FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Mar 2 Mai - 18:39
Ambroise Poitiers
-Hm !

Ce fut le son que mon amant tira de moi en retirant ses doigts de mon corps. J'avais l'impression que m'entendre parler, ça l'avait tiré de je ne savais quoi. Enfin, si ça lui faisait arrêter avec son eau, ce serait pas mal, on ne savait pas ce que ça pouvait me faire sur le long terme à part m'effacer et m'épuiser. Et je n'aurais pas dû quoi, hein ? Je ne le saurais pas de sitôt puisqu'il nous donnait enfin ce dont nous avions tant besoin. Avec peu de douceur, d'où ma morsure.

Sauf que ça semblait l'exciter que je le morde ainsi. Mon vampire n'attendit pas que je m'habitue à sa présence plutôt proéminente puisque cela faisait un petit moment que l'on ne l'avait pas fait. Alors qu'il se mettait à aller et venir, me possédant comme jamais personne d'autre ne l'avait fait, je rejetai la tête en arrière, de son sang sur mes lèvres entrouvertes. Mon corps tremblait sous ses assauts et je m'entendais gémir pitoyablement, incapable de bien former un cri. Du coup, qu'est-ce qui était plus gênant ? Un vrai cri ou ce que je laissais sortir présentement.

Puis sans prévenir, Eirik me souleva et je m'accrochai précipitamment à son cou pour finir plaquer contre le mur. Vraiment ? De façon aussi sauvage ? Je ne pouvais pas rougir plus, j'en étais persuadé. Ce fut le moment qu'il choisit pour "ralentir" un peu le rythme et je l'observai, le souffle court, lâchant des petits sons de plaisir hagards quand il frôlait ma prostate. Son baiser me força à faire de l'apnée mais pour rien au monde je lui aurais dit de cesser.

-Même... pas... vrai... Ah... Ei... rik...

Je lui griffai le dos alors qu'il continuait à me subjuguer. J'allais venir, j'allais... Que ? Je n'eus même pas le temps de cligner des yeux que je finissais sur le canapé. Voulait-il le faire dans toute la maison ? Mon corps frémissait, mes muscles se resserraient, comme regrettant l'absence de son érection. Je faillis gémir en le voyant me fixer d'une telle façon. J'étais complètement sans arme désormais. Je me fis ensuite retourner comme un hamburger.

-Hé, doucement...

Résistance futile. Je n'osai même pas regarder par dessus mon épaule tellement j'avais honte d'être si excité. J'avais failli jouir sans lui, sans le prévenir. Je me tendis sous ses griffures pour émettre un cri entre plaisir et douleur quand il s'empara à nouveau de moi. Ma tête tomba sur mes avant bras et je restai ainsi pendant un petit temps jusqu'à ce qu'il m'ordonne de relever la tête. Je tombai nez-à-nez avec un miroir...

Et qu'est-ce qu'Eirik avait l'air à la fois heureux et dominant.

Moi, j'étais juste une loque pantelante de plaisir qui allait craquer. Il était fou de me faire un tour pareil.

-Ah !

Du pré-sperme m'échappa encore et pour cause... Sentir mon vampire me mordre et me boire, c'était déjà quelque chose mais alors le voir... Je ne criai même pas quand sa main finit autour de mon sexe, alors que je me vis plaqué contre son corps.

Je vins, tout simplement, incapable de supporter plus, maculant le miroir et une partie du canapé de ma semence. Pour presque m'évanouir, tellement tout tourner. Je me sentais fou. Je me sentais sien.

-Eirik...

Je le murmurai d'une voix faible, les yeux pleins d'étoiles, reposant mollement contre lui. Il pouvait faire absolument ce qu'il voulait de moi à cet instant. Je lui appartenais pleinement.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Mar 2 Mai - 20:14
Eirik Ishirama
On prend les mêmes et on recommence !

 
Bien évidemment le roux protestait clairement. Pourtant, ce genre de protestation était toujours plus un appel à la débauche qu'autre chose et les sons qu'émettaient le petit ne pouvait qu'en être la preuve. Ce qui ravissait totalement le blanc qui prenait, d'ailleurs, un malin plaisir à maltraiter ce pauvre petit Djinn. D'ailleurs, celui-ci vivait plutôt bien la chose, en redemandant, rougissant à outrance, son corps bougeant de lui-même sous le plaisir...C'était absolument merveilleux. En tout cas, le Norvégien n'allait pas s'en plaindre, laissant sa voix grave emplir la pièce à son tour. De long gémissement, puis des grognements...Ce gamin était tout bonnement délicieux.
 
En tout cas, quand celui-ci finit par bien vouloir lever la tête, Eirik ne pouvait qu'appréciait grandement la réaction de celui-ci. Le petit pervers adorait ça...Il pourrait le nier plus tard, c'était une réalité et pour le coup, le professeur prit le temps de graver cette image dans un coin de sa tête. Hors de question d'oublier une telle expression sur le visage de son amant.
 
Amant qui émit un nouveau son, tout particulièrement excitant, après avoir senti la morsure violente du vampire, qui s'en délecta intérieurement en sentant en plus le pré-sperme du petit sur ses doigts. Il allait venir, c'était certains et pour le coup Eirik prit les devant. Il se releva donc lâchant la nuque du roux, pour venir frapper plus franchement la prostate de celui-ci, dans un rythme bien plus désordonné. Il n'en pouvait plus, ce gamin le rendait totalement fou. Il voulait ne faire plus qu'un de façon tellement plus...Il ne savait pas comment l'expliquer. Seulement, cette envie s'évanouie rapidement dans un long râle d'extase venant du blanc, qui sentait enfin le petit se serrer autour de lui indiquant qu'il allait venir, ce que le roux fit d'ailleurs.
 
Eirik, lui, venait de venir à son tour à l'intérieur de son Primero, serrant les hanches de celui-ci fortement, poussant un nouveau râle en se tendant à son tour. La jouissance lui faisant un bien fou. En tout cas, après un temps, le blanc finit par se retirer, laissant le petit retomber sur le canapé.
 
Bon sang que c'était bon...Eirik en profita pour ramener ses cheveux en arrière, avant de venir s'allonger à son tour près de son amant, laissant celui-ci se poser sur lui. Il fit ensuite venir son paquet de cigarette pour s'en prendre une et l'allumer, caressant de son autre main la chevelure de son amant.
 
" Je suis fière de toi...Cette fois ci tu as réussi à ne pas t'évanouir… Seulement, je ne pensais pas qu’un simple miroir pourrait t’exciter autant, petit pervers..."
 
Et il laissa un léger rire s'échapper. S'il ne pouvait pas remettre ça à cause de l'état du roux, il pouvait quand même l'embêter un peu non?
 

code par Cristal-Lullaby sur epicode.
avatar
Messages : 577

Date d'inscription : 19/07/2015

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Mer 3 Mai - 22:10
Ambroise Poitiers
Il s'était rendu en moi. Je le sentais, c'était comme une brûlure fraîche tout au fond. Aussi peu ragoûtant que ça puisse être comme image pour quelqu'un d'autre que nous deux. J'avais l'impression de flotter tout en ayant aussi l'impression de peser des tonnes de ciment. Ou de parpaings ? Ou de briques... On s'en fichait. Il ne laissa pas de suite mon corps et j'appréciais, d'une certaine manière, je n'étais pas seul avec moi-même. Mais il finit bien sûr par se retirer et je dus me retenir de serrer mes muscles. Sinon, j'allais salir le canapé... Quoique c'était déjà fait.

J'émis un grognement alors qu'il parlait pour dire des bêtises, sentant l'odeur de sa cigarette fondre dans l'air. Sa fumée se détourna évidemment vers moi et je me gardai les yeux fermés alors que sa main courait dans mes cheveux. Il manquait juste une couverture ainsi que d'être mieux calé contre son corps.

-Je ne m'évanouis pas tout le temps. Ça fait un moment qu'on avait pas été aussi brut...

Je me retins de le taper doucement parce que... Eh bien il aurait fallu que j'aie la force pour cela.

-Et c'est toi qui a pensé au miroir donc c'est toi le vrai pervers de nous deux. En plus, tu nous as baladés dans la cuisine et dans le salon.

Lentement, je me retournai pour lui faire face, posant mes jambes sur ses cuisses. Non, je n'allais pas me gêner. Quant au nettoyage, on verrait plus tard. Je l'observai fumer, son profil illuminé par les flammes de la cheminée. Je posai une main sur mon ventre, en plein dans ma semence. Tant pis si ça en mettrait plus partout. J'attrapai sa main pour en déposer dessus, pour voir si cela le ferait réagir. Puis, par pure provocation, ma main descendit plus bas. Je pris mon sexe entre mes doigts, frissonnant sous l'action.

Et non, je n'étais pas pervers, j'avais juste envie de l'exciter encore. Même si ce n'était pas bien.

-Y'a en plein en moi mais je vais vite être vide, non ? Il ne faudrait pas en rajouter ?

Ça n'avait rien de subtil, je le savais, je m'en moquais. Et puis, avec un peu de chances, j'arriverai à lui faire faire des choses gentilles après, non ?

-Je serai mieux dans les pommes en plus, après... Ça te laisserait le temps de faire le dîner.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Lun 8 Mai - 18:18
Eirik Ishirama
On prend les mêmes et on recommence !

 
Il était bien, même trop bien dans cette position. Son amant tout contre lui, avec une petite cigarette. Rien de mieux d'après le blanc qui sourit aux remarques du gamin. Il essayait encore de se défendre, c'était tellement mignon. Néanmoins, ça ne suffirait pas à convaincre le professeur qui continua à le taquiner.
 
" Baladé? Bien sûr que non, je cherchais juste l'endroit idéal. Puis râle pas, tu as adoré que je te balade de cette façon. Tout comme le miroir. Je suis un pervers et je l'assume totalement, toi par contre...Tu devrais te l'avouer, la preuve tu n'as pas pu résister en nous voyant ainsi."
 
Et il ricana doucement en soufflant un peu de fumée. Il était tellement innocent au fond, bien qu'il ait prit en maturité et c'était ce qui plaisait encore plus au blanc. Blanc qui s'étira doucement, tournant la tête pour regarder le feu dans la cheminée. Il était juste bien après cet échange. Bon, la chambre serait certes mieux pour le repos qui allait venir, mais il n'allait pas faire le difficile.
 
D'ailleurs, Eirik ne put pas réellement dire quoi que ce soit. Les jambes du petit venant se poser sur lui, puis une main venant mettre un peu de sperme sur la sienne. Sur le coup, le Norvégien haussa un sourcil tout en tournant la tête vers son amant, qui visiblement avait une idée en tête. Sur le coup, il ne comprit pas vraiment fumant toujours de sa main encore libre. Que cherchait-il? Sur le coup, Eirik le scruta cherchant une réponse dans le regard du roux. Seulement voilà, il comprit bien vite où voulait en venir son Primero en le voyant prendre son propre sexe en main.
 
Non, mais il était sérieux? Lui qui voulait le ménager...Comme quoi, ce gamin pouvait encore le surprendre. Pourtant, le blanc n'en fit rien relookant sans gêne son partenaire avant de sourire clairement. Il était tellement pervers....
 
" Je pourrais effectivement en rajouter...Seulement, juste ça ne sera pas suffisant pour me convaincre tu ne crois pas?"

 
Et lentement, le professeur amena sa main libre sur celle du petit placé de manière stratégique. Il comprendrait surement la petite allusion, en tout cas, le vampire ne se faisait pas prier pour dévorer du regard son amant.
 
" Mieux dans les pommes? Commencerais-tu à aimer les ébats « violents » ? Et après on dit que c'est moi le pervers...Mais enfin, je vais prendre cela comme ça vient...Donne-moi juste des raisons de prendre de nouveau ce si joli petit cul..."
 
Et il se releva légèrement pour donner une petite tape sur les fesses de son amant, avant de se laisser retomber en ricanant. Qu'allait faire le petit pour le surprendre? Le plus vieux ce le demandait bien, mais restait tout de même impatient et confiant. Après tout Ambroise restait totalement imprévisible et ça, ça lui plaisait quoi qu’il en dise…
 
 

code par Cristal-Lullaby sur epicode.
avatar
Messages : 577

Date d'inscription : 19/07/2015

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Mar 9 Mai - 10:41
Ambroise Poitiers
Il se chercha des excuses et franchement, c'était assez amusant de le voir tenter de se défendre contre ce qu'il avait fait. Ce qui n'empêchait pas le fait qu'il nous avait baladés et qu'on était sales à devoir prendre une douche. Bien que je proposais mieux, je proposai de recommencer. Je sentis bien le léger choc que cela engendra chez lui. Il pouvait m'être aussi transparent que son élément des fois. Bien sûr, dès qu'il comprit, Eirik esquissa un sourire qui voulait autant dire "j'adore ce que tu fais" que "tu es un pervers". Sauf que je n'avais rien à assumer, tout était de sa faute, point. Qu'il le veuille ou non.

-Pourquoi pas ? Je m'offre en te donnant un peu de spectacle... En plus, j'ai les jambes faibles.

Je gémis quand sa main vint s'ajouter à la mienne pour me caresser. Je n'étais pas sûr de ce qu'il voulait... Mais je dégageai ma main tout en me redressant un peu pour prendre son sexe en main, commençant des va-et-vient pour le remettre en forme.

-Aimer je ne sais pas trop mais je sais que je m'habitue.

Après tout, j'avais une haute tolérance à la douleur et en plus, je savais qu'il ne pouvait pas être doux. On avait déjà essayé plus d'une fois, il fallait qu'il me fasse mal à un moment donné. Après, ce n'était pas la mer à dessaler, il prenait tout de même soin de moi à sa façon. De manière un peu pataude, je me remis à quatre pattes après qu'il m'ait claqué les fesses. Non mais, hé ! C'était un peu plus fragile, maintenant. En plus, ça fit sortir du sperme qui coula sur le canapé. Il aurait intérêt à nettoyer !

-Comme si tu en avais réellement besoin de raisons. Le plaisir de le faire est bon, déjà, non ?

Et j'écrasai mes lèvres contre les siennes en venant m'asseoir sur lui. Je bougeai mon "si joli petit cul" contre son sexe tout en pinçant ses tétons à deux mains. Et même s'il n'était pas tout à fait dur, je me débrouillai pour qu'au moins le bout de son sexe glisse en moi, ressorte... Et ce plusieurs fois de suite. Comme une promesse alors qu'il savait bien comment il se sentait quand il était à l'intérieur. Ça me mettait dans une drôle de position sur lui, le corps renversé vers l'arrière, soutenu par ma fumée, une main tenant sa longueur pour réussir mon manège qu'il devait pouvoir admirer sans peine.

-En faut-il plus à mon vampire ?

Je caressai mon torse de ma main libre, jouant avec mes tétons qui durcirent rapidement. Allez, Eirik, comme si tu pouvais résister longtemps à ça...
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Sam 13 Mai - 10:57
Eirik Ishirama
On prend les mêmes et on recommence !

 
Il était absolument adorable à essayer comme ça de l'exciter. Seulement, le roux aurait dû s'en douter, rien que le fait qu'il le touche lui faisait un effet tout particulier. Ce fut d'ailleurs pour cela que son sexe eut un sursaut quand le petit le toucha de nouveau, de façon tout à fait délicieuse. Il avait une idée en tête et bien évidemment le blanc était tout à fait attentif à cela, souriant légèrement avant de fermer les yeux et de reprendre la parole, ça voix se perdant peu à peu.
 
" Et tu aimes...Quoi que tu en dises. Je suis même assez content de voir que j'ai réussi à te faire apprécier cela..."
 
Bien qu'au fond, Eirik le savait, Ambroise devait avoir connu cela avec Alphonse. Seulement, le Norvégien préférait ne pas y penser. Pourquoi? Parce ce n'était pas le moment pour sa jalousie de refaire surface, surtout que son amant se donnait un mal fou pour l'exciter de nouveau. Ce qui en soit n'était pas bien compliqué au vu de son sexe qui était déjà redevenu dur entre les mains expertes du petit.
 
D’ailleurs, celui-ci se donna encore plus de mal en venant se mettre à quatre pattes de manière assez mignonne d'ailleurs. Seulement, le vampire ne put clairement pas se concentrer convenablement face à la vue que lui donnait ce sale petit débauché. Effectivement, il n'avait pas besoin de raison, mais sans le vouloir, le petit lui en donnait des tonnes et ça on pouvait le voir dans les yeux amplis de désir du plus vieux.
 
Pourtant, le professeur ne bougea pas, laissant son petit amant en venir au fait. Il voulait en venir quelque part et ça il le savait. Du coup, le vampire observa un certain temps, se laissant embrasser, avant de finalement pousser un profond gémissement en se mordant la lèvre inférieur, sentant son amant commencer son petit jeu. Il savait comment le faire réagir c'était sûr, mais clairement il ne s'attendait pas à ce que le roux essaye de s'empaler alors qu'il n'était pas encore totalement dur, ce qui bien sur changea rapidement.
 
Comment résister à cela, cet antre si chaude, ce corps si appétissant...Puis cette position...C'était peut-être pas très confortable pour son amant au premier abord, mais pour lui le spectacle était totalement...Wouah! Et pour le coup, il ne put empêcher ses mains de gagner les hanches de son amant, exerçant une précision dessus pour que le petit le regarde.
 
" Si terrible...Tu es un démon à ta manière..."
 
Et c'était peu dire, car il n'en fut pas plus pour le vampire. Il releva son torse rapidement, se maintenant avec une main à son tour, tenant de l'autre son amant par les hanches et ainsi, il se mit à buter contre la prostate de son amant, ne cherchant plus le moins du monde à le ménager. Il le voulait et le petit en voulait, alors pourquoi se retenir. Il allait encore lui faire voir des étoiles, laissant ainsi ses instincts reprendre le dessus. Il ne pourrait plus marcher, mais clairement le blanc n'y faisait plus attention, laissant son corps parler de nouveau. Ambroise allait comprendre ce qui lui en coutait de le chercher...
 
 

code par Cristal-Lullaby sur epicode.
avatar
Messages : 577

Date d'inscription : 19/07/2015

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Sam 13 Mai - 20:12
Ambroise Poitiers
Quand même, quand il pouvait, il me laissait faire tout tout seul. Jusqu'à ce que ce soit trop pour lui et qu'il craque purement et simplement. Il m'avait observé, le désir finissant par éclairer son regard d'une façon si particulière, si intense. S'il n'avait pas eu des crocs, il aurait trouvé le moyen de me dévorer rien qu'avec son regard.

Cependant, ce qui l'avait perdu, ce qui aurait sûrement perdu plus d'un, ce fut ses petites intrusions que je permettais à son sexe, à peine de quoi le contenter. Il se fit si dur entre mes doigts, sûrement que la position lui plaisait aussi. J'étais tellement exposé que je ne pourrais pas faire mieux, sauf sûrement en lui montrant mieux ce canal dans lequel il prenait sa place.

Ses mains finirent sur mes hanches qu'il agrippa plutôt fermement.

-J'essaie juste de te tenter... Je ne veux pas être un démon...

Mon souffle irrégulier n'était pas prêt de se calmer. Et encore moins alors qu'il faisait enfin ce qu'il fallait pour taquiner ma prostate du bout de son sexe... Quoique plus que du bout, de toute la longueur. J'émis une sorte de gargouillis alors que mon corps se cambrait, se serrait autour de lui dans l'optique de le garder si profondément ficher en moi. Mais il ressentait le besoin de bouger, de bouger encore... Et oublier le peu de douceur, tout ce qu'il faisait était sauvage et bestial.

J'étais entre plaisir et douleur.

-Eirik...

Je glissai mes doigts autour de sa nuque, griffant sans douceur non plus. Il voulait du sauvage, je pouvais lui en donner tout autant. J'allais lui en donner tout autant alors que mon esprit se perdait complètement au rythme de ses va-et-vient. Je ne sus pas quand je le mordis exactement à l'épaule au sang, léchant ce nectar comme j'aurais léché et bu sa semence. J'étais aveuglé par je ne savais quoi et ce plaisir qui continuait à monter, à me faire agir presque comme une bête...

J'atteignis les sommets en pleurant, le corps tout entier agité de soubresauts alors que je nous salissais de mon essence. Je m'écroulai complètement le laissant faire ce qu'il voulait de moi. Sans force, sans pensée cohérente...

-Rik...

Pas même la force d'ouvrir les yeux...

Pourtant quelque chose me disait que je saignais en bas...
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Mar 16 Mai - 18:18
Eirik Ishirama
On prend les mêmes et on recommence !

 
Il ne voulait pas être un démon? Pourtant, c'était exactement ce qu'il était en cet instant. Ce qui eut raison de toute la raison du blanc et des bonnes intentions du roux qui mettant en prenait pour son grade. Parce que oui, le professeur sentait parfaitement qu'il se serrait sur lui de sorte à le garder, mais c'était hors de question. Il voulait plus, lui en donner plus et pousser le vice toujours plus loin et ce sale gosse l'avait bien cherché.
 
Eirik donnait donc des coups de reins sauvage et totalement bestial, tenant fermement le roux contre lui. De temps à autre, il venait lécher le cou de celui-ci, mordre chaque partie accessible et sur frapper toujours plus fort à l'intérieur de son primero, gémissement de marnière rauque de son côté. Eirik ne savait plus où donner de la tête, cherchant toujours plus de sensation et pour le coup, il reprit le dessus rapidement, retournant le roux sur le canapé. Le Norvégien du bien sûr se retirer, mais bien vite il reprit sa place, bien au chaud, montant les jambes de son amant sur ses épaules. Un angle bien plus appréciable pour ce qu'il voulait faire à ce gamin. D'ailleurs, bien vite, son rythme et son souffle devinrent irréguliers, ses mains cherchant encore plus de contact avec ce gamin qui le rendait fou. Ses gestes, ses sons...Tout était fait pour le rendre fou.
 
Seulement, quand la jouissance le faucha, le blanc remarqua les larmes sur les joues de son amant et quand celui-ci s'écroula, il vit aussi du sang à un endroit où il ne devrait pas y en avoir. Et pour le coup, le plus vieux fronça les sourcils tout en reprenant son souffle. Il avait laissé ses instincts prendre le dessus et pour le coup, il s'en voulait ne sachant pas si le petit pleuré de plaisir ou de douleur. Du coup, il vint recouvrir le corps de son amant avec le sien, oubliant le sperme de celui-ci pour venir lécher délicatement les perles salées sur les joues du roux.
 
" Désolé...J'y suis allé un peu fort...Excuse-moi..."
 
Oui, le professeur s'excusait de s'être laissé aller totalement. Seulement, il se rendit bien vite compte qu'il avait perdu son amant. Pourtant, il resta contre lui un instant, se remettant doucement de tout cela. Puis, au bout de quelques minutes, il se décida à se lever pour emmener le petit dans la chambre.
 
Une fois sur le lit, le Norvégien en profita pour nettoyer le roux avec son eau, allant juste après prendre une douche. Une fois sortit, le blanc allant enfiler un boxer et fila dans la pièce de vie pour nettoyer et préparer à manger, espérant que son amant se remette rapidement.
 

code par Cristal-Lullaby sur epicode.
avatar
Messages : 577

Date d'inscription : 19/07/2015

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Jeu 18 Mai - 15:08
Ambroise Poitiers
Le réveil fut un peu difficile. J'étais dans le lit, au moins, ce qui était plus confortable que le canapé. Je constatai rapidement que le bas de mon corps était en fumée, probablement pour réparer les dégâts. Soit... Bah, ça arrivait et j'avais bien aidé Eirik à perdre le contrôle, qu'on se le dise. Bâillant, je me redressai doucement en me frottant les yeux, tendant l'oreille pour essayer de savoir où il se trouvait. Probablement le salon ou la cuisine à cette heure. Du coup, je me rendis à la salle de bains pour me rafraîchir un peu et je passais un peignoir bien chaud avant de le rejoindre.

Comme prévu, mon vampire était là, en boxer parce que s'habiller, c'était pour les moutons roses à pois jaune, c'était bien connu. Je le savais à peine pudique mais quand même... J'allais me coller à son dos.

-Qu'est-ce que tu me prépares de bon ?

Il avait dû m'entendre dans la salle de bains. Je déposai un baiser sur son omoplate.

-Je crois qu'on ait passé par tous les stades aujourd'hui. Tu me rendras vraiment cinglé.

Je souris en passant mes bras autour de lui, caressant son ventre jusqu'à ses tétons. Pour ensuite juste poser mes paumes sur lui comme ça, sans plus bouger. Sa présence m'avait manqué dans le lit mais comme il me faisait le repas, cela se compensait. Je laissais ma fumée mettre la table, sortir une bouteille de sang et la mettre à réchauffer pour lui. D'ailleurs en y pensant...

-J'ai des bonbons au sang, tu en voudras ? Je pense que ça pourrait te faire du bien.

Je le relâchai enfin pour aller m'asseoir à notre table, toujours sans jambes et sans fesses. On aurait pu croire qu'un fou furieux m'avait coupé en deux et j'en ris tout bas tout en allumant la télévision pour mettre une émission qui ferait un peu de bruits de fond.

-Y-t-il encore des choses qu'il faudrait aplanir ?

Qu'on en finisse une bonne fois.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Sam 20 Mai - 10:45
Eirik Ishirama
On prend les mêmes et on recommence !

 
Le blanc était maintenant depuis un certain temps dans la cuisine. Bien entendu, il avait préparé le repas et pour le coup, il c'était lancé dans un genre de bœuf bourguignon. Bien entendu, le vampire n'était pas très sûr du résultat étant donné qu'il n'aimait clairement pas la nourriture normale, mais d'après l'odeur ça avait l'air satisfaisant. Puis, au fond, il espérait aussi que ça puisse rendre à son amant quelques bons souvenirs.
 
D'ailleurs, en pensant à son amant Eirik l'entendit dans la salle de bain et ça lui tira un sourire. Il resta néanmoins derrière les fourneaux, laissant son amant venir le câliner avant de rire légèrement en lui répondant tout en mélangeant un peu ce que contenait la casserole.
 
" Bœuf bourguignon et pour ta gouverne mon  cher Ambroise tu es déjà cinglé. Tu n'as pas eu besoin de moi pour cela. Par contre, j'avoue qu'aujourd'hui je t'ai donné bien plus que je n'aurais dû."
 
Et c'était peu de le dire. Bien qu'au fond il ne regrettait pas, parce que clairement il avait pris son pied. D'ailleurs tout cela lui avait donné d'autres petites idées bien plaisantes, mais pour l'instant, il devait être réaliste. Du coup, le blanc finit par éteindre le feu avant de sourire. Ce mec pensait vraiment à tout. Trouver des bonbons de sang...Qui l'aurait cru.
 
" Ça pourrait m'être utile, je ne sais pas comment tu en as trouvé, mais c'est très gentil de ta pars."
 
Et c'est quand il fut sur que son amant était installé que le vampire se retourna enfin avant de se rendre compte de l'état du petit. Bien entendu, le professeur se dit qu'il y était allé définitivement trop fort, mais le mal était fait. Du coup, il amena le plat et la bouteille pour s'installer et servir son amant tout en souriant. Il ne perdait pas le nord, même dans cet état...C'était bien son petit Primero aucun doute. Et étrangement ça fit plaisir au blanc. Pourquoi? Il ne le savait pas, mais c'était tout bonnement plaisant.
 
" Aplanir? Je pense que c'est suffisant pour aujourd'hui bébé...Franchement, on en a fait assez comme ça, puis le plus important à était mis sur le tapis. La seul chose à ajouter est...Ne m'évite plus jamais comme ça. "
 
Parce que clairement, ça le mettait dans des états pas possibles et avec son métier il ne pouvait plus se permettre. En tout cas, maintenant que tout était clair, le vampire prit sa bouteille et but un peu avant de grimacer. Toujours aussi dégueulasse, il se contenta donc d'un bonbon pour dévier son regard sur la télévision. Comme quoi une bonne partie de jambe en l'air ça pouvait détendre même les plus grincheux.
 
 

code par Cristal-Lullaby sur epicode.
avatar
Messages : 577

Date d'inscription : 19/07/2015

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise] Dim 21 Mai - 20:17
Ambroise Poitiers
-Hé ! Je ne suis pas fou !

Juste un peu perturbé, ce que tout le monde comprendrait avec la vie que j'avais eu. Non mais, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité en plus, parce que si j'étais cinglé, il était forcément à un niveau supérieur. Et je n'aurais pas envie de savoir lequel exactement. Par contre, ce qu'il me proposait comme repas, cela m'allait bien. Je méritais quelque chose de bien consistant après toutes ces choses fatigantes. Encore plus s'il avouait lui-même qu'il en avait un peu trop fait. Ça voulait tout dire qu'il accepte d'être aux fourneaux de toute façon...

-Il suffit de voyager de monde en monde, tout simplement. Tu sais combien je suis capable de trouver tout et n'importe quoi si je le veux.

Après, que ce soit gentil ou non... Bah, sans doute, ça prouvait que j'étais toujours aussi attentionné à son égard. Ce qui n'était pas si simple au jour le jour de part son côté un peu lunatique. Il vit enfin dans quel état il m'avait mis mais ne le commenta pas parce que de toute façon, il n'y avait rien à en dire. Tant que j'allais plus ou bien, il n'y avait pas à s'inquiéter. J'étais surtout fatigué.

Alors je commençai à manger alors qu'il... C'était étrange de s'entendre surnommer "bébé", vraiment. Je rosis un peu tout en hochant la tête.

-Très bien. Mais évite moi les grandes engueulades tous les mois. On est civilisés, on peut discuter l'un avec l'autre de ce qu'il ne va pas alors parle bien et calmement.

Il avait l'air plus détendu mon Eirik en tout cas... Combat, sang et sexe, ça lui faisait du bien... Mais ça n'empêchait pas qu'il allait encore falloir que je me méfie. Je finis rapidement mon repas, vint le remercier d'un baiser tendre et retourner au lit pour dormir.

Mon vampire m'avait complètement épuisé.


[RP terminé]
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise]
Contenu sponsorisé
[-18] On prend les mêmes et on recommence! [PV: Ambroise]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» Si tu n'as pas d'amis, prend un Curly !
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: