FORUM FERME, PASSEZ VOTRE CHEMIN
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez|
MessageSujet: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 4 Juil - 20:24
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Le début de l'après-midi. J'avais bien sûr déjà déjeuné et je m'étais installé dans les jardins. Je supposai que j'aurais été bien accueilli dans la forêt avec papa mais déjà, il était souvent avec maman à cette heure et je n'avais pas envie de leur enlever leur moment rien qu'à tous les deux. Et en plus, j'avais envie de travailler un peu, du coup, je préférais être seul, sachant qu'il aurait regardé ce que je faisais en détail et n'aurait pas arrêté de m'assommer de conseils. Or, j'avais horreur qu'il radote et si normalement il ne le faisait pas, la création était un moment où ça lui arrivait énormément. Trop même.

Installé en plein soleil dans l'herbe, entouré de fleurs, j'étais assis sur son derrière, sa queue entre ses pattes arrière. Et entre mes pattes avant, j'avais un début de saphir que j'essayais de tailler le plus précisément que possible, ce qui faisait une sorte de lumière pâle. Mes yeux gris tempête fendus à la verticale ne lâchait pas mon travail des yeux tellement le souci du détail m'importait. Je tenais à faire un beau cadeau à la forêt, parce que ça plairait aussi à maman, sans aucun doute. Quoique, elle n'avait pas l'air tellement d'aimer les pierres précieuses...

En tout cas, je doutais d'être dérangé, les cours avaient repris et le campus me semblaient assez calmes en cet instant. Je ne m'attendais pas à voir même un chat. A côté de moi, il y avait mon éternelle glacière contenant de quoi me nourrir et me désaltérer si besoin. J'étais bien obligé d'être prévoyant, j'étais un dragonneau, mon ventre pouvait réclamer n'importe quand. Et encore plus alors que je dépensais de l'énergie.

Tout de même, c'était un peu chiant de ne pas pouvoir éviter de manger quand on avait faim parce qu'on allait perdre du poids et inquiéter son papa.

Enfin, mon saphir commençait réellement à ressembler à une sorte de voûte céleste mais pas tout à fait non plus. Pourtant, je comptais la piqueter d'or pour faire des étoiles. En fait, je ne savais pas trop bien où j'allais mais je comptais avoir un résultat dépensant toutes mes attentes. En création, soyons aussi ambitieux !    

-J'aurais un superbe cadeau, na !

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 11 Juil - 19:10
Invité
C'était une belle journée, simple, plutôt banale. Le genre de journée que je voudrais avoir plus souvent. Bien sûr, elle n'était pas parfaite puisque Tara n'était pas là, mais il faut savoir ce contenter des choses simples, et je ne me faisais pas prier. Puisque mon emplois du temps aménagé me laissait un jour de repos aujourd'hui, j'en avais profité pour traîner longuement au lit ce matin. Après ça, je m'étais baladé tranquillement, allant flâner en ville pour y déjeuner, jusqu'à ce que l'appel du grand air me reprenne, et que je ne rentre sur l'île par la forêt, où j'avais été agréablement surpris de ne pas faire la moindre rencontre !

Ainsi donc, j'ai pu faire une petite balade dans les bois, sous ma forme de renard bien sûr. Ça faisait du bien de ne rien avoir à faire, et personne pour me prendre la tête. Au bout d'un moment, j'ai trottiné tout naturellement vers les jardins, attiré par telle ou telle odeur, admirant les fleurs par-ci par-là, jusqu'à ce que le soleil, reflété par je ne sais trop quoi, atterrisse dans le coin de mon œil, et attire mon attention... et pas que, d'ailleurs, puisque comme un aimant, je me suis rapproché du dragon sans trop y penser. Je l'ai entendu s’exclamer, juste avant que je ne reprenne forme humaine, et soupirer.

« C'est somptueux... »

Je sursautais presque, me rendant compte de ce que je faisais. Oh, il m'arrivait parfois d'être attiré par quelque chose au point de ne plus tellement avoir conscience de ce que je fais, mais en général, ce n'est pas en public. J'ai donc posé mon regard sur le dragon pour la première fois, m'excusant poliment.

« Pardonnez mon interruption, je n'ai pas su me retenir... »

Inexorablement, mon regard fut à nouveau attiré par la roche, et je me perdis dans sa contemplation.

« C'est magnifique, je n'avais jamais vu quelqu'un faire ça... cette couleur, cet éclat... »

Ce bleu... si beau, si profond... Oh oui, il ressemble tellement aux cheveux de Tara. Bien sûr, il n'est pas aussi parfait, mais la belle chevelure de ma sœur est incomparable. Pourtant, je me dis qu'une pierre comme celle-ci irait bien à orner le cou de ma sœur. En plus petit bien sûr, une parure légère pour ne pas altérer sa beauté, simplement sublimer encore plus son éclat.

Enfin, conscient de mon impolitesse, je secouais brusquement la tête pour sortir de mes pensées, et relever les yeux vers le dragon. J'espère qu'il ne le prend pas mal, j'ai entendu dire que ces créatures étaient très possessives avec leurs trésors, mais en aucun cas je ne suis là pour le lui voler ou l'importuner.

« Pourrais-je vous demander comment se nomme ce genre de pierre ? J'ai très peu de connaissance en ce genre de choses. »

Je ne souhaite pas le déranger, surtout qu'il a l'air en plein travail, mais c'est décidé, je veux offrir une pierre de ce genre à Tara, et il me faut la pierre la plus parfaite qu'il soit.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Jeu 14 Juil - 18:51
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



J'entendis des bruits de pas non loin. Comme je n'étais pas vraiment caché, je m'attendais à ce que l'on vienne me trouver à un moment ou un autre. Un petit dragon qui travaillait des pierres précieuses, ça attirait forcément l'oeil. Et ça ne me dérangeait pas. Cependant, si c'était une fille, bas les pattes, je n'avais aucune envie de me faire tripoter par une fanatique hystérique du mignon. Quoique les hommes pouvaient l'être aussi.

Je n'eus que du silence alors qu'un peu de "magie" se dispersa. Ça n'était pas le bon mot mais toute personne étant un animal pouvant prendre forme humaine dégageait cette "énergie" en changeant de forme. Et même si j'étais incapable de sentir les auras, sentir de l'énergie quand elle se déployait, c'était complètement dans mes cordes. Et enfin une voix assez profonde se fit entendre. Masculine. Je levai un peu le museau pour voir... Oh, le Kitsune tout mignon... Je me demandais comment il couinait... Non, je ne devais pas partir par là.

Il avait l'air très étonné d'avoir été un peu hypnotisé par la lumière se dégageant d'entre mes mains. Le saphir brillait vu que j'étais en plein soleil. Pas aveuglant à cause de sa couleur foncée, je préférais cette sorte de saphir au saphir étoilé.

-Ce n'est pas grave, monsieur Maiya, cela arrive à tout le monde.

Je n'allais pas lui cacher que je connaissais son nom. J'étais professeur et en général, une fois un mignon repéré, j'allais voir les dossiers. Comment ça c'était mal ? Comment cela l'éthique ? Je ne connaissais pas. Ou du moins, en l'occurrence, je refusais de reconnaître son existence. Mais ce n'était pas une chose que je dirai devant papa, je n'étais pas fou. Reprenant un peu ce que je faisais, je me rengorgeai pour la Terre des compliments de l'élève. Gaïa méritait que l'on reconnaisse son talent et son goût pour les choses belles.

-Merci. C'est un talent de race. Que je sache, seuls les dragons dont je fais partie peuvent faire cela.

Ma voûte céleste fut un peu plus grande, bien ovale. J'hésitai à enchâsser une pierre à l'intérieur ou non, comme pour lui faire un cœur. Parfois, faire compliqué ne rendait pas justice à l'oeuvre qu'on avait voulu faire. Bien que dans le cas de papa, ses fleurs de lotus m'avaient juste laissé par terre. Et dire que je n'avais pas le droit d'y toucher pour apprendre. Je comprenais mais ça me faisait faire une moue boudeuse à chaque fois que je passais près du puits de lumière. Papa m'ignorait complètement quand je faisais cela.

Je posai doucement mon saphir, essayant de me faire une idée de comment poursuivre, créant une corde de cuivre pleine d'éclats de grenat. Pas de rubis, ça ferait juste surchargé.

-Cela s'appelle un saphir. C'est une pierre rare précieuse, pas forcément de cette couleur, une des plus chers parmi les humains. Un carat, c'est l'unité qu'ils utilisent pour en donner la valeur peut varier entre 300 et 2 000... Et ça peut même aller jusqu'à 15 000... Les humains sont un peu fous, n'est-ce pas ?

J'en ris tranquillement, ma voix polytonale sonna un peu dans le lieu. J'attendais de voir sa réaction à propos du prix en lui faisant signe de s'asseoir.

-Bien sûr, comme je le crée moi-même, il ne me coûte rien sinon du temps et de l'énergie.

Je fis un saphir plus clair et même un rose pour lui montrer qu'il y avait réellement diverses couleurs. Sans preuve, les gens avaient toujours du mal à imaginer ce genre de choses. L'abstrait n'était jamais bon pour l'esprit quand il était vraiment trop trouble. Et vu que mon élève n'y connaissait rien du tout... Je lui pris la main pour y poser les gemmes. Je créai ensuite un rubis, une émeraude et un diamant. Et je lui en parlais sans lâcher sa main. Au cas où il aurait l'idée de partir avec les pierres. Parce qu'il en était naturellement hors de question. Et puis, toucher, c'était chouette.

-Et enfin, une pierre précieuse que les humains ne connaissent pas parce que les dragons ne la partagent pas du tout avec eux, le diamant noir. Il est tellement coupant que je pourrais découper un énorme séquoia avec sans me fatiguer.

Je lui prouvais le tranchant de cette gemme en coupant sans mal la tige d'une fleur, comme si ça avait été un fil. Je récupérai la fleur pour la mettre sous verre. Je la mettrai dans ma chambre un temps, cette rose blanche.

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Mer 20 Juil - 22:11
Invité
Je l'avoue, j'avais été très surprit que le dragon connaisse mon nom. À tel point que je me trouvais un peu gêné de m'être fait attiré de la sorte par le joyau. Du coup, j'ai prit quelques secondes pour réfléchir, humant l'air pour trouver son odeur et son aura avant de commencer à la resituer. Oui, je me rappelle maintenant !

« Si je ne me trompe pas, vous êtes professeur, c'est cela ? »

De quoi, ça je ne sais pas, et ça me donnerai presque l'impression de ne pas être un élève très assidu. Mais je me souviens l'avoir croisé dans la salle des professeurs, j'ai dû m'y rendre plusieurs fois, à cause de mon emplois du temps arrangé, j'ai souvent beaucoup de choses à régler, et des devoirs que je dois rendre un peu à la va-vite quand je peux. Pourtant son visage sous forme humaine restait assez flou dans ma mémoire, alors ça me faisait douter.

Après m'avoir remercié pour les compliments qui s'étaient échappés tous seuls de ma bouche, il m'expliqua d'où lui venait cette capacité. Je ne m'étais pas du tout douté que certains dragon fabriquaient eux-même leurs trésors. Mais de toute façon, je n'en avais jamais connu personnellement, alors je ne prétends pas savoir quoi que ce soit sur cette race, et encore moins sur les groupes qu'il sous-entend.

Je regardais sans un mot alors qu'il travaillait encore un peu la pierre. Visiblement, ma présence ne le dérangeait pas tant que ça, alors j'en profitais pour admirer son travail, et lorsqu'il m'en expliqua un peu plus, je l'écoutais avec attention. Je me doutais que cette pierre était rare, je n'en avais jamais vu. Pourtant j'avais déjà pu admirer de nombreux joyaux, les femmes en sont parées à chaque soirée ou vernissage où je me rends. Certains hommes aussi, mais pour la plupart, ça les rend grotesques. Mes oreilles de renard, toujours sorties, s'étaient tournées vers lui en l'entendant rire. Il avait une voix très particulière, mais ça ne m'empêcha pas d'avoir un sourire en coin.

« J'ai encore un peu de mal avec le principe de valeur monétaire. J'ai beau y être confronté tous les jours, certaines choses me dépassent, comme le fait de vendre un terrain par exemple... »

Franchement, pourquoi vouloir donner une valeur à tout ? Je suis totalement pour le principe que chaque travail mérite salaire. Le troc, je connais très bien, et je trouve ça indispensable, mais donner des équivalences aussi abstraites à tout et n'importe quoi... non, je ne comprends pas. Et pour en revenir aux terrains, c'est vraiment présomptueux de vouloir marchander quelque chose qui ne nous appartient pas, et qui a beaucoup plus de valeur qu'une équivalence en bout de papier.

Quand il me fit signe, je ne me fis pas vraiment prier, et m'assis à côté de lui sans trop faire de manière. Peu importe qui il était, dans ce cadre, je préférais rester décontracté.

« J'imagine que ça demande tout de même beaucoup de travail et de maîtrise. »

Je doutais qu'il arrive à ce résultat en un instant, et il ne devait pas en être à sa première pierre non plus. Puis je me trouvais chanceux que le dragon soit aussi patient et disposé à tout m'expliquer. En fait, j'eus carrément droit à une démonstration, alors qu'il me parlait des pierres précieuses les plus populaires. J'étais fasciné par ses explications, et j'avoue que j'ai un léger faible pour l'émeraude aussi. Forcément, la couleur des yeux de Tara... Quand il me les mis dans la main, je m'amusais à les faire rouler délicatement dans ma paume, appréciant leur contact frais. Je gardais quand même un sourire amusé aux coins de mes lèvres en constatant qu'il ne lâchait toujours pas ma main. Je doute que ça soit simplement pour le plaisir du contact. Mais il n'avait rien à craindre.

« Je vous rassure, j'ai beau m'y intéresser, je ne suis pas un voleur. Et ce ne serait pas très malin de ma part, étant donné que vous savez qui je suis. »

Oh, si vraiment je le voulais, je trouverai le moyen d'obtenir la pierre contre son gré, mais j'estime que tous les efforts qu'il faudrait n'en vaudraient pas la peine. La dernière pierre qu'il me présenta était aussi plutôt impressionnante. Je n'avais que vaguement entendu parler de la solidité du diamant, et il n'aurait pas pu trouver plus parlant pour moi que le séquoia.

« C'est vraiment impressionnant. Autant les matériaux que votre capacité à les manipuler. »

Bien sûr, je ne comprends absolument pas comment il fait, et je ne veux pas le savoir. Parfois, le mystère rend les choses bien plus belles. Quant à mes compliments, ils étaient sincères, et je n'avais pas vraiment de raison de jouer les indifférents.

« En vérité, c'est la couleur qui m'a attiré. Elle me rappelle quelque chose de vraiment important pour moi... Et j'en viens à penser que j'aimerai obtenir un de ces saphirs. »

En l’occurrence, je pensais surtout à écumer le monde humain pour en trouver un qui me plairait vraiment. Le problème, c'est que je ne gère pas mon argent moi-même, alors je ne sais absolument pas de combien je dispose... Comme les humains peuvent être compliqués parfois...
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Jeu 21 Juil - 16:32
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Je dus retenir un rire. Evidemment, il ne voyait pas vraiment qui j'étais dans cet établissement. Non seulement parce que j'étais sous ma forme animale mais en plus parce qu'évidemment, je n'étais pas l'un de ses professeurs. En fait, je voyais même très mal ce grand brun cuisiner. Par contre, je ne doutais pas qu'il devait avoir quelques fans prêtes à le nourrir de petits gâteaux. J'avais entendu pleins de rumeurs dans ma salle de classe, les élèves ne faisaient pas forcément attention à ce qu'ils disaient en plein milieu d'une cuisson. Comme si le bruit de la friture et autres cachaient leurs voix... Ah la la... A moins qu'ils ne s'en fichent, tout simplement.

-Je suis bien professeur, en effet. De cuisine plus exactement, c'est pour cela que vous me connaissez à peine. Caleb Volgris, monsieur Maiya, enchanté.

J'eus encore envie de rire pour la suite. Il avait dû toujours vivre en animal pour que la valeur que les humains étiquetaient à tout et n'importe quoi lui ait échappé. Je pouvais le comprendre dans un certain sens mais étant ce que j'étais, je jouais avec ces valeurs sans aucun mal, un dragon était quasiment imbattable en terme de finances et comptabilité. En fait, les miens avaient très vite compris que leurs trésors avaient bien trop de valeur autant monétaires que sentimentales pour qu'ils puissent s'empêcher de vouloir le quantifier ensuite. Par ailleurs, il était interdit de se promener avec trop dans le monde des humains...

-C'est ainsi que les humains comprennent mieux les choses, je pense. Leur esprit n'est pas très bien développé pour tout...

Je hochai la tête à sa déclaration.

-Depuis tout petit, oui il ne faut pas se fier à ma taille actuelle c'est ma taille de bébé dragon mais je suis beaucoup plus grand en vérité, j'apprends avec mon père à faire évoluer mon don. Je suis encore très loin de son niveau, il peut faire des choses qui dépassent l'entendement humain.

Quant à être un voleur ou pas, je voulais bien le croire mais c'était mieux que je sois sur mes gardes plutôt que je le flambe plus tard parce qu'il aura réussi à m'énerver en partant avec son butin mal gagné. Je récupérai les pierres et les détruisit facilement avant de revenir à ma structure de base, laissant aller sa main après l'avoir caressé furtivement. Du petit flirt tout mignon aurait dit certain. Pas sûr qu'il le comprenne mais je n'étais pas pressé de toute façon. Vérifiant que ma rose était bien sous verre, j'esquissai un sourire qui dévoila ma dentition, me donnant un air malsain quelques secondes, raison pour laquelle je cessai vite.

Ainsi donc, c'était la couleur du saphir qui l'avait attirer. Quelque chose d'important ou plutôt quelqu'un je dirais. Mais je ne ressentais aucun sentiment amoureux venant de lui, cela devait donc être une personne de sa famille. Je me rappelais que le dossier parlait d'une petite sœur.

-Eh bien, je pense que vous n'auriez aucun mal à en obtenir un monté en pendentif chez les humains. C'est une pierre très prisée, vous en aurez de toutes les tailles et couleurs aussi. Après tout dépendra de la quantité d'argent que vous êtes capable de dépenser et de la taille de la gemme que vous souhaitez.

J'accrochai soigneusement cette ceinture de cuivre et de grenat autour de mon saphir, exhalant une petite flamme sans faire attention. J'étais aussi délicat que possible parce qu'il fallait que ce soit exactement comme je le pensais. Ou sinon, cela me mettrait de mauvaise humeur. Satisfait, je laissai entendre un petit rire et je commençai la deuxième partie.

-Vous êtes en matières artistiques, de ce que je sais. Vos tableaux se vendent bien ? Comment s'est passé votre dernier vernissage ?

S'il savait défendre son oeuvre, peut-être que je lui en achèterai une... D'ailleurs...

-Vous savez, si vous faisiez un tableau qui me plairait suffisamment, je vous ferai moi-même le collier que vous voulez. L'idée est que le prix soit équivalent des deux côtés, évidemment.

Et puis, cela pouvait peut-être le motiver, tiens. Je m'était mis à façonner en dragon en onyx, comptant bien mettre maman et papa sur mon oeuvre. Le plus compliqué serait maman... Je pensais utiliser une feuille et un papillon pour la représenter plutôt que la faire sous sa forme humaine. Toujours concentré pour faire le plus de détails possibles, je demandai encore :

-Et l'école, comment la trouvez-vous ? Je suis arrivé le jour de Pâques. Il y a eu beaucoup d'animations ce jour-là.

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Ven 22 Juil - 0:06
Invité
J'étais en train de réfléchir à qui pouvait bien être ce professeur, sans réussir à le situer mieux, au point où j'en venais à me poser un tas de questions. Il me semble pourtant que je connais mes professeurs, et que je suis capable de reconnaître leurs odeurs, même si je ne suis pas souvent présent en cours... mais pourquoi je ne retrouve pas de qui il s'agit ? Combien est-ce que j'ai de matières déjà ?

Puis j'eus enfin la réponse, qui me fit hausser un sourcil en amenant de nouvelles questions. Professeur de cuisine ?! Mais comment est ce qu'il me connaît ? Je suis certain de ne jamais avoir eu l'occasion de lui parler auparavant ! Je ne comprenais pas...

« Ravi de vous rencontrer, professeur. »

Je n'ai pas posé de question... je garde ça pour plus tard. En arrivant au sujet des humains, j'ai eu une légère moue à son commentaire. Je ne crois pas que ce soit une question d'esprit ou de développement.

« Je pense qu'il l'est, à leur façon. À mon avis, ce qui leur manque le plus, c'est la capacité de se remettre en question. »

Et je ne crois pas non plus que ce sont les seuls... disons juste que c'est une race peuplée qui commence à comprendre qui ils sont, et quelle est leur place dans l'univers, et qu'ils ont du mal à se faire à l'idée... Enfin, je suis en train de dériver totalement sur autre chose ! Le professeur sous-entendit qu'il était encore jeune pour sa race, et qu'il était toujours en apprentissage avec son père, que je supposais être aussi dans le coin du coup. Néanmoins, comme il le disait, je ne me fiais pas à son apparence, je doute qu'il soit réellement un bébé, et les dragon vivent si longtemps que les équivalences sont difficiles à établir. Enfin, de ce que je comprends, il a une autre forme de dragon adulte, et ça me rend un peu curieux, je l'avoue. Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir un dragon adulte de près.

Même si je m'étais voulu rassurant, il n'avait pas lâché ma main, et je n'avais pas plus insisté. Ça ne me dérangeait pas tant que ça, sans compter que j'aimais bien l'observer faire. D'ailleurs c'était amusant de constater qu'il pouvait aussi facilement créer des pierres que les détruire. C'est seulement après ça qu'il m'a libéré, et pourtant, j'ai sentit sa main s'attarder contre la mienne, ce qui me fit baisser les yeux vers celle-ci. Je me demandais si je me faisais des idées ou non... et si ça avait un rapport avec le fait qu'il me connaissait.

Il me confirma que je trouverai facilement des saphir dans des commerces humains, et que j'aurais facilement du choix, comme je m'en doutais, mais pour ce que j'en avais vu, aucune de ces pierres ne seraient à la hauteur de la beauté de ma sœur. Cette fois, j'eus un rire franc.

« La taille et le prix importent peu. Je veux la plus belle. »

Je le regardais achever le bijou, toujours aussi intrigué de voir le matériaux se créer et se développer à son travail. Il avait l'air tellement concentré que c'était très amusant à observer. Bon, par la suite ça commençait à devenir un peu gros, et pour le moment, je ne savais pas trop quoi en penser. J'avais l'impression d'avoir été stalké. Mon regard pourpre s'est planté dans le sien, et pourtant j'affichais un très léger sourire amusé.

« Vous semblez savoir beaucoup de choses sur moi, professeur... »

Je me demande jusqu'où vont ses connaissances. Quant à ses motivations, je préfère encore qu'elles aient un rapport avec le 'dérapage' de sa main de tout à l'heure, plutôt que je ne sais trop quelle histoire qui ne part pas de bonnes intentions.

« Je suis effectivement étudiant en art, puisque j'estime encore ne rien en savoir, même si j'en vis depuis mon arrivée dans ce monde. J'imagine que mes tableaux se vendent bien, vu la vitesse où ils disparaissent, mais je ne m'en occupe plus depuis quelques temps, je laisse mon agent s'en charger. Quant aux vernissages, j'avoue qu'ils deviennent un peu trop fréquent à mon goût. Trop peuplé aussi. Beaucoup de gens se présentent même sans invitation, il y a aussi des journalistes, et c'est un véritable calvaire de les empêcher de me prendre en photo... Heureusement, je rencontre d'autres artistes pour compenser. »

En vérité, je m'entends assez mal avec les artistes en général. Beaucoup utilisent le prétexte de l'art pour justifier tout et n'importe quoi... Quand on les questionne, ils ne sortent que des réponses vagues, abstraites, qui donnent assez facilement idée de ce qu'ils ont pu prendre avant. J'estime que quand on peint, ou pratique tout autre sorte d'art, c'est qu'on a quelque chose à dire, à exprimer. Qu'on veut montrer quelque chose, même si on ne peut pas toujours mettre des mots dessus. Sinon, ce n'est pas de l'art. Quant aux autres, ils deviennent très facilement prétentieux. De véritables divas persuadées de détenir la vérité unique sur l'univers, qui se baladent avec de grand panneaux 'aimez-moi !'... Je reste donc discret dans ce monde. Peu de monde connaît mon vrai visage, ça me permet d'avoir un peu de tranquillité.

Sa proposition me surprit un peu, puis me fit sourire largement, dévoilant les crocs qui se cachaient aussi sous mes lèvres.

