FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: J'vais vomir, et je reviens [Libre] Sam 15 Juil - 14:19
Black Lord









Trop niais ...



Beurk … beurk beurk beurk beurk beurk….


Le blanc ne s’était pas réellement endormi sur les jambes de Shintaro, qui pourrait s’endormir sur cette tache ? Il avait juste fait en sorte qu’il ne puisse plus lui dire qu’il ne voulait pas qu’il l’appel papashin. En plus, il n’avait pas particulièrement envie de poursuivre la discutions avec les deux, ils finiraient par lui donner lui envie de vomir son jus de ténèbres.

Black attendit donc qu’ils se concentrent sur autre chose que lui, juste une seconde d’inattention, et pouf, parti. Il n’eut pas à me faufiler, juste à jeter ses ombres à travers la pièce et à se déplacer dedans pour rejoindre la sortie. Et en une seconde, il disparait ! Bref, Lordi sorti de la maison, se faisant des lunettes de soleil, puis, il fit partir une sonde dans la terre meuble, de quoi descendre jusqu’à sa princesse de ténèbres. Grace à ce nouveau lien, il pouvait discuter directement avec elle, bien sûr, il était le seul à l’entendre, mais un gamin qui parle seul, ça ne parait pas si inquiétant en théorie.

-Qui ?


Je n’aime pas ce que j’entends, le père Drade veux me casser les pieds, il refuse la soumission malgré ce qu’il m’a annoncé.


-Je l’y ai déjà contrait.


Vais-je devoir recommencer ? C’est ennuyeux de voir des gens s’agenouiller plusieurs fois devant sois. Quelque soit la taille.


-Il c’est ramolli, je vais y être contraint.


Cher Sword, moi aussi je te sens faible, mais moi, je sais parfaitement quoi faire pour y remédier.


-Je ne rentre pas, continue de t’occuper de notre royaume.


Sword avait besoin de savoir que son maître était là pour lui, juste pour lui, et lordi se devait de le lui montré, inutile de dresser un autre dragon quand le premier resterait toujours fidèle peut importe les difficultés.

-Cet endroit n’a pas changé, tu t’y ennuierais, d’autant que tu aurais beaucoup moins de monde a torturé.


Le gamin passait à travers les couloirs, laissant son aura ténébreuse sortir pour le plaisir d’avertir de son retour, puis il parti vers le toit poursuivant sa discussion. Il vint s’asseoir sur le bord de bord du toit, regardant son territoire, son vieux territoire.

-Je sens que cet endroit à encore des choses à nous offrir ma reine.


Surtout des soldats, nous verrons bien ce qu’il pourrait nous arriver.


-Ils m’ennuies, débarrasse t’en pour moi.





avatar
Messages : 25

Date d'inscription : 24/03/2017

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'vais vomir, et je reviens [Libre] Sam 15 Juil - 22:40
Vivien Daliciann
feat libre
dialogue en #AB8E71
pensées en italique
Comment ça vomir ?


Vivien n'avait pas tendance à suivre parce qu'il trouvait mignon. Il y avait pleins de choses mignonnes dans la vie. Les familiers. Saël en train de dormir. Les oiseaux. Saël en train de rire. Les chatons. Saël en train de dessiner. Bref, le souci étant tout de même qu'il était en train de suivre un enfant qui parlait seul dans les couloirs de l'école comme un stalker marcherait derrière une proie à embêter. Et même si le fait le déranger, il n'arrivait pas à s'en empêcher. Il était complètement attiré et ça lui faisait peur. Il n'avait aucun désir en lui, heureusement ou il se serait pris pour un fou.

Qu'est-ce qu'il me fait ?

Ils finirent sur le toit et le demi-elfe observait toujours cet enfant vraiment mignon. Et malsain. Oui, voilà, il avait quelque chose de malsain au lieu d'être complètement innocent comme tout petit de son âge. Comment était-ce même possible ? Il ne comprenait vraiment pas, mais il ferma tout de même la porte derrière eux. Il ne pensait pas du tout le surprendre... Il luttait contre cette envie de s'incliner, cette peur latente.

-Bonjour.
Je ne peux pas l'appeler "petit". Je sens que je ne dois même pas me permettre la moindre impolitesse.
-Seriez-vous perdu ?

Le vouvoiement s'était imposé de lui-même. Vivien serra davantage son dossier contre lui, écrasant la lanière de son sac sur son torse. Il était habillé d'un jean noir slim, d'un tee-shirt bleu clair et de sa veste en cuir. Ses cheveux donnaient l'impression qu'il venait de sortir du lit alors que c'était le vent qui l'avait consciencieusement décoiffé toute la journée. Il n'osa pas approcher plus. Les sensations étaient déjà tellement intense d'ici. Tellement noir.

Quelque chose s'agite en moi...
-Pourquoi ai-je l'impression de vous connaître...

Il avait envie de retrouver Saël. Il ne pensait pas être capable de manipuler ce qui allait se passer ici.

Save me more
avatar
Messages : 137

Date d'inscription : 25/11/2016

Age : 28

Chambre : n°9

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'vais vomir, et je reviens [Libre] Sam 15 Juil - 23:55
Black Lord









Trop niais ...


Le blanc poursuivait les réglages, en son absence, Nessa était obligée de prendre les commandes, il ne pourrait pas en faire autrement de toute façon, s’était plus que nécessaire. Mais pour qu’elle soit tranquille, il se devait de donner un minimum d’instruction, qu’elle sache comment il voulait que ce royaume soit géré. Avec cruauté et horreur, rien de plus simple pour la ténébreuse jeune femme.

-Soit, alors, épluche les, ou râpe les, fais comme tu pense que ça sera le mieux.


Bien sûr, le gamin se savait suivit, il n’avait pas relevé, s’aurait été très inutile de sa part, il ne craignait pas les créatures du coin. Il se tourna tout de même en observant le jeune a la porte.

-Tu ne devineras jamais ce qui se tient sous mes yeux.


Non, ça n’est pas un simple insecte, pas cette fois.

Le gamin se tint bien droit, tendant la main, il fit revenir la sonde jusqu’à sa main, soufflant simplement :

-À genoux.


Pour le nouveau venu. Il laissa disparaitre l’objet dans sa main en s’approchant doucement.

-Te sentirais plus détendu, si je t’annonçais que tu n’es plus perdu, toi ?


Un soldat ignorant de la raison pour laquelle il est présent auprès de son roi, rien de tel pour faire sourire le blanc qui l’observait tout entier. Bien sûr, il n’était pas entier, et surtout, il n’avait pas assez de ténèbres en lui pour être un démon a part entière, mais il restait guider par l’instinct du démon, le coté primaire de la chose.

-L’appel du sang.


Lord glissa doucement une main sur la tête du jeune, l’observant de sa toute petite taille avec un air lointain.

-Tu reconnais ton roi.


Quelque chose que certains démons « entiers » ont du mal à faire.

-Quel est ton nom, démon.




avatar
Messages : 25

Date d'inscription : 24/03/2017

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: J'vais vomir, et je reviens [Libre] Dim 16 Juil - 12:13
Ryan Drade


╬▲ A ouais, bah fallait bien qu’on se revoit !▼╬

Ft. Libre



J’ai appris des choses étranges du Tanar’Ri récemment. Choses qui m’ont presque empli de joie au point tout exploser dans la baraque tellement j’étais happy de l’apprendre. Mais plus sérieusement, j’avais été extrêmement déçu d’apprendre que mon père ne faisait pas partie de la liste de ceux qui avait été exécuté pour l’exemple. Déception, devrais-je dire. C’est un démon que j’ai croisé qu’il m’a tout raconté de la situation. Un démon de mon père qui a réchappé de peu à la mort mais qui n’a pas eu de chance en me tombant dessus. Pensant faire son kéké avec moi en pensant que j’étais un faible petit cambion de merde. Sauf qu’il fallait pas me chauffer autant parce que je lui ai mis la misère à ce connard et il m’a demandé de l’épargner en me racontant tout ça. Pff. Sérieusement ! On en a eu de la pitié pour moi ? Ma famille ? Non. Aucune et que dalle. J’en aurais pas pour des salopards qui se permettent tout en se croyant les plus forts. Je les démolis et j’y prends du plaisir.

Le pire dans tout ça, c’est qu’il paraît que le nouveau seigneur des enfers est parti faire un tour à Esperanza. Une vieille connaissance. J’avais déjà senti les changements dans l’école à son arrivée, mais trop la flemme de bouger et d’intervenir sachant que Nefir s’était rendu là-bas. En revanche je ne m’étais pas attendu à un bordel sur le toit le lendemain. Il m’avait semblé avoir remarqué une joute mais le directeur avait fait en sorte de tout remettre en ordre. J’avais limite haussé les épaules de manière je-m’en-foutiste royal avant de reprendre mon petit train-train quotidien. Jusqu’à aujourd’hui.

Je le sentais sur le toit d’un des bâtiments, l’envie de le croiser, ou de le rencontrer n’était pas non plus très présente, mais je m’étais dit finalement que, pourquoi pas. Allez ! Faire un petit effort et bouger mon cul ne me ferait pas de mal. Mais ce n’était absolument pas pour saluer le seigneur des enfers que j’étais venu, tous autant qu’ils sont, même si ça n’avait pas été Daeron, qu’ils aillent se faire voir. Je me suis pas barré de là-bas pour lécher les bottes d’un nouveau roi démon qui, perso ne m’intéresse que parce que sa négativité me donne extrêmement faim. Mais j’ai senti l’aura de Vivien également et je me demandais  bien ce qui s’y passait. Alors plutôt que de prendre les escaliers, j’ai utilisé ma psychokinésie pour voler jusqu’au toit et me poser sur la rambarde et y appuyant mes fasses. Là, surprise en voyant le nabot pour office de seigneur des enfers et j’ai éclaté de rire. J’ai pas pu m’en empêcher. Vois que Daeron a rapetissé, mais qu’en plus il soumet d’autres démons avec cette taille d’enfant, c’est juste une vision qui me plait. J’ai calmé mon rire en posant mes mains en appui sur la rambarde avec un sourire torve. Regardant Vivien, puis Daeron.

-Bonjour Vivien, Daeron, si on m’avait dit qu’un jour tu soumettrais tous ces péquenauds de l’enfer avec cette taille de gamin, je t’aurais certainement accompagné pour botter quelques culs. Bon retour à toi.

Bien qu’il soit le pote de Sword, et que parfois il tape sur les nerfs, j’admets qu’il n’était pas le plus pète couille de la bande. J’ai esquissé un sourire malsain pour le petit, je ne sais pas si ça me fait plaisir de le voir, ou si c’est de savoir que ce petit gamin à soumis les enfers. Putain que c’est bon. Limite jouissif.




CSS par Gaelle