tomber le silence dans la pièce. Tout le monde le regarda. Il invita ses convives à continuer de s’amuser, faisant allusion à un bal. Certaine personne en profitèrent donc pour se lever et s’éclipser. Elle fixa le dragon, et inclina la tête quand il les salua.
Elle dansait. Mais seule… Danser à deux s’était autre chose… Et bien qu’elle trouve ça très beau et très attrayant, elle ne voulait pas se ridiculiser. Encore moins dans ce monde ou tous semblait si parfait. Genchi se leva à la suite de son père. Elle leva ses yeux pour les plonger dans le brasier des siens. Il expliqua qu’il avait du travail.

- Bon courage… A plus tard…

Elle lui sourit avec douceur et le regarda sortir de table, sa sœur sur les talons. Elle sentait le regard de Lex sur elle mais à cet instant, elle n’avait d’yeux que pour la rousse. Elle avait fini par poser la question avant de se reprendre, mais Izaran lui souriait avec douceur alors elle ne devait pas être trop fâché… Surtout que ses cheveux restaient désespérément éteins. Sa main vint se poser sur son épaule et sa chaleur l’a fit frissonner. Ça lui rappelait les caresses de Ryan mais en plus ardent encore et moins sexuel aussi. Elle remonta jusqu’à son visage et elle plongea ses yeux dans les siens, complétement hypnotisée. Elle commença par la rassurer avant de rire et de lâcher l’information si particulière. Et comme si c’était tout à fait normal.

- Un quoi ?

Un Phoenix ? C’était sérieusement… Sérieux ? Depuis le temps qu’elle voyait défiler des créatures étranges dans sa vie, elle aurait dû être habitué mais là… Elle ne pensait pas que c’était vrai. Le père d’Izaran regardait avec insistance la blonde qui était toujours en haleine mais la jeune femme semblait penser que cette explication se suffisait à elle-même. La voix de l’homme d’âge mur eut pour effet de la tirer de sa contemplation et elle tourna ses yeux vairons sur lui. Elle les cligna à plusieurs reprises. Elle glissa un regard à Sword alors tous la regardait avec attention. Elle finit par hausser les épaules.

- Je suppose que j’aime la chaleur parce-que mon corps ne m’en fournit pas du fait qu’il soit mort… Je recherche une source de chaleur…

Enfin c’est toujours ce qu’elle avait pensé jusque-là. C’était pour ça qu’elle aimait tellement retrouver Ryan et se blottir au creux de ses bras. En plus de la forte attirance de son sang et de celle de Mox… Izaran saisit la vampire par le menton la forçant à la fixer. Elle se retrouva presque immolée par son regard brulant, s’arrêtant de respirer. Il lui semblât que le temps suspendait sa course et finalement, elle se fendit d’un sourire avant de la relâcher.
Un seul Phoenix…

- Je ne savais pas… Pas du tout…

Cette créature devait se sentir bien seul au monde… Naitre, vivre, mourir et renaitre encore, toujours dans la solitude. Sword avait repris son repas. La déclaration de la reine la laissait une nouvelle fois songeuse. Un seul par monde. Cela signifiait-il que sur Terre, il y avait aussi cet oiseau de légende ? Elle fixa Lexarian fronçant les sourcils. Si l’oiseau renaissait de lui-même, alors comment elle pouvait être sa fille… Elle revint sur la rousse… Pouvait-elle prendre la forme de cet oiseau ? Ou avait-elle juste quelque propriété ? Comment avait-elle put mettre au monde des enfants si il ne pouvait y avoir qu’un seul phoenix ?
C’est en voyant leur tête à tous les trois qu’elle comprit qu’elle s’était interrogée à haute voix. En fait… Pour une raison complètement inconnue, ça la fascinait totalement. Elle s’excusa.

- Je ne me suis pas rendu compte que je parlais tout haut… Vous n’êtes pas obliger de répondre…

Sauf que déjà d’autres questions succédèrent aux premières. Avait-elle déjà rencontré d’autre phoenix d’autre monde ? Sa mémoire restait-elle intact lors de ses renaissances ? Comment cela se passait-il ?
Sa soif de sang avait dû laisser place à une soif de connaissance toute nouvelle. Et le moins que l’on puisse dire c’était que si sa soif première elle avait eu près de 150 ans pour la maitriser, celle-ci c’était une autre histoire.

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Mer 29 Mar - 11:37
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

J’avais regardé Drakhys lorsque Genchi s’était levé pour sortir de table en nous saluant. J’esquissais un sourire amusé avant de reprendre mon repas pour éviter qu’elle ne me voit se moquer d’elle en silence. Genchi lui avait tellement tapé dans l’œil. C’était trop amusant de voir sa réaction.  S’en suivit donc d’une conversation entre Izaran, Lex et Drakhys sur ce qu’était la reine.  C’est vrai qu’elle avait de quoi susciter un certain intérêt et une profonde curiosité. Je terminais calmement de manger et m’essuyais la bouche avec ma serviette en les regardant converser. Drakhys était complètement hypnotisée par les flammes de la reine et, comme un papillon de nuit qui allait se brûler sur une torche la miss pourrait bien faire de même. Je me demandais bien ce qu’avait pu voir la rein dans le regard de Drakhys, surtout qu’elle possédait une entité ténébreuse, mais est-ce qu’elle avait vu autre chose ? Je ne savais pas.

Cependant, je regardais mon amie parler à voix basse, se posant des question sur les Phoenix et aussi sur Izaran. Ce qui me fit rire lorsqu’elle s’en rendit compte alors que nous l’observions tous trois. Izaran ria de plus belle d’une voix claire et agréable, comme un feu qui réchauffe les cœurs. Lex pourrait répondre à certaines interrogations. Mais il semblait être temps pour lui de nous laisser également.
- Je vais laisser ma fille répondre à toutes ces questions pour vous. Quant à moi, je vais aller m’amuser un peu, et trouver peut-être quelqu’un avec qui passer le reste de la soirée…
-Ho! Papa~! On ne veut pas savoir avec qui tu vas fricoter encore!

Izaran secoua la tête et son père vint l’embrasser sur la joue en lui caressant doucement la joue. Elle lui sourit et le laissa partir à la chasse de femelles. On ne pourrait pas croire comme ça, mais Lex est un véritable coureur quand il s’y met. Huhu ! Je souriais au père et le saluais également. Puis je revenais sur Izaran et Drakhys. Hum ! J’ai aussi envie d’aller m’amuser un peu et de danser. Je proposerais à Drakhys une fois sa soif de savoir assouvie. Je prenais un autre morceau de viande pour jouer avec avant de le manger. Histoire de faire passer le temps. J’écoutais aussi ce qu’Izaran répondait.

-Oui, il y en a un aussi sur Terria. Ce sont des créatures rares, en réalité, ils se croisent dans l’astral lorsqu’ils traversent les dimensions et ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils se fécondent. La femelle va ensuite déposer son œuf dans l’endroit le plus chaud d’une planète encore non habitée par un phoenix et le laisse éclore seul en se consumant pour lui laisser place. Le procédé est presque similaire lorsqu’il s’agit de son esprit sauf qu’il s’agit d’un rituel assez long et complexe qui permet le transfert de l’esprit du phoenix dans un corps draconien, ou d’une toute autre créature. Ca permet au phoenix d’avoir une plus grande longévité et également d’éclore seulement au moment venu…

Lorsqu’Izaran s’arrêta de parler, je sentis son regard insistant sur Drakhys. Je fronçais les sourcils alors qu’elle caressait le visage de Drakhys et qu’elle eut un regard extrêmement compatissant et tendre envers elle. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi, d’habitude elle n’est pas aussi tactile et tendre même avec des femmes étrangères, comme si elle comprenait quelque chose qui m’échappait. Mais Izaran semblait avoir vu quelque chose au fond de la miss… Attendez, ne me dites pas que Drakhys pourrait aussi détenir… Hum ! Il allait falloir que j’en parle à Izaran et lui demande de vive voix, mais est-ce raisonnable d’en parler à Drakhys maintenant ? Je l’ignore.

-Arrivée à l’âge de sa fin, le phoenix se consume pour laisser place à son enfant qui reprendra son rôle, ici, c’est le même principe. Et si j’ai pu faire des enfants, c’est parce que je n’ai pas encore décidé de transmettre le flambeau à mon futur descendant. Donc, mes enfants tiennent plus de leur père que de moi, et ils n’ont aucun mal à utiliser le feu, puisqu’ils sont aussi des dragons et que l’association est tout à fait logique. Pour transmettre l’œuf du phoenix à son descendant, il faut une cérémonie spéciale.

J’étais très attentif à la conversation. J’aurais bien aimé voir ce que ça donnait, mais je ne pouvais qu’imaginer cette cérémonie lourde et triste à la fois. Il s’agit quand même d’un être cher qui part pour donner la vie. C’est un procédé assez cruel tout de même. Je regardais Izaran avec un mine légèrement triste. Elle a beau avoir un caractère explosif, je l’appréciais vraiment.  Elle frappa dans ses mains et récupéra son éventail pour le donner à Drakhys avec un grand sourire. Son éventail au bout duquel était appendu une queue de phoenix.

-Tiens, je te le donne. Il fera partie de ton accessoire pour la cérémonie du feu. Tous les ans, cette cérémonie a pour but d’utiliser les dernière flammes et de m’éveiller afin de transmettre fertilité et chaleur sur Fortunia. Ce n’est qu’après la cérémonie à la fin de Glaciõs que nous passons en hivernation car les températures chutent grandement et que les nuits sont beaucoup plus longues pendant tout le mois Tymõs jusqu’aux beaux jours chauds.

Elle prit les mains de Drakhys et lui déposa l’éventail en refermant ses petites mimines en lui souriant, caressant le visage de la demoiselle avant de se tourner vers moi. Le regard un peu plus dur à mon encontre, je la regardais avec un air un peu surpris d’un tel regard et cillais quelques instants, un morceau de viande en bouche.

-Et toi donc le morfale! Tu ne vas pas proposer à ton amie d’aller danser un peu ? Quel mauvais gentleman que tu fais Sword ! Aahhh ! Les hommes ! Il faut toujours qu’ils écoutent leur estomac avant toute chose!

J’avalais mon morceau de viande pour objecter en buvant une gorgée de vin de la région, oui, pour moi ça ressemble beaucoup à du vin.

-Ho ! Je comptais le faire après votre discussion, je ne voulais pas couper votre majesté dans son récit, c’aurait été fort impoli de ma part.

J’esquissais un fin sourire amusé alors qu’elle me sourit ensuite avant de se lever.
-Allez, filez vous amuser un peu et profiter du bal.

Elle nous salua en inclinant la tête et pliant les genoux en soulevant légèrement sa robe impériale de façon gracieuse.

-Drakhys, c’est un plaisir de faire ta connaissance, et j’espère que nous aurons encore d’autres occasions de discuter de tout cela, plus en privé.