« J'en serais tout à fait ravi. Je créerai quelque chose à la hauteur de la beauté de vos pierres. N'hésitez pas à me dire si vous souhaitez quelque chose en particulier. »

Je suis content d'avoir une commande, ça faisait longtemps. Sans compter que je préfère largement ce paiement à l'argent que je reçois d'ordinaire. Je ferais donc en sorte de mériter un beau bijou pour l'offrir à Tara. Je regardais distraitement sa nouvelle création, plongé dans mes pensées, pour en sortir lorsqu'il reprit la conversation.

« Vous avez dû avoir un drôle d'accueil ce jour-là... pour ma part, j'apprécie plutôt bien l'école en temps normal. Les cours sont intéressants, l'ambiance est plutôt bonne... mais assez fréquemment on peut se retrouver confronté à des situation tellement incongrues que je me demande souvent ce que je fais ici... et pourtant, je suis souvent en déplacement... Mais en règle générale, oui, j'apprécie les lieux. »

Dans une école peuplée de créatures, il faut bien s'attendre à ce que beaucoup de choses arrivent. Mais je reste d'avis que le plus grand mystère, reste la motivation des directeurs... Enfin, je ne vais pas m'attarder plus sur ça maintenant. Je me suis installé un peu plus confortablement dans l'herbe, m'appuyant sur mes bras derrière moi, mon regard à nouveau sur le dragon. J'avais rangé mes oreilles, mais mes crocs étaient toujours en place.

« Dîtes-moi, professeur, vous mettez un point d'honneur à connaître tous les élèves de l'établissement, ou vous avez une raison particulière de savoir ces choses sur moi ? »

Il faut dire que je ne suis pas quelqu'un de très bavard ni exubérant. Je ne donne mon nom qu'à ceux qui ont besoin de le savoir, je ne me vante pas de ma profession à tout va, pas plus que je n'ai beaucoup de fréquentations dans le coin, alors je suis vraiment curieux d'entendre son explication.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 25 Juil - 15:28
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Oh, ça, ça ne manquait pas qu'aux humains, c'était sûr et certain. Mais bon, tout le monde avait le droit de foncer dans le mur, après tout, pourquoi pas. Le problème étant que l'on amenait souvent des gens avec nous dans notre chute et ça, c'était quand même une très mauvaise chose. Je n'aimerai jamais mettre papa dans des ennuis monstrueux parce que j'avais décidé de flinguer ma vie pour je ne savais quelle raison. Enfin, de toute façon, ça n'était pas prêt d'arriver et papa pouvait dormir sur ses deux oreilles à ce propos. J'avais bien assez à faire dans ma vie pour le moment pour me mettre à faire des choses stupides. Et je n'avais rien d'un rebelle.

Ce qui m'amusait présentement, c'était que ce cher Kitsune veuille un saphir tout en comprenant que je savais quelques petites choses sur lui. Pas que j'aurais su par contre il cherchait une gemme pour sa sœur, en fait, c'était amusant que j'ai réussi à lui donner cette envie. Je me sentais presque honoré, je n'avais plus qu'à lui donner des envies d'autres choses maintenant. Bien que je le pensais difficile à manipuler réellement. Les animaux sont loin d'être stupides contrairement à ce que les humains pouvaient penser et l'instinct était toujours une chose à suivre, sans aucun doute.

-Ça, il fallait s'y attendre. Dès que l'on acquière un peu de renommée, il y a toujours des vautours avides pour venir voler non loin. Etant un pâtissier reconnu chez les humains, j'en sais quelques petits trucs.

Alors ces histoires de photos, de foule, oui je connaissais. Et j'avouais que ça ne me manquait pas du tout. Par contre, ça me manquait de juste faire des gâteaux pour les manger. J'en faisais un peu moins ces temps-ci... Hum, avec l'été qui se présentait, j'en ferai tout mon soûl à prendre du poids ! Bien qu'en réalité, c'était grandir qui faisait prendre du poids, pas la nourriture en elle-même. Chose qui me laissait perplexe chez les miens... Comment pouvait-on si facilement brûler autant de calories alors qu'on passait notre temps à dormir si possible ? Dans les pierres ? Peut-être bien...

-Alors marché conclu, vous me faites une belle oeuvre et vous aurez le collier en échange. Ma seule demande à propos de ce tableau, c'est que ce soit une nature morte. Ou en tout cas, pas d'êtres humanoïdes dessus.

Cela pouvait paraître étrange mais non. Je voulais un paysage reposant, peut-être mélancolique ou joyeux mais inhabité.

-Par ailleurs, si vous souhaitez vous même que la pierre soit taillée d'une façon particulière, il faut me le dire. Pour la chaîne, or ou argent ?

Il y avait aussi le platine, mais cela donnerait un tel côté mastoc au collier. S'il était bien pour sa sœur, il serait dommage qu'il ne possède pas une certaine délicatesse. Mais pour en revenir à la présente conversation, il avait donc lui-même un peu de mal avec certaines situations que l'école pouvait apporter. Et à mon avis, vu ce que m'avait dit papa, il n'en avait pas fini le pauvre. Les Directeurs semblaient faits et décider à rendre fous les personnes présentes. A savoir si à la fin, cela faisait notre bonheur ou notre malheur.

Et puis vint une question qui pourrait paraître anodine mais je savais qu'elle ne l'était pas du tout. Relevant la tête du dragon d'onyx que j'étais en train de sculpter, je regardais Lenno avec encore plus d'intérêt. Décidément, ce petit était loin d'être idiot. Et puis petit, si je me rappelais bien son dossier, il était légèrement plus âgé que moi.

-Oh, une raison toute particulière, monsieur Maiya. Vous êtes des plus attrayant, aussi ai-je cherché à savoir qui vous étiez au cas où un jour, je pourrais vous demandez certaines choses... licencieuses.

Comme avec Maksimilian qui lui, n'avait pas été du tout coopératif. D'ailleurs, je l'avais toujours un peu de travers cette histoire, pas parce qu'il m'avait résisté et dit non, mais parce qu'il avait été contradictoire tout le long jusqu'à ce que je m'énerve.

-Il paraît bien sûr que les professeurs n'ont pas le droit de fréquenter les élèves de cette manière mais vous êtes bien assez vieux pour savoir ce que vous voulez et de plus, je ne suis pas directement l'un de vos professeurs car je doute que vous mettriez un jour le pied dans mon cours. Aussi, entre adultes responsables, jouer n'est pas interdit... Qu'en pensez-vous ?

C'était sans doute cash et brut de décoffrage mais Lenno ne semblait pas vouloir suivre d'interminables circonvolutions et j'étais plutôt d'accord avec ce fait pour l'après-midi. Bien sûr, le jeu de la séduction était toujours amusant mais il n'était pas réellement de ceux avec qui flirter pouvait marcher à mon avis. Du moins, pas sans avoir prévenu, il était trop nature pour comprendre ces jeux d'humains. Il était tout beau et tout neuf dans ce monde...

-Bien sûr, vous n'êtes obligé de rien et cela n'a rien à voir avec notre accord précédent. Si j'ai mon tableau, vous aurez votre collier. Ceci est un tout autre sujet qu'il ne tient qu'à vous pour connaître une suite ou non.

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Mer 27 Juil - 17:03
Invité
Si le dragon était un pâtissier reconnu chez les humains, ça ne m'étonnait pas qu'il ait été repéré pour être professeur ici. J'avais déjà assisté à du trafic de nourriture provenant des cours de cuisine, il m'avait effectivement semblé qu'il s'était intensifié depuis pâques. Je n'y avais jamais goûté personnellement, mais il semblait que les élèves étaient satisfait du cours et de ses résultats. Enfin, pour sa carrière, je pense qu'il devait comprendre ce que je ressentais, à continuer à travailler en faisant en sorte que mon visage reste anonyme.

Ainsi donc, la chose était décidé. En échange d'un nature morte à son goût, j'obtiendrai un bijou parfait pour orner le magnifique cou de Tara. Et puis il semble tout de même avoir une idée assez vague pour me lancer, et ça m'arrange. Je déteste les commandes de clients capricieux qui ne savent pas ce qu'ils veulent, et que rien ne satisfait. D'un autre côté, ça me laisse suffisamment de liberté pour m'amuser. Bref, un sujet parfait pour moi.

« C'est faisable. Je tâcherai de l'achever dans des délais acceptable. »

Et oui, j'ai d'autres travaux en cours de route... et puis, un tableau peut prendre quelques heures, comme des années à être réalisé. Comme il s'agit d'un troc établit oralement, je préfère quand même ne pas trop faire traîner les choses. Je suis un kitsune, je sais parfaitement comme il peut être facile de changer d'avis quant à une transaction, ou rajouter des closes sous prétexte de mémoire défaillante... enfin, je doute que ce soit le cas cette fois, mais on ne se débarrasse pas des bonnes habitudes.

« Je vous fait confiance pour la pierre, je pense que vous saurez trouver ce qu'il conviendra le mieux, tout en restant délicat. Je ne veux rien qui fasse vulgaire ou grotesque. Quant à la chaîne, de l'or je vous prie. L'éclat conviendrait bien mieux. »

A aucun moment je n'avais parlé d'un bijou en réalité, le dragon avait deviné seul ce que je voulais, mais ça ne me dérangeait pas. Peut être qu'il savait aussi que je voulais l'offrir à ma sœur, mais qu'importe, tant que je n'ai pas de réflexion déplaisante comme j'ai déjà pu en entendre. Et puis qui sait, selon le résultat, peut être que moi aussi j'aurais envie d'un bijou. Mais chaque chose en son temps.

Après ma question, le professeur s'était désintéressé de son travail pour relever le regard vers moi. Je pense qu'il ne s'attendait pas à ce que je pose la question, mais c'était beaucoup trop gros pour être ignoré, et je n'étais pas du genre à me ronger sans rien faire. Sa réponse ne tarda pas, et me confirma le rapport avec sa main qui s'attardait. 'Des plus attrayant' ? Tiens donc ? La suite s'était montrée encore plus amusante, lorsqu'il se mit à se justifier, et trouver des arguments. Pas particulièrement convainquants en réalité, mais amusant. Franchement, si je veux séduire, ce n'est pas vraiment le genre de méthode que j'utilise...

Quand il m'a demandé ce que j'en pensais, je n'ai répondu que d'un sourire qui s'élargissait au fur et à mesure qu'il parlait. C'est bien la première fois que je me fais draguer par une personne sous forme draconique. Ça me rend un peu plus curieux de sa forme humaine. Je n'arrive toujours pas à me rappeler plus précisément que de sa silhouette. Encore heureux que ça n'influera pas sur notre marché ! Ça n'aurait vraiment pas été professionnel de sa part ! Et puis j'aurai rarement vu quelqu'un revenir sur sa parole aussi vite...

Je laissais entendre un léger rire, laissant mon regard se tourner un instant vers la forêt. Franchement, je ne m'attendais pas à ça aujourd'hui. Et pas de sa part non plus. Je ramenai ensuite mon attention à lui, toujours appuyé sur mes bras, penchant la tête sur le côté.

« Monsieur, je doute que vous sachiez réellement dans quoi vous vous lancez... »

C'est vrai, sans me connaître, peu de gens se doutent de qui je suis réellement, et de comment je me comporte dans un moment intime. Entre ceux qui me croient frigide, et ceux qui me prennent pour un clébard... Alors que je suis réellement joueur, mais aussi bien plus que capricieux. Quelqu'un qui me veut a intérêt à s'accrocher !

« Mais comme vous avez prit le soin d'être direct avec moi, je vais faire de même. »

Parce qu'il faut bien l'avouer, ça m'amuse vraiment beaucoup. Un sourire au coin des lèvres, mon regard était ancré dans le sien, et on pourrait presque dire que la teinte rouge de mes yeux s'était faîte plus intense.

« Je me fiche de nos statuts, je me fiche de nos âges, et je me fiche d'avoir des problèmes. J'aime sentir un corps brûler, qu'il soit sous moi ou entre mes cuisses, et je ne suis jamais contre une occasion de m'amuser. Je suis flatté d'avoir attiré votre attention à ce point sans même avoir eu l'occasion de vous rencontrer, et je ne suis pas du genre à fuir quand cela arrive, ni à réprimer mes pulsions, loin de là... »

Au contraire, mon plus grand plaisir est de me laisser aller après tant de contenance, précisément dans ce genre de moments.

« Mais je n'aime pas non plus simplifier la tâche... J'aime jouer, et je ne m'intéresse pas à ceux qui ne peuvent pas tenir le coup. Pas plus que les gens banaux n'attirent mon attention. »

Comme si je pouvais tomber pour une personne sans sex-appeal... Bien sûr, il peut prendre des formes très diverses, et c'est tout l'intérêt. Il faut bien plus d'une discussion pour m'attirer, alors oui, si il est prêt à me montrer son côté désirable, je pourrais daigner entrer dans son jeu... peut être. Faut dire, parfois je peux être un véritable enfoiré de ce point de vu-là...

« Pourtant, je doute que cela soit votre cas, professeur... »

Pour m'avouer ça de but en blanc, et ne même pas cacher de m'avoir stalké, non, il y a peu de chance pour que cet homme soit ennuyeux...

« Alors il faudra vous montrer... »

Je me suis rapproché du dragon à quatre pattes, d'une démarche souple et animale, venant souffler à son oreille d'un ton chaud :

« ...Convainquant. »

J'ai prit soin de le frôler, avant de m'asseoir à nouveau avec un sourire, pas trop loin de lui, mais avec suffisamment de distance pour que la provoc fasse son effet. J'avoue que je m'amuse assez, et qu'il y soit réellement sensible ou non, ça casse mon quotidien d'une manière agréable. Et pour reprendre ses mots, avec un ton détaché évidemment :

« Mais bien entendu, cette discussion ne vous engage en rien, et il ne tient qu'à vous pour connaître une suite ou non. »
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Jeu 28 Juil - 14:23
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Il me prouva que j'avais bien eu raison de penser à la délicatesse ce Kitsune. C'était logique qu'il préfère une telle chose quand son paiement serait en réalité adressé à une femme. Quant à l'or, cela ne me surprit pas non plus mais je lui avais laissé tout de même le choix car je savoir que certaine personne n'aimait pas l'éclat de ce métal précieux. D'ailleurs rapidement, j'esquissai trois bandes d'or. Jaune, blanc ou rose. Parce que mine de rien, là encore, il avait le choix et je l'invitai à me dire lequel il préférait. Pour le saphir, j'avais déjà une vague idée de ce que j'allais faire. C'était peut-être un peu bateau de tailler un renard mais si la réalisation était parfaite, j'étais certain que cela plairait.

Mais la suite était nettement plus intéressantes, il fallait l'avouer. Alors comme ça, je ne savais pas où je mettais les pieds. Lui non plus, lui non plus. Ce Lenno avait beaucoup à apprendre sur les dragons. Et encore plus sur moi. Ce n'était pas parce que j'étais encore un bébé chez les miens que je n'étais pas dangereux... Ou dominateur à souhait. Je l'écoutais calmement, mon oeuvre presque complètement oublié. En réalité, je la déposai soigneusement dans ma besace avec ma rose sous verre, très amusé.

Alors comme ça, ce Kitsune était du genre à aimer le sexe. Bien, bonne nouvelle. J'aurais été dépité qu'il soit aussi coincé que Maks'. Et en plus il était joueur ? Oh, de mieux en mieux, même si tout cela devait forcément cacher un défaut que je finirais par trouver. Bien que pour le moment, il se montrait plutôt sexy à m'approcher ainsi à quatre pattes malgré ma forme animale. Son souffle ne me fit pas frissonner, normal, un dragon manque toujours de chaleur. Et je laissai entendre un rire.

-Pas d'engagement, pas d'attachement. Tout pour que le jeu soit aussi ludique que possible, n'est-ce pas ?

Je repris forme humaine, mes yeux animaux gris tempête retrouvant leur couleur bleu azur. Vêtu ce jour là d'un débardeur blanc et rouge et d'un jean moulant bleu dégradé, j'étais peut-être étonnamment pieds nus pour certains. Mais comme je passais quasiment tout mon temps sous ma vraie forme, je n'avais pas vu l'utilité de mettre des chaussures. M'étirant un peu, j'observai toujours mon élève qui pouvait du coup se faire une meilleure idée de ma personne. Et l'idée devait être un peu difficile. Après tout, j'apparaissais un peu petit et fluet pour un dominant. Ce qui s'expliquait par le fait que je n'avais pas fini de grandir, tout simplement.

-Convainquant, je suis certain que je peux l'être. Après tout, j'ai des facilités sur certaines choses. Il me serait très simple de vous soumettre contre votre gré en quelques secondes par exemple. Mais ça ne serait pas amusant non plus...

Je créai des chaînes pour lui prouver mon fait.

-Non, pas du tout, même. Je préférerai vous avoir sur ce coin de gazon totalement offert, le regard aveugle à cause du plaisir.

Je me rapprochai pour effleurer son torse par dessus ses vêtements, une lueur d'amusement faisait étinceler mon regard.

-Je pourrais tout vous donner avant que vous ne puissiez le formuler. Comme vous obligez à me supplier pour l'obtenir. Je ne sais pas combien vous en savez sur cette culture, cependant...

C'était toujours un peu embêtant de devoir expliquer le BDSM à un nouveau partenaire. Une main en acier, auparavant les chaînes que j'avais créé, caressa la main de Lenno pour voir sa réaction. Je me demandais s'il était aussi sauvage qu'il voudrait le faire croire.  

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Jeu 28 Juil - 21:03
Invité
Quand il m'avait présenté quelques variations d'or, j'avais penché pour une teinte rosée. Tara aime les couleurs. Comme elle reste douce et délicate, je suis sûr que ça lui plaira parfaitement. Il ne restait plus qu'à attendre de voir les talents du dragon, qui semblait déjà prêt à se mettre au travail, même si il n'avait pas vu l'ombre d'une toile, ce qui était en soit plutôt encourageant pour notre transaction.

Bien sûr, après sa petite proposition, pas une seule seconde je n'avais sous-estimé le dragon. C'est simplement que si il ne me convient pas à moi, ce n'est même pas la peine d'espérer obtenir quelque chose de ma part. Je suis particulièrement capricieux quand il s'agit d'un moment d'intimité, et même si la personne arrive à faire suffisamment monter la chaleur, il est souvent arrivé que je laisse la main à mon partenaire pour la reprendre en court de route, simplement prit d'une pulsion. Parce que oui, si d'ordinaire je suis très calme et contrôlé, là c'est tout le contraire. Je me laisse aller à chacune de mes envies, qu'elle plaise à mon partenaire, ou non... enfin, je ne fais pas dans le viol pour autant.

Après ma petite provoc, le dragon s'était mis à rire, et sa réflexion me fit sourire aussi. En effet, c'était tellement mieux de cette manière. Enfin, le professeur changea de forme, et je pus l'admirer sous forme humaine. Mignon, presque séduisant à son apparence, mais c'est quand il se décida à m'approcher qu'il devint réellement intéressant. Je souriais alors qu'il m'annonçait qu'il aurait pu faire ce qu'il voulait de moi. Oh, je ne doute pas de la force d’un dragon, mais quelques secondes ? Vraiment ? Oserait-il seulement faire une chose pareille. J’en doutais d’autant plus qu’il avait pris soin de m’exposer ses désirs clairement au lieu de venir simplement me faire des avances.

Amusé, je baissais les yeux vers les chaînes qu’il venait de créer. S’il compte me menacer, c’est raté. Je n’ai pas peur, bien au contraire, mais j’avoue que l’idée qu’il essaie une fois mon consentement gagné m’amuse beaucoup. Je le laissais m’approcher et ses mains passer près de moi sans faire le moindre geste, mis à part mes épaules agitées par un léger rire. Son regard me plaît. C’est ce genre de regard qui annonce que j’ai de bonnes chances de m’amuser avec son propriétaire. J’imagine qu’il me prend pour un novice, ce qui n’est pas du tout le cas, dans un rôle comme dans l’autre, mais c’est sans importance. Je n’ai rien dit là-dessus, il pourrait bien vite s’en rendre compte…

Il me suffit d'une petite décharge électrique, pas de quoi lui faire mal, juste assez pour le déstabiliser, et me permettre de le faire tomber en arrière. Je l'ai suivi dans le mouvement, venant m'installer au-dessus de son bassin, prenant bien sûr soin à ne pas m'appuyer dessus, même si ma main était venue agripper son col.

« Vous me semblez bien présomptueux... »

Vraiment présomptueux, même, et je me demande si c’est parce qu’il se tient en si haute estime, ou parce qu’il me prend pour un petit joueur.

« J'imagine bien que vous seriez capable de me 'capturer' si l'envie vous en prenait, mais... »

Cette fois, je me suis assis sur son bassin, et j’ai pris soin de rajuster ma position, venant me frotter brièvement contre lui.

« ...Me faire supplier ? Aveugle de plaisir ? »

J'ai rigolé.

« Je demande à voir... »

Je me suis penché vers son visage, jusqu’à sentir mes lèvres frôler les siennes sans les toucher réellement. Totalement innocemment bien entendu, un soupire chaud m’a échappé pendant que je fermais les yeux, puis mon sourire est revenu quand j’ai chuchoté :

« Mais sachez avant tout que je suis particulièrement… gourmand… »
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Sam 6 Aoû - 16:07
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Tiens donc, électrokinésiste. Mais sa décharge n'avait été pas là pour faire mal, tout au plus pour me provoquer un peu. S'il savait combien je pouvais m'isoler de son pouvoir... Enfin, je n'étais pas là pour lui faire remarquer combien il n'avait aucune chance contre moi niveau pouvoir, ce serait absurde de lui faire comprendre que malgré son âge - que je n'avais pas complètement retenu car ça n'avait pas été le plus important sur sa fiche à mon sens - et sa puissance, il y avait des créatures - genre moi - qui pouvait y être complètement insensible. Par les éléments, je pourrais l'emmurer vivant avant qu'il ne le comprenne. Mais cela était un autre sujet.

En tout cas, j'avais fait comme il avait eu envie que je fasse, juste pour continuer le jeu. Présomptueux ? Non, ça n'était pas réellement mon genre même si je me savais un poil trop arrogant quand papa était non loin de moi. Pas qu'il viendrait toujours me protéger de tout mais quand même, il y avait peu de chance pour que l'on puisse réellement me faire du mal avec lui dans les parages. Ce n'était même pas du tout conseillé pour l'intégrité physique de qui que ce soit. Le fait qu'il m'empoigne me fit presque sourire, il voulait me donner l'impression de me dominer sans doute mais c'était raté.

Par contre, qu'il s'installe ainsi sur moi était dangereux. Pour lui. Heureusement que je savais que je ne devais pas agir comme un Dom ou il se serait déjà pris une bonne fessée. Un soumis ne jouait jamais avec le désir de son dominant si ce n'était pas pour le supporter ensuite. En fait, ce côté des flirts "vanilles" avait tendance à jouer sur mes nerfs. Je comprenais bien que papa ait eu du mal lui aussi. Même si bien sûr, étant plus vieux, il avait plus de contrôle.

-Je suis certain de ce que je dis là, monsieur Maiya. J'ai beaucoup étudié cette matière. Bien assez pour savoir traiter avec bien des limites physiques de beaucoup de personnes.

Son rire me fit esquisser un sourire.

-Ce serait avec plaisir que je découvrirai les vôtres. Et si j'ai votre permission, je les détruirai pour mieux les reconstruire.

Ma voix était plus sombre, plus ronronnante aussi. Je tenais des brins d'herbe dans mes doigts pour ne pas agir de suite comme le pur et dur dominant que j'étais. Ce serait si facile de lui attraper les cheveux et de le faire plier à moi pour un baiser... Ou juste faire courir mes dents sur sa gorge que j'aurais dévoilé pour moi. Il jouait vraiment avec le feu, ce beau Kitsune. Encore plus alors qu'il se penchait ainsi sur moi, ses lèvres si proches des miennes. Je retins mon envie de les mordre alors qu'il fermait les yeux pour me parler de gourmandise.

Il était tout de même sur un chef pâtissier. Je pensais en savoir bien assez sur la gourmandise et je cessai de me brider. Relevant l'une de mes mains, j'attrapai ses longues mèches brunes assez forts pour le contraindre à bouger la tête comme je le souhaitais. Puis je plongeai mon nez sur son cou pour respirer son odeur typiquement masculine, accompagné de son parfum animal ô combien présent lui aussi. Puis je léchai la surface, sentant sa carotide palpitait sous ma langue, veine que je vins mordiller pour remonter ensuite le long de sa mâchoire jusqu'à son oreille, lui murmurant.

-Je pense que la gourmandise est un univers que je connais bien. La question est plutôt si vous sauriez suivre le rythme. Ça, je demande à voir.

Et je l'embrassai. Pas sauvage, pas vorace. Mais exigeant sans aucun doute. Je voulais voir s'il avait autant de talent que ce qu'il laissait entendre, s'il pouvait être aussi délicieux qu'il laissait l'entrevoir. Je lui laissai du terrain à conquérir même si bien sûr, je le récupérerai quand je saurais ce qu'il en était. Je ne voulais pas être déçu et même si je doutais que cela arrive, je voulais m'en assurer maintenant. Au moins, il avait bon goût, je le savais maintenant que je mêlais si bien ma langue à la sienne. Ma main libre vint se glisser dans le creux de ses reins, mais juste pour le retenir, non pour créer une quelconque friction. Nous étions à la vue de tous et même si dans le BDSM, il y avait des scènes publiques, je ne pouvais me lancer là-dedans avec un jeune homme dont je ne savais pas grand chose sur ce point là.

Mais j'apprendrai. C'était toujours ludique d'apprendre une nouvelle personne. De la voir se briser sous ses doigts de douleur et de plaisir... Brisant le baiser, mes yeux certainement fendus à la verticale, j'ajoutai.

-Si vous voulez commencer à jouer maintenant, il suffit de le dire.

En somme, allait-il se faire pervers dans les jardins de l'établissement, où l'on pourrait nous surprendre n'importe quand ?  

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 22 Aoû - 11:32
Invité
Je l’avais senti son assurance quand j’avais envoyé un peu de courant dans sa main. Ça m’avait amusé, parce que ce n’était pas le premier à me sous-estimer pour ça, persuadé qu’il est parfaitement capable de résister à l’électricité, et que le courant ne lui fera rien. C’est vrai que je ne suis pas toujours du mieux équipé contre un adversaire, sauf qu’à cette distance, les seules créatures invulnérables sont les esprits. Jusqu’à preuve du contraire, il a un cerveau qui fonctionne à l’électricité, et avec cette proximité, il serait facile pour moi de provoquer un léger court-circuit. Enfin, c’est amusant de les laisser se berner d’illusions, et de leur faire croire qu’ils ont toujours l’avantage. Ça peut toujours servir.

J’étais assez amusé de l’entendre avouer qu’il était déjà passé sur de nombreux corps avant, chose que la plupart des gens réfutent en temps normal pour une question d’éthique, mais croire que ça lui donnait parfaite connaissance, voir maîtrise de mes limites était presque vexant. C’est qu’il commence à beaucoup me sous-estimer, et si il continue, je pourrais me vexer et totalement me désintéresser d’un moment de chaleur. Après tout, j’ai déjà précisé que j’étais capricieux, il ne pourra même pas s’en plaindre.

« Je n’avais pas spécialement dans l’intention de me faire détruire ces jours-ci… »

Oui, c’est le terme, parce que je sais très bien ce que ‘repousser ses limites physique’ implique. Après tout, j’ai bien dû commencer quelque part dans ma jeunesse. Ce n’est pas tant le corps endoloris et contracturé qui est dur à vivre, que l’esprit brisé, à la fois honteux et subjugué, et les besoins et les désirs qui s’en trouvent irrémédiablement changés. En tout cas, je sentais le dragon tendu sous moi, comme si il avait du mal à se retenir, ce qui était assez drôle je l’avoue. Je me demandais si c’était moi qui lui faisais particulièrement de l’effet, ou si il réagissait toujours au quart de tour.

Je me doutais bien que le coup de la gourmandise le ferait réagir, et j’ai vite sentit sa main dans mes cheveux, une poigne sans douleur, mais pleine de contrôle à laquelle je me laissais faire comme il le souhaitait. Je fermais les yeux sans protester, le laissant explorer mon cou, souriant légèrement. C’est vrai, c’est une question intéressante, et il n’y a qu’une seule façon d’obtenir une réponse, reste à savoir si je suis disposé à lui offrir ce moment maintenant ou non.

J’ai volontiers répondu à son baiser, venant mordiller brièvement sa lèvre inférieure, avant de la parcourir du bout de ma langue, et ensuite la glisser contre la sienne qui venait à sa rencontre. Lorsque sa main s’est installée au creux de mes reins, je me suis cambré, venant presser mon torse contre le sien, approfondissant le baiser. Mes bras étaient venus passer derrière sa nuque tout en légèreté, sans même que je ne m’accroche à lui. Quand il rompit l’échange, je me suis beaucoup amusé de voir ses yeux qui avaient changé pour un regard plus sauvage. Ça me plaisait, et sa proposition fit élargir mon sourire.

« Vous voilà bien empressé maintenant… »

Un léger rire m’a échappé alors que je me penchais à son oreille, la frôlant doucement de mes lèvres.

« La patience ne semble pas être une de vos qualités dans ce domaine… »

Me redressant, j’ai laissé la griffe de mon index se promener sur son torse, descendant lentement vers son bassin. Je sais que ça ne lui fait rien, les dragons ont la peau dure. C’est avec un air faussement détaché que j’ai poursuivi :

« De plus, je n’ai pas l’habitude de m’amuser avec quelqu’un avec qui j’ai une affaire en cours… »

C’est faux, je le fais sans vergogne, surtout quand ça peut me donner un coup de pouce dans ladite affaire. Le truc, c’est que je n’étais pas encore disposé à lui succomber maintenant. Il me fallait plus qu’un baiser et quelques mots pour me faire tourner la tête. Être en plein air ne me dérangeait pas, j’étais un kitsune. Être dans un lieu public ne me perturbait pas plus que ça non plus, bien que je préfère avoir un peu d’intimité, mais pour moi, nous n’en étions pas encore à ce point.

« Je ne fais pas spécialement dans l’exhibition, mais le plein air est toujours appréciable. Dans tous les cas, je vous l’ai dit : montrez-vous convainquant. »

Sans plus attendre, je me suis souplement redressé, restant penché vers lui, les mèches de mes cheveux venant frôler son visage. Mon regard rouge vif s’était fait plus sévère.

«  Vous savez, on définit un homme par ses actes, et non par ses mots… »

En gros, montre-moi quelque chose d’intéressant maintenant, ou je m’en vais.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Ven 2 Sep - 13:37
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Je savais à quoi il pensait. C'était facile de le lire dans l'éclair de mécontentement qui balaya son regard pourpre. Il pensait que je le sous-estimais. Mais j'étais un bébé dragon et même si j'étais arrogant parfois - et je ne m'en cachais pas - je savais aussi que je ne connaissais pas assez de ce monde, surtout à propos des autres créatures pour les sous-estimer. Mais ça m'amusait énormément qu'il puisse penser que je le faisais parce que réveiller de son animalité par la colère était juste géniale. Bien sûr, j'aurais pu appuyer sur d'autres boutons mais la colère, ça devenait passion des fois.

-Evidemment que non. Mais c'est plus amusant que cela arrive lorsque l'on s'y attend le moins, non ? Les plus belles rencontres ne sont pas programmées.

Le baiser fut aussi ludique que ce à quoi je m'étais attendu. Il ne se soumettait pas, il jouait avec moi pour me donner envie de le soumettre. Il savait clairement ce qu'il faisait lui aussi, il avait même bien assez d'expérience, présentement je le ressentais. J'aurais pu dès lors craindre de ne pas être à la hauteur mais ça, c'était une chose à rayer de son esprit quand on était un Dominant. Tant que je saurais être à l'écoute de son corps et ses envies, une alchimie pouvait très bien se créer entre nous. Je retins un sourire quand il croisa mon regard.

-Oh mais si, je sais être très patient. Tout dépend de la scène de départ...

Sa griffe sur mon torse ne me faisait pas peur, non. Par contre, là, je laissais entendre un rire. Avoir affaire à moi ? Non...

-Allons, vous êtes étudiant en art, je ne suis pas directement l'un de vos professeurs.

Et puis je savais qu'il s'en moquait, il l'avait dit plus tôt. C'était juste pour faire planer un semblant de mystère. Mais je savais qu'il jouerait avec moi pour peu que j'arrive à lui prouver combien j'étais intéressant. Cependant, le lieu où nous étions était définitivement impudique pour ces choses qui me passait par la tête. Mais je supposais que commencer à découvrir ce kitsune ferait passer la pilule de la fessée que je me prendrai pour atteinte à la pudeur si papa apprenait ce que j'avais fait. La pose de Lenno sur mon corps m'encourageait de toute façon alors tant pis.

Oh mais c'était qu'il me montrait un peu plus de froideur et de sévérité. Oh par les éléments... Lentement, lisant ce que son corps voulait, je caressai Lenno exactement aux endroits contraires pour l'embêter. Évitant ses oreilles pour m'attarder sur sa mâchoire, évitant son cou pour mieux connaître ses épaules, léchant son flanc un peu chatouilleux pour éviter son pectoral presque quémandeur à lui seul. J'étais certain qu'il comprenait mon manège, à voir si l'irritation le pousserait à s'en aller comme une partie de son corps le laissait entendre ou s'il appréciait tout de même le jeu.

-Encore ?

Demandai-je alors que je m'attaquais à lécher la séparation entre sa peau et le jean qui cachait tout le reste. Il était déjà très appétissant comme ça, la chemise ouverte, le corps tendu vers moi. S'il restait irrité, ça me plairait énormément. Surtout que je lui avais prouvé que je pouvais être très patient et ne pas sauter sur ses points faibles en premier.

-Parce que je crois que ce n'est pas assez, n'est-ce pas ?

Je caressai le bas de son dos, faisant bien attention à ne pas toucher ses fesses.

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Mar 18 Oct - 20:43
Invité
Je savais que le baiser échangé ne lui avait donné que plus envie de me voir soumit. En même temps, j'avais envie de le provoquer, voir comment il s'y prenait, et jusqu'où pouvait aller sa patience, même si je n'avais pas forcément envie de le faire fuir pour autant. Il m'assura que sa patience était très relative à la situation, chose qui me fit doucement sourire en le sentant si agité. Puis quand il rappela que je n'étais pas un de ses étudiants, j'ai rit.

« Je parlais plutôt de notre accord. Que vous soyez mon professeur ou non m'importe peu. »

En fait, ça m'aurait peut être même particulièrement amusé si j'avais eu l'occasion de le provoquer en classe, voir jusque où je peux le pousser sans me faire remarquer, et observer ses réactions alors qu'il est sensé continuer à faire cours… J'imagine que lui aussi avait pesé le pour et le contre avant de me faire des avances, ne serait-ce que pour le lieu, et pourtant j'avais l'impression qu'il n'était pas lui même totalement convaincu… et en fait, c'était un argument de plus pour me lancer dans ce genre de jeux. Certes, il ne serait pas au mieux de ses capacités, mais mettre son partenaire dans l'embarras sans qu'il soit capable de s'arrêter, ça n'a pas de prix !

Mon petit ultimatum eut l'air de beaucoup le faire réagir, car sitôt ses assauts se firent plus diversifiés, et presque frustrant je l'avoue. Je fermais les yeux un instant, frissonnant lorsque sa langue passa en traîtresse sur mon flanc. Oui, c'est vrai que j'aurais aimé la sentir s'attarder un peu plus, s'aventurer un peu plus loin, et cette frustration qui faisait monter la chaleur en moi, je l'accueillais à bras ouverts. Qu'importe que mon corps réagisse et me trahisse, je préférai apprécier les choses comme elles venaient.

Sans répondre à sa question, je me suis cambré pour sentir sa langue s'aventurer plus bas. J'ai même laissé échapper un soupire sans trop m'en soucier. Quand il m'interpella à nouveau, je pris le temps de rouvrir doucement les yeux pour les ramener sur lui.

« Vous n'espérez tout de même pas que je me contente d'une mise en bouche ? »

Quoi que, ça dépend si il le prend au premier degré ou pas. Avec un visage fermé, mais un regard bien plus vif, j'ai attrapé ses mains au bas de mon dos, et je l'ai poussé à nouveau pour qu'il retourne au sol, et je m'installais dans le même mouvement sur son bassin, posant ses mains sur l'arrière de mes cuisses, suffisamment haut pour qu'elles frôlent mon fessier. Toujours sans détacher mon regard du sien, je me suis penché jusqu'à ce que nos torses se frôlent, et que mes lèvres viennent effleurer son menton.

« Mais ne vous découragez pas, il se peut qu'on approche d'un compromis. »

Il m'intéresse, c'est vrai. Son attitude m'amuse, et sa provocation me fait de l'effet, alors tant qu'à faire, pourquoi ne pas me laisser tenter. De toute façon, si il ne me plaît pas, je ne me gênerai pas pour lui faire remarquer, mais je doute d'avoir à en arriver là… Appuyé sur l'une de mes mains, j'ai ramené l'autre sur son torse, remontant son haut pour découvrir sa peau, avant de descendre lentement la découvrir de ma langue, appréciant sa saveur et ses jolis muscles. Je m'attardais autour de son nombril, et la main qui avait précédé ma descente s'aventurait en caresses sur le côté de son bassin, s'assurant d'être proche sans rien toucher. Moi aussi je pouvais jouer à ce jeux-là.
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 24 Oct - 19:36
Caleb Volgris
Création en tout genre
Caleb
Volgris
Lenno
Maiya



Notre accord était sûr de ce qu'il pourrait se passer entre nous. Un accord commercial n'avait même rien à voir avec une relation qu'elle devienne physique ou non. Il pensait que je serais ainsi capable de tout mélanger ? Allons, je n'étais un enfant que quand ça me chantait ou presque. Je savais faire l'adulte et je tenais à agir comme tel la plupart du temps. Sauf avec maman et papa. Mais avec eux, c'était du relâchement, de la sécurité... Pas sûr que beaucoup de personnes comprendrait ce que cela voulait dire pour moi mais j'aimais le fait qu'ils prennent soin de moi.

Hum, en tout cas, il avait beau dire ce cher Lenno, il appréciait mon contact et le cherchait un peu même s'il essayait de le cacher. Sauf que j'avais appris à être tellement attentif à un corps que je devais apprendre qu'il aurait du mal à faire passer ses frissons pour autre chose que des frémissements de plaisir. Et sa cambrure... Hum, je le dévorerai bien là quand même. Personnellement, je n'avais rien contre l'exhibitionnisme... Quand j'étais dans le bon milieu. Si nous avions été dans un club, il n'y aurait même pas d'hésitation à avoir. Je n'aurais pas attendu non plus.

-Même une mise en bouche est un peu obscène avec vous. Ce côté sensuel-sauvage que vous possédez donne l'impression que vous voulez conquérir le monde avec une envie effrénée.

Il fallait juste qu'il tombe sur la bonne personne pour le prouver. Hum, ce Kitsune allait vraiment être difficile à convaincre complètement. Même s'il était assez intéressé par ma personne. Et le monde changea d'axe à nouveau. Il tenait à être dessus ma parole ! Heureusement que sur ce point, j'étais bien moins strict que papa. Qui me mettrait une telle raclée pour faire tout cela presque à la vue d'âmes innocentes... Mais qui ne demandait qu'à être perverties. Il ne fallait pas se leurrer à ce sujet. Le sexe, c'était bon pour tout le monde.

-Un compromis ? J'aurais plutôt dit une position.

Parce que quand même, qu'il s'installe ainsi sur mon début d'érection, ça n'était pas anodin. Il se faisait délibérément taquin celui-là... Il mériterait juste de se faire empaler sauvagement jusqu'à ce qu'il pleure ! De plaisir et de douleur, oui, les deux, j'y tenais. Et son torse contre le mien... Une de mes mains finit dans sa chevelure d'un noir glacé... Alors comme ça, monsieur voulait se faire une idée plus concrète de ma personne ? Quel coquin pervers ! Oh que oui. Et j'aimais bien...

-Voulez-vous tester ma patience par le plus grand des hasards ?

Il allait être surpris, j'étais capable de subir beaucoup plus sans finir complètement en érection.

-Vous me réchauffez en tout cas, j'aime...

Et sans prévenir, je créai une main d'acier qui allait flatter son postérieur puis le masser lentement, tendrement, taquine et franche à la fois. Les yeux sur mon compère de jeu, je me demandais s'il me demanderait enfin de changer d'endroit. Aurait-il l'audace d'assumer ce désir qu'il puait à plein nez pour me suivre je ne savais encore où pour un jeu complètement adulte.

-Hum...

Juste au-dessus de la ceinture, un de mes points faibles à droite. Preuve qu'il explorait bien...

avatar
Messages : 194

Date d'inscription : 27/04/2016

Maison : "Orefia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya Lun 2 Jan - 14:19
Néfir Onyx
[EDIT] Comme il y a une absence de deux mois sur ce RP, il est mis aux archives.


avatar
Messages : 609

Date d'inscription : 24/06/2015

Maison : "Dragonia"

Rang :

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Création en tout genre PV Lenno Maiya
Contenu sponsorisé
Création en tout genre PV Lenno Maiya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» echange en tout genre !
» Images en Tout genre
» Boutiques en tout genre
» Achat d'objets et armes en tout genre
» JDAETG : Jeu Des Abréviations En Tout Genre [version #1]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Esperanza :: Hors RP :: Archives :: Archives RP-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: