FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Comme tu ne m'as encore Jamais vu. (PV Shintarô) Sam 18 Fév - 13:55
Ryan Drade


╬▲ Comme tu ne m’as jamais vu.▼╬

Ft. Shintarô



Ces derniers temps, je me suis contenté de faire mes cours sans plus de particularité. Il se passait bien trop de choses autour pour m’impliquer réellement. Parfois Drakhys venait me rendre une petite visite dans mon lit pendant mon sommeil, mais ça s’arrêtait là. Depuis quelques temps je suis un peu comme un vieil ours dans sa tanière, je bouge pas mal, en fait je fais mes rondes dans l’école pour éviter de voir des gens. Et j’entraine ma nouvelle élève, superbe actrice au passage, mais je crois que c’est la pire des choses qui me trouble en ce moment. Lena… Et… Le cadeau que Miley m’a offert avant qu’elle ne parte pour Orefia. Ca fait d’ailleurs des semaines, voire des mois que je ne l’ai pas vue la miss. J’espère que ça se passe bien pour elle.

Dans tous les cas, si elle passe un jour à la maison, elle pourra constater que je prends soin de son cadeau. Un magnolia violet. Je l’arrose, je lui joue de la guitare, je l’affectionne, je lui enlève ses feuilles mortes et il pousse à une vitesse ahurissante. A tel point qu’il est devenu un magnifique arbuste et les fleurs tiennent longtemps. D’ailleurs, depuis hier, elles commencent à éclore et les fleurs sont de toute beauté. Cet arbuste… Je deviens complètement gaga en fait. J’ai l’impression d’être auprès d’elle, pour tout dire, je deviens presque gâteux, je lui parle, et j’ai l’impression qu’elle me répond, je souris, bois mon cocktail au soleil en prenant plaisir d’être en sa compagnie.

J’crois que je deviens dingue ! Cet arbre me met dans une bulle complètement refermée au monde extérieur qui m’entoure. Chaque fois que je termine mon cours, je ne m’attarde pas, je viens ici, m’occuper d’elle. Comme si cet arbre était toute ma vie. Aujourd’hui, je me suis installé, comme chaque samedi sans cours auprès d’Elle au soleil, et j’ai pris ma guitare électrique, branchée à mon empli. Entonnant quelques notes douces, jouant un peu avec les réverbérations de la pédale à effets à mes pieds, un cocktail de fruits alcoolisé à une table non loin. J’ai un visage calme et tranquille, les yeux fermés. Un air dont je me souviens qu’elle aimait jouer et chanter par-dessus tout. Un air marin qu’ils chantaient tous pour se rappeler qu’ils étaient voués à la mer. C’est dans une cale de bateau que je l’ai rencontré pour la première fois. Jolly Sailor Bold c’était ça la chanson, mais moi, je lui ai trouvé un petit air de guitare, et comme je n’aime pas trop chanter. Je fais comme je peux. J’entame quelques phrases, histoire de me remettre dans le bain.

-Upon one summer’s morning
I carefully did stray
Down by the warls of wapping…


Le reste, je le fredonne comme ça je ne grimace pas en entendant mon chant merdique et parce que j’ai pas envie de faire d’effort sur le chant, je veux juste jouer. J’arbore un sourire, un putain de sourire doux alors que je rouvre mes yeux sur une silhouette dont je ne m’attendais absolument pas à voir. Mon sourire s’efface aussitôt et j’arrête même de jouer. Qu’est-ce qu’il fou là lui ?! Je fronce les sourcils, s’il est venu m’emmerder c’est absolument pas le moment. Mon visage se renfrogne un peu plus pour le coup, je n’apprécie pas vraiment qu’on vienne me déranger chez moi, surtout que ma baraque est assez éloignée des autres et surtout de l’école. Je glisse mes doigts sur les cordes et fais quelques accords, baissant la tête pour regarder ce que je fais, fuir le regard de l’autre aussi, j’ai pas envie de me prendre la tête.

-J’peux savoir pourquoi un Ishirama est venu se perdre ici?




CSS par Gaelle






Quel gland celui-là j’te jure ! Comme si j’avais besoin de ça aujourd’hui. Merde ! je ne demande rien à personne et on vient me faire chier chez moi ! Putain ! Cette journée était bien partie, et maintenant elle risque de tourner au désastre ! Ca me gonfle ! Je me mets à rire en secouant la tête. C’est marrant parce que, s’il cherchait vraiment à éviter de se prendre la tête, à sa place j’aurais pas mis « tête de con » dans ma phrase !

-D’accord, d’accord, je t’appellerais « tête de con » puisque tu veux qu’on t’appelle par ton prénom !

Puisqu’il veut jouer à ça ! J’ai relevé la tête sans sourire, ma tronche renfrognée habituelle, légèrement blasée par ses propos. Sérieux mec, tu essayes de me foutre en rogne ou de taper la discute avec moi là ? Si tu cherches pas à te prendre la tête avec moi, cherche pas l’embrouille avec tes répliques de merde. J’ai quand même haussé un sourcil, comme la fosse… Sceptique, avant de me redresser complètement en arrêtant de jouer, tenant toujours ma guitare contre moi comme un gros bébé que je bichonne tendrement. Je sais pas pourquoi je me fatigue avec ce mec, il me tape sur le système sans même ouvrir sa gueule alors là, c’est encore pire. J’ai sifflé, impressionné par le débit de connerie qu’il sortait à la seconde avant de lui répondre.

-Bah putain mon gars, te reconvertir en clown va causer ta perte! T’es mieux en prof de musique, cherches pas à faire de l’humour, le tient est vraiment à chier !

Je ne m’énerve pas, j’ai pas à m’énerver, il n’en vaut pas la peine. Le mieux serait de se refocaliser sur son bébé, là, cette belle puce à qui je caresse le manche et descend mes mains pour gratter un petit morceau de Van Beethoven, juste quelques notes, rapides, précises, et brèves. Puis avec ma psychokinésie je lui pique le clope du bec pour le fourrer dans le mien et tirer une taffe. Profitant de fumer le clope tout en jouant un peu avant de relever à nouveau la tête vers lui.

-Ho! Et puis, j’oubliais, je t’emmerde et te noies dedans ! Je sais que je chante mal mais tu vois ça t’était pas destiné! Et « Elle » au moins elle l’apprécie ma voix ! Même si elle est à chier ! Si t’as rien de mieux à faire, tire-toi et va emmerder quelqu’un d’autre !  

Allez, un p’tit solo de Pink Floyd pour changer un peu. Sérieusement, il n’a rien à foutre là ! J’étais tranquille avant qu’il n’arrive, mais je ne vais pas me battre, ni me prendre la tête avec Tête de con, ça n’en vaut vraiment pas la peine, et puis. Puis merde casse-toi ! Tu vois bien que je te calcule plus et continue de jouer ! Merde !



CSS par Gaelle