FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 

Partagez|
MessageSujet: Contexte d'Espéranza Lun 13 Jan - 14:01
Directores




Contexte

Le monde qu'ils disent nôtre paraît bien cruel. Ils prônent l'égalité et jurent la fraternité, ils disent que faire des différences selon des critères physique ou raciaux est mal, mais ne réalisent pas qu'ils en font de même en nous rejetant pour des caractéristiques qu'ils n'ont pas. Nous qui possédons des pouvoirs, ou qui sommes d'une espèce différente de la leur, qu'ils qualifient de ''monstres'', nous retrouvons traqués comme de vulgaires insectes. Si vous voulez bien, nous allons reprendre depuis le début.

Notre récit prend racine en 2020, jusqu'à cette époque, les « monstres » avaient réussi à passer inaperçue aux yeux du grand publique. Pensant les mentalités différentes, certains de nos congénères ont dévoilé leurs véritables natures aux humains, un tort que nous payons encore tous cher dix ans plus tard. Les humains communs n’étaient pas prêts à accueillir une différence aussi importante que la nôtre et tous, nous fûmes rejetés avant que ne commence la chasse. De villes en villages, des plus jeunes aux plus anciens, nous fûmes tous traqués. Les moins chanceux ont perdu la vie, d'autres se sont cachés. Les plus riches, tel que votre serviteur, purent simplement rester chez eux offrant parfois asile à leurs congénères les plus discrets.

Cette vie se poursuivit sur cinq longues années, j’hébergeais les miens de temps à autres, qui repartaient souvent aussi vite qu’ils étaient venus. J’évitais l’extérieur et ceux qui ne se faisaient pas assez discrets, aspirant seulement à une vie tranquille, jusqu'à recevoir une nouvelle visite d’un des miens. Il était chassé et en règle générale je n’aurais rien essayé pour cette cause perdue mais cette fois, quelque chose me disait que je devais intervenir et je le fis donc entrer, le dissimulant de tous. Nous discutâmes lui et moi des jours entiers de ce qui allait se passer ensuite et du traitement qu’on faisait subir aux nôtres, du simple rejet au génocide total de certaines races. Au bout de quelques mois à mes côtés et nous finîmes par devenir amis. Nous nous perdions à discuter d’un paradis où chaque jeune monstre pourrait étudier et apprendre à se fondre dans ce monde sans pour autant rejeter sa nature.

C’est au bout d'une année, qui pour la première fois depuis cinq ans me parut courte, que nous décidâmes de partir créer notre paradis. Nous avons passé une nouvelle année en quête d'un asile, cherchant de villes en villages où établir notre "camp de base" . Mon nouvel ami et moi, avions déjà visité beaucoup de pays quand nous arrivâmes en Espagne, évidemment, celui-ci n’était pas différent mais c’est en longeant les côtes que nous trouvâmes une presqu'île inoccupée. Elle n’apparaissait sur aucune carte humaine, nous l’avions vérifié et après un débat, il fut décidé que nous nous établirions là-bas. J’achetais la presqu'île et les travaux débutèrent, nous payâmes des humains pour les bases et des monstres pour le reste du travail dans un soucis de discrétion. Bien sûr, Rome ne s’est pas fait en un jour et notre paradis non plus, il mit deux ans et demi pour se bâtir, s’établissant sur toute la presqu'île et nous finîmes la construction à deux. Nous décidâmes de protéger notre repère par un sortilège qui transformerait notre presqu'île en île aux yeux des humains.

Ainsi, lorsqu'un humain s'approche du chemin, il ne verra que l’eau qui sépare une île quasi invisible du continent et lorsqu'un "monstre" approche, il ne voit que la terre reliant la presqu'île et l’Espagne. C’est après seulement quelques mois que notre lycée ouvrit ses portes, l’établissement Esperanza, proche de la ville de Santa Juana qui avait elle-même été construite peu de temps avant les travaux.

Nous sommes en 2030, aujourd'hui, la technologie a bien évoluée. La 3D a été installée sur les tablettes et les téléphones, chacun peut y avoir accès, et c’est grâce à cela que nous recrutons. Nous repérons à travers le monde la trace des monstres et leur envoyons un mail d’information sur notre lycée. En bas de ce mail se trouve un lien direct vers Esperanza, une fois ce lien activé, un portail magique s’ouvre et permet au futur élève d’être transporté directement dans les jardins de notre bel établissement.

Pour ceux qui n'ont pas de tablette, le procédé n’est pas vraiment différent, l’un de nos "traqueurs de monstres" dépose sur leur lit, devant leur porte ou dans leur sac, une tablette contenant déjà le mail et sur laquelle est inscrit leur prénom et nom. Nous nous chargeons aussi nous même du recrutement du personnel et du corps étudiant afin d'offrir le meilleur à notre petit paradis.

La suite ? Eh bien, à vous de l'écrire !


(c) Ségo Soyana sur Epicode
avatar
Messages : 561

Date d'inscription : 12/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur http://ecole-esperanza.forumactif.org
MessageSujet: Re: Contexte d'Espéranza Lun 26 Sep - 17:50
Sael Neri




Contexte

Un peu plus de deux ans. C'était le temps qu'il avait fallu pour que les choses changent dans l'établissement Esperanza. Alors que les créatures allaient et venaient presque paisiblement dans les murs bien protégés de l'école (lol !), mon collègue fort de cette expérience, quitta ses fonctions définitivement et partit de la presqu'île sans un dernier regard. Il considérait avoir bien assez accomplir son devoir envers les siens. Cependant, après son départ, il commença à y avoir des rumeurs parmi les humains sur les lieux et bien vite, je dus trouver un moyen de les calmer.

Aussi, je me décidai à faire en sorte que l'établissement devienne progressivement visible pour les humains. Non sans avoir au préalable procéder à quelques ajustements importants à mes yeux. Appelant l'un de mes plus vieux amis à venir me prêter main forte, nous décidâmes de fonder une ville sur la presqu'île où les créatures pourraient s'installer avant, pendant, après leurs études à Esperanza. Un nouvel oasis ouvert à tous les "monstres" que mon ami développerait rapidement, et que nous appellerions : Félisiz. Il fut décidé que cet endroit deviendrait un atout pour les gens comme nous, et lorsque finalement ce fut fait, il en devint le Maire.

De plus, de mon côté, en temps que Directeur je n'avais pas chômé. Regrettant presque de n'avoir pas eu l'idée plus tôt, j'instaurai un diplôme de fin d'études qui permettrait à toute créature de pouvoir s'insérer sans mal dans le monde humain. Par ailleurs, même si les lieux étaient enfin connus de ces derniers, l'établissement était considéré comme une école d'élite d'où provenait des stars et des grands sportifs. La seule chose qui leur restait inconnue était que c'était un endroit uniquement pour les monstres.

Bien qu'encore quelques humains réussissent à s'infiltrer dans les murs d'Esperanza...


(c) Ségo Soyana sur Epicode




mes ailes:
 
avatar
Messages : 1349

Date d'inscription : 18/01/2014

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
Contexte d'Espéranza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Espéranza "G-Zero" Hernandes, le poids du monde n'est rien face à moi ! [Terminé]
» École Esperanza △ Passez le portail
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Administration :: Avant de commencer :: Règlements et contexte-
Sauter vers: