FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Acheter mais pas trop [Libre] Mer 22 Fév - 23:01
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Acheter mais pas trop


Sa première paie. Vivien était à la fois fier et gêné de la recevoir. Certes, il était normal qu'il gagne de l'argent pour son travail à la boutique de familiers mais voir cet argent en vrai, c'était... étonnant. Il l'avait vraiment mérité comme d'autres choses et maintenant, il hésitait sur ce qu'il devait en faire. Son envie, c'était déjà d'acheter un petit quelque chose pour Saël. Ce qu'il ferait forcément quand quelque chose lui taperait dans l'oeil. Ensuite, il dépenserait bien tout dans du matériel à dessins mais...

Bon, il faut que je sache être raisonnable.

Le demi-elfe se força à laisser la moitié sur un compte et il se contenterait du reste, pas si petit en plus, pour se faire un peu plaisir. Il fallait qu'il commence par les vêtements, c'était évident. Il avait beau dire, il ne pouvait pas se permettre de continuer à tourner plus longtemps avec les quatre ensembles qu'il avait. Il était temps de remédier à cela et quoi de mieux que les boutiques de Félisiz pour cela.

Il y a tant de choix, je ne suis même pas sûr de ce que je dois prendre...

Sûrement déjà des sous-vêtements. Devoir laver les siens tous les soirs avant de se coucher pour être sûr de ne pas être cul nu commençait à être épuisant. C'était un petit stress qu'il voulait bien s'épargner même s'il risquait de continuer sa petite routine. Aussi, entrant dans un premier magasin, il fit le plein de boxer et de chaussettes. Et soulagé d'avoir fait cela, il se mit à flâner en cherchant une autre boutique pour des jeans...

-Je n'aurais jamais cru que faire les courses pour soi-même puisse être stressant...
On en apprend vraiment tous les jours. Qu'est-ce qui m'irait ?
-J'aurais peut-être dû dire à Saël de venir avec moi...
Ou Ada...

Encore une fois, il se sentait complètement perdu...

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Acheter mais pas trop [Libre] Ven 24 Fév - 1:11
Ryan Drade


╬▲ Acheter mais pas trop!▼╬

Ft. Vivien



On est toujours libre de profiter un peu de son temps libre, avant que d’autres conneries ne viennent nous tomber sur la gueule quand on s’y attend le moins. J’avais besoin de me changer les idées. De sortir de mon trou. F’sait trop longtemps que j’avais pas bougé mon cul de cette école pour aller en ville. Autant dire que je ne suis allé qu’une fois dans cette nouvelle ville de monstres, Félisiz, et cette fois-là, je suis rentré avec Drakhys, c’était le jour de mon retour du Tanar’Ri. Ouep, depuis, j’ai pas eu, ni le temps, ni l’envie, et une flemme monstre de retourner là-bas, ni même à Santa Juana d’ailleurs. Puis c’était un peu l’occasion pour moi de faire quelques emplettes. Ca tombe bien, c’était les soldes dans certaines boutiques. En plus j’avais quand même besoin de me racheter des fringues.

Quelle connerie j’ai pas fait. Bon sang de merde ce que je déteste la foule ! C’est à péter une durite en plein centre-ville pour tout faire brûler. Je fumais mon clope devant le magasin devant lequel je faisais un peu de lèche vitrine. Levis® Straus… Putain, y’avait de ces jeans, et en plus ils étaient carrément moins chers qu’en France. Noun diou! Les soldes ici ça rigole pas! Regarde moi ces greluches se battre pour le dernier Jean en solde à leur taille. J’en reste blasé, j’hésite franchement à entrer en voyant ça. Mais c’est un p’tit gars qui passait dans mon dos en parlant de courses et de stresse qui me fit réagir. En fait, j’aurais cru qu’il me parlait s’il n’avait pas continué son chemin.

-C’pas tant les courses qui sont stressantes, ce sont les gens !

J’ai lâché ça comme ça en enlevant le mégot de mes lèvres avant de l’écraser dans le cendrier, disposé pratiquement devant chaque magasins de la rue, et je suis entré pour trouver mon bonheur sans faire gaffe au p’tit gars. En fait, maintenant que j’y pense, il a presque la même aura que Lawrence à quelques différences près, au départ, j’ai cru que c’était lui. Et comme je ne suis pas spécialement en bon terme avec lui depuis que… d’après lui j’ai violé son esprit, bah… J’l-ai pas revu depuis et j’ai d’autres choses à foutre que de courir après des élèves qui ne veulent pas progresser avec moi. S’ils progressent sans moi, c’est tant mieux pour eux, je vais pas mal dormir pour autant.

Alors… Ce qu’il y a de bon quand on fait 195cm et du 42 en taille de pantalon, c’est qu’on à accès à encore quelques trucs potables et cools chez les mecs. Au moins, on ne se bat pas comme des sauvages pour un bout de tissu. On est civilisés, nous les hommes~ ! Bref, j’ai trouvé un jean, en espérant qu’il m’aille bien. Puis un deuxième, autant en profiter, le deuxième gratos ! C’est coo les troisièmes démarques ! Y’a pratiquement plus rien, mais les fringues sont à -70% des fois, alors ça vaut le coup. C’est pendant que j’étais dans ma cabine d’essayage que je me suis souvenu que le gamin a parlé de Sael. Tiens… Je savais pas que Sael s’entichait de Lawrence… Mouais, il ne me vont pas trop mal ces jeans, allez, je prends ! En sortant de la cabine je me suis rendu directement à la caisse pour ensuite continuer ma promenade, mais j’ai revu la p’tite tête bleue et là… en effet, ce n’était pas Lawrence. Mais putain la ressemblance toi ! Remarque je sais rien de lui alors s’il avait un frère ou un fils j’en sais que dalle. Et puis il a l’air un peu paumé lui, non ? Il doit chercher les jupettes… Non, j’suis méchant.

Je suis sorti de la boutique et pile devant sur le trottoir d’en face un putain de marchand de glaces à l’Italienne et de chouros. Enfoirés d’espagnoles ! Y’a des stands de bouffe à tous les recoins, ma parole ! J’ai traversé et pris un sachet de chouros pour quelques Estrellas. De bons gros chouros tous chaud huuum !! J’en ai bouffé un en chemin pour ensuite aller me trouver un banc sur lequel bouffer ma malbouffe. J’aurais dû en prendre deux. J’ai souvent tendance à oublier mon appétit dévorant de démon.




CSS par [/url]Gaelle