Elle fut rejoint par son élite féminine qui l’encerclait avant de quitter la pièce, probablement pour rejoindre ses quartiers. De toute évidence, elle semblait bien trop en colère contre son roi pour le rejoindre au bal et danser avec lui. A l’ouverture de la fête, c’est obligatoire, mais pas pour les autres soirs. Je m’essuyais encore la bouche et terminais mon vin pour ensuite me lever et faire le tour de la table pour rejoindre Drakhys. Je m’inclinais respectueusement, un bras dans mon dos, l’autre main tendue vers elle. J’esquissais un tendre sourire en la fixant.

-Voudriez-vous m’accorder une danse très chère?

Je prenais un ton légèrement théâtral, de façon assez amusée. Je pourrais apprendre à Drakhys la danse standard ici. Ce pourrait être amusant. J’attendis donc qu’elle prenne ma main pour l’emmener dans un couloir toujours très raffiné et majestueux, et passais les gardes avec Drakhys bras s’en dessus-dessous pour entrer dans la salle de bal où de la musique entrainante et gracieuse nous attendait. Le petit orchestre plus tôt avait migré ici et des dragons dansaient déjà. La salle était magnifique et joliment décorée pour l’occasion.


Dans la salle, Ynedo présidait accompagné de deux hommes aux cheveux rouges, un avec les cheveux très longs, un autre avec les cheveux un peu plus courts, tous deux étaient accompagné de deux Gunslingers dans des tenues rouges également. L’homme aux cheveux courts était le seigneur des dragons rouges Liam Orion, l’autre était son frère Enba. Leur technologie était plus avancée, et ça se voyait à leurs vêtements et attirails surtout qu’ils portaient des armes à feu à leur ceinture, bien que leurs armes soient scellées dans leurs holsters, ils n’en restaient pas moins redoutables. En me voyant arriver avec Drakhys sous le bras, Ynedo me salua d’un signe de tête accompagné d’un sourire que je lui rendais en descendant calmement sur la piste.

-Je vais te guider pour la danse, les pas sont assez simples.
Je lui prenais les mains et lui expliquais les deux trois petites choses à savoir pour cette danse et commençais à suivre le rythme en même temps que les autres danseurs sur la piste. Il n’est pas dit que je me fasse piquer ma partenaire à un moment mais pour l’instant je profite un peu.
© 2981 12289 0


la salle de bal:
 
Tenue des deux Gunslingers:
 
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Lun 17 Avr - 20:11
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Une petite danse?

Elle avait parlé à haute voix, sans s’en rendre compte, tellement fasciné par cette créature de feu… Sword en avait ri et la reine également. Mais si elle avait jeté un regard courroucer au premier, elle l’adoucit et rougis un peu à la seconde, comme une enfant qui se donnerait en spectacle. Le père d’Izaran pris la parole et le regarde de la blonde se porta alors sur lui. Elle essaya de cacher un sourire alors que la fille rabrouait le père. Il semblait bien que les males allaient chasser ce soir. Drakhys sourit au seigneur et le salua en le remerciant. Elle regarda son ami reprendre un morceau de viande avec une certaine perplexité. Mais où mettait-il tout ce qu’il avalait ? C’était incroyable quand même. Certes il était bien bâtit mais avec un repas comme il venait de faire… Elle, il aurait fallu la rouler pour la déplacer par la suite. Elle revint à la reine qui lui offrait les réponses à ses questions. Elle porta une très grande attention à ses propos et pris la décision de faire des recherche aussi en rentrant. Un petit passage à la bibliothèque par exemple…

Les explications qu’elle lui donnait étaient complexes. Alors il pouvait y avoir des phoenix physique et des phoenix en esprit… C’était dur à comprendre. Dans tous les cas, un seul par monde. Ces créatures devaient bien se sentir seul… Elle regarda la reine… Si elle était habitée par l’esprit d’un phoenix… Elle devait se sentir moins seul… Vu qu’elle avait toujours ses racines dans le monde où elle avait vu le jour. Enfin… C’était bien ça ? C’était vraiment compliqué…
Les yeux de la reine la scrutaient avec une certaine insistance, alors que ses doigts venaient caresser les courbes du visage de la blonde. Son regarde ce fit plus doux et tendre, laissant Drakhys un peu désorienté. Elle jeta un coup d’œil au dragon qui semblait tout aussi perplexe qu’elle. Elle se sentait un peu mal à l’aise et sourit à la reine. Elle continua ses explication, comme si de rien n’était apportant un nouveau lot de réponse. Mais également son lot de question…

- Une cérémonie spéciale ?

Alors… L’être devait forcement mourir pour que l’autre naisse… C’était vraiment triste… Le nouveau-né ne connaissait donc jamais ses parents ? Il devait faire face, seul, à la vie… Finalement… C’était un peu comme elle… enfin… A quelque détail près… La blonde afficha un air peiné en baissant légèrement la tête. Le claquement des mains d’Izaran la fit sursauter et elle se retrouva avec l’éventail de la reine dans les mains alors qu’elle lui adressait un grand sourire. Elle entrouvrit la bouche alors qu’elle lui expliquait qu’elle le lui donnait, qu’elle en aurait besoin pour la cérémonie du feu en détaillant exactement en quoi cela consistait.

- Je ne peux pas accepter, votre altesse c’est beaucoup trop…

Seulement, elle n’était pas disposée à en entendre autrement… Elle avait mis l’éventail dans sa main et lui avait refermé la main dessus avec un sourire, toujours en caressant le visage de la blonde. Elle aimait bien ses caresses, elles étaient douces et chaudes, c’était très agréable mais elle se sentait terriblement gênée de recevoir un présent aussi magnifique… La reine posa alors son regard sur le bleu et il était beaucoup moins doux qu’a son attention… Elle tourna également les yeux sur lui constatant qu’il n’avait visiblement pas fini de se bâfrer et se retenant de rire. Rire qui mourut rapidement dans sa gorge alors qu’elle l’enguirlandait de ne pas l’emmener danser…. DANSER ???

Elle regarda le bleu avec un air étonné à la limite de la consternation quand il affirma qu’il allait le faire… Sérieusement… Elle ouvrit la bouche pour répliquer mais la reine se levait les invitant à aller s’amuser. Elle adressa encore quelques mots à la blonde qui lui sourit avec reconnaissance.

- Merci pour tout votre altesse, le plaisir est plus que partagé et je l’espère également…

Rapidement encerclée par sa garde personnelle elle s’éloigna et disparut, ne prenant pas la direction de la salle de bal… Elle regarda Sword se lever et faire le tour de la table pour venir près d’elle. Elle levait les sourcils tellement hauts qu’il lui sortait de la tête. Il n’était pas sérieux avec cette histoire de bal… Si ? La révérence et la main qu’il lui tendit était plus qu’une affirmation. Elle le regarda un instant. Elle avait toute confiance en lui et il ne la laisserait pas se ridiculiser n’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

Bah l’espoir fait vivre hein…

Elle déglutit avec une certaine angoisse mais glissa tout de même sa main dans la sienne.

- Il faudra que tu me guide Sword… Je ne sais pas danser…

Elle lui adressa un petit regard de supplication. Même si il s’amusait de la situation, elle ne voulait pas, ni se tourner en ridicule, ni Le tourner en ridicule devant toute une assistance de grands pontes… Il l’a conduit dans le couloir que d’autre avaient emprunté avant eux. Ils étaient toujours aussi beaux, elle commençait à s’y faire… Tenant le bras de Sword et l’éventail de l’autre, ils passèrent devant des gardes avant de finalement déboucher sur une salle de bal à couper le souffle. Plusieurs couples s’élançaient avec grâce sur la piste alors que la blonde détaillait cette salle vraiment splendide. Et la musique… Oh bon sang, elle ne se lasserait jamais de la musique de ce monde…
Elle que ses yeux se promenaient un peu partout elle repéra le roi entourer de deux hommes aux cheveux rouge accompagner eux même de deux personnes habillé en rouge. Les deux hommes étaient sans grand étonnement très séduisant. Ils avaient énormément de prestance. Il semblait toutefois un peu différent des autres dragons de la salle… Comme si ils venaient d’une autre époque… Du futur… C’était assez étrange. Ynedo adressa un léger signe de tête et d’un sourire. La blonde lui sourit également en retour, inclinant la tête avec respect, après quoi ils descendirent sur la piste. Elle était un peu tendue et appréhendait les premiers pas…
Mais le bleu la rassura rapidement et lui expliqua les pas de danse et ils commencèrent à suivre les autres danseurs. Elle comprit rapidement que finalement ce n’était pas si compliqué que cela. C’était comme jouer de la musique mais avec son propre corps. Elle finit par se détendre et à vraiment apprécier la danse avec son ami. L’éventail toujours dans sa main, la plume de phoenix virevoltait en suivant leur chemin. Elle sourit au bleu, plongeant ses yeux vairon dans les siens.

- Je ne regrette pas de t’avoir agrippé Sweety…

Si au début c’était bien le cas, surtout quand il s’était retrouvé blesser… Maintenant que tout allait bien et qu’elle découvrait des gens fantastiques et un monde merveilleux… Si c’était à refaire, elle le referait sans hésiter. Les fumeroles de son aura qu’elle déployait toujours pour s’évité le poids des autres auras les suivait également dans des mouvements hypnotique. Elle sentit que beaucoup de regard les suivaient dans leur évolution.
Une fois la chanson terminée, elle sourit à son cavalier.

- Merci…

Elle pensait qu’ils s’arrêteraient là, mais c’était sans compter l’homme qui venait à leur rencontre. C’était l’un des deux qui étaient jusqu’alors près d’Ynedo, celui qui portait les cheveux les plus court, l’autre la regardant toujours aux coté du roi. Il s’inclina devant eux avant de demander à Sword s’il pouvait lui emprunter sa cavalière pour la prochaine danse… Elle regarda le bleu avec une lueur d’inquiétude. Arriverait-elle à suivre ?

Tu te poses trop de question… Détend toi et laisse-toi porter…

Et bah alors là… Elle n’en revenait pas… C’était assez étrange venant de la part de sa jumelle… Elle finit donc par détacher sa main de celle de son ami pour prendre celle que l’inconnu lui tendait. Elle lui adressa un sourire et se laissa guider pour entamer cette nouvelle dansé avec lui. Elle ne lui marcha pas sur les pieds et se débrouilla même très bien malgré qu’elle était un peu tendu… Il se présenta à elle en tant que seigneur des dragons rouge Liam Orion et désigna son frère Enba. Elle lui adressa un signe de tête pour le saluer avant de se présenter à son tour.

- Je suis Drakhys Andar… Enchantée…

Ca elle l’était… Dans les bras d’un homme séduisant à virevolté sur une piste de danse… Difficile autrement… Quoi que… Si Genchi était là… Ce serait encore mieux… Cette danse s’acheva également et elle remercia le beau jeune homme, s’apprêtant à retrouver le géant aux cheveux bleus quand une autre silhouette se présenta à elle. Elle leva les yeux sur Ynedo et lui adressa un petit sourire gênée… Il lui tendait la main, visiblement… Lui aussi souhaitait danser en sa compagnie… Quel succès… Elle jeta un coup d’œil à Sword, lui adressant un regard d’excuse avant de finir par prendre la main du seigneur.
(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Ven 5 Mai - 1:40
Sword Fylbers
Besoin de calme.
#Drakhys

-Mais bien sûr ma grande~ ! Ironique que de dire que Drakhys était grande… surtout ici en réalité.

Mais c’était mignon de voir qu’elle semblait inquiète à l’idée que je l’abandonne dans une danse et la ridiculise. Ce n’était pas mon genre. Même si je pourrais faire un très bon professeur de danse, je risquerais d’être quelqu’un d’exécrable avec des personnes que je n’apprécie pas. Ou les laisser dans leur mouise. Quand je n’apprécie pas une personne, je ne m’en soucie même pas. Elle peut crever la gueule ouverte que ce sera exactement la même chose pour moi : Aucun intérêt à mes yeux. C’était quand même mignon de constater que la demoiselle ne savait pas danser. Elle savait pourtant si bien chanter. Ce serait dommage de ne pas savoir manier les deux. Une fois dans la salle de bal, je nous avançais parmi l’assemblée dans le but de présenter ma cavalière aux autres dragons qui nous saluèrent au passage. Durant la danse, j’expliquais les pas de ma comparse, tout en lui expliquant que les deux personnes aux côtés d’Ynedo étaient le seigneur des dragons rouges Liam Orion et son frère Enba, venus pour les festivités également. Amusé par le ravissement de Drakhys, je l’emportais sur la piste de danse. Ce n’était pas compliqué, il s’agissait de pas de valse, mélangé à une sorte de pas médiéval gracieux. Donc assez facile. Pour cette danse-ci bien entendu.

-Tant mieux, je m’en serais voulu que tu ne t’y plaises pas. Profite de te dépayser un peu.

Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’une Terran venait visiter un autre monde. Surtout qu’ils étaient assez terre-à-terre. Sans mauvais jeux de mots. Alors si en plus elle adore les dragons, c’est le summum pour cette petite demoiselle. C’est dommage que Genchi ne soit pas resté. Il aurait pu l’inviter à danser. Ce sale gosse, tssk ! Toujours sur ses recherches plus que sur les femmes. Enfin, on s’amuse sans lui, tant pis. C’est donc dans un élan de remerciement après la première danse qu’un autre dragon vint nous saluer et me demander mon autorisation à danser avec ma cavalière. Je hochais la tête en reconnaissant Liam Orion, aucunement étonné qu’il s’agisse de lui.  Et tout en prenant les mains de Drakhys, je les proposais Liam tout en lui lâchant un magnifique sourire. Il était saillant le seigneur des dragons rouges. Bien que leurs coutumes soient très machistes, il restait courtois. Il avait un sacré charisme lui aussi. Mais les dragons ont tous du charisme ! Même les plus moches d’entre nous.  Héhéhé !

Quant à moi, c’est une femme très gracieuse qui m’invita à danser. Chose que j’acceptais sans sourciller. Parce que j’apprécie grandement danser. Alors autant en profiter. Même si je ne la ramène pas dans mon lit à la fin. En revanche, c’est Lexarianh qui semble énormément s’amuser. La danse commençait rythmée, et Liam semblait être patient avec Drakhys, bien que le rythme soit un peu plus rapide, il y avait encore quelques longueurs qui permettaient d’une certaine valse. La danse n’était pas compliquée en soit. La même que plus tôt avec un pas plus rapide. Je m’amusais à observer Drakhys guidée par Liam qui semblait discuter un peu avec elle. Appréciant la compagnie de la demoiselle. Ca me faisait plaisir qu’elle soit si vite intégrée. En même temps, ils ne craignent pas trop qu’elle s’en prenne à eux. Il faut dire ce qui est, c’est plus elle la proie dans l’histoire. Une Terran entourée de dragons, qu’elle porte Mox en elle n’y changera rien. J’en connais un qui serait capable de se l’asservir pour son compte. Et qui serait très content de l’avoir à ses côtés, autant être clair. D’ailleurs, en parlant du loup, ce dernier avait semblé été ravi de voir Drakhys danser aussi bien, alors lorsqu’il s’avança sur la piste de danse à la fin de la musique, Ynedo s’approcha de Drakhys et Liam pour l’inviter à son tour à danser.

Après cette danse, je venais saluer Enba et discuter avec lui un peu. Pendant que notre cher seigneur semblait être éprit d’une certaine joie de pouvoir danser avec mon amie. Je les surveillais calmement pendant que mon comparse de discussion parti chercher des boissons pour lui, son frère qui venait de revenir vers nous et moi même. J’appréciais leur compagnie, alors discuter avec eux était agréable. Parce qu’ils avaient une visions différente de ce monde. Je souriais à Drakhys lorsque nos regards se croisèrent durant la danse. Très certainement amusé par tout ceci.

______

Ynedo était un homme très séduisant, et il le savait pertinemment. En prime, sa tenue le mettait vraiment en valeur. Alors en plus, il proposa une danse particulière à Drakhys.

-Drakhys, seriez-vous tentée de m'accompagner sur une danse plus...   Entrainante?

Il effleura la peau de la jeune femme et lui offrit une vision pour lui montrer la danse qui allait venir pour qu’elle s’en imprègne avant que la musique ne reprenne. Un sourire charmant sur le visage. Il s’était penché vers elle pour lui murmurer un léger pardon pour cette vision, mais c’était nécessaire pour la suite. Il ne voulait pas qu’elle ait honte de danser mal devant tout le monde et c’était compréhensible. C’est pourquoi il l’avait quelque peu préparé.
-C’est assez simple, vous n’aurez qu’à vous laisser guider.   Il lança simplement un regard à l’orchestre qui enchaina donc à la demande de leur seigneur.

La danse ne mit pas longtemps à débuter après les premières notes. Et seuls les habitués à la danser restaient sur la piste. La danse était gracieuse et mouvementé jusqu’aux moments plus calmes, jusqu’à reprendre dans un rythme plus soutenu. La danse était à la fois entrainante et calme sur certaines mesures, ce qui permettait de souffler pour faire des pas différents, plus tranquilles. À l’unisson la danse donnait quelque chose de très particulier.

Voir Ynedo danser Était assez spectaculaire. Pas seulement parce qu’il était le seigneur. Non, il dégageait quelque chose de vraiment charismatique et particulier. Une danse virile pour le moins impressionnante. Ou chaque pas semblait être un coup porté à un adversaire. Autant dans ses pas de danse il semblait redoutable qu’impitoyable. Il avançait avec assurance, effectuait ses pas de danse comme s’il ne s’agissait que d’un talent inné. C’était perturbant. Fascinant et envoûtant. Sa danse était comme une estocade. Et il ne faisait absolument pas féminin malgré ça. Alors quand la danse cessa. Tous applaudirent leur seigneur et les danseurs avec lui. Ynedo les salua gracieusement avec un sourire sincère. Il ne semblait même pas épuisé. Et s’il l’avait souhaité, il aurait dansé toute la nuit.

J’avais envie de danser avec Ynedo. Une danse rien que tous les deux, tribale, brutale, envoutante. J’imaginais déjà les pas, les combinaisons. Je suis persuadé que sans même avoir su ce que j’avais en tête il m’aurait suivit comme un dieu. Je dois admettre qu’Ynedo m’impressionne tellement. Il me fascine. Et pourtant je ne suis pas jaloux. C’est juste… Bref il faut que j’arrête de fantasmer. Je rejoins Drakhys qu’Ynedo me ramène et les salue tous les deux.  Puis prend le visage de Drakhys avec un sourire sublime.
-C’était superbe !

Petite affection que je me suis permis en lui pinçant les joues tendrement. Je me tournais ensuite vers Ynedo.

-J’aimerais danser avec toi Ynedo, si tu me le permets.

Ynedo s’arrêta et m’observa avec un sourire figé, redressant un peu la tête en ricanant. Il savait que je dansais et chantait, j’étais aussi doué pour les instruments de musique. Mais je ne dansais pas aussi bien que lui, c’était certain.

-Un duel de danse, tu insinues ?  

Je hochais un peu la tête. Entre autre chose en réalité. Il haussa les épaules et fit mine de dire un pourquoi pas de cette façon. Mais il laissa les gens danser encore un peu avant d’aller voir l’orchestre pour leur annoncer de faire la prochaine danse pour un petit duo.  En attendant qu’il revienne, j’accompagnais sur l’étage surplombant la piste de danse Drakhys et l’installais calmement.
-Je t’invite à regarder ça. Après je ne t’embête plus de la soirée et nous pourrons aller nous reposer…

Je clissais une main sur sa nuque pour ne pas la décoiffer et je filais de nouveau. Lorsque la chanson se termina, Ynedo interpella tous ses invités pour leur demander d’assister à la prochaine danse en tant que spectateur. Dans le calme et la curiosité tous quittèrent la piste et allèrent s’installer en surplomb pour observer la prochaine danse. Je m’étais préparé en enlevant mon manteau pour être plus à l’aise. Les petites chanteuses étaient alors remplacées par des chanteurs et des percussions en majorité. Nous changions de registre pour quelque chose de plus sombre, plus nordique dans les origines d'Ynedo, et j'aimais ce son de percussion et de basses.

Une fois qu’il y eu le calme. La voix d’un des chanteurs commença à s’élever dans la pièce et j’entrais en piste en même temps qu’Ynedo. Face à face, nous suivions le rythme lent de la musique, guidés par les percussions.  Nous effectuions un duel synchronisé. Tous les pas de danse que j’effectuais, Ynedo les recopiais comme s’il l’avait toujours réalisée, pourtant j’improvisais. Et je ne l’avais pas concerté pour la chose. Il ne me quittait pas du regard et c’était vraiment effrayant. Tout ce que je réalisais, il le faisait. La danse était lente mais ce côté tribal prenait aux tripes et me mettait en transe, mais ce n’était que le début de la danse, car cela enchaina sur un rythme plus rapide où je prenais un malin plaisir à bouger de façon vraiment particulière. Mais cette fois-ci, ce fut Ynedo qui m’emporta dans sa danse. Me mouvant en même temps que lui, créant ses pas à l’insu des siens. Des voix féminines s’ajoutèrent aux chants et tout fut si entrainant que je ne faisais plus qu’attention à mon cousin. Je ne le quittais pas des yeux et le plus étrange c’est que j’arrivais sans mal à le suivre. C’était une sorte de duel silencieux montrant la puissance et la grâce de deux dragons. Et je devais admettre que toute cette tension m’émoustillait. Dès lors que la danse et la musique furent terminées, des applaudissements s’élevèrent dans l’assemblée et nous saluâmes nos spectateurs. Puis je me tournais vers Ynedo et le saluais également. Chose qu’il me rendit avant de quitter la psite de danse et de laisser encore s’amuser ses invités. Allant se désaltérer en m’offrant un verre également. Liam et Enba nous rejoignirent pour nous féliciter. Tandis que j’allais prendre congé pour retrouver Drakhys. Tout ceci m’avait bien défoulé. Je donnais une dernière accolade à mon cousin et saluais les autres seigneurs avant de les abandonner.  

-Ca fait du bien de se défouler un peu. Je te ramène à ta chambre ? Ou tu veux rester encore un peu ?
Je commençais à fatiguer aussi. La journée avait été longue et pour une certaine partie, fastidieuse. Dormir me ferait du bien pour commencer la journée de demain.
© 2981 12289 0
avatar
Messages : 723

Date d'inscription : 14/10/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys] Sam 6 Mai - 17:49
Drakhys Andar
Tu n’aurais pas dû !
Forteresse nous voilà !

Il la rassura… Enfin… Elle était une lilliputienne au pays des géants… Alors bon… Mais elle ne pipa mot. S’il y avait une personne en qui sa confiance était totalement aveugle, c’était bel et bien en lui. Alors qu’ils se dirigeaient vers la salle de bal, elle sentait son estomac faire des nœuds et des nœuds. Et quand ils finirent par entrer, constater qu’il y avait autant de monde ne l’aida pas à se détendre.
Contre toute attente, tout ce passa bien et elle du même admettre qu’elle aimait beaucoup danser. Il avait été un vrai gentleman et lui avait expliqué les pas avant de s’élancer avec elle. Il avait également eut la prévenance de lui présenter les personnes qui entourait son cousins. Elle s’était laissé guider par le bleu suivant le pas avec une certaine agilité. Elle avait fini par lui dire qu’elle ne regrettait pas d’avoir joué les morpions… Elle lui offrit un sourire véritablement heureux en hochant la tête. Oh ça oui elle allait profiter. Si jamais il l’abandonnait ici, elle l’en remercierait…

Ah ? Vraiment ? Tu es sure ?

Elle pensa à ses amis sur terre. A Tara, Gaia… Et bien sûr à Ryan, mais surtout à Caleb… Non… Elle voudrait inévitablement rentrer… Et que sa ténébreuse jumelle le sache encore mieux qu’elle l’inquiétait…

N’oublies pas de passer par les ruines…
oui… Je n’oublie pas…

La danse avec Sword prit fin. Elle lui sourit de nouveau quand un homme s’approcha d’eux dans le but de ravir Drakhys à son partenaire. Elle était un peu surprise que d’autres personnes, en dehors de Sweety, veuillent danser avec elle. Le bleu confia donc les mains de la blonde au nouveau venu et un peu tendue, elle sourit à Liam avant de voir Sword s’éloigner accaparé par une femme. Le seigneur des dragons rouge fit preuves de prévenance avec la vampire. Elle essayait de suivre ses pas quand le rythme allait plus rapidement. Ce qui n’était pas forcément facile. Elle se surprit à adorer sa tenue. Si jamais elle avait eu une robe bouffante et pleine de fanfreluche, elle se serait vautrée par terre. Dans les bras de cet homme fort séduisant, elle parvint malgré tout à garder le pas. Elle était plutôt fière d’elle. Il lui posa quelques questions auxquelles répondit bien volontiers. Rien de bien secret, juste ce qu’elle faisait dans son monde. Elle lui demanda ses propres fonctions. Mais il semblait que les fonctions d’un seigneur ne vari guère d’un royaume à l’autre et quand elle le lui fit remarquer, il ria légèrement.

C’est sur cette touche de bonne humeur que le morceau prit fin. Elle le remercia et se tourna pour se retrouver nez à nez avec Ynedo. Il souriait et invita Drakhys à danser avec lui. Cette fois, la tension qu’elle ressentit était vraiment intense. Elle accepta bien sûr, parce-que refuser une danse à son hôte ce n’était véritablement pas respectueux… Et puis, elle aimait vraiment danser… Même si elle craignait complètement de ridiculiser le seigneur avec ses pas hésitant. C’est donc aux bras du cousin de son ami qu’elle virevolta une nouvelle fois. Son regard croisa celui de Sword et elle lui sourit en retour. Elle revint au ténébreux géant et celui-ci lui proposa une nouvelle danse, mais différente. Elle marqua une hésitation, vraiment pas certaine de pouvoir suivre si les pas se compliquaient. Sa main glissa sur sa peau et elle lâcha un petit hoquet de surprise alors qu’elle visualisait la danse à laquelle il faisait référence. Elle papillonna des yeux, interloquée car elle pouvait parfaitement voir les pas de danse et les assimiler. Elle le regarda avec intensité alors qu’il se penchait sur elle pour s’excuser. Elle secoua faiblement la tête pour lui signifier que ce n’était rien… Finalement les visions c’était une chose assez habituelle… Elle lui sourit.

- Très bien… Guidez-moi…

Les première notes retentirent et le cercles des danseurs ce clairsema. La blonde se laissa porter par la musique qu’elle trouvait toujours aussi divine, se faisant guider par le seigneur. Heureusement qu’il lui avait montré les pas avant sinon… Elle n’osait même pas imaginer. Et même si parfois ses mouvements se faisaient hésitants, Ynedo faisait en sorte qu’elle soit assurée. Elle finit par se perdre dans cette danse, le regard plonger dans celui du dragon noir. Elle comprenait pourquoi Izaran était tombé amoureuse de cet homme. Il était attirant. Pas seulement par le physique, il y avait quelque chose d’autre. La blonde ferma un instant les yeux et quand elle les rouvrit ce n’était plus la douce et gentille Drakhys. Elle sourit au seigneur en inclinant légèrement la tête. Elle dansait toujours mais de façon beaucoup plus sûr cette fois. C’était comme si elle voulait reprendre le dessus sur les pas et faire le conducteur. Cela correspondait assez bien avec l’allure générale de cette danse. Et l’entité s’amusa beaucoup à ce petit divertissement. Il ne faisait aucun doute qu’il avait senti le changement en elle, car il ne la laissait nullement prendre le dessus et extérieurement, cela devait donner l’impression d’une joute. La danse prit fin et la ténébreuse sourit à ynedo, se dressant sur la pointe des pieds elle déposa un baiser sur sa joue, de façon provocatrice.

- Merci pour la danse…

Après quoi, elle retourna se coucher redonnant les commandes à son hôte. Elle cligna des yeux plusieurs fois avant de les relever sur le ténébreux, légérement inquiète. Il salua la foule et Drakhys s’inclina. Il l’a ramena vers Sword qu’elle regarda avec ce même petit air d’inquiétude. Il prit son visage dans ses mains tirant sur ses joues. Elle finit par rire malgré elle.

- M…Merci…

Elle s’apprêtait à s’excuser pour l’intervention de sa jumelle auprès d’Ynedo mais Sword demanda une danse à ce dernier. Elle regarda Ynedo qui souriait toujours, il finit par interroger son ami sur le fond de sa pensée. Le seigneur sembla accepter la demande de son cousin et après un instant se dirigea vers l’orchestre. Le bleu accompagna Drakhys en hauteur, l’installa de façon à ce qu’elle ait une vue imprenable sur ce futur spectacle.

- Tu ne m’embête pas voyons…

Elle lui infligea une petite tape sur le bras de façon affectueuse. Elle espérait que l’intervention de Mox tout à l’heure n’est pas mis en colère Ynedo et qu’il la répercute sur Sword… Elle lui sourit un peu mi-figue-mi-raisin. Il passa sa main sur sa nuque ce qui la fit frissonner et il rejoignit la piste de danse. Elle le fixa du regard alors que le seigneur demandait à l’assemblée de quitter la zone de danse. Les gens obtempèrent et elle se retrouva rapidement entourer de convives. Tous regardaient les deux hommes.

La blonde, fut rapidement fascinée par ce qui se passait sous ses yeux. La musique était primale et la danse relevait presque d’un combat. Un combat particulier, certes car aucun coups n’était porter et pourtant… Les sensations étaient bien là. Elle ne s’était même pas aperçue qu’elle s’était lever et qu’elle tenait à présent la rambarde. Son cœur battait au rythme des percussions et alors qu’elles s’accéléraient devenant oppressante, tout s’interrompit. Elle reprit vivement son souffle et applaudit avec les autres. Les deux danseurs saluèrent puis se saluèrent également avant de quitter la piste de danse pour que les convives puissent de nouveau s’ébattre. Elle les suivit du regard, encore sous la fascination du spectacle auquel elle venait d’assister. Sword fut rejoint pas le seigneur qui l’avait invité à danser ainsi que son frère Enba. Après quelques instants il les salua avant de revenir vers elle. Elle ne l’avait pas lâché des yeux et elle le serra contre elle…

- C’est toi qui es magnifique.

Il l’avait véritablement été. Elle releva la tête pour le regarder et lui sourire.

- Non… Allons-nous coucher…

Sa main était venue se poser sur sa joue. Il était fatigué, ses traits étaient légérement tiré et quoi de plus normal après une journée pareille ? Elle l’était elle aussi d’ailleurs. Et pris son bras et se laissa guider. Parce-qu’elle était encore incapable de se repérer dans ses couloirs toutes seules. En quittant la salle, elle jeta un coup d’œil à Ynedo et au deux autres dragons qui l’entouraient et les salua d’un signe de tête.
Arriver devant sa chambre, Leyrana les attendaient. Elle lui sourit et se demanda vaguement si elle allait dormir avec elle… Elle fit face au dragon et l’embrassa sur la joue.

- Merci pour tout… Merci…

Elle avait pris ses mains dans les siennes et les serre légèrement. Il n’avait pas idée d’à quel point elle avait été heureuse ce soir.

- Repose-toi bien… A demain…

Elle avait prononcé ses deux derniers mots avec une certaine crainte. Comme si elle avait peur d’aller s’endormir et de se réveiller pour comprendre que tout ceci n’était qu’un rêve…

(c) Codage par Crimi - Epicode
avatar
Messages : 391

Date d'inscription : 16/02/2016

Age : 29

Chambre : 3

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys]
Contenu sponsorisé
Tu n'aurais pas dû! [PV Drakhys]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» J'aurais cru que...
» « j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire ... » 06.07.11 - 16h45
» Je t'aurais acceptée comme amie, mais le destin en a voulut autrement [PV Zéro]
» Moi quand je serais grand j'serais fermier, comme ça j'aurais pleins de vaches et pleins de kiri ! [PV:Booth]
» Ryan et Kath : J'aurais peut-etre du t'ecouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Etablissement et villes :: Santa Juana :: Alentours :: Autres dimensions-
Sauter vers: