FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Mar 30 Mai - 17:44
Ambroise Poitiers
Je m'ennuyais.

Et tout de monde savait que quand je m'ennuyais, je faisais des blagues. Seulement, je n'avais pas envie de faire de blague comme ça, à n'importe qui. Non, non, il fallait que je cherche davantage les ennuis. Parce qu'aller faire chier le frère cadet de mon amant quand ce dernier ne voulait pas que je le vois... Eh bien... C'était vouloir que le ciel me tombe sur les genoux. Sauf que je ne changerai pas d'avis et que j'allais me faire un plaisir de rendre Tarô Ishirama fou.

Oui, il me manquait son prénom au complet, mais c'était de sa faute, c'était trop long.

M'introduisant chez lui avec une facilité qui aurait pu le vexer, je tournoyai sur moi-même pour reprendre ma forme humaine et j'observais calmement. D'ailleurs le vilain, il ne m'avait jamais invité à prendre le thé chez lui. Ça demandait vengeance, tiens ! Et je préparai soigneusement mon tour. Un tour qui ne lui plairait pas, du moins, je ne pensais pas que ça le ferait mais bon... J'avais envie d'être un peu méchant aussi.

Gonflé à bloc, je dispersais ma fumée pour créer des formes d'Eirik et lui enfant. Pleins de formes, de deux ans à neuf ans pour Tarô donc forcément un peu plus vieux pour mon vampire. Ça allait lui rappeler bien des souvenirs aussi. Donc, y'en avait qui jouait à sauter sur le lit, d'autres qui faisaient un gâteau dans la cuisine, d'autres encore qui jouaient à un jeu de société sur le sol du salon, encore d'autres qui couraient dans les couloirs... Je m'arrêtais à une dizaines de couple d'eux dans toutes sortes d'activités donc...

-Hum... Maintenant, je me demande quel tête il va faire... Allez, deux contre un qu'il essaie de me frapper.

Et je cachais ma présence en me faisant incolore et inodore pour voir sa réaction quand il rentrerait.

Oui, ce n'était vraiment pas bon que je puisse m'ennuyer.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Jeu 1 Juin - 19:42
Shintarô Ishirama

Tarô, vient faire une câlin ! Ou pas…

feat : Ambroise Poitiers.


 
Enfin une journée tranquille...Le roux n'aurait jamais cru ça possible dans ce genre d'établissement. Pourtant depuis son retour de Fortunia tout allait pour le mieux. Sword était bien plus calme, Lordi était turbulent, mais supportable à sa façon et enfin Eirik restait tranquille. Ce qui en soit était bizarre pour le roux. Depuis ce fameux jour, l'autre vampire n'avait pas donné signe de vie. C'était étrange...Mais bon, le géant n'allait pas s'en plaindre.
 
Pour cause, il pouvait enfin profiter d'une journée, aller se balader, s'entrainer tranquille, aller voir Lordi et Sword...Tant de chose qu'il ne pouvait faire avant tout ça. En tout cas, après cette petite journée bien chargée, le vampire finit par revenir chez lui rapidement. Il avait besoin d'une douche et de calme. Seulement, le calme était quelque chose de si rare et le sanguin en eut la preuve en un instant. Instant qui était même une pure scène d'horreur.
 
En ouvrant la porte coulissant qui donné de l'extérieur sur sa pièce de vie, le vampire vit sa vie défiler devant lui en un instant. Des tas de lui et Eirik enfant...Comment c'était possible?! Et le pire, ce n'était pas ça, c'était que tout ça lui donner des sensations bizarre. Du bonheur, de la colère, de la tristesse...Tellement de chose à la fois. Puis, tellement de scène lointaine lui revenait...Avant que quelques blancs ne s'immisce dans son esprit...
 
Qui, bon sang, mais qui avait eu l'idée de faire un truc pareil?! Sur le coup, le vampire chercha tant bien que mal autour de lui, ne trouvant rien et bien entendu, il finit par se servir de ses méninges. Qui dans ce fichu établissement pouvait faire un truc pareil?! Sword? Non, il venait de le quitter et tout allait bien...La famille des dragons? Impossible, il n'avait pas ce genre de don...Eirik ne faisait pas ce genre de chose non plus...Et ce fut de là, que le roux fit les connections avant de se faire entendre. Une voix glacial, menaçante et lourde de sens sur ce qui allait suivre.
 
" Ambroise, sort de ta cachette immédiatement..."
 
Un grognement léger filtra entre les lèvres du professeur qui attendit bien sagement. Puis quand le petit fut fasse à lui, le roux lui lança un regard menaçant. S'il le pouvait, il le tuerait sur le champ. Seulement, il était de la fumée et l'amant de son frère de surcroit...Tout pour l'empêcher d'assouvir de vieux penchant. En tout cas, ce fut avec un teint plus pâle de d'habitude et une aura plus vacillante que jamais que le roux reprit la parole.
 
" Tu m'expliques où je fais venir Eirik en vitesse pour t'éjecter de ma demeure?"
 
Oui, il serait capable de faire venir son ainé pour cela, quitte à se mettre en danger. Ce sale gamin venait de lui gâcher une journée parfaite...Comme quoi tout avait une fin.
 
 
 

avatar
Messages : 505

Date d'inscription : 29/03/2015

Age : 24

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Sam 3 Juin - 17:05
Ambroise Poitiers
Festival d'émotions chez monsieur Tarô Ishirama... Le pauvre, je le voyais rarement avec autre chose que du cynisme ou de l'agacement sur le visage mais là... Rien que le choc de se revoir enfant c'était déjà quelque chose pour lui. C'était la première fois qu'il m'était aussi lisible et pourtant, j'essayais de le voir aussi souvent que possible. C'était à dire quand Eirik ne me surveillait pas de près. Ce qui était assez compliqué parce que quand je le fuyais de trop, il me traquait. Même dans les cinémas.

Bon, bien sûr, le choc passa et Tarô se mit en colère mais très franchement, est-ce que ça étonnait ? Non. S'il pensait me faire peur avec la voix qu'il employait, il se trompait lourdement. Son frère me donnait un entraînement trop intensif pour que cela me touche. Je me montrais volontiers, les mains dans les poches de ma longue veste de cuir rouge. Un sourire doux sur les lèvres. Autour, mes apparitions continuaient de voguer autour de nous.

-Bonjour, Tarô. Ca va ?

Il me menaçait vraiment d'appeler Eirik ? La bonne blague !

-Tu crois me faire peur en sortant ça ? J'ai failli le plaquer ton frangin y'a pas longtemps alors je t'en prie, trouve un truc qui aurait plus de poids que cela. Merci.

Non mais, il me prenait pour quoi, hein ? Je m'éloignais de lui pour m'installer le plus tranquillement sur son canapé, replantant ensuite mes yeux vert d'eau dans les siens. Je le défiais presque oui, et je pouvais me le permettre. Tarô n'avait pas de pouvoir pour me faire mal, contrairement à son frère. Je me permis enfin un sourire un peu narquois. S'il voulait voir si je pouvais tenir tête, maintenant, c'était chose faite.

-Ce n'est pas pour te faire du mal que j'ai fait ça, mais pour te rappeler que ta relation avec Eirik n'est pas basé que sur la douleur... Et une sorte de trahison.

Là, je soupirai. Pour sourire de nouveau.

-Nous serviras-tu du thé ?

Il fallait vraiment qu'on discute. Mes apparitions fondirent enfin ou plutôt redevinrent de la fumée qui partit par les fenêtres ouvertes. Je voulais qu'il se détende un peu de toute façon tout en sachant que ce que j'avais fait était assez puissant pour le secouer. Je sortis les biscuits que j'avais emmené pour ma visite et les poser sur la table tout en poursuivant.

-Ne fais pas cette tête. Tu sais que je ne suis pas ton ennemi. Mais vous me fatiguez tellement, il faut bien que j'essaie de faire quelque chose. Que vous le vouliez ou non.

C'était dit presque froidement. Chacun son tour...
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Dim 4 Juin - 17:13
Shintarô Ishirama

Tarô, viens faire un câlin ! Ou pas…

feat : Ambroise Poitiers.


 
Ambroise n'avait pas peur, c'était une certitude et le roux le savait parfaitement. Après tout, le Djinn n'était pas bête et savait parfaitement que le géant n'avait rien contre lui. Par contre, qu'il puisse balancer de telle réplique ne put qu'étonner le professeur qui lança un regard perplexe au petit. Il s'installait comme si rien n'était et en plus, il ne réagissait plus face à l'énonciation d'Eirik? Comme quoi, tout pouvait changer et pour le coup, ça fit froncer les sourcils au sanguin, qui soupira néanmoins. Comment Eirik faisait pour supporter ce gosse franchement? Il ne comprendrait jamais...
 
" Tu es sérieux tu me demandes réellement comment je vais après ça?"
 
Il montra tous les petits êtres de fumée avant de s'en allumer une en se dirigeant vers la cuisine. Il était certes en colère, mais il savait encore recevoir contrairement à certains dans cette établissement. Désagréable, mais rien de plus comme toujours. En tout cas, tout en se dirigeant vers sa cuisine le roux se fit entendre de nouveau.
 
" Plus de poids? Ce n'est pas parce que tu as voulu le quitter que cela change quelques choses. Tu n'en montre pas moins, mais s'il partait je ne pense pas que tu serais si indifférent. J'en sais quelques choses crois-moi, je supporte un être bien plus instable de que toi. Mais enfin...Tu n'es pas là pour ça...Et laisse-moi te dire que tu deviens arrogant à force de rester avec mon frère, je commence vraiment à me demander si te laisser le fréquenter est une bonne chose. "
 
Parce que clairement, une part plus sombre pouvait être visible chez le petit rouquin. En tout cas, il pouvait le voir clairement. La lumière qui émanait de lui au début était tellement différente...Eirik avait vraiment le don pour assombrir même les choses les plus innocente. Toutefois, le géant Norvégien ne s'en préoccupa pas plus et fit chauffer de l'eau rapidement pour ensuite revenir avec un théière, des tasses et du thé offert par Miley. Il était délicieux et il était sûr que le petit apprécierait. Une fois installait face au petit le roux reprit tout de même rapidement, commençant à servir deux tasses d'eau bien chaude.
 
" Je ne vois pas pourquoi tu me parles de trahison, mais la haine est chose courante dans ma famille. Donc ne vient pas m'expliquer des choses que tu ne sais pas. "
 
Il poussa ensuite la tasse d'eau à son homologue avant de mettre un peu de thé dans sa propre tasse.
 
" Ça vient de Miley, profite c'est un thé particulièrement bon. Je ne le sors que rarement, Sword serait fou s'il savait..."
 
Parce que clairement, le Dragon était moins virulent, mais n'aimait toujours pas la blondinette pour autant. En tout cas, la n'était pas le sujet et une fois que le bibliothécaire fut servi, il reprit toujours aussi irrité, bien que les clones soit enfin dissipé.
 
" Je sais que tu n'es pas mon ennemi, mais Ambroise, fait toi à l'idée. Notre histoire, notre vie...Ce sont des siècles que tu ne pourras pas comprendre en peu de temps. Alors n'essaye pas de faire quoi que ce soit, reste sagement son Primero est tout sera bien mieux ainsi. J'ai déjà assez d'un Dragon à gérer, je ne veux pas en plus de cela avoir un Djinn...Bien que toi, tu ne veuille pas le tuer..."
 
Cette discussion allait lui donner un mal de crâne assurément, seulement, sans savoir réellement pourquoi, Shin' se doutait d'une chose, Bibi ne s'arrêterait pas là.
 
 
 

avatar
Messages : 505

Date d'inscription : 29/03/2015

Age : 24

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Lun 5 Juin - 13:40
Ambroise Poitiers
J'avais oublié un truc avec les Ishirama : il fallait forcément faire du mélodrame. Tarô était plus fort que ça mais il faisait comme si je l'avais mis à terre, battu, humilié. Devais-je lui dire combien c'était ridicule et combien ça ne fonctionnait plus avec moi ? Je me retins de rouler des yeux, sachant que ça avait le don d'énerver tout un chacun. Et puis mes apparitions étaient mignonnes, ils étaient même adorables tous les deux. C'était bien un gâchis tout ça. Tellement... J'aurais honte à leur place en sachant à quel point ils s'aimaient l'un l'autre.

-Je n'ai pas dit que cela ne me ferait rien. J'ai dit que j'en serais capable s'il le fallait. Oui, je suis suicidaire. Mais je me tuerai sans aide, Tarô, sache-le.

Où comment poser ses couilles sur le guéridon, hein ? Quant à dire que Sword était plus instable que moi... Il comparait ce qui n'était pas comparable, puisque mon ami n'était pas instable de la même façon que moi. Il aimait jouer, il aimait la mort, il aimait détruire. C'était dans ces moments là qu'il se sentait le mieux. Ce qui n'était pas mon cas déjà.

Mais je n'avais pas envie de penser à mon cas. Sword était un égoïste même s'il se soignait un peu. J'étais tellement loin d'en être un. C'était bien pour cela que je risquais finalement de partir ou Sword chercherait à les détruire. Je fermai les yeux une courte seconde. Incroyable comme ils pensaient me connaître mais pas un ne me posait la moindre vraie question sur mes émotions.

Je retins cette envie de laisser entendre un rire glacial.

-Ce n'est pas de l'arrogance, c'est de la lassitude face à cette situation tellement stupide que parfois je me demande pourquoi je ne prends pas un pour taper sur l'autre.

Et le voilà qui revenait à la haine. Ils ne se haïssaient même pas en fait, ils ne se comprenaient pas, tout simplement. Il y avait tellement de non-dits entre eux, soit disant pour protéger. L'inconnu était bien plus dangereux que la connaissance. C'était dans l'inconnu qu'on faisait les pires erreurs.

-Parce que je suis quasiment certain que tu te sens trahi de savoir qu'il t'a pris tes souvenirs. Mais je serai content que tu me dises ta version. Dis-moi comment tu te sens par rapport à tout ça.

Je le regardai faire le thé, esquissant un pauvre sourire en l'entendant parler. Je ne voyais pas qui était Miley alors je ne risquais pas de retrouver le fournisseur. Pas plus que je ne comprenais pas en quoi ça poserait problème que Sword le sache. Pas comme si j'allais le raconter, hein... Sword ne me donnait pas l'impression d'avoir du temps pour lui, bien que je ne sois pas sûr de la raison pour laquelle je pensais cela.

Soufflant sur ma tasse, j'écoutais le discours de Tarô et franchement... "Parce que c'est comme ça depuis des siècles, ne cherche pas, on se débrouille bien." Et mon cul, c'était de la merguez ! Non, je ne devais surtout pas le frapper bien qu'il appelait la baffe ses vœux. Eirik m'avait vraiment rendu violent...

-Oh, j'ai déjà eu envie de tuer Eirik. J'aurais pu même. On s'est battu et je lui ai prouvé qu'il n'aurait pas autant de facilité qu'il voudrait maintenant pour me tuer. Sa jambe va lui faire mal encore un petit moment à mon avis vu comment mon épée la traverser.

Je bus une gorgée de thé.

-Et non, je ne vais pas rester sagement son jouet. S'il avait voulu que ce soit le cas, il n'aurait pas dû me changer. Je n'avais rien demandé.

Je pris un biscuit et je commençai à le grignoter, mes yeux sur lui. Il savait que je ne m'en irais pas comme ça, alors pourquoi essayait-il ? Pour se sentir puissant ? Pour tenter de m'écraser ? Risible. Je bus une nouvelle gorgée de thé.

-Eirik est juste un peureux. Et toi avec.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Lun 5 Juin - 18:48
Shintarô Ishirama

Tarô, vient faire un câlin ! Ou pas….

feat : Ambroise Poitiers.


 
Ce Djinn...Bon sang, mais comment faisait Eirik. Il trouvait toujours réponse à tout et en plus croyait les connaitre. Il en demandait même des explications, son ressentit et tout ça tout ça. Non, mais...Des chieurs, ils y en avaient des tas, mais lui battait tous les records. Pourtant, le géant roux soupira longuement, pesant pendant ce temps le pour et le contre. Ambroise n'était pas son ennemi, bien au contraire. De plus, il était un peu de sa famille maintenant. Ne devait-il donc pas lui faire un peu plus confiance. C'était ainsi dans une famille non? Franchement, le roux n'en savait rien au vu de sa famille, mais...Là tout de suite, il ne voyait qu'une solution de faire partir le petit et c'était de répondre. Ce qu'il pouvait être chiant...
 
" Ta lassitude me casse littéralement les parties si tu veux tout savoir."
 
Oui, il en devenait vulgaire, mais en même temps que pouvait il contre cela. Avant d'arriver ici, il était bien différent et malheureusement, ça revenait au galop quand on le mettait en boule. En tout cas, après cela le roux but une gorgée de thé, appréciant celui-ci avant de reprendre.
 
" Trahis? Je ne sais pas si ce mot est celui qui conviendrait le mieux...Puis je réctifi, Ei' ne m'a pas volé mes souvenirs, il les a bloqué. "
 
Parce que clairement c'était le principe de la contrainte. Seulement, si le bibliothécaire voulait savoir, il allait lui dire. Bien qu'au fond, le vampire aurait préféré garder cela pour lui.
 
" Je suis juste déçu qu'il n'est pas cru bon de me faire confiance. Père n'était pas le meilleur d'entre nous et j'en étais parfaitement conscient, alors pourquoi bloquer mes souvenirs? Je ne sais pas...Certes, à l'époque je n'aurais peut-être pas comprit, j’étais encore jeune, mais maintenant...C'est à ne rien y comprendre si tu veux mon avis."
 
C'était ainsi qu'il voyait les choses. Surtout que cela avait entrainé tellement de chose...Il n'avait pas toujours était celui qu'il était aujourd'hui et pour cause. Seulement, maintenant le roux ne savait plus très bien, il était même perdu. De plus, que Bibi vienne n'arrangeait rien. Il devait pourtant faire un effort...
 

" Tout comme moi....Tout ce que touche Eirik se change, c'est ainsi. Crois-moi, je n'ai pas toujours était ainsi...Enfant, j'étais plus expressif, puis plus tard le sang parlait à ma place...Je suis ensuite devenu ce que je suis. Il nous change, mais l'on ne peut pas lui en vouloir sans réellement savoir pourquoi. L'espoir peut être..."
 
Parce que c'était clairement ce qui motivait encore le géant l'espoir. Seulement, tout ça était tellement compliqué. Shin' ne savait même pas si Ambroise arrivait à le comprendre à l'heure actuel. Néanmoins, que pouvait-il dire d'autre? Déjà que dans sa tête rien n'était clair...

 

" Et je sais qu'Ei à peur...Je le ressens. Il t'a mis au courant je suppose?"
 
 

avatar
Messages : 505

Date d'inscription : 29/03/2015

Age : 24

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Jeu 8 Juin - 19:28
Ambroise Poitiers
-C'était attendu, cela, tu sais. Je sais bien que tu me détestes à cette heure. Et je m'en moque. Un peu plus de haine, c'est juste un peu plus d'envie de s'ouvrir les veines.

Et le pire, c'était que ça rimait. Il me faisait sourire à croire qu'il pouvait me faire peur avec sa mauvaise humeur. Il voulait sûrement se débarrasser de ma présence, et franchement, à sa place, je ferai pareil puisque personne de sensé ne voudrait me supporter. Ce qui prouvait donc que Eirik avait quand même un pet à l'araignée. Ou quelque soit la bonne expression. Je le regardais donc boire son thé et me répondre.

Et il me prouvait bien qu'il n'y avait aucune haine entre eux. La preuve, il ne se sentait pas trahi mais protéger. Certes, pas d'une façon qui lui convenait, mais ça ne changeait rien à l'émotion. C'était l'impression que j'avais en tout cas et savoir qu'il le savait inconsciemment mais passer tout de même son temps à le nier... En fait, ça pourrait rendre fou n'importe qui. Ils faisaient de cette situation une chose insoluble... Pour rien. Complètement pour rien, parce qu'ils avaient peur.

Et dire qu'ils se pensaient courageux... La bonne blague.

-Le souvenir de votre père le hante. Ses paroles surtout. Je pourrais te les répéter mais dans le même temps, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée que tu les entendes de moi.

Je finis mon biscuit.

-Maintenant, il a juste peur de te perdre alors que vous avez trouvé une sorte d'équilibre dans Esperanza. Tout ça, c'est fragile, tu le sais bien. Et puis, il est du genre à rejeter avant de se faire rejeter. Comme toi en fait.

Je repris bien sûr un autre biscuit à la cannelle, le regard un peu vide. Alors qu'il me parlait de lui et de son changement au contact de son aîné. Dans leur cas, c'était plus complexe, Eirik n'avait pas été aussi toxique à l'époque, j'en étais certain. Je l'avais vu mais cela, je ne le dirais pas, ils m'en voulaient bien assez, si en plus ils savaient que j'avais un peu espionné leur passé commun... Ils se mettraient sans doute à deux pour me frapper.

-Tu l'aimes tout simplement. C'est ton frère. Tu t'es lié à lui.

Je regardais son oreille avant de reprendre ma tasse de thé pour en boire une ou deux gorgées avant de la reposer. Je m'appuyai ensuite plus dans les coussins du canapé. Le regard toujours un peu vide.

-Eirik n'est pas mauvais en tant que tel. C'est un facteur qui n'a même rien à voir avec lui qui l'a rendu comme ça. Mais il ne veut pas faire de vœu.

Et ça, ça me faisait encore mal...

-Oui, il m'a parlé. Un peu à contrecœur, mais il savait qu'il ferait mieux de le faire. J'ai été tellement patient que je méritais de savoir.

Je me levai pour aller à une fenêtre, croisant mes bras. Le vent secoua ma chevelure, j'entendis presque un rire lointain mais je savais que ce n'était qu'un pur produit de mon imagination. J'avais un peu froid ces derniers temps alors que l'été s'installait, preuve que mentalement, j'étais plus qu'éprouvé. Sans m'en rendre compte de suite, je me griffai assez fort pour faire pointer le sang. Je regardai mon poignet, haussai les épaules alors que ça coulait lentement.

-Comment vous faire parler de tout cela sans que ça tourne à la bagarre ?

Je ne trouvais pas de réponse.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Mar 13 Juin - 19:06
Shintarô Ishirama

Tarô, viens faire un câlin ! Ou pas…

feat : Ambroise Poitiers.


 
Eirik avait donc finit par parler...Comme quoi tout pouvait arriver dans une vie. Seulement, le roux n'en était pas si surpris que cela. Connaissant son frère, il avait su dès le début que le Djinn serait au courant un jour ou l'autre. Il l'avait choisi et Shin' l'avait compris au premier coup d'œil. Son frère était différent en présence du Djinn, très peu, mais suffisamment pour que le géant s'en rende compte. Puis, au final rien de tout cela n'était étonnant...Ambroise était bien plus étrange que le blanc après tout...
 
Néanmoins, quand le professeur entendit parler de son père, un sourcil se haussa rapidement. Il posa sa tasse délicatement sur sa table et leva son regard sang sur le petit face à lui. Il avait eu vent d'un truc du genre...Qu’entendait-il par hanter? Tout était possible dans ce bas monde et pour le coup une pointe d'inquiétude pointa le bout de son nez. Ce n'était pas bon...
 
" Effectivement ce n'est pas une bonne idée. Puis de toute manière je veux l'entendre de lui. Par contre, qu'entends-tu par hanter? Tu en sais plus sur ce fait?"
 
Il voulait en avoir le cœur net et ça le roux pouvait bien le lui dire. Puis, quand celui-ci eut répondu, le vampire se leva. Il regagna sa cuisine prit une bouteille de sang au frais et revint en allumant une nouvelle cigarette. Encore heureux qu'il ne pouvait pas mourir avec cette chose...
 
" Même si je le voulais Ambroise, il ne pourrait pas me perdre. Ca peur est donc absurde si tant est que cela soit ça véritable peur. Tu le connais aussi bien que moi, ça phobie la plus profonde c'est simplement lui. Il a peur de lui-même et de sa colère rien de plus. Pourquoi crois-tu qu'il sourit si souvent...Puis dans mon cas c'est différent, ne me mets pas dans le même sac que ce crétin."

 
Sans parler de ses autres traits de caractère, mais soit. Si le Djinn voulait croire à la peur de perdre un frère pourquoi pas. Shin' ouvrit ensuite sa bouteille et en bu un peu avant de prendre un peu de fumée et pointé du doigt son interlocuteur de façon nonchalante. Ce Djinn était chiant...Depuis quand n'avait-il pas ressentit cela?
 

" Je tiens à souligner, mon lien avec lui est un de mes tatouages alors arrêtes de regarder mon oreille ainsi. Ensuite, je ne donnerais pas mon avis sur la nature profonde de ton amant, ça ne regarde que vous ce n'est pas à moi de te le dire. Néanmoins..."
 
Il finit sa bouteille avant de la faire brûler et de reprendre tout en baillant.
 
" C'est compréhensible qu'il ne veuille pas faire de vœu, laisse lui le temps. Tu crois que c’était facile pour moi concernant l'autre débile? Il m'a laissé le temps. Fait en de même et tu verras, il finira par venir vers toi sans même que tu ne t'en rendes compte."
 
Le géant s'étira ensuite avant de se laisser tomber légèrement en arrière, se retenant d'une main soufflant un nuage de fumée de manière lente. Pourquoi s'entêtait il à vouloir faire les choses bien? Tous des chieurs...Au moins Sword, lui avait l'intelligence de rester loin de cette affaire. Remarque ce n’était pas plus mal...Enterrer son propre frère n'était pas encore le moment pour lui de toute manière.
 
Puis soudain, le professeur sentit l'odeur du sang. Il se releva donc légèrement, haussant de nouveau un sourcil avant de soupirer. Il s'en faisait tellement pour si peu, ça en était presque pitoyable d'après lui. Seulement, Shin' appréciait ce crétin et pour le coup il soupira, lasse de tout cela.
 
" Je ne sais pas si cela est réellement possible Ambroise, mais dans mon cas tu sais bien que ça l'est. Le problème sur le fait d'en venir aux mains ne dépend que de lui. Ce que j'aimerai savoir maintenant, c'est pourquoi tu t'en fais tant pour une histoire qui ne te concerne pas? Certes, il est ton amant, mais tant qu'il va bien ça ne te suffit-il pas?"
 
 

avatar
Messages : 505

Date d'inscription : 29/03/2015

Age : 24

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Mer 21 Juin - 19:40
Ambroise Poitiers
-Et je pense que c'est une bonne idée que tu veuilles l'entendre de lui. Mais vu comment il est, ce n'est pas maintenant que tu vas entendre la vérité. Ce qui est plutôt navrant, n'est-ce pas ?

Mais c'était des lâches, du coup, au final, ça n'avait rien de surprenant. Décidément, ce fait devenait catégorique dans mon esprit mais c'était de leur faute, à la fin. Au lieu de se comporter en adultes responsables, ils se faisaient des cachotteries. Et pourquoi ? Parce que leurs parents avaient agi comme des idiots au lieu de faire face comme de vrais parents devraient le faire. Et le pire, c'était que ma maman ne valait pas mieux. Mais elle n'avait jamais eu dans l'idée de faire les choses en douce, elle ne s'était jamais caché du fait qu'elle me maltraitait.

L'amour qu'Eirik avait pour ses parents n'était pas plus logique que mon amour pour ma maman. Preuve que l'amour, c'était de la folie pure et simple.

-Je parle de façon psychologique, je te rassure... Enfin, si tu peux trouver ça rassurant. Exorciser un fantôme, c'est facile de nos jours. Exorciser une pensée bien enracinée, c'est autre chose.

C'était fou ce qu'ils se ressemblaient sur certains points, Tarô et mon amant en plus. Cette manie de fumer en buvant leur repas. Comment trouvaient-ils encore du goût au sang quand le tabac tuait leurs papilles juste avant ? Il fallait quand même un petit temps pour qu'elles reviennent. Enfin, peu importe, je m'égarai.

Mais que Tarô ne veuille pas que je le compare à son aîné, c'était stupide et impossible. Quant à la peur profonde d'Eirik... Peur de sa colère, oui, sans doute. Mais il avait bien plus peur d'être seul et enfermé... Comme ce que lui faisait subir son père. J'étais certain que si l'on construisait une prison autour de mon vampire, il deviendrait dingue en moins de deux minutes.

-Il sourit aussi pour pouvoir passer pour un con.

Il avait l'air si sûr de lui, le vampire roux. Si fier aussi. Aussi arrogant que son aîné. Installé devant la fenêtre, je songeais à m'en aller. Tarô ne supportait pas cette discussion et même toute mon existence le bondissait, il le faisait bien sentir. J'en eus presque un sourire moqueur ? Quoi, il pensait que j'attendais après son amour fraternel ? Sans façon. Eirik avait soigneusement détruit ce rêve la dernière fois en se disputant avec lui, si bien que Madame Feuillage et Sword était venu.

Son soupir fut un peu de trop même. Je regardai le sang sur mes doigts et je revins au paysage.

-Non, laisse tomber. Tu ne veux pas vraiment savoir, je ne suis pas si crédule. Tu veux que je m'en aille et je vais le faire. C'est mieux comme ça, c'est toujours mieux quand je la ferme et que je subis parce que ça ne me "concerne pas." Pas vrai ?

Je lui jetai un regard glacial.

-Il va tellement bien qu'il me se venge sur moi sans même le comprendre parfois mais oui, il va bien, tu as raison. C'est normal de faire du mal à quelqu'un qu'on aime. On devrait tous faire ça, dans la joie et la bonne humeur.

Je finis hors de la maison, hors de la vue de Tarô. Bien sûr qu'il ne voyait pas le problème puisqu'il ne vivait pas tous les jours avec Eirik. Bien sûr que c'était complètement aberrant de ma part de vouloir le sauver. Tiens, sans doute même que je devrais me jeter du toit de l'école pour voir si ça faisait plus mal que ce qu'il me faisait. Comme ça, j'aurais une échelle pour comparer. Il me fatiguait, tous, à penser que j'étais chiant pour être chiant.

A être suicidaire juste parce que c'était plus facile de vouloir crever que de vouloir vivre.

-Va te faire foutre.

Et je partis à grandes enjambées.
avatar
Messages : 543

Date d'inscription : 05/08/2015

Maison : "Babel"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !] Lun 26 Juin - 19:35
Shintarô Ishirama

Tarô, viens me faire un câlin! Ou pas...

feat : Ambroise Poitiers.


 
" Navrant en effet, mais avec Eirik, je suis comme avec mes élèves. Je joue la patience, bien que ce ne soit pas mon fort en règle général, mais dans ce cas précis je pense que  c'est la meilleure solution. Tu devrais y penser toi aussi, bien que je comprenne que tu supportes ça tous les jours et que ce ne soit pas facile."

Parce que vivre avec Eirik n'était tout simplement pas la plus facile des choses au monde. Du coup, le vampire pouvait comprendre que le roux puisse vouloir arranger les choses. Seulement, parfois, la patience était la seule chose possible. La preuve, il avait patienté et avait fini par en savoir plus. Maintenant, le géant attendrait simplement que le plus vieux vienne de lui-même. Bien entendu, il ne s'attendait pas à ce que cela soit demain, ou dans les semaines et mois à venir, mais pour lui c'était la meilleure chose à faire. Puis, il fallait ce le dire clairement, Shin' avait tout son temps. Par contre, le Djinn lui avait l'air de ne pas vouloir attendre plus. La preuve avec la suite de ses propos.
 
D'ailleurs, voir le petit observait le paysage avec cet air sur le visage. Bien entendu, cela ne plaisait pas réellement au plus vieux, mais comme toujours il ne voulait rien en montrer. Il devait simplement convaincre ce petit d'arrêter. S'il ne le faisait pas, Eirik finirait par s'en mêler, c'était certains. Et bien que le bibliothécaire soit plus fort et détaché qu'à ce moment-là, rien n'empêchait Eirik de devenir horrible. Jouer avec les sentiments, les manipuler à sa guise pour arriver à amener n'importe qui à faire ce qu'il lui plait, c'était l'un de ses passe-temps favoris après tout...

" Je sais parfaitement que l'exorcisme est facile...Je suis peut être vieux, mais je sais encore vivre avec mon temps. Seulement pour la pensée enracinée...Je t'assure que tu vas mettre du temps. Père était assez dur avec lui, je ne me souviens pas de grand-chose, mais mère en pleurait souvent..."

Oui, il avait des blancs dans sa mémoire, mais ça le géant s'en souviendrait toujours. Après tout, ses sens étaient encore au stade de l'apprentissage à l'époque. Du coup, ça lui arrivait d'entendre par inadvertance. Mais enfin...Ce n'était pas le sujet et le Norvégien se reprit rapidement, sortant de ses pensées pour reprendre.

" Et passer pour un con est tout aussi amusant pour lui que de jouer avec les sentiments des gens. Il pratique ça depuis presque 5 siècles, depuis qu'il a commençait il ne s'arrête plus. Quelle plaisir il en tire je ne sais pas, mais tu l'aimes comme cela après tout. "

Et c'était peu dire, ce Djinn avait beau venir le voir pour parler de tout cela de façon détaché, il l'aimait et sa le vampire pouvait le voir. Eirik avait de la chance, mais il n'en voyait rien et ça fit soupirer de nouveau le géant roux. Comment tout ça avait commencé déjà? Il ne savait plus pour le coup, mais le mal de tête commençait à poindre et pour le coup, le roux grimaça. Vraiment, c'était chiant.

" Tu n'es pas crédule, mais ta démarche à au moins le mérite d'être compréhensible. Seulement tu parles de subir? Dans ce cas pourquoi avoir acceptait de te lier à lui? Tu savais avant tout ça, ce qu'il était, comment il était et qu'il avait un passé lourd comme nous tous.  Crois-tu que de mon côté cela se passe mieux? Nous faisons souffrir parce que nous aimons, c’est ainsi quoi que tu fasses ça sera ainsi."

Bien entendu le rouquin avait bien plus de mal à subir que son Dragon, mais qui pouvait l'en blâmer? Seulement, pourquoi continuer s'il n'y arrivait plus? Franchement, ce petit commençait à lui faire pitié. Pourtant, le sanguin ne fit aucune remarque. Il c'était mis avec un vampire cinglé, ce n'était pas comme s'il n'était pas prévenu non plus. Tout le monde, le lui avait dit, pourtant, ce crétin n'en avait fait qu'à sa tête...Du coup, le vampire reprit légèrement agacé.

" Subir est un choix, vouloir comprendre sans se mettre au milieu en ait une autre. Tu peux comprendre et l'aider sans prendre parti et vouloir résoudre un problème dont seul nous avons la clef. De plus, si tu n'aimes pas sa façon de t'aimer tu n'as rien à faire avec lui. "

Dur? Surement pas. Le sanguin préférait juste dire ce qu'il pensait. Ce gamin se plaignait alors qu'il c'était mis seul dans ce genre de situation sérieux. Le roux en avait marre et pour le coup, quand celui-ci lui dit d'aller se faire foutre le géant ne put que sourire. Il était tellement mignon, pas étonnant que le blanc veuille le soumettre sans arrêt tout en le protégeant et en lui donnant confiance.

" Merci de t'inquiéter pour moi, Sword se fera un plaisir de répondre à la demande."

Et il sourit simplement en coin en regardant le Djinn partir. Vraiment, ce gamin... Il était épuisant. Néanmoins, le vampire attendit de ne plus l'apercevoir avant de sortir son portable pour envoyer un message à son ainé. Il n'aurait certainement pas de réponse, mais il devait être au courant. Suite à cela, le géant rangea avant de s'installer à l'extérieur pour commencer une séance de méditation. Il avait besoin de décompresser...
 

avatar
Messages : 505

Date d'inscription : 29/03/2015

Age : 24

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !]
Contenu sponsorisé
Tarô, viens faire câlin ! [PV Shin évidemment !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Viens faire une petite démonstration à Nathan {PV
» [FLOOD] Viens faire des bulles avec nous !
» Qu'est-ce que tu viens faire là toi ? [PV David Nolan]
» Skye viens faire une demande à Ashley... (Ashley)
» Tu t'ennuies? Viens faire ce questionnaire alors! ;)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: