FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: Les familiers et le patron [PV Noah] Lun 13 Mar - 21:38
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


Il était midi trente alors que Vivien entrait dans Sehans. Il avait pris son déjeuner à l'extérieur pour que les familiers ne tentent pas de le lui piquer et sourit un peu plus en se faisant si joyeusement accueillir par eux. Il eut un salut pour chacun sans les toucher et se redressa pour chercher son patron. L'homme était peut-être dans son bureau. Quoiqu'il en était, Vivien passa dans l'arrière boutique pour se laver la peau jusqu'aux coudes avec le produit spécial après avoir rangé ses effets dans son casier.

-Hé, doucement, Cerby. Mon pantalon est tout neuf, s'il te plait, ne me l'abîme pas.
Il n'est pas penaud de ce qu'il a fait ce garnement. Heureusement qu'il a tiré gentiment.
-Monsieur Noah ? Je suis là. Tout va bien ?

Syusyu vint se poser sur son épaule et laissa entendre un petit cri de joie avant de lui mordiller l'oreille, lui arrachant un rire.

-Non, arrête, ça chatouille ! Syusyu !

Tous les autres familiers semblaient bien rire de ce qui lui arrivait, tous complices dans les bêtises à faire. Et encore plus en ce qui concernait le fait de l'embêter. Il attrapa doucement le familier pour le poser avec ses congénères et alla voir la caisse pour voir s'il ne manquait rien, glissant son sac sous le comptoir. Sans laisser les lanières dépassées pour ne pas donner envie à l'un d'eux de venir les mâchonner. Surtout Cerby évidemment. Il nota alors la tête de Tany et vint s'agenouiller devant elle.

-Hé, Tany, ma belle... Ca ne va pas ?
Elle a l'air toute triste... J'espère qu'elle n'est pas malade...
-Aide-moi à deviner... Tu as été grondée ?

Il en doutait fortement, le patron était un papa poule. Vivien pencha la tête davantage alors que Syusyu revenait se poser sur lui. C'était habituel, au début, il avait eu peur que cela soit mal pris mais au final... Et puis le familier acceptait de l'écouter des fois quand il lui demandait quelque chose. C'était l'un des plus têtus de la bande, le demi-elfe le reconnaissait sans mal. Il regarda l'arrière boutique.

-Vous avez eu votre repas, non ? Alors qu'est-ce qui ne va pas ?

Il les compta et les recompta. Il en manquait un... Il manquait Nova.

-Nova est malade ?

Tany sembla encore plus triste... Et même un peu coupable.

-Allons, ça va aller, Tany. Monsieur Noah et monsieur Ankh seront le soigner. Mais dis-moi, s'il te plait, que lui as-tu donné ?

La familier hésita mais alla chercher quelque chose qu'elle avait caché entre deux étagères. Elle posa un bout de métal dans sa main que Vivien inspecta sous toutes les coutures. Puis il frappa à la salle de quarantaine après une caresse pour Tany pour la rassurer. Il fallait que ça aille.

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Lun 13 Mar - 22:42
Noah Ren

Nova...


Noah n’avait pas pensé que l’arriver d’un secrétaire compétant changerait quoi que ce soit. De son coté, il imaginait volontiers l’être inutile qui se trouvait derrière le comptoir comme un repas potentiel un jour ou il ne pourrait pas être présent pour nourrir ses bébés. Pourtant, a son plus grand étonnement, depuis son arrivé, Vivien avait su se trouver un place. Il avait même pris une bonne place. Ses heures avaient été augmentées, et il venait à présent trois jours par semaine. Un traitement auquel les autres n’avaient pas eut droit.

En réalité, le créateur observait souvent le jeune garçon lorsqu’il était avec ses enfants, il ne cherchait bien sur pas à se cacher, dans un coin de salle, les bras croisés et le regard fixement accrocher au moindre geste de son assistant. Et ceci, pendant plusieurs heures.

Vivien avait toujours fait preuve de beaucoup de délicatesse, il se lavait les mains et les bras avant de toucher les enfants, et acceptait même de porter un tablier par-dessus ses vêtements lorsqu’il arrivait après une journée en compagnie de son amant. Comment il savait pour son amant ? Ben il lui avait demandé, tout en douceur bien sur « Couchez vous avec quelqu’un ? », même si la réponse n’était pas bien claire, l’ordre était donner, à chaque fois qu’ils se voyaient Vivien porterait un tablier pour ne pas faire courir le moindre risque aux enfants.

Ce jour là, Vivien devait recevoir la clé de la boutique, Noah ayant décidé de lui laisser la possibilité de l’ouvrir par lui-même. Mais lorsque le roux avait passé la porte, il avait tout de suite remarqué l’étrange comportement de Nova. La créature n’était pas venu le saluer aussi vite qu’à son habitude et ses yeux étaient légèrement plus humides que d’accoutumé. Il avait donc laissé les clés sur le comptoir, pris la créature contre lui, et l’avait emmené sans tarder, jetant un regard interrogateur a Tany qui se tenait en retrait.

-Qu’avez-vous fait tout les deux ?  


Le rouquin ne comptait pas se fâcher, les enfants apprenaient en faisant des bêtises. Il restât dans la salle de quarantaine avec la créature, caressant lentement sa tête pour l’apaiser légèrement. Le roux s’apprêtait à prendre son téléphone pour appeler Ankh quand il entendit la sonnette et l’employer dans la salle d’à coté. Le docteur ne devrait pas trop tarder a se montré si les cours avaient fini. Il était inutile de l’alerté, la créature n’étais pas mourante, elle souffrait a priori mais d’une douleur assez …. Beaucoup moins supportable pour le créateur que pour elle-même. Il ne pouvait même pas se fâcher, s’était un jeu d’enfant qui avait mal tourner.

-Ouvre la bouche, fais moi voir.


Déjà, regarder si la créature ne s’était pas coincer quelque chose dans les dents ou perforé la gencive.

-Il n’y a pas de sang, pas de blessure ici, tu as réussit à ne pas perforé ta bouche.


Le créateur fit allonger le familier, écoutant vaguement ce qui se passait de l’autre coté, et, sans surprise, Vivien était attentif, doux et il avait compris très vite le problème.

-Repose-toi.


Il pris son téléphone pour envoyer un message a son amant, lui indiquant qu’il ne devait pas y avoir blessure interne, puisqu’il ne sentait pas de douleur ou d’affolement, sans doute juste une douleur due a la digestion. Oui, il ne devrait pas tarder, mais en même temps, ça restait plus urgent que les simples petits problèmes des élèves.

-Je suis occupé.


Noah injectât un produit pour calmé la douleur de Nova et Il le couvrit d’une belle couverture toute neuve et l’embrassât doucement sur la tête, l’invitant à se reposer.

-Ankh va venir te voir.


Le créateur pris le temps de brancher la veilleuse préférée de son familier avant de quitter la pièce et d’en éteindre la lumière.

-Bonjour Vivien, as-tu touché quelqu’un ?


La porte fut fermée avec un maximum de délicatesse.

-T’es tu laver nettoyer ?


Le roux vint voir Tany, passât délicatement les doigts entre ses oreilles.

-Je t’ai déjà demandé de ne faire ce genre de choses qu’avec Cerby, il est le seul à pouvoir le supporté.


Il tendit simplement la main et la petite créature vont lui porté tous les clous, boulons, crayons, barrettes, clés, et autres objets qu’elle avait « emprunté » et cacher un peu partout.

-Ne vole pas n’importe qui, tu sais bien que certains le prendrons mal.


Et encore une fois, il ne l’avait absolument pas grondé, les enfants devaient apprendre par leur maitre.

-Ne vous inquiétez pas, Nova n’est pas gravement blesser, il ne digère pas le… l’objet qu’il a ingéré, il va donc être ausculté par ankh.


Il avait dit ces mots en balayant tous les enfants du regard, même le grand bleu.

-Tany aime beaucoup la discrétion, elle « emprunte » beaucoup de choses, si on les perd de vue, et les faits mangés à ses frères et sœurs pour en connaitre les limites. Ce n’étais plus réellement gênant quand elle ne le faisait plus qu’avec Cerby, mais je vais la surveillée de nouveau.


Il avait appris à donner des explications pour Vivien, en général, il ne le faisait pas, mais puisque ce petit semblait vouloir apprendre, il lui enseignerait.

-Tany est curieuse, elle aime apprendre, c’est une de ses qualités.


Dit le papa tout fier de sa petite scientifique. Il tendit quand même à Vivien les clés qui lui appartenaient et des crayons avec lesquels il l’avait déjà vu dessiner.

-Sois plus prudent.

avatar
Messages : 47

Date d'inscription : 26/09/2016

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Mer 15 Mar - 15:17
Ankh Rahim Bêtnafek
Noah, et les enfants en priorité, le reste peut bien attendre!
Il peut y avoir des tas d’urgences dans l’école, des élèves mourants probablement, mais rien, absolument rien ne passe avant Noah et les enfants. C’est avec une grande inquiétude que son cœur s’affola lorsqu’il reçut le message de Noah. Bien qu’il semble n’y avoir aucune complication pour Nova, Ankh restait imperceptiblement inquiet et affolé que ça ne s’aggrave. C’est pourquoi il abandonna son poste. De toute façon, il y avait toujours les infirmiers sur place. Et les petits problèmes des élèves sauraient être gérés par son assistance. Il lâcha simplement un : ˝J’ai une urgence !!˝Avant de partir comme un voleur en disparaissant dans les ombres pour arriver directement dans Sehans.

Il débarqua de nulle part dans la boutique, un voile d’ombre se dissipant peu à peu alors qu’il marchait vers Vivien et son amant, la mine inquiète. Il s’arrêta en enlevant sa blouse et sa veste qu’il mit directement dans une panière à linge, étant désormais avec une simple chemise à manches courtes qui dévoilait ses biceps et ses bijoux égyptiens, deux brassards qui entouraient ses bras en or avec des hiéroglyphes dessus. Il salua les deux hommes d’un ton calme bien qu’on soupçonnait de l’inquiétude dans sa voix.

“Bonjour Vivien, Noah…”

Il s’approcha d’un pas vif de Noah et le regarda avec une douceur certaine, mais une grosse inquiétude. Il n’osa pas le toucher tant qu’il ne s’était pas lavé les mains mais il approcha son visage assez près de sa tête juste pour frôler son front avec son nez avant de se mouvoir vers l’évier pour se laver les mains, et les avant-bras avec parcimonie. Une fois lavé il s’essuya les mains et se tourna vers Noah.

“Je m’occupe de Nova, soyez tranquilles.” Il avait regardé les petits qui étaient venus voir Ankh et il s’adressait à eux autant qu’à Vivien et son amant. Une fois ses mains sèches il entra dans la salle de quarantaine en silence sans allumer la lumière, juste avec la veilleuse. Il ne fallait pas le déranger lorsqu’il s’occupait de soigner un familier du coup, le temps qu’il fasse ce qu’il avait à faire, les deux jeunes hommes pouvaient s’occuper tranquillement du reste.

L’obscurité qui englobait la veilleuse ne me dérangeait pas. Nova était calme parce que Noah avait déjà dû commencer à s’occuper de lui. D’accord, il avait dû ingérer quelque chose qu’il ne digérait pas, mais il ne serait pas prêt de recommencer, pour ce qu’il avait ingéré. Quand on retient une leçon, c’est souvent parce qu’on a fait une bêtise à défaut de comprendre la leçon qu’on nous a donné, et les bébés apprennent que c’est chaud seulement quand ils constatent en effet que ça l’est… Je caressais doucement Nova pour lui faire part de ma présence et commençais à l’ausculter afin de vérifier s’il n’avait pas mal ailleurs qu’à l’estomac. Heureusement, non. Je tâtais son ventre et il ne réagit pas, probablement parce que Noah lui avait administré un analgésique pour désensibiliser l'effet de la douleur. Je me devais de faire ça vite et avec la plus grande attention. Le soin durerait le temps qu’il faut, mais Nova sera ensuite sur pieds.

Ankh commença donc ses soins, pas besoin de lumière lorsqu’on était les ténèbres incarnées et la veilleuse suffisait amplement, puis, pour lui, plus il y avait de ténèbres mieux c’était. Il resta enfermé plusieurs heures pour soigner Nova et le remettre sur pied, s'assurer également qu'il se réveille correctement et qu'il soit en forme.

© 2981 12289 0


[Petit passage rapide le temps du soin vous pouvez continuer votre RP. ^^ ]
avatar
Messages : 97

Date d'inscription : 26/09/2016

Maison : Sehans

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Jeu 16 Mar - 15:32
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


La réponse vint rapidement de salle à côté. Monsieur Noah était sûrement en train d'essayer de remettre Nova sur pied, ce que n'empêchait pas Vivien de s'inquiéter. Syusyu lui mordilla l'oreille une fois, gentiment, juste pour le rassurer. Il esquissa un petit sourire alors que Tany retournait dans son coin, agissant comme si elle avait été punie alors qu'il n'aurait pas osé la gronder. Le demi-elfe était certain que ce n'était qu'un jeu qui avait mal tourné.

Enfin, le père des familiers se montra. Le roux ne semblait pas très très inquiet, ce qui pouvait signifier que le cas n'était pas très grave. Cela soulagea un peu Vivien qui répondit à ses questions avec la même rigueur que d'habitude.

-Bonjour monsieur Noah. Non, je n'ai touché personne aujourd'hui après ma douche. Oui, je me suis soigneusement lavé les mains et les bras avant de toucher à qui que ce soit ici.

Il disait cela avec un ton doux et solaire, preuve qu'il était de bonne humeur malgré l'inquiétude. Vivien suivit du regard son patron qui alla auprès de Tany. Celle-ci finit par lui donner tout ce qu'elle avait volé, toujours avec un air penaud qui la rendait vraiment adorable. Vivien lui aurait bien fait un câlin mais comme Noah était en train de régler la situation, ça n'était pas tellement une bonne idée. Et puis, Noah finit de lui expliquer la situation et il hocha la tête.

-Tant mieux, monsieur Ankh saura forcément quoi faire pour l'aider.
Il est vraiment bon comme soigneur.

Et il se permit un doux rire.

-Vraiment ? Cerby a plus qu'un estomac en je ne sais quoi s'il est capable de supporter de manger du métal. Je surveillerai de mon mieux également, monsieur Noah.
Il faudra que je fouille soigneusement les petites caches de Tany.

Ce fut alors qu'il fut incroyablement surpris de voir Noah lui remettre un triple des clés de la boutique. Il n'était pas sûr de ce que cela signifiait mais clairement... Quant aux crayons, il était surpris aussi mais dans le mauvais sens. Il n'aurait pas cru que ça ne plairait pas aux familiers qu'ils offrent quelques uns de ses crayons à un enfant qui était venu les voir.

Alors qu'il allait le signifier à son patron, ce fut le moment que choisit l'amant de celui-ci pour entrer. Le médecin-vétérinaire prit tout de même le temps de saluer Noah avec une douceur qui poussa le demi-elfe à détourner le regard. C'était trop intime pour qu'il observe cela. Puis l'homme disparut dans la salle de quarantaine et Vivien se détendit un peu.

Il me fait toujours aussi peur. J'espère que ça va s'arranger.
-J'avais donné les crayons à un enfant qui avait voulu voir Tany de près justement. Bien sûr, je lui tenais les mains pour qu'il ne la touche pas. Ça n'a pas dû lui plaire que je sois gentil avec quelqu'un d'autre puisqu'elle a volé les crayons.

Mais l'enfant avait vraiment été mignon et Vivien avait vraiment vu sa curiosité adorable. Il l'avait longuement renseigné mais il savait que l'enfant n'avait aucune chance d'avoir un familier pour le moment. Il était beaucoup trop jeune.

Mais après, ce n'est pas moi qui choisit mais le patron.

Il rangea donc les crayons dans son sac avec un "merci", le remit à sa place en cachant bien les lanières puis revint à Noah.

-Vous... Vous me donnez vraiment les clés de la boutique ?
Je n'avais pas pensé que cela arrivera de si tôt.
-Je suppose que vous avez des recommandations avec cela.

Les petits emprunts de Tany finirent dans une boîte en fer, dans un tiroir qui fermait bien. Syusyu recommença alors à lui mordiller l'oreille alors que Cerby se couchait sur les pieds de Noah.

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Ven 17 Mar - 1:13
Noah Ren

Nova...


Les éternelles questions, les éternelles réponses, mais quoi qu’il arrive, quelque soit le temps depuis lequel quelqu’un travaillait dans la boutique avec lui, il ne cesserait jamais de poser des questions. Il avait besoin de le savoir, s’était presque maladif, si un des bébés tombait malade, d’une maladie humaine a cause d’un des êtres qu’il avait lui même autoriser a entré dans leur vie, il s’en voudrait, et le tuerait.

-Bien.


Par contre, à la suite du discours, le roux l’observa, et pencha légèrement la tête.

- Seriez-vous sous le charme d’Ankh ?


Parce que là, ça ne serait pas une bonne chose, ankh ne devait pas appartenir à un autre, peu importe combien les enfants pouvaient y être attachés, ils s’en remettraient vite mais Ankh. Non, pas Ankh.

-Cerby dévore tout ce qu’il est capable de digéré, bien sur, il ne digère pas tous les métaux, mais certains oui.


Les crayons, ça n’avait rien de surprenant, Quel enfant accepte que celui qui lui donne tout son amour et toute sa douceur, change de cible et redirige ce qui lui plait tant, vers un autre.

-Je ne vous reproche rien Vivien, et cela n’entame en rien la confiance que j’ai en vous.


Il n’avait pas de raison de le faire, quoi qu’il puisse faire, ça ne changerait trop rien, si Tany avait décidé de voler, elle le ferait un point c’est tout. Son future maitre devrait forcement lui apprendre à se retenir, ou alors, il serait un voleur lui aussi. Ankh arriva en quelques instants et s’approcha tout près de Noah. Le roux aurait put, et sans doute même voulu l’embrasser, mais les enfants se seraient forcement mis à leur tourner autour et a titiller le beau chacal.

-Bonjour, Ankh.


S’il s’occupait du petit, il n’y aurait plus la moindre inquiétude à avoir.

-Je vous les confis effectivement. Il est interdit de faire pénétré des clients dans la pièce de vie des bébés. Je vous autorise à faire entré les clients dans l’entré dans magasin, mais interdiction à qui que ce soit de toucher à un enfant et si vous les touchez, vous vous lavez les mains. Les repas spéciaux sont donnés a heure fixe et si je suis dans le laboratoire, il vous est permis de les donner, attention, sans faire la moindre erreur, si vous donnez quelque chose a une créature qui ne le supporte pas, vous serez puni.


Avoir les clés ne changerait donc pas grand-chose.

-Si vous savez faire votre travail correctement, il se pourrait que je vous enseigne mon art.


avatar
Messages : 47

Date d'inscription : 26/09/2016

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Sam 18 Mar - 14:24
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


Bien. C'était toujours la réponse de son patron quand il l'assurait qu'il avait bien respecter le protocole. Il ne se permettrait pas de faire autrement alors qu'il aimait, et même adorait son travail. En plus, avant cela, Vivien n'avait jamais eu la chance de voir des familiers de près. Et même quand il se promenait dans les rues, il passait son temps à observer les chiens, les chats, les oiseaux. Il n'avait pas assez d'yeux à son goût pour pouvoir faire le tour de tout ce qu'il avait manqué de la vie depuis tout ce temps.

Mais normalement, j'ai le temps de presque tout découvrir. Je ne veux pas révolutionner le monde, juste prendre le temps de prendre ce qu'il veut bien me donner.

Vivien leva ensuite la tête, proprement étonné de la question de Noah, et même abasourdi. Qu'est-ce qu'on venait de lui poser comme question ? S'il avait eu un truc dans la bouche, il l'aurait recraché.

-Pardon, monsieur ?
Bon, non, vu sa tête, j'ai très bien entendu.
-Non, monsieur Noah, je vous assure que non. J'admire ses capacités, je sais à peine utiliser mon pouvoir de guérison de mon côté. Mais je n'ai aucune vue sur monsieur Ankh...

Vivien croisa les bras en signe de défense, détourna les yeux, très gêné quand même, donc les joues roses.

-Il continue de me faire un peu peur. Je sais qu'il n'est pas comme ces gens mais il faut du temps pour laisser le passé où il est. Je préfère mon ange blond, monsieur, vous n'avez absolument pas à vous inquiéter.

Vivien s'agenouilla vers Cerby qui vint vers lui pour renifler sa main tendue et la lécha pendant qu'il écoutait les explications de son patron. Ce petit était vraiment incroyable, une vraie tempête à lui tout seul dans la boutique. Il regarda de nouveau Noah avec un sourire, rassuré que tout aille bien entre eux. Il rit un peu en se faisant chatouiller les doigts dans la langue bien chaude de Cerby qui resta ensuite sur les pieds de Noah. Wilmarin, qui se sentait délaissée, vint chercher quelques caresses elle aussi, qu'il lui donna avec plaisir.

-Je vous remercie, monsieur. Parce que je suis vraiment heureux de travailler ici et de vous aider... De pouvoir les aimer.
J'espère que leurs propriétaires leur en donneront autant et même encore plus.

Le passage éclair de Ankh pour l'arrière boutique fut vite oublié par Vivien alors qu'il écoutait encore une fois les recommandations de son patron. Elle restait les mêmes qu'auparavant sauf que cette fois, Noah parlait aussi de punitions, ce qu'il avait évité de dire au premier entretien. Mais cela ne faisait pas peur au demi-elfe. Il esquissa un sourire compréhensif pour finir surpris encore une fois. Mais là, il ne savait absolument pas ce à quoi il devait penser. Lui, apprendre à faire des familiers ? Du peu qu'il en savait, c'était un processus long et exigeant qui laissait Noah faible et même alité quand il avait terminé.

Ce n'était pas cette partie qui l'inquiétait, c'était d'une certaine façon pour la bonne cause et l'on ne pouvait pas donner la vie sans en subir un contrecoup, cela lui semblait logique.

-Ce serait... un honneur...
Je crois que c'est cela qu'on appelle être soufflé...
-Je n'aurais jamais pensé que vous puissiez voir ce potentiel en moi, monsieur. Mais sachez que je continuerai à faire mon travail correctement pour les familiers, pas pour cette hypothétique récompense.
Ils passeront toujours avant.

Vivien tressaillit quand Syusyu lui mordilla l'oreille, semblant rire ensuite alors que Wilmarin ne semblait pas vouloir quitter ses pieds à lui. Kindred sauta alors sur le comptoir pour quémander des caresses à Noah tandis que Cheschire montrait enfin où il était vraiment, perché sur une cage, à ronronner tout son soûl. Le demi-elfe ajouta les clés à celles qu'il avait à son sac et les rangea soigneusement. Il se proposa pour faire le thé ou quelque chose, il avait besoin de se remettre de sa surprise.

-Monsieur, Je voulais acheter quelques grosses clochettes pour un nouveau jeu pour les enfants. Est-ce possible ou pensez-vous cela trop dangereux ?

Le mot "clochette" avait réveillé quelques autres qui regardaient la situation d'un air intéressé maintenant.

-Je pensais leur faire un petit parcours d'énigme avec une friandise en récompense à la fin. De la vitrine, ça pourrait attirer des clients aussi.
Même si je sais que cela vous est difficile de les vendre...

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Jeu 30 Mar - 1:27
Noah Ren

Nova...


Bien sûr, il y avait peu de chance que l’apprenti réponde « oui oui, je suis amoureux de votre amant », mais au fond peu importait, Noah n’avait pas envie de connaitre les véritables sentiments du garçon, simplement de savoir qu’il savait ou se trouvait la limite et celui-ci le lui montra bien volontiers en lui répondant que non. Peu importe au fond qu’il soit avec quelqu’un, Ankh était tellement exceptionnel que le fait de tombé sous son charme semblait si facile que naturel, aussi, la déclaration de Vivien ne le convainquit qu’à moitié.

-Vous êtes intéressant, s’aurait été dommage de vous renvoyer.


Enfin, cela suffirait bien, et oui, il l’aurait fait, pour Ankh, pour protéger son Ankh, il l’aurait fait. Les enfants vinrent jouer puis réclamer de l’attention, laissant un fin sourire sur le visage du créateur qui leur offrait de tendres caresses.

-Avez-vous déjà songé à l’adoption ?


Pas qu’il lui plairait d’offrir un enfant, mais si Vivien en prenait soin, il pourrait toujours le ramener pendant ses journées de travail, et donc, il pourrait faire un bon père pour l’un des petits.

-Je ne vous l’aurais pas proposer si ej n’avais pas vu ce potentiel en vous.


Offrir ce don, ce serait transmettre son pouvoir, soit entièrement, soit en parti seulement, mais dans tous les cas, ce serait quelque chose de particulier et a bien y réfléchir, si les enfants adoptaient tellement Vivien, c’est qu’il avait les capacités. Son passé faisant de lui quelqu’un de particulièrement résistant a la douleur, enfin, en théorie, alors, il devrait pouvoir assumer le rôle de créateur, et son coté artiste pourrait offrir de nouveaux corps aux enfants.

-Je sais, si ça n’avait pas été le cas, je ne l’aurais pas proposé.


S’il y avait eut le moindre risque que le jeune homme ne soit plus motiver que par cette récompense, il n’aurait sans doute même pas entendu parler de cette possibilité.

-Un nouveau jeu.


Voilà qui pourrait être intéressant, même si l’idée de vendre les enfants l’était moins.

-Je suis plutôt d’accord, mais je vous proposerais de choisir du cuivre, qui serait moins dangereux en cas d’ingestion. Et de créé un événement en ville, une journée porte ouverte ou les enfants pourraient jouer à l’arrière du magasin, bien sur, sous votre responsabilité.


Même si au fond Ankh et lui-même seraient sans doute juste derrière pour surveiller, Vivien pourrait gérer la chose, ce serait intéressant.

-Cela vous donnerait également l’occasion de rencontré les futurs parents de deux de nos enfants.


Qu’il allait être difficile de se séparé d’eux.

-Et de décider si oui ou non, vous vous sentez prêt à accueillir un enfant dans votre vie.


[/quote]
avatar
Messages : 47

Date d'inscription : 26/09/2016

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Jeu 30 Mar - 18:54
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


Me renvoyer parce que j'aurais aimé monsieur Ankh ? Eh bien mon patron est très possessif avec son amant... Mais je pense être tout aussi possessif avec Saël.

Ce qui embêtait un peu Vivien dans la façon dont Noah disait cela, c'était comme s'il ne le croyait qu'à moitié. C'était un peu déstabilisant, il n'avait aucune raison de mentir, encore plus à ce sujet. De plus, il avait parlé de peur alors... Enfin, il supposait que ça prouvait l'amour inconditionnel entre ces deux hommes. Au point de se dire qu'il serait normal que d'autres personnes tombent amoureuses parce qu'ils voyaient l'être aimé encore plus génial que la réalité. Il n'en était pas en reste...

La question suivante le laissa un peu surpris. Adopter, lui ? Non, le demi-elfe n'y avait pas pensé, loin de là. Il avait trop peur de ce que son état pourrait donner... Il ne voudrait pas faire peur à un familier parce qu'il était faible.

-Je dois avouer que non. Je fais toujours très attention en venant mais j'ai un petit problème de... toucher.
De toute façon, monsieur aurait fini par le savoir.
-Je finis par avoir besoin de contacts parce que sans, mon corps se dérègle. Je ne voudrais pas traumatiser l'un d'eux par ce spectacle, et ne pas lui faire peur aussi.

Il n'aimait pas penser à ce qu'il se passerait s'il n'avait pas eu l'occasion de trouver Saël, Gaïa ou son père pour un bon câlin. Il avait peur du désespoir qui était capable de naître en lui quand il allait aussi mal.

Mais pour le moment, il se portait à merveilles et ne pouvait s'empêcher de rosir alors que Noah lui faisait de si beaux compliments. A part Saël et son père, c'était les premiers qu'on lui donnait et cela parce que Noah pensait vraiment qu'il les méritait. D'ailleurs, Vivien doutait que le roux les voit comme des compliments, plus comme des faits mais ça n'en restait pas moins agréable. Et le fait que l'homme ne doute pas de sa sincérité pour son dévouement envers les familiers apaisait le fait qu'il ne l'ait pas tout à fait cru à propos du vétérinaire.

Il était toujours un peu sonné, heureusement que Noah semblait intéressé par l'idée d'un nouveau jeu pour les enfants. Le problème maintenant, ce serait de le canaliser, parce que rien qu'à l'entente du mot "nouveau", ils s'étaient mis à tous s'agiter, provoquant un brouhaha plutôt impressionnant dans cette petite boutique qui avait été toute calme. Vivien passa doucement derrière le comptoir pour noter.

-Donc, des clochettes en cuivre... En fait, je pensais leur donner des énigmes sur eux. Et l'un d'eux seraient la solution. Cela prouverait à tous qu'ils sont non seulement intelligents mais aussi curieux et plein de joie de vivre.
Ma responsabilité ? Ça me stresse un peu.
-Je dessinerai l'affiche et je la photocopierai à l'école pour les mettre ensuite partout dans la ville. Il faudrait choisir une date.

Le demi-elfe regarda vers la salle de quarantaine. Il aimerait voir Nova, se rassurait sur son état. Même si les autres familiers le distrayaient habilement, il n'oubliait pas que l'un d'eux manquait à l'appel parce qu'il était un peu mal. Il regarda d'ailleurs Tany, qui avait l'air encore un peu coupable, mais qui reprenait du poil de la bête. Tout rentrerait sûrement dans l'ordre quand Nova se montrerait et la câlinerait.

-Donc, deux familiers risquent de nous quitter bientôt ? Qui donc ?

Vivien n'avait pas vu lui-même ses clients. En même temps, il n'était pas présent au magasin en permanence.

-Je les examinerai bien moi aussi. Je veux être sûr qu'ils ne prennent pas les choses à la légère.
Je veux qu'ils soient tous heureux.
-Pour l'adoption... Eh bien je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour le moment, même si ça m'amuserait sûrement de les voir découvrir Esperanza et même Félisiz.

Le demi-elfe alla leur faire les boissons chaudes et revint se mettre derrière le comptoir. Là, il sortit une feuille et un crayon et commença à penser l'affiche qu'il ferait pour donner un peu plus d'information sur Sehans. Il mit déjà en place les différentes écritures en plus ou moins gros alors que Syusyu cessait de le mordiller pour le regarder dessiner. Il crayonna rapidement la vitrine du magasin avec tous les familiers derrière qui attendaient qu'on vienne les chercher. Il tourna la feuille vers Noah.

-Qu'en pensez-vous ?

Il se permit une gorgée de thé.

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Dim 9 Avr - 11:26
Noah Ren

Nova...


Le roux resta bien calme alors que les bébés venaient réclamer de l’attention, aucun d’eux n’appréciait les discussions entre « adulte », quand bien même celles-ci ne concerneraient qu’eux, ils n’avaient pas d’autres envies que celles de recevoir toute l’attention des gens présents. Alors, les rappels passaient des mordillements sur les doigts, transformées en caresse sur les museaux ou les oreilles, puis, des petites tapes dans les jambes, qui poussaient Noah à leur offrir une balla a aller chercher, enfin, s’était l’escalade, mais là encore, rien de difficile a contré, ne restait qu’à étreindre les enfants pour les calmés.

-Je vois.


Une très bonne raison en soit, ne pas effrayer les enfants ou leur offrir une mauvaise expérience. Au fond, il pourrait facilement devenir particulièrement doué, et fini par en emporter un quand même, beaucoup d’enfants avaient besoin d’affection et aucun d’eux ne se plaindrait d’un câlin, enfin, aucun de ceux que Vivien pourrait adopter, aussi, le fait de prendre soin de l’un d’eux pourrait apporté également une solution au « problème » de l’employer.

Le bruit fait par les enfants a l’évocation du jeu n’avait rien de bien étonnant, à part leurs sorties avec Ankh et lui le soir, et les jouets dans la boutique, ils avaient relativement peu d’évènements pouvant els surprendre, et l’esprit d’initiative dont Vivien faisait preuve n’était qu’une bonne chose pour eux, comme pour lui.

-Je ne suis pas certain que cela soit une bonne idée, le fait de ne mettre que l’un d’eux en valeur pourrait décevoir les autres.


Ils étaient des enfants, et les enfants aiment rarement que toute l’attention se porte sur quelqu’un d’autre. Noah à son employer le soin de préparé les boissons, puis, il mit une musique dans le lecteur derrière le comptoir, laissant les notes apaisé les enfants. Cela serait aussi utile à Ankh et Nova, qu’a tous ceux qui étaient présents.

-N’oubliez pas de noté votre temps de travail sur ses affiches, et leur mise en place, ainsi que celui que vous passerez dans la conception et la réalisation  des jeux.


Le regard du jeune homme n’avait pas échappé au père qui glissa la tasse jusqu’à ses lèvres pour y boire une gorgée en douceur.

-Nova n’est pas en danger.

Si ça avait été le cas, si l’ingestion avait provoqué le moindre risque ou qu’il y avait eut le plus petit problème, Noah ne serait jamais revenu dans cette pièce, il n’aurait pas quitté son enfant et ce malgré la présence du doc.

-Ankh s’occupe de lui, et il ne souffre pas.


Le lien que le créateur gardait avec les enfants lui permettait sans doute d’appréhender avec moins de crainte ce genre de situation.

-J’attends encore le retour du future père adoptif de Rán.


Elle partirait dans le moindre doute, en revanche.

-Et je dois encore éduqué celui qui se propose d’offrir un « foyer » à Haruna. Il est professeur dans ton école, profite donc de ton idée pour le pousser à venir.


Cela éviterait le déplacement d’Ankh, lui ne semblait pas particulièrement apprécier le vampire.

-Tant mieux, trois avis valent mieux que deux.


Une nouvelle gorgée et le gamin commençait son dessin pour l’affiche, sous les yeux très intéressés de certains enfants.

-Pourquoi ne pas organiser une sortie, je pourrais vous laisser … deux enfants, et vous leur montreriez la ville. Si tout ce passe bien, je vous permettrais de recommencer.


S’il y avait le moindre problème en revanche, interdiction de les faire sortir de nouveau.

-Très réussis.



avatar
Messages : 47

Date d'inscription : 26/09/2016

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Mar 11 Avr - 21:31
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


-Ils auraient tous leur moment de gloire... Sinon, je vais essayer de trouver autre chose.
Je ne veux pas que l'un d'eux soit triste... Ce n'est pas si simple de trouver des jeux tout de même...

Surtout quand l'on avait jamais été un enfant comme Vivien. Le demi-elfe avait des idées un peu étranges sur ce que les enfants pouvaient avoir pour s'amuser. En plus d'une race à l'autre, ce n'était la même chose, si bien qu'il n'avait vraiment pas de référence sur le sujet. Il allait devoir se creuser la cervelle, pour que tout soit au mieux pour les familiers. Il tenait vraiment à ce que cette journée les rende heureux.

Noter mon temps de travail ?

Pourquoi son patron voudrait-il qu'il fasse une telle chose ? Comptait-il lui payer ses heures de travail pour la préparation du projet ? Voilà une chose à laquelle il ne s'était pas attendu. Il le faisait de bon cœur, ce n'était pas pour une quelconque rémunération qu'il avait pensé à ce projet. Décidément, le roux le surprenait énormément dans les moments les plus incongrus. Il avait même compris son regard sur la salle de quarantaine. C'était vraiment un homme bon.

-J'en suis sûr mais il n'en reste pas moins que je m'inquiète quand même un peu. Je n'ai pas ce lien que vous avez avec eux et c'est normal. Mais il n'en reste pas moins que si vous êtes sûr que ça va, je vos crois.

Vivien ne pouvait pas douter de l'homme qui avait créé ses créatures. Il y tenait tant, trop même diraient certains. Mais le demi-elfe pensait comprendre. Il tenait beaucoup à ses œuvres, petites ou grandes. Il ne voudrait pas qu'on les déprécie ou qu'on les détruise. Et ce n'était pour beaucoup que des traits et la peinture sur des feuilles et de toiles. Noah donnait la vie, lui... C'était même merveilleux.

Le père adoptif de Rán ?

Vivien jeta un œil au serpent rouge qui veillait de son support.

-Puis-je savoir qui est-ce ?
Peut-être que je le connais... Tout en sachant que je connais en vérité peu de monde. Euh, éduqué ?
-Je ne sais pas si je dois avoir peur ou non...

Mais le demi-elfe était amusé en tout cas. Il hocha la tête, inviter les professeurs à venir voir n'était pas un problème pour lui, il avait déjà commencé avec le professeur Drade et il n'avait aucune raison de s'arrêter en si bon chemin. D'ailleurs, il devrait sûrement le proposer à Saël mais... Eh bien disons qu'il n'avait pas envie de le partager. Ce n'était pas bien mais c'était... Il avait besoin du blond plus que quiconque alors... Pour le moment, il allait se permettre d'être égoïste.

Voilà aussi à quoi Vivien pensait en préparant donc l'affiche pour la journée. Pour lever la tête, très surpris par la proposition de son employeur.

-Vraiment ? Je... Je ne sais pas s'ils m'écouteront.
La plupart m'aime bien mais ils aiment surtout m'embêter. Je ne me pardonnerai pas d'en perdre un...
-Merci. Ce n'est qu'une ébauche, ce sera bien plus joli quand j'aurais fini.

Vivien rangea le dessin dans sa pochette et rangea ensuite le tout dans son sac. Il fallait qu'il fasse bien attention avec ses affaires, toujours. Il finit son thé en quelques gorgées et se leva quand Nova sortit de la salle de quarantaine, encore un peu groggy. Il se précipita pour s'agenouiller devant lui et tendit la main pour lui laisser la chance de choisir s'il voulait se faire papouiller ou non. Il finit par avoir le familier contre lui et rit doucement.

-Oh mon beau... Là... Je suis content que tu ailles mieux. Aïe ! Syusyu !
Et bien sûr, ils rigolent tous. Les petits méchants qu'ils peuvent être parfois.

Vivien relâcha Nova qu'il puisse rejoindre Noah s'il en avait envie et se releva doucement. Il observa tout autour et il finit avec un Cheshire dans les bras.

-Peut-être devriez-vous préparer ceux qui m'accompagneront à cela... Enfin... Je ne sais pas...

Syusyu n'avait pas envie de le quitter. Décidément... Il risquait de devoir l'emmener, lui.


##########


A la fin de sa journée, Vivien avait noté pleins d'idées mais il cherchait encore laquelle serait la mieux. Ça allait être compliqué... Ou pas. Peut-être qu'il réfléchissait trop. Ça allait venir. Pour rendre heureux, il saurait trouver la bonne recette. Il s'étira et regarda les clés que Noah lui avait donné avant de vérifier l'état de Nova. Il était vraiment soulagé et heureux de le voir si bien. Encore un peu patraque mais cela lui servirait de leçon, évidemment.

-Je vais rentrer, monsieur. Tout va bien pour vous ?
Il faut toujours demander avant de partir.

Ses mains tremblaient un peu.

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Sam 3 Juin - 19:13
Noah Ren

Nova...



Il valait mieux, la jalousie n’avait pas sa place dans la boutique, chaque enfant était traité de la même façon. Le roux leur donnait de l’attention a tous, chacun son tour, chacun son temps, chacun sa façon, mais tous avaient droit d’avoir de l’attention. Aussi, l’idée était bonne, mais elle était a travaillée, a travaillée sérieusement.

-Vous trouverez quelque chose.


Pas d’inquiétude dans la voix du roux, l’idée pourrait être mise en pratique n’importe quand, rien ne pressait, même s’il mettait des mois à trouver quoi faire, l’important était qu’il trouve. Bien évidement qu’il était certain que ça irait, Ankh était le meilleur des médecins, il ne pouvait pas faire que ça n’aille pas, et si la créature avait réellement un ennui, il l’aurait déjà appelé pour que le créateur l’aide. Celui-ci aurait usé de sa magie pour « retravailler » sa création, le renvoyant temporairement à l’étape de projet. S’était simplement quelque chose d’épuisant pour lui comme pour l’enfant qui devait venir au monde une seconde fois, pour cette raison, Noah évitait tant que faire se pouvait d’agir de la sorte.

-Monsieur Ishirama.


La réponse pouvait valoir pour les deux créatures, puisque les deux créatures étaient destinées à finir auprès d’un Ishirama. Et si l’un l’aurait sans difficulté, le second allait devoir faire ses preuves, longtemps.

-Vous pouvez effectivement, cet être est une tête brulée.

Et ça pourrait rapidement devenir du sens propre.

-Vous apprendrez à les guider.


Ils n’obéiront jamais, les créatures étant tout a fait libre et conscientes de ce fait, elles n’étaient pas obéissantes, elle répondait affirmativement ou non a un ordre donné. Puis enfin, Nova quitta la salle d’opération, il se fit étreindre par le jeune bleu, pendant que Noah se glissait près de la porte, attendant le retour de son chacal sur l’opération.

-Inutile, je leur signifierais la veille de votre sortie, lorsque j’aurais décidé qui viendra avec vous.


Les enfants n’avaient pas besoin d’être conditionnés, tout juste prévenu et encourager à se tenir sage. Nova était accueillis par ses frères et soeurs, dans la joie et la douceur bien sûr, ils étaient tous heureux de le retrouver.


# # # #

Noah s’était installer dans la salle avec les enfants, assis sur le sol, le dos appuyer contre le mur, un livre d’image en main, il lisait tranquillement alors que chacun des enfants somnolait sagement allonger près de lui.

-Nous allons bien, vous pouvez rentrer.


Il avait tout juste levé les yeux sur son employer alors qu’il lui parlait, constatant que quelque chose le perturbait.

-Vous avez besoin de me demander quelque chose ? Ou un problème quelconque ?


Serait-il dans l’impossibilité temporaire de travailler correctement ?


avatar
Messages : 47

Date d'inscription : 26/09/2016

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Sam 10 Juin - 1:58
Ankh Rahim Bêtnafek
Noah, et les enfants en priorité, le reste peut bien attendre!
Nova sortait tout foufou, quoique légèrement groggy de la salle d’opération. Ankh avait réussi à le remettre sur pied et était sorti bien après celle du familier. Il s’était occupé de tout ranger et de nettoyer  avec du désinfectant toute surface qui se  trouvait dans la pièce. Un pur réflexe qu’il avait là. Il ne supportait pas la saleté. Et encore moins les mauvaises bactéries. Il avait même nettoyé la « pièce à conviction » quo s’était retrouvée dans l’estomac de nova et l’avait emballée dans un sachet translucide. Il s’agissait d’un crayon à mine de plomb. Heureusement pour Ankh qu’il ne s’agissait pas de cuivre. D’ailleurs ce fut durant la conversation des deux petits hommes qu’Ankh frissonna au mot en question lorsqu’il sorti des lèvres de Noah.  Autant Noah avait une bonne raison de proposer cet élément pour éviter d’autres problèmes car ses enfants digéraient parfaitement le cuivre et l’assimilaient sans problème, autant Ankh en était allergique et fuyait cet élément comme la peste. Un comble quand on sait que Noah est capable de le créer et le manipuler à sa guise.  En revanche, il n’était pas contre cette journée portes-ouvertes  pour que les enfants de Noah puissent découvrir du monde. Bien que son côté possessif et jaloux prenne encore le dessus sur la chose, il avait quand même du mal à laisser approcher des inconnus en regard des enfants de Noah. Ce qui lui valut un grognement alors qu’il était en pleine opération. Bienheureusement on ne pouvait pas savoir s’il grognait parce que l’opération était éprouvante ou parce qu’il n’appréciait pas trop devoir se plier à laisser partir les enfants de Noah.

Je sortais pour rejoindre les enfants et Noah tout en tenant dans ma main le sachet avec le crayon. Lançant un tendre regard à ma moitié qui m’attendait à l’entrée de la pièce. Je me penchais vers lui pour lui caresser la joue du bout du nez avant de le laisser filer pour raconter une histoire aux enfants. Une fois arrivé au niveau de Vivien je remarquais qu’il tremblait légèrement. Fronçant un peu les sourcils à cette vue. Je me demandais bien ce qui lui arrivait soudainement pour qu’il se sente mal. Son aura semblait même très changeante soudainement. Je m’approchais du jeune homme et passais près de lui alors qu’il s’apprêtait à partir en demandant à Noah si tout allait bien. Je levais le sachet avec la pièce à conviction devant le visage de Vivien et lui offrais un tendre sourire.
“J’ai pris soin de vous le nettoyer. Faites attention à ne plus le laisser trainer à l’avenir, Vivien… Est-ce que tout va bien pour vous ? ”

Il n’était ni agressif, ni nerveux dans sa gestuelle et ses paroles, le ton employé était même attentionné, bien que légèrement distant envers le jeune homme. Histoire de laisser le jeune homme respirer, il attendit simplement qu’il récupère son crayon dans le sachet avant de hocher cordialement la tête et s’éloigner pour venir caresser les enfants de Noah. S’installant près de lui en tailleur tout en se faisant prendre d’assaut par Black, Leya et Nova qui s’installèrent sur le chacal sans trop de gêne. Ce qui ne semblait aucunement le déranger d’ailleurs. Ankh offrit des caresses aux petits qui s’étaient avachis sur lui, réclamant de l’attention de fait tout en restant attentif à la discussion. Il ne leva pas les yeux vers Vivien, préférant ne pas le rendre plus tendu qu’il n’était actuellement. Si le petit avait un problème il pouvait leur en parler. Et puis, Ankh pourrait essayer de le soigner s’il se sentait malade. Un peu d’acupressure ou de l’ostéopathie et ça ne serait plus qu’un souvenir.

© 2981 12289 0
avatar
Messages : 97

Date d'inscription : 26/09/2016

Maison : Sehans

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah] Dim 2 Juil - 14:38
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Les familiers et le patron


Vivien fronça les sourcils quand le médecin vint lui rendre un crayon alors que le patron et lui avaient été certains que ça avait été un morceau de métal. Ça n'avait pas de sens, d'ailleurs, il prenait des instruments non dangereux pour la santé et biodégradable. Enfin, cela prouvait qu'il n'avait aucune idée de comment était composé les familiers... Peut-être un jour saurait-il mais ce ne serait sûrement pas aujourd'hui. Il était trop faible pour le moment pour une chose pareille en plus.

Et alors que Noah donnait l'impression de s'inquiéter un peu pour lui comme le docteur, le demi-elfe ne savait pas exactement quoi faire. Devait-il le faire savoir ? Sans doute mais...

J'ai encore du mal à me livrer... Quand ce n'est pas Saël.

Même son père n'avait pas autant d'informations que cela. Il se massa la nuque tout en passant son sac en bandoulière. Il regarda ses deux patrons, il se gratta la gorge et souffla.

-J'ai un petit problème physique en vérité. Ou mental... Je ne sais pas comment l'appeler... Si je manque de contact, mon corps finit par en réclamer. Mais ne vous inquiétez pas, je compte rejoindre mon ami. J'aurais ce dont j'ai besoin.

Vivien avait les joues légèrement roses. C'était vraiment gênant de parler de cela avec ce couple là. Sûrement parce qu'il ne comprenait pas toute la dynamique entre eux. S'inclinant pour les saluer, il donna quelques dernières caresses aux familiers qui en demandèrent, dont Cerby qui voulut le retenir en tenant le bas de son pantalon. Il l'assura qu'il se reverrait bien sûr et regarda une dernière fois Noah.

-J'espère bien avoir une illumination, monsieur. Au revoir et à samedi.
Ils vont pouvoir se faire des câlins eux aussi, c'est bien.

Et fermant la porte de la boutique, le demi-elfe courut vers Esperanza, n'attendant rien ni personne. Il voulait juste retrouver Saël et se blottir contre lui.

Le meilleur endroit au monde.

Save me more



[HRP : Ceci est fini pour moi ^^]
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les familiers et le patron [PV Noah]
Contenu sponsorisé
Les familiers et le patron [PV Noah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» potion de boost des familiers
» Pierre Léger patron du Sud traverse l'Etang de Miragoane à dos d'homme
» Yannick Noah
» Hedi Annabi nouveau patron de la Munisthah en Haiti.
» [Preches] Hagiographie de Saint Karel (PJ) patron des prêcheurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Etablissement et villes :: Félisiz :: Centre-ville :: Commerces :: Sehans-
Sauter vers